Tu sais, nous ne reviendrons peut être jamais..~
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  



Tu sais, nous ne reviendrons peut être jamais..~

Invité






MessageSujet: Tu sais, nous ne reviendrons peut être jamais..~
Ven 7 Sep - 0:23

La pâle lueur du matin recouvrait la Soul Society d'une douce lumière, premier signe d'une nouvelle journée ensoleillée. Accompagnant le levé du soleil, le somptueux chant des oiseaux venait se mêler à la lente cacophonie des membres du Gotei 13 se réveillant et s'attelant à leurs tâches quotidiennes. A cette période de l'année, le froid commençait à se faire ressentir, la brise du matin, fraîche, donnait aux fleurs et au gazon un beau reflet jaunâtre, signe avant coureur de l'automne.

Les couleurs chaudes, Byakuya les aimait, surement à cause de la forme libérée de son zanpakuto, mais d'un point de vu extérieur, ça lui allait bien, ou plutôt le contraste avec son allure froide était intéressante.
Le capitaine n'eut pas besoin de se réveiller, il n'avait pas dormi. Toute la nuit fut réservée à la préparation de sa nouvelle mission, une excursion au Hueco Mundo.

L'ordre fut donnée la veille, et bien que peu des membres présents lors de la réunion comprirent pourquoi, c'était le capitaine de la sixième division qui avait été désigné pour réaliser un raid dans le monde des Hollows. Il n'était pas seul à y aller, mais il était le plus gradé. Le vice capitaine Izuru serait de la partie, bien que Byakuya n'appréciait pas vraiment la présence d'un ancien subordonné du renégat, Gin, il devait s'accoutumer aux choix du commandant en chef.

Ce n'était donc pas le stresse qui avait tenu éveillé le chef des Kuchiki, mais la paperasse à remplir pour son départ, et le planning de l'organisation de sa division pour la semaine à venir. Son départ serait de courte durée, ou éternel, il n'avait donc pas pris la peine d'écrire grand chose. En son absence, il n'y avait que le troisième siège qui était apte à donner des ordres, Renji étant également au Hueco Mundo. Plusieurs fois, il s'était dit que la raison de sa nomination était surement due au fait que son vice capitaine était également là bas. Incapable.. Aux yeux du capitaine, Renji était trop agressif, impulsif et sur de lui. Depuis la découverte de son Bankaï, il n'eut de cesse que de désobéir à ses ordres, partant à sa guise dans le monde réel ou dans le cas présent, au Hueco Mundo.

Mais l'heure n'était pas à la réflexion. Non, l'heure était au départ. C'est pourquoi, lentement il se dirigea vers la porte de son bureau, pénétrant dans le long couloir menant à la sortie, se saisie de son zanpakuto au passage et marcha, le visage droit, les épaules hautes, sans aucun regard pour les membres de sa division. La seule idée qu'il avait en tête était, faire régner l'ordre dans le chaos, en soit, ramener les membres présents là bas à la Soul Society afin de réorganiser les rangs et recréer l'ordre. La discipline est maître d'arme lors des guerres, et ce combat, même si il n'était pas encore une guerre, nécessitait beaucoup de précaution.

Le soleil frappa le visage du capitaine l'obligeant à plisser les yeux. Le vent frôlant son visage fit voler l'écharpe enroulée autour de son cou. Il ne se retourna pas lorsqu'il quitta le siège de sa division, ce n'était pas nécessaire. En quelques shunpo il arriva à la grande porte centrale, le point de rendez vous pour le départ. C'était l'heure, les membres de l'équipe ne tarderait pas à arriver. L'objectif ? Réunir les membres présents sur places, exterminer tout ennemi, aucune capture, aucun survivant, quiconque les attaqueraient, mourraient par la suite. C'était clair, l'erreur n'était pas envisageable, simplement parceque tant qu'il serait là elle serait impossible.
Invité






MessageSujet: Re: Tu sais, nous ne reviendrons peut être jamais..~
Sam 15 Sep - 13:36





Comme toujours, la météo reflétait l'exact contraire du fond de ma pensée. Là, le temps était radieux (bien qu'assez pâle), alors que dans mon esprit, tout était brouillé. Oui, saturé de questions. Rien qu'en ouvrant les yeux, en regardant par la fenêtre le soleil naissant, je n'arrivais pas à réfléchir correctement. C'était sans aucun doute en lien avec ce qui se passerait aujourd'hui, c'est-à-dire la mission la plus dangereuse qu'on m'eût jamais ordonné d'accomplir.

Une expédition. Au Hueco Mondo... là où vivaient les hollows, les arrancars et tout ce... ce beau petit monde. Donc, pas étonnant que le stress m'envahisse, à l'idée même de ce qui allait m'a... nous arriver. Parce que, évidemment, je ne partirais pas seul, encore heureux ! Mais ceux que j'allais accompagner n'étaient pas n'importe qui. Au contraire, ils faisaient partie des plus Hauts : vice-capitaine, et capitaine ! Et, de plus, c'était le très fameux meneur du clan Kuchiki, le capitaine Byakuya Kuchiki de la sixième division, qui menait ce raid. Au fond de moi, je me disais que la raison de ma présence au sein de ce groupe ne sautait pas aux yeux...

C'
était une des innombrables questions qui occupaient tout mon esprit. Et au fur et à mesure que ces interrogations défilaient dans ma tête, je me surprenais parfois à y répondre moi-même. "Pourquoi une telle opération ?". Il paraissait qu'on avait reçu un semblant d'ordre de "pas de quartier", je n'en savais pas plus. "Je vais risquer ma vie ?". Ça, malheureusement, je pouvais en être sûr. Mais bon, je ferais mon devoir de shinigami, alors ça devrait aller...

Haah. Inspiration, expiration. Et on recommence le tout. Ah, c'était peut-être bien la seule chose à faire pour me calmer... Malgré cet exercice (assez primaire je dois dire), je suais déjà, de chaleur, mais sans doute d'angoisse aussi. Je m'efforçais de vider mon cerveau et d'y tracer un plan du chemin que j'allais emprunter. J'y réussis, plus ou moins bien. Accrochant Hisagomaru à ma ceinture (j'avais veillé, cette fois, à ne pas le perdre), je sortis des quartiers de la quatrième division, me dirigeant vers la grande porte centrale, le point de rendez-vous.

Au fur et à mesure que je marchais dans le Gotei 13, je me rendis compte d'une chose... Il ne m'avais jamais effleuré l'esprit que je puisse être en retard. Sans doute un effet de stress, puisque je m'étais focalisé sur la mission en elle-même, et pas sur ce genre de détails. Or là, j'y pensais, et plus j'y pensais, plus je me disais que ça pourrait bien arriver. Et plus je paniquais, plus j'accélérais. Au bout de quelques minutes, c'était un Hanatarô essoufflé, courant à toutes jambes (ou presque), qu'on pouvait voir passer dans les couloirs.

Quelque temps après, je réussis enfin à ralentir ma foulée. Pour cause, j'apercevais le point de rendez-vous. Où je voyais également le capitaine Kuchiki. Uniquement lui... ce qui voulait dire que je pouvais souffler. Enfin, techniquement, non, c'était le capitaine de la sixième division, tout de même. Son haori attestait de sa condition.

J'arrivais bien vite devant lui... ou plutôt de biais, car je n'allais pas me planter face à lui, ou prendre le risque de passer trop près. C'est donc à une distance respectueuse que je passais derrière le capitaine Kuchiki. Je ne le regardais pas. Lui ne m'avais sans doute pas jeté plus d'un regard. C'est là que je me positionnais, en retrait, pour attendre, tout comme mon supérieur, les autres membres de cette fameuse expédition.
Invité






MessageSujet: Re: Tu sais, nous ne reviendrons peut être jamais..~
Lun 26 Nov - 12:45

Alors que les dernières secondes séparant de l'heure du départ s'écoulaient peu à peu, Byakuya fut étonné de ne pas voir arriver les autres membres de l'équipe. A vrai dire, pour l'instant il n'était que deux et même si il n'avait pas espérer être accompagné, devoir garder un membre du corps médical avec lui était certes un avantage, mais pourrait aussi s'avérer être un désavantage de poids. Ses blessures pourraient être soignées, si la vermine qu'il allait affronter arrivait à lui en infliger, mais il allait également devoir se préoccuper de la survie de cet individu.

Il n'eut pas vraiment le temps de continuer à y songer, les gardes de la porte venaient enfin d'ouvrir le Gargantua permettant d'accéder au Hueco Mundo. Selon les dires de ce "Kisuke", les passages qu'il réussissait à créer et qu'il avait mis à la disposition du Sereitei n'étaient pas stables. A quoi fallait il donc s'attendre ? Une nouvelle fois, la présence d'un membre de la 4ème division serait peut être un fardeau. Non pas qu'il ne respectait pas les shinigamis à tendances médicales, mais il ne les trouvait pas utiles sur un champ de bataille. Si blessure il y'a à soigner, c'est une fois le combat terminé. Si on succombe avant, ce n'est qu'à cause de nos faiblesse. Pas besoin de médecin pendant la guerre, non vraiment pas, juste après.

Mais la décision venait du commandant en chef, et même si l'influence de Byakuya n'était plus à démontrer au sein de la Soul Society, il n'avait aucun pouvoir de persuasion sur son supérieur hiérarchique. C'est pourquoi, il cessa immédiatement ces songes inutiles et s'avança lentement vers le portail. Il n'adressa aucun mot au jeune Yamada, c'est à peine si il le regarda. Au moins lui, il avait le mérite de venir combattre en terre ennemie.. Rien que pour ça, le capitaine Kuchiki ne pouvait pas l'ignorer.

Le portail était noir, d'un noir tellement sombre ( sans osmose ) que Byakuya ne put s'empêcher de frisonner même si sa fierté lui permis de le cacher. Qu'est ce qui les attendaient là bas ? Arriveraient t'ils à retrouver la trace des membres égarés dans le Hueco Mundo ? Car une fois là bas, toutes communication étaient impossible. Ils seraient isolés, seuls face à l'ennemi et même si il était confiant en sa force, trop de temps passé là bas pourrait être fatal.

Il posa la main sur le pommeau de son zanpakuto, puis avec légèreté et finesse, il pénétra dans le Gargantua, sans frémir. C'était l'heure et qu'importe qu'ils soient seuls ou non, il accomplirait sa mission, et cela qu'importe qu'il vive ou qu'il meurt.
Invité






MessageSujet: Re: Tu sais, nous ne reviendrons peut être jamais..~
Jeu 10 Jan - 19:42





















❝ Pardonnez moi... ❞
Car personne d'autre n'a le pouvoir de changer mon univers.



Rukia savait que ce qu'elle faisait n'était pas du tout correct et qu'elle serait sûrement punie si elle en réchappait. Suivre son frère dans la plus grande discrétion alors qu'il n'était sûrement pas d'accord pour qu'elle aille ainsi se mettre en danger. Mais après tout, Rukia n'était pas le genre de personne à laisser ses amis derrière elle. Ichigo... Renji... Inoue et d'autres... Ils étaient là bas. Rukia refusait de se retrouver sur le banc de touche pendant que ses amis étaient partis se faire massacrer par ces espadas. Rukia faisait des choses que son frère lui reprochera plus tard, mais ce serait plus tard. Pour le moment ses pensées allaient vers ses amis en danger.

Comment avait elle su que son frère s'y rendrait ce matin même ? Rukia n'était peut être pas impliquée dans cette affaire mais elle avait appris pour Ichigo et Renji. À partir de ce moment là, elle avait tout fait pour essayer de s'incruster dans l'affaire. Elle avait été informée de la réunion de la veille et avait décidé d'aller espionner afin de savoir ce qu'il en découlerait. Qui l'avait informé ? Les secrets ne restaient pas secret bien longtemps au Gotei 13. Rukia s'était cachée sous l'une des fenêtres de la salle de réunion, se faisant discrète et silencieuse. Elle s'était alors retrouvée en compagnie de Ise Nano, surprise de la voir là. Quoi que, il n'était pas rare de Nanao vienne écouter les réunions des taisho. Sûrement que Kyoraku-taisho n'avait pas une assez bonne mémoire pour retenir tous les points importants de la réunion. Quoi qu'il en soit, Rukia et Nanao se faisaient silencieuses. La réunion avait suivit son cour sans que personne ne les remarque ou qu'on ne voulait pas les remarquer. Nanao était partie juste avant la fin. Rukia n'avait pas bougé, elle avait même attendu plusieurs minutes avant de s'extirper de sa cachette et de retourner à sa division. Mais en arrivant sur place, Ukitake-taisho l'attendait. En voyant le regard porter sur sa subordonnée, cette dernière devina facilement qu'il savait. Nul remontrance de la part de son taisho, simplement des mises en garde. Rukia savait ce qui l'attendait là bas et n'avait qu'une crainte, ne jamais revoir ses amis. Elle était déterminée et avait bien l'intention de suivre son frère, sans rien lui demander car elle savait qu'il refuserait de l'emmener.

Donc, ce matin même, Rukia avait suivit son frère de loin. Hanataro allait avec lui. Une fois que Byakuya et Hanataro eurent passés le portail, Rukia attendit qu'il commence à se refermer pour se jeter à l'intérieur, manquant de se vautrer lamentablement. Il faisait bien sombre et l'air était suffoquant. Elle suivait à tâtons la progression de son frère mais ne savait pas réellement où elle allait atterrir. Elle espérait simplement que ses amis étaient encore en vie. Ses pensées étaient focalisées sur eux.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Tu sais, nous ne reviendrons peut être jamais..~






Sujets similaires

-
» Un nouveau depart [avec Ryu Shingen, si quelqu'un veut nous rejoindre il peut]
» [Mission] Parce que ce que nous voulons ne peut être partager
» [Lexique québécois] T'sais nous autres, on parle de même !
» méli&paige ? pat...patien... tu sais le mot que je ne comprendrai jamais ! ?
» Elias ~ nous sommes de ceux qui desserreront jamais les mâchoires, sauf pour sortir les crocs.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération