Hors-Série n°1 : Secrets d'Histoire
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  



Hors-Série n°1 : Secrets d'Histoire

avatar
Yamamoto Genryûsai

_________________
Shinigami de la 1ère division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
98/100  (98/100)
Points:
0/0  (0/0)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Hors-Série n°1 : Secrets d'Histoire
Mer 5 Nov - 18:24


Urahara : Bonsoir ! Ce soir, l'émission des Guignols de l'Info est annulée, car son présentateur, Hisagi-san, est en vacances ! Et vu que la dernière tentative pour le remplacer s'est avérée mitigée selon la direction et catastrophique selon la police, la rédaction a décidé de ne pas la diffuser cette semaine. A la place, elle vous offre en exclusivité un numéro exclusif de Secrets d'Histoire !

Musique !

Urahara : Ce soir, nous allons vous parler, de la vie ahurissamment ahurissante d'une des femmes les plus belles, les plus incroyables de toute l'histoire de la Soul Society une véritable princesse des Shinigami : Léana Miyakaaaaaa ! Ce soir, les plus anciens des personnages de Bleach, les témoins les plus fiables si livrent à un brillant exercice historique rien que pour vous et vous parler de cette femme merveilleuse !

Caméraman : Merveilleuse, merveilleuse... C'est quand même la méchante de Bleach World qui a découpé tout un tas de gens comme du saucisson...

Urahara : Ghhhh... Oui. A présent, un trio vénérable célébrissime, cultissime, choupissime à la Soul Society va nous introduire.. auprès d'elle !

Yamamoto : Léana Miyaka ! Ah ça, elle a fait couler de l'encre parmi ceux qui écrivent l'histoire de la SS ! Je dois être celui qui l'a le plus connu. Oui, je me rappelle de ça... Je l'ai rencontrée lors d'une... euh... Enfin, je l'ai rencontrée, quoi.

Kyouraku : Hum, Yama-jii, votre rencontre, c'était pas cette histoire avec Oshou et Ouetsu, et vous êtes tombés pendant ses...

Yamamoto : Ferme-la Shunsui !  

Ukitake : Alors, nous trois, ce qu'on sait d'elle, c'est que c'est dans le district 80, le Kusajishi, que Léana naît, au milieu des petits vilains et d'une pègre crasseuse et ignoble. Elle a été adoptée par une famille scélérate, véritable syndicat du crime, dirigé par un certain Jahuo, une sorte de caïd local...

Yamamoto : Celui-ci était sans doute un peu mysogine, ou en tout cas très brutal, puisqu'il ne jurait que par la loi du plus fort. Psychologie classique, les faibles doivent se soumettre, tout ça... Mais Léana s'avère avoir une personnalité plus forte que prévue, et surtout sortait un peu du lot par sa force et son intellect.

Kyouraku : Déjà à l'époque, elle était pas commode. Elle se liait pas aux autres de la bande, elle ne cherchait pas l'amitié, et SURTOUT, ne tournait même pas autour des garçons !! Et pour moi c'est inconcevable !!

Yamamoto : Oui ; d'ailleurs quand sa famille de mafieux est tombée et s'est disloquée, ça lui en touché une sans faire bouger l'autre.

Ukitake : Toucher une quoi ?

Yamamoto : Ah, euh... Oui, abus de langage. Bon bref, l'explosion de son petit milieu et la mort de Jahuo semble avoir signé la fin de la carrière de criminelle de Léana Miyaka. Après ça, elle a été hélas obligée de se prostituer un peu, mais ça c'est qu'un détail, d'ailleurs on devrait zap...

Urahara : Oh que non ! Car après cette jeunesse édifiante, Léana fait sa rencontre fracassante avec trois Shinigamis qui vont bouleverser sa vie, Yamamoto Genryûsai précédemment rencontré, ainsi que Nimayia Ouetsu et Hyôsube Ichibei !

Ichibei : Et là, il y a cette fameuse anecdote, qu'on aime beaucoup raconter !

Ouetsu : Yeaaaaaaaaah ! On était sorti pour aller draguer des biatch avec Yama-chan. On avait un de ces swagg à l'époque, yo ! Et wallah qu'on tombe pas sur Léana !

Ichibei : La-dessus, Genryûsai, qui était encore professeur s'est approché d'elle, et a engagé la conversation et a pas mal roulé des mécaniques. Or elle était un peu naïve et impressionnable à l'époque... Il n'a donc pas été difficile pour ce guerrier aux gros muscles de la séduire... L'ennui c'est qu'il a été un peu refroidi en voyant qu'il était tombé un jour en plein milieu de ses périodes.
C'est comme ça qu'est apparu ce fameux tableau où on le voit avec une traînée de sang  qui lui dégouline sur le visage ! Ha ha ha !

Ouetsu : On était Mdr !

Urahara : Et c'est ainsi, que cette douce dame devint membre du premier Gotei 13. Mais elle se heurta au inévitables épines qui caractérisent la vie mondaine en se trouvant une rivale : Unohana Yachiru, Kenpachi de son surnom, qu'on connaît sous le nom de Retsu de nos jours ! Une femme fatale, une princesse e l'épée, ô mes aïeux quelle grande dame !
Les deux femmes entretiennent une animosité, toutefois teintée d'estime réciproque, de charme et d'élégance, comme va sans doute en témoigner la prochaine intervention de Mme Unohana elle-même à propos de Léana Miyaka !

Unohana : C'était rien que la dernière des salopes ! Une connasse, vous dis-je ! Un vrai sac à f...

Urahara : Oulah ! Euh... On y reviendra. A présent Capitaine de la Seconde Division, Léana Miyaka et surtout, participe à la grande guerre contre les Quincy, véritable pan de l'histoire de la Soul Society. M. Tenjirou Kirinji se livre à un brillant exposé, extrêmement riche et détaillé, sur cet affrontement et son impact !

Tenjirou : Bah... On leur a collé une dérouillée quoi !

Urahara : Et a en croire les contemporains, Léana ne rechignait pas à la tâche, elle faisait même des heures sup' ! Ceci dit, il ne faut pas oublier qu'il y a un débat contradictoire envers les différentes écoles d'histoires de la Soul Society ! Je vous propose d'écouter les explications d'un intellectuel plus nuancé, M. Yhwach ! Euheu !

Yhwach : Oui, alors l'historiographie n'est pas toujours en osmose concernant l'histoire de Léana Miyaka. D'autres historiens, plus sérieux, estiment que son image de winneuse est un effet de groupe, de la réputation horriblement surfaite d'un groupe nommé « Les 13 sanguinaires », qui ne doit sa renommée qu'à un gros coup de chance d'un certain homme barbare et grossier qui a miraculeusement réussi à se débarrasser du noble et généreux camp des Quincy. La plupart des sources objectives s'accordent à dire que sans ça, les Quincy leur auraient démonté la tronche, Léana Miyaka ou pas. Non, franchement, faut pas la prendre pour une déesse de l'arène.

Urahara : Héhéhéhé, merveilleux ! Brrrrrrrrrrrrrrrrrrref, après la guerre contre les Quincy, la paix s'installa à la Soul Society ; mais Léana, elle, ne s'arrêta pas en si bon chemin. Car elle redoutait terriblement de perdre ses qualités de guerrière à ne plus passer son temps à massacrer tout ce qui bouge ! Ce qui, selon l'école historiographique du Wanden Reich, est arrivé à Yamamoto-san et explique le fait qu'il ait fini en tranches de bacon à la toute fin de sa carrière. Pendant des années donc, elle accumule la colère, la frustration, si bien qu'a lieu l'incident si bien connu qui a fait qu'elle a assassiné DEUX de ses collègues Capitaines du Gotei 13 !

Yamamoto : Et c'est après cette épisode que les historiens perdent sa trace. En effet elle a été jetée dans les prisons de la Soul Society, et on a longtemps pensé qu'elle y était morte, car à cette époque, il faut reconnaître que l'état des geôles du Nid des Asticots laissait à désirer...

Ukitake : Euh... Parce que vous trouvez vraiment que c'est dans un meilleur état maintenant, Genryûsai-sensei ??

Yamamoto : Ferme-la Jyûshiro !

Urahara : Et récemment, on a redécouvert un édifice fascinait de la charmante Léana Miyaka. En effet, au lieu de rester sagement à croupir dans une prison moisie, au milieu d'attardés mentaux et de geôliers lubriques, elle a vécu dans les souterrains de la Soul Society, et a fondé la désormais célèbre Division Kurenjingu ! Cette Division, formée de tout un tas de criminels, meurtriers emprisonnés à tout jamais dans les sous-sols de la Soul Society, est désormais LA faction antagoniste du forum Bleach World ! Et Léana en est la chef suprême, et vient de foutre un bordel gigantesque dans la Soul Society, et quelques vieillards en ont pris pour leur grade je vous le dis !

Kyouraku : Et là se trouve une énorme controverse concernant le mandat de Yam... Enfin des autorités dirigeantes du Seireitei en place.

Ukitake : En effet, on peut se demander COMMENT une Division secrète de plusieurs centaines d'individus, des criminels hautement surveillés a pu se constituer librement et exister pendant des siècles au nez et à la barbe du Gotei 13 sans que personne ne s'aperçoive de rien...

Yamamoto : Je vous ai dit de la fermer, les morveux !

Unohana : … outre !

Urahara : Ah euh... Un petit problème de montage je crois ! Bien, c'est fini pour cette magnifique et saisissante fresque historique à propos de la Princesse de la Division Kurenjingu ; et à bientôt pour un nouveau numéro de Secrets d'Histoire, sur le sujet suivant : Yoruichi Shihouin, la bombe chattomique !

Spoiler:
 
avatar
Tiki Clock

_________________
Arrancar

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
72/100  (72/100)
Points:
0/70  (0/70)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Hors-Série n°1 : Secrets d'Histoire
Mer 5 Nov - 19:13

Bonne idée le hors-série ! Il m'a bien fait rire aussi ! Unohana et son langage si fleuri et poétique ! ♪ Ôetsu en grande forme, bref ça fait plaisir !

Il doit y avoir quelques faux raccords, mais c'est parfois indispensable pour pouvoir continuer. ^^

Met un pouce vert





Sujets similaires

-
» [Officiel]Secrets d'Histoire des races : Gobelins & Hobgobelins
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération