Ignorer les ordres, suivre ses principes, sans jamais abandonner
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  



Ignorer les ordres, suivre ses principes, sans jamais abandonner

avatar
Kurosaki Ichigo

_________________
Humain

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
73/100  (73/100)
Points:
83/90  (83/90)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Ignorer les ordres, suivre ses principes, sans jamais abandonner
Mar 16 Oct - 18:54

Le soleil était déjà bien haut dans le ciel, il semblait même qu’il avait entamé sa chute vers l’horizon, allant laisser peu à peu le ciel d’un bleu si clair passer doucement vers un ton plus orangé. Sans nuages, ni vent, ni aucun obstacle obstruant les rayons du soleil qui se posaient encore sur Karakura, une silhouette se déplaçait à toute vitesse dans ce décor de peinture. La petite ombre qu’elle créait continuait sa course à vive allure sur le sol de béton de la ville et les toits de maison. Cheveux orangés battus par le vent, l’individu continuait sa course dans les airs à vive allure. Sur son visage, ses yeux noisettes étaient sérieusement froncés, exprimant une détermination sans faille que rien ne pourrait faire plier, et le regard fixant l’objectif à atteindre. Sa bouche, strictement fermée, donnait un air grave et aucune place au sourire.

Spoiler:
 

Toutefois, si l’on regardait bien, l’on pouvait distinguer une fatigue certaine dans ses traits faciaux, due à un précédent combat éprouvant. Mais, cette fatigue harassante était bien trop insuffisante pour empêcher notre héros d’accomplir ce qu’il était bien décidé à faire, les nerfs à fleur de peau. Mais, pourquoi était-il si énervé et pressé justement ? Pour comprendre le pourquoi de cette attitude, passons plutôt en revu le réveil bien mouvementé du jeune homme roux…

----------------------------------------

Alors que l’heure n’était normalement pas propice à un sommeil si long, l’adolescent dormait dans son lit, chez lui. Du moins, comme vous l’aviez compris, il y avait été forcé. Il ne tarda pas à ouvrir durement les yeux, un mal de crâne pas possible lui saisissant bien l’arrière de la tête.

Spoiler:
 

Qu-…

Il émergea un peu, la vue floutée vers le plafond, le temps de reprendre ses esprits avec la fatigue du précédent combat et le coup qui lui lançait derrière sa tête. Regarder Rangiku-san, puis soudain trou noir… Il ne lui fallut pas longtemps pour saisir ce qu’il s’était passé pour justement avoir ce fameux trou noir, son mal de crâne l’aidait bien et c’était en comprenant sa situation qu’il se redressa vivement dans son lit. Il avait été assommé, excellent moyen pour écarter quelqu’un efficacement sans laisser éterniser une situation non discutable et qui n’allait jamais aboutir à cause d’un caractère bien têtu et déterminé qu’avait notre cher roux.

Kuso !! Khh..!

Spoiler:
 

Ah, notre fraise était bien remontée. Il avait donné un coup de poing de rage excessive sur sa couette en lançant sa réplique bien vulgaire à souhait tout en serrant ensuite les dents, montrant bien sa haine envers ce que les autres lui avaient fait pour l’écarter.

*Dare..?!*

Oui, qui avait osé lui faire ça ? Qui avait osé l’empêcher de faire ce qu’il s’était toujours juré de faire : protéger ses amis ? Qui avait bafoué sa détermination, ses principes et ses états d’âme ?

*Rangiku-san était devant moi… Ishida, je pense pas qu’il aurait pu le faire, il est pas comme ça..! Ca serait donc…*

La réflexion se fut rapide. Rangiku-san était en effet devant lui, il la tenait même par le poignet pour l’écarter, elle qui était sur son chemin. Quant à Ishida, lui et le rouquin ne s’aimaient pas tellement, certes, mais le binoclard n’était pas de ce type, du moins, c’est ce que pensait Ichigo. Il ne restait donc que cet autre Shinigami qui accompagnait Rangiku-san. C’était donc sûrement lui qui l’avait assommé ! Notre rouquin se mit à pester contre lui.

Ano yarô..!

Spoiler:
 

*Ce type..! Yazooru Senzo ka..?!*

Il avait été peut-être un peu j’té, comme diraient les jeunes avec un franc parler bien prononcé, mais il avait suivi ce qui se disait entre ses 3 alliés. Plus Ichigo pensait à ce Shinigami et plus il avait des doutes sur ce dernier. Sa mémoire n’était pas son point fort, c’était un fait déjà prouvé avec ses surnoms foireux donnés à l’arrache à certains comme le Shinigami Kurumadani Zennosuke qui s’était vu affublé le nom de « Imoyama-san ». Pourtant, l’adolescent ne lâchait pas l’affaire. Ce visage et ce Zanpakutô lui disaient quelque chose, il en était sûr. Oui, sans doute l’avait-il déjà rencontré… A un moment ou un autre… Mais trêve d’arrêt sur image, sur l’image d’un roux énervé mais réfléchissant à s’il avait déjà croisé ce type qui l’avait frappé en traître si impunément.

Bien décidé à quand même agir comme il l’entendait, il se saqua du lit sans attendre, surmontant son état physique peu avantageux, et utilisa son badge de Shinigami contre son torse pour quitter son enveloppe charnelle, laissant cette dernière retomber sur son lit. Tant pis, le temps pressait, il fallait à tout prix rejoindre les autres qui étaient sûrement déjà partis pour le désert blanc, le fameux Hueco Mundo. Si ce n’était pas Kon qui allait se charger de son corps, ça serait Urahara-san qui viendrait le chercher le plus tôt possible pour le laisser chez lui, simulant ainsi une absence pour le reste de la famille Kurosaki. D’ailleurs, avec toutes ces histoires, Ichigo semblait s’éloigner de plus en plus d’elle, ne leur disant rien sur ce qu’il vivait, lui arrivait, ses sœurs et son père s’étant bien aperçus que quelque chose n’allait pas depuis un certain temps, surtout avec la disparition d’Inoue. Ayant quand même une profonde pensée pour eux, le rouquin sortit par sa fenêtre et commença un enchaînement de Shunpo dans les airs, direction le magasin d’Urahara-san.


----------------------------------------

Nous revoilà donc au présent, avec un jeune homme roux continuant sa course vers la boutique du mystérieux marchand exilé de la Soul Society. Sérieusement, respecter l’ordre de rester en retrait à Karakura afin d’être prêt pour la bataille de l’hiver ? Bien sûr, il pouvait toujours faire le marathon avec sa canne le vieux ! C’était très flatteur et gratifiant de considérer le 15 comme un atout crucial pour ce grand combat à venir, mais la tête de hérisson roux n’avait qu’une idée en tête pour le moment : aller sauver son amie, Inoue. Rien ne pouvait lui retirer cet objectif de la tête, il était encré jusqu’au plus profond de son âme et il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour y arriver et ce n’était sûrement pas un ordre boiteux et stupide ainsi qu’un coup assommant à la tête qui allaient l’arrêter. Têtu et déterminé à toutes épreuves notre rouquin quand il s’y mettait !

En arrivant chez le marchand de bonbon - soit disant -, il aperçut que la porte de la boutique était étrangement ouverte. Le roux marqua une pause en voyant ça, le regard habituellement froncé.

Spoiler:
 
Apparemment, Urahara-san attendait de la visite. Plus qu’à espérer que ce soit celle du roux, ce qui était fortement probable le connaissant. Ichigo s’empressa donc d’entrer et de chercher après lui, d’un pas sûr de bourrin fonçant tête la première, mettant carrément de côté son épuisement toujours pas aboli et haussant la voix.


Urahara-san ! Soko ni imasu ka ?

Peut-être était-il déjà au sous-sol ou l’accueillerait-il dans l’entrée avant..?


Spoiler:
 
avatar
MessageSujet: Re: Ignorer les ordres, suivre ses principes, sans jamais abandonner
Jeu 18 Oct - 20:18

Kisuke Urahara se trouvait assis à la table ronde de son magasin, celle où il avait tant de fois discuté avec les adolescents de Karakura et les shinigamis en visite. Cela faisait quelques heures qu'il avait envoyé Uryuu Ishida, Rangiku Matsumoto, Yazooru Senzo, Iroai Senkou et Renji Abaraï au Hueco Mundo. Le vendeur avait été plutôt étonné en voyant qu'Ichigo ne faisait pas partie de l'expédition mais n'avait rien dit, il comprenait leur décision. D'une part cela leur permettait de se rendre au monde des hollows sans vraiment désobéir et d'autre part Ichigo serait peut-être un atout décisif dans les batailles à venir et risquer de le perdre dans l'immense désert n'était pas une option souhaitable.

Cependant il se doutait bien que l'adolescent ne voudrait pas en rester là et insisterait pour partir tout de même pour ce périlleux voyage. L'ex-capitaine de la douzième division pourrait y consentir... mais il voulait d'abord évaluer sa détermination et l'intensité de ses motivations. Il n'enverrait certainement pas le fils d'Isshin à l’abattoir... surtout que s'il partait maintenant il serait seul ! Enfin, pas vraiment. Le vendeur excentrique avait déjà prévu le coup et avait fait appel à une de ses connaissances...

*
* *


Quelques heures plus tôt

L'homme au bob avait emprunté un de ses nombreux passages secrets et était entré directement dans la maison de Yoite. Celui-ci était sur le point de déjeuner quand soudain son réfrigérateur s'est soudainement ouvert devant lui pour laisser apparaître l'homme qui hurla en faisant battre son éventail.
Spoiler:
 

- Bonjooooooouuuuuur ! Yoite-san ! Vous allez bien ? Il fait un peu froid par ici ! Au fait je crois que votre pack de yaourt est périmé !

Il s'était assis et avait pris son aise, tout sourire et en faisant battre son éventail de ravissement il expliqua la situation au Vizard.

- Vous voyez, j'ai un... une connaissance qui doit se rendre au Hueco Mundo. Je n'aimerais bien entendu pas qu'il ait à y aller seul. Or il me semble que lors d'une de nos discussions vous m'avez dit vouloir vous y rendre pour voir ce qui avait à ce point put rendre mauvaise l'âme de votre ami, c'est l'occasion parfaite !

Sans laisser le temps à son interlocuteur de répondre ou contester il avait continué comme s'il avait accepté.

– Par contre j'ai une faveur à vous demander Yoite-san... mais ça reste entre nous d'accord ? Kurosaki-san ne doit se douter de rien ! En fait il faudrait que vous soyez derrière mon magasin un peu avant qu'il n'arrive... vous n'aurez pas de mal à vous en rendre compte il ne sais pas camoufler son reiatsu. Bref, vous n'aurez qu'à attendre quelques minutes et entrer au moment où je dirais « Il ne devrait pas tarder. » afin que vous fassiez une entrée bien classe et qu'on ait l'impression que j'ai un timing parfait car j'avais tout prévu d'accord ?

Sur ce il était parti sans laisser à Yoite le temps de répondre en passant cette fois sous le canapé... qu'est-ce qu'il aimait tous ces passages secrets que personnes ne trouvait jamais !

*
* *

Il sentit arriver le reiatsu du rouquin comme prévu... il avait vraiment du mal à dissimuler sa pression spirituelle. L'heure était donc arrivée. Il entendit les pas de l'adolescent dans l'allée. Bon, il ne devait pas avoir l'air trop sérieux, pas tout de suite du moins, il avait une réputation à tenir. Ichigo s'engouffra dans le magasin en demandant s'il était là. Le vendeur excentrique se tendit brusquement devant lui, une sucette en bouche et le bob baissé de manière à cacher ses yeux. Il prit un voix grave pour imiter les boss de la mafia dans les films humains.

Spoiler:
 

– Je t'attendais.

Il lui montra un siège de la main et s'assit sur celui opposé sans même faire attention à sa réaction. Reprenant sa voix normale il parla d'un ton enjoué.

– Tu veux aller au Hueco Mundo j'imagine ? Je devrais faire payer les gens pour ça, cela devient populaire en ce moment ! J'y ai justement envoyé Ishida et un groupe de shinigamis ce matin. J'ai été étonné que tu ne sois pas avec eux ! Ce pourrait-il que tu aies eu une panne de réveil ? Ou bien peut-être que tes charmants amis t'ont laissés le temps de te rétablir ! Enfin, vu ton allure j'en doute un peu !

Tout en parlant il se rappela que Yoite tout comme Ichigo avait des pouvoirs de hollows... un peu similaire à ceux des personnes concernées par les événements d'il y a 110 ans. Qu'arriverait-il s'ils allaient au monde des êtres masqués ?

– En tout cas si jamais je t'envoie effectivement là-bas je ne te laisserais pas partir tout seul ! Je t'ai prévu un petit camarade de jeu ! Il ne devrait pas tarder !

Le vendeur jubilait presque en pensant au timing parfait qu'il avait ! L'entrée de Yoite juste à la fin de sa phrase serait splendide ! Ca ferait de l'effet ! Le sourire d'Urahara resta figé et le silence régna une poignée de secondes... le Vizard n'arrivait pas et on ne sentait pas la moindre effluve de son reiatsu.

Kisuke ne perdit pas son calme et avec le même air enjoué et tout en faisant battre son éventail il ajouta :

- Ou pas !

Yare yare ça tombait mal... ça cassait un peu son image. Au moins Iroai était venu lui ! Bon... si ce casseur d'ambiance de Yoite n'arrivait pas ce serait le vendeur de bonbons qui accompagnerait le rouquin.
avatar
Kurosaki Ichigo

_________________
Humain

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
73/100  (73/100)
Points:
83/90  (83/90)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Ignorer les ordres, suivre ses principes, sans jamais abandonner
Sam 3 Nov - 18:34

Une fois rentré, le rouquin s’était mis à appeler le gérant. Il pensait que soit le marchand allait venir à lui, soit il était au sous-sol et il fallait que le roux descende le rejoindre. La première option était la bonne, l’homme au bob se pointa devant Ichigo avec une sucette dans sa bouche, les yeux cachés par ce qu’il arborait sur la tête. Cet homme aimait vraiment les sucreries, il en mangeait souvent, ce qui devrait être banal pour un type qui se faisait passer pour un marchand de bonbons. Mais, quand il prit une voix roque et directe pour s’adresser à l’arrivant pour lui sortir qu’il l’attendait, un énorme contraste se fit sentir avec l’image que le marchand venait de donner avec sa sucette. Cette voix donnait l’impression d’un mafioso italien qui attendait un autre type pour faire une magouille foireuse. C’était fait exprès ou quoi ? Le roux appréciait les films de gangster après tout, Kisuke le savait ? Toujours étant qu’Urahara attendait sa venue. Les autres avaient donc effectivement profité de la perte de connaissance de la tête de hérisson roux pour aller voir sans lui le mystérieux vendeur afin d’aller au Hueco Mundo. Le fait qu’Ichigo n’était pas venu en même temps qu’eux avait dû lui mettre la puce à l’oreille, il devait en savoir la raison, et connaissant le tempérament du jeune garçon, il savait que ce dernier aller rapidement montrer le bout de son nez à son magasin.

En tout cas, Ichigo avait gardé son air sérieux et vindicatif, ayant toujours en tête l’objectif qu’il s’était fixé. Il avait quand même accentué son expression faciale sur le coup, pendant que le type au bob lui désignait un siège avant de s’asseoir en face de celui-ci. L’adolescent resta silencieux et s’installa sur le siège en question, fixant Urahara de ses yeux noisette perçants. Ce dernier, toujours sur un ton enjoué et à moitié plaisantin, avait donc bien deviné les intentions du lycéen, ajoutant qu’il avait déjà expédié Ishida, Rangiku-san et ce Yazooru dans le monde des Hollows plus tôt dans la journée. Le Shinigami remplaçant fronça davantage le regard et serra son poing sur son genou, étant en tailleur sur le siège qui était en fait un coussin devant une table basse. Il rageait encore et toujours à l’idée qu’ils avaient pu l’écarter de cette manière et aller au Hueco Mundo « tranquillement ».

Toutefois, la suite de la réplique du marchand laissait penser qu’il ne semblait pas savoir pourquoi Ichigo n’était pas venu en même temps que les trois autres, ou alors il voulait encore plaisanter avec une personne qui n’était pas d’humeur à rire. Il avait pourtant bien vu que l’adolescent était remonté et il n’était pas contre le fait de l’envoyer aussi dans le monde des individus masqués. Les autres ne l’avaient-ils donc pas défendu de laisser Ichigo aller au Hueco Mundo alors ? L’adolescent avait pensé avant de venir qu’il allait peut-être devoir convaincre l’ex-capitaine de le laisser aller au désert blanc afin de pouvoir sauver Inoue et au passage faire comprendre à ce Yazooru ce qu’il en pensait du traitement qu’il avait subi. Mais, après une très courte réflexion, le roux comprit bien que le marchand n’avait aucune obligation d’obéir aux ordres du Gotei 13, il était un exilé après tout. Par contre, il ne voulait pas laisser notre tête brûlée orangée se lancer à l’aventure en safari dans le désert de sable blanc en solo. Il parla d’un « autre camarade de jeu » qui n’allait pas tarder à ramener ses fesses. Ichigo relâcha un peu ses yeux froncés pour les écarquiller légèrement d’étonnement et d’interrogation. Qui allait venir l’épauler dans ce périple ? Chad peut-être..? Ou bien… Il n’en avait aucune idée en fait.

Les secondes passaient et semblaient faire compte triple. Le silence régnait et pouvait rendre impatient n’importe qui avec le suspens produit. Kisuke continuait de garder son sourire d’abruti heureux de vivre, face à un roux qui poireautait toujours comme un con ce qui n’allait jamais arriver. En effet, aucun autre reiatsu ne se faisait sentir dans le coin et ce fut là que le marchand sortit, d’un air banal et enjoué en agitant son éventail devant sa tronche, un « Ou pas ! ». Le roux changea d’expression aussitôt.


Spoiler:
 

Un bon air blasé comme il savait si bien faire… La bonne attente silencieuse pour rien du tout au final, sauf la vue d’un type faisant de l’autodérision. La situation pouvait être comique et l’on pourrait se moquer du cas ridicule pour l’homme au bob qui rigolait lui-même de sa boulette, mais le jeune garçon n’avait pas la tête à s’attarder sur ça. Il était pressé et il le fit savoir.

Urahara-san, je sais pas de qui tu parles, mais j’ai pas le temps de l’attendre ! Il faut que je me rende au Hueco Mundo le plus rapidement possible !

Sur cette réplique, le jeune rouquin se leva du coussin plat, d’un air déterminé bien visible sur son visage. S’il devait y avoir une ou plusieurs autres personnes pour l’accompagner, il fallait qu’elles arrivent vite. Auquel cas, Ichigo était bien motivé pour faire son cowboy solitaire dans le désert, l’idée qu’il avait au départ.

Il y a pas le choix, je vais y aller seul et je m’arrangerai pour rejoindre les autres sans traîner !

Ces mots qu’il avait prononcé montraient bien que peu importe les circonstances, il était bien décidé à se rendre dans cet autre monde quoiqu’il en coûte. Mais… Peut-être que le vendeur hors la loi était lui aussi borné sur sa décision de ne pas laisser le Shinigami remplaçant aller se balader seul en terres inconnues et dangereuses… Enfin, ce qui était certain, c’est qu’Ichigo ne se laisserait pas faire.

avatar
MessageSujet: Re: Ignorer les ordres, suivre ses principes, sans jamais abandonner
Lun 5 Nov - 18:01

Tout cela était bien embêtant, Kisuke n'avait pas prévu d'aller au Hueco Mundo mais en même temps il ne pouvais pas laisser Ichigo y aller seul car même s'il était puissant ce monde était trop dangereux. L'idéal pour le moment restait de gagner du temps. Peut-être que Yoite finirait par arriver qui sait ? Le rouquin se leva en disant qu'il n'avait pas de temps à perdre, est-ce qu'il oubliait que s'il était venu chez le marchand de bonbons c'est parce qu'il avait besoin de lui ?

- Attends, je te rappelle que tu ne peux partir que si je le veux bien. Sans moi tu ne peux pas ouvrir de Garganta.

Urahara s'attendait à une réaction excessive, exagérée et assez violente de la part de l'adolescent. Il préféra le prendre de vitesse.

- Je comprend que tu veuilles partir, mais pourquoi ? Non, ce n'est pas la bonne question. Pourquoi veux-tu partir alors qu'il y a déjà un groupe de cinq personnes puissantes qui est en route ? Ils devraient se débrouiller non ? Tu n'as pas confiance en eux ? Tu n'as pas confiance en Matsumoto, Renji et Ishida ? Tu dis que tu espères les rattraper mais ils sont peut-être déjà loin !

Il est vrai qu'une avancée dans le monde des hollows est assez aléatoire, on peut avoir de la chance et avancer rapidement ou subir attaque sur attaque et avancer à la vitesse d'un escargot.

Regardant plus en détail l'adolescent il ajouta un un nouvel argument.

- De plus tu n'es pas tout à fait remis de ton combat d'hier, cela fait un handicap supplémentaire. Tu penses que tu es capable de combattre seul un arrancar ou plus dans cet état ? Tu es fort mais tu n'es pas invincible.

Il le fixa un moment et avança vers le fond de la boutique.

- Viens, je préfère que nous poursuivions cette discussion en bas.

Il emprunta donc la trappe pour descendre dans le sous-sol. Dans le cas où Yoite viendrait quand même il lui avait laissé un mot sur la table.

« Je ne t'en veux pas d'avoir gâché mon effet de surprise et si jamais tu arrives descend au sous-sol Si tu as de la chance je pourrais encore t'envoyer au Hueco Mundo avec Kurosaki. Dans ce cas je te demanderais juste à ton retour de me nettoyer la boutique, de me refaire la façade et de réparer les fuites du toit, cela ne se fait pas d'arriver en retard ! »
avatar
Kurosaki Ichigo

_________________
Humain

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
73/100  (73/100)
Points:
83/90  (83/90)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Ignorer les ordres, suivre ses principes, sans jamais abandonner
Jeu 8 Nov - 16:25

Le rouquin était bien motivé, remonté à bloc, comme si ses problèmes physiques n’étaient plus qu’un mauvais souvenir. Mais ça, ce n’était qu’au niveau mental. En effet, il avait une respiration assez soutenue, le visage portant des traits de fatigue, une goutte de sueur ruisselant depuis sa tempe, continuant le long de sa joue, pour au final s’échouer sur le sol. Son corps demandait du repos, mais son esprit, lui, demandait qu’à se bouger dans l’instant.

La réplique du marchand lui titilla cependant les nerfs. Rappeler sur ce ton qu’Ichigo ne pouvait accéder au désert blanc que s’il le voulait bien et que sans lui, ce n’était pas possible d’ouvrir le passage pour y aller, donna envie au rouquin de pousser une gueulante en retour.


Kh..! M-

Il se fit couper la parole. Oui, le type au bob anticipa la réaction de l’adolescent, connaissant plus que bien le caractère impulsif de ce dernier. Il lui demanda pourquoi il voulait tant aller au Hueco Mundo alors qu’une équipe composée de cinq personnes puissantes s’y était déjà rendue. En somme, il faisait comprendre qu’Ichigo ne serait pas utile en y allant, qu’ils se débrouilleraient très bien sans lui et que vouloir y aller quand même montrerait un manque de confiance envers eux. Le lycéen n’apprécia pas du tout la remontrance. Il ne s’agissait aucunement d’un manque de confiance envers ses alliés, mais de la volonté d’apporter son aide pour sauver une amie très chère. Qu’ils soient déjà loin devant n’allait pas le faire changer d’avis pour autant. Tout ce que cette réplique faisait, c’était l’irriter davantage et il le montra en serrant les dents et les poings tout en fixant d'un air mauvais son interlocuteur.

L’ancien capitaine observa un petit temps le jeune homme roux qui se tenait debout face à lui. Ichigo continuait de retenir son état de fatigue et gardait son expression façiale avec son caractère de têtu. Pourtant, Urahara le grilla. En effet, il lui fit comprendre qu’il n’était pas remis de l’affrontement de la veille et que cela représentait un handicap de plus. Ces dires étaient vrais, le rouquin était fort, certes, mais il n’était pas infaillible et affronter un arrancar dans cet état comportait des risques. Mais, essayer de raisonner la fraise orange sur ce sujet était inutile. Il n’était pas assez stupide pour ne pas s’être rendu compte de sa condition physique avant que le marchand de bonbons ne lui fasse la remarque. Mais, celui-ci marquait un point quand même et le rouquin commença à rager contre ce fait.

Cependant, les yeux de l’adolescent gardaient la même impression pour celui ou celle qui les regarde, marqués par la faiblesse, mais aussi par la détermination.


Peu importe l'état dans lequel je suis, peu importe les ennemis qu'il y a là-bas, peu importe si je dois me préserver pour la bataille de cet hiver, peu importe si les autres sont loin ! Je veux y aller pour apporter mon aide ! Inoue est mon amie et je resterai pas ici les bras croisés à attendre que ça se passe !

Kisuke le fixait toujours et se mit à aller vers le fond du magasin en lui proposant de continuer la conversation dans le sous-sol. Sans doute avait-il bien compris que c’était peine perdu d’essayer de dissuader le rouquin d’aller dans le monde des hollows. La tête de hérisson roux se relâcha un peu de ce fait, mais préserva un regard sérieux, qu’il fronça davantage à la décision du shinigami exilé.

Wakata.

Il le suivit donc en empruntant la trappe à son tour afin d’aller dans le souterrain qui faisait non seulement office de « gare » pour aller à la Soul Society et au Hueco Mundo, mais aussi de parfait terrain d’entraînement.

Une fois arrivé à l’étage d’en dessous, le quinze voulut être fixé sur un point bien précis.


Alors, c'est quoi ta décision au final, Urahara-san ?

Sa voix était assez froide et monocorde, montrant un sérieux sans pareil, mais aussi une certaine impatience avec une volonté de presser les choses. Il continua de prendre la parole.

Si on est là, c'est bien parce que finalement, t'es pas contre le fait de m'y envoyer, n'est-ce pas ?

Ce fut une remarque bien pertinente de la part d'Ichigo, qui commençait à croire que c'était bon, il pensait enfin pouvoir aller rejoindre les autres.



Spoiler:
 
avatar
MessageSujet: Re: Ignorer les ordres, suivre ses principes, sans jamais abandonner
Jeu 15 Nov - 21:34

Urahara descendait les barreaux de l'échelle menant aux sous-sols uns à uns en réfléchissant, Ichigo le suivait. Il avait clairement dit qu'il voulait partir pour sauver son amie, il était prêt à tout. Le vendeur de bonbons n'en avait jamais douté, ce n'était qu'une excuse pour perdre du temps en espérant que Yoite pointe le bout de son nez...

Une fois arrivé dans le souterrain, il vérifia que ses piliers de téléportation étaient toujours en place, c'était le cas. A peine sur place, le rouquin demanda si l'ex-capitaine avait pris sa décision, enchaînant tout de suite sur le fait que s'ils étaient descendus c'est qu'il était finalement d'accord pour l'envoyer à destination. Kisuke sourit.

- Pas de conclusions hâtives jeune homme ! Je pourrais aussi t'avoir emmené ici simplement pour ne pas que mes clients aient l'impression que je parle tout seul !

Entrer en conflit avec le jeune homme n'était pas une bonne option. Il finirait par devoir le laisser y aller de toute façon. Et puis Yoite n'arriverait plus.

- Je n'ai jamais contre été le fait que tu partes, j'étais contre le fait que tu y ailles seul. Je t'avais prévu un allié mais visiblement il ne viendra pas... c'est pourquoi ce sera moi qui t'accompagnerait.

D'un shunpo rapide il se transporta jusque sur une des poutres figées dans un rocher, posa sa canne dessus et commença à incanter.

- La pierre qui relie ma main droite à la frontière de ce monde, que la lame qui noue l'existence à ma main gauche, que le berger aux cheveux noirs, que la chaise de l'exécution, que les nuages viennent à moi et frappent l'ibis.

De l'énergie se déploya autour du morceau de bois cachant un zanpakuto, engloba la poutre et traversa l'air pour rejoindre la seconde. Un crépitement se fit entendre dans l'air alors que l'espace se déchirait, le fil spirituel reliant les deux piliers commença à s'élargir et un portail obscur en forme d'amande ouvra le passage vers le Hueco Mundo.

- Nous allons de voir créer avec notre reiatsu un chemin sous nos pieds pour ne pas tomber dans le vide dimensionnel... ce qui serait regrettable n'est-ce pas !? Nous allons arriver au point de départ d'Ishida et des autres, autant dire que tu devras vraiment refaire tout le chemin qu'ils ont parcourus. Je vais passer devant.

Le scientifique retourna au sol et entra dans la sombre faille spatio-temporelle.
Spoiler:
 
avatar
Kurosaki Ichigo

_________________
Humain

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
73/100  (73/100)
Points:
83/90  (83/90)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Ignorer les ordres, suivre ses principes, sans jamais abandonner
Ven 23 Nov - 15:24

La réponse du mystérieux individu avait le potentiel de contredire en beauté la conclusion hâtive mais pourtant logique de l’adolescent. Il était vrai que ce dernier était sous sa forme spirituelle, une âme, alors que son interlocuteur intégrait un Gigai, corps artificiel permettant aux Shinigamis d’interagir avec les humains dans le monde réel. Mais, le marchand de bonbon tournait sérieusement autour du pot, faisait attendre et languir et cela avait le don de bien ennuyer le rouquin. On aurait dit que Kisuke le faisait même exprès. Cela dit, il lui avoua que l’idée de laisser Ichigo aller au Hueco Mundo était sienne, c’était juste le fait que le jeune garçon allait y aller seul qui le freinait. C’était donc dans cette optique que l’homme au bob avait décidé qu’une autre personne allait l’épauler dans ce voyage, personne qui ne viendra vraisemblablement pas. De ce fait, ce fut donc le patron de la boutique qui se désigna lui-même pour partir avec le roux. Celui-ci écarquilla les yeux d’étonnement. Urahara ne voulait vraiment pas laisser le rouquin vagabonder en solo dans le désert blanc, c’était certain.

Toi..? Mais-

Il se tut car il causait dans le vent. En effet, le gérant du magasin avait exécuté un shunpo après sa réplique, stoppant son déplacement sur une des deux poutres sortant d’un des deux rochers, bien en hauteur. Il posa sa canne dessus et débuta une récitation d’incantation. Le Shinigami Remplaçant demeura silencieux devant la scène, attentif, assistant à une manifestation d’énergie émanant de Benihime sous sa forme scellée, énergie qui vint englober la poutre touchée, puis finit par rejoindre la poutre d’en face à travers les airs. Une fois la connexion établie, une ouverture en amande de plus en plus large se fit dans le vide à partir de ce lien d’énergie reliant les deux poutres. Ce phénomène était accompagné d’un crépitement assez spécifique, tandis qu’un passage donnant sur un monde obscur et ombrageux était visible.

Le rouquin fronça les sourcils et inclina légèrement le menton sans quitter le portail des yeux. C’était ce même passage qu’avaient emprunté ces arrancars, tels que Grimmjow et Ulquiorra, pour repartir. Il allait sans doute tomber sur eux et devoir les affronter, mais cette idée ne le fit aucunement reculer. Ichigo était persuadé que les choses allaient se passer différemment dorénavant lors de ses prochains combats.

Son regard se déporta sur l’ancien capitaine de la douzième division, toujours perché sur sa poutre. Ce dernier lui fit part de la démarche à suivre, à savoir créer soi-même un chemin avec son propre reiatsu sous les pieds pour progresser, auquel cas c’était la chute assurée dans le vide. Ce passage n’avait donc rien à voir avec le Dangai, c’était le Garganta. Ils allaient arriver là où le groupe précédent avait atterri au départ dans le monde des Hollows. Il était donc évident qu’il allait falloir parcourir leur route, suivre les traces de leur passage, en vue de les rattraper rapidement. Le lycéen approuva du chef un bon coup, pour faire comprendre à son interlocuteur qu’il avait bien saisi.


Mondai nai.

Qu’il croyait… On ne va pas tarder à savoir pourquoi il y avait quand même un petit souci, pas des moindres, qui arrivera lors de la traversée. En attendant, Kisuke fit part de sa décision de passer devant, avant de quitter sa poutre, de regagner le sol et de sauter dans le portail. Le rouquin serra les poings et ne traîna pas un instant de plus, il suivit le mouvement en sautant et s’engouffrant à son tour dans le passage.

Le Garganta... La vue était la même que ce que le rouquin avait vu à travers le portail avant d'entrer. Le vide intersidéral, rien d'autre en vue qu'un brouillage sombre et nuageux en mouvement. Le rouquin se mit donc à faire comme Urahara avait dit : se servir de son reiatsu pour créer un chemin d'énergie. Il commença donc l'opération, et ce fut là que l'on pouvait comprendre qu'il y avait un souci. En effet, Ichigo n'était pas doué pour contrôler l'énergie spirituelle et c'est un chemin sinueux et détérioré qu'il créait sous ses pieds. Un chemin qui s'effritait en allant, limite passable et empruntable pour progresser. Il tourna sa tête pour voir ce qu'il faisait, se rendant lui-même compte de son travail.


* Kuso..! Je fais pourtant de mon mieux..! Galère ! *

Il regarda de nouveau devant lui, leva un peu plus le nez et vit à peine plus loin son allié, sur un chemin parallèle au sien. Il grossit un peu les yeux et resta un moment béa, comme dégoûté. Sans effort, le scientifique courait en tenant son bob sur un chemin bien formé, sans imperfection, l'air de rien. La différence de maîtrise était énorme et le rouquin détourna le regard avec son air blasé limite boudeur. Il était fort, certes, mais avait du boulot à fournir de ce côté là.

Cependant, après un petit moment de traversée dans ce lieu chaotique, son regard fut attiré par un semblant de terminus. Cela avait la forme d'un passage, facilement remarquable dans ce décor monochrome. Il fronça davantage les yeux qui le sont déjà habituellement, se préparant à pénétrer en terrain ennemi...



Spoiler:
 

[Suite ici => http://bleach-world.forum-actif.net/t2996-sauver-des-blaireaux-euh-des-amis-c-est-parti#34035 ]
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Ignorer les ordres, suivre ses principes, sans jamais abandonner






Sujets similaires

-
» « Le bonheur est comme un papillon : il vole sans jamais regarder en arrière. ? »
» « Il m'a dit que j'étais comme l'horizon, une chimère vers laquelle on marche sans jamais pouvoir l'atteindre » Illu.
» M. E. Hensley ▬ Jamais reculer. Jamais abandonner. Jamais céder. [finie].
» Comment demander des comptes sans jamais consacrer la Cour des comptes(1)
» Nuage de Saphir - Les pierres reviennent toujours sans jamais perdre leur éclat ? UC
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération