Arteta Natasha, la belle manipulatrice chevronnée
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  



Arteta Natasha, la belle manipulatrice chevronnée

avatar
MessageSujet: Arteta Natasha, la belle manipulatrice chevronnée
Mar 21 Oct - 19:47

Liens : Par ici ♥


Arteta
Natasha




Nom : Arteta


Prénom : Natasha


Pseudonyme : Shadow Cat


Âge : Environ 250 ans, 20 ans en apparence


Genre : Vasto Lorde Arrancarisé


Spécialisation : Hakuda / Hohô


Grade désiré (division/etc) : Indépendante chéri(e) ♥


-------------------


Description Physique :
Natasha est le stéréotype même de la femme fatale. Si vous avez l'occasion de la croiser pendant une de ses apparitions fugaces avant qu'elle ne s'attarde sur vous et ne vous prenne en grippe souvent par simple envie, vous pourrez distinguer une femme mesurant près d'1m70, pesant 57 Kg, s'approchant de vous avec une démarche déhanchée des plus tendancieuse et déjà propice à la drague ou à la taquinerie. Elle porte souvent des bottes à talons ni trop hauts ni trop courts et des habits serrés qui ne la gênent pas dans ses mouvements, voire même sa combinaison noire favorite qui moule toutes les courbes de son corps à merveille et sachez qu'il y a de quoi se rincer l’œil. En effet, ces derniers ont le potentiel de pouvoir faire baver n'importe quel pervers, une silhouette fine et taillée digne d'une top-modèle, avec une poitrine très généreuse de la modique taille de 95D.

Après avoir fait attention à cette silhouette globale, vous vous attarderez sur son visage au teint de porcelaine sans imperfection. Non, elle ne se met pas de fond de teint, cette teinte, elle en prend grandement soin et cette peau parfaite, elle en est fière. Vous pourrez notamment distinguer sans faute un nez fin, mais aussi et surtout ce regard tout aussi fin à iris sanglant et aux allures félines pouvant être rendu légèrement clos pour intensifier le tout, vous fixer au point de donner l'impression de transpercer votre être jusqu'à votre âme. Elle se passe bien du maquillage, elle ne se permettra jamais de gâcher sa si belle peau avec ce genre de produits provoquant divers désagréments. Comme elle dit « je n'ai pas besoin de cache-misère~ ♥ ». Elle se permet uniquement de s'épiler les sourcils pour les rendre fins et gracieux tout en harmonie avec son regard intense, ainsi qu'un peu de gloss rouge sur les lèvres pour les mettre en valeur vu qu'elles ont déjà l'avantage d'être un peu pulpeuses. Pour finir de décrire sa tête, parlons alors de la chevelure noire méchée blanche que vous pourrez voir coupée court un peu plus au-dessus des épaules, coiffée de manière à ce que les mèches soient remontées vers l'arrière et sur les côtés pour se donner du volume. Deux mèches en pattes retombent sur les côtés de ses tempes et une mèche plus ample part sur le côté gauche depuis le front.

N’oublions pas de préciser ce qui fait d’elle une véritable arrancar. Son petit reste de masque de Hollow se situe proprement au niveau de son cou, comme un ravissant collier que l’on donnerait à porter à un chat que l’on affectionne grandement. Cela forme comme de petites perles fines collées sur la peau avec une sorte de pendentif en forme d’iris en fente verticale. Enfin, son trou bien rond et assez petit se situe juste au-dessus de la poitrine de manière parfaitement centrée, juste en-dessous du bout de masque faisant office de pendentif. Ironie que l’orifice se situe ici alors qu’elle a tant d’amour à donner, n’est-ce pas ?
Description Morale :
Natasha a une personnalité très complexe et elle le sait fort bien. On ne peut jamais la cerner totalement et elle fera en sorte à ce que cela n'arrive jamais, elle est très maligne pour ça. L'un de ses principaux point fort, c'est bien son intelligence. Sa logique, sa capacité d'observation et sa capacité de déduction sont aiguisées.

Elle est très discrète concernant ses informations personnelles et ne révèle rien du tout aux autres, même Aizen Sôsuke ne sait pas tout, si c'est dire. Pourquoi ? Car elle se plaît à tout savoir sur vous. Lorsqu'elle vous fait face, elle n'affiche aucune émotion, aucun geste ou expression faciale trahissant ses véritables pensées. Son esprit vif vous analyse tandis qu'elle arbore un léger sourire malicieux et vous observe tranquillement de son regard écarlate tendancieux transperçant vos moindres faits, gestes et paroles jusqu'à l'intonation de la voix. Elle peut lancer des coups de pics, des remarques désobligeantes, provoquer, dire une énorme connerie qui tient pas la route, vous dévoiler en pleine face votre secret pour montrer qu'elle vous tient, vous draguer même si vous êtes une fille, tout ça juste pour distinguer et analyser votre comportement et votre caractère, jusqu'à votre intelligence, en vue de pouvoir s'adapter à vous et savoir comment mieux vous manipuler. Ce que vous pensez d'elle, elle s'en moque. Elle sait ce qu'elle vaut et saura bien vite ce que vous valez. Que ce soit une personne totalement froide et renfermée ou bien un joyeux abruti, elle fera pareil avec les deux et s'en amuse. Elle peut même aller jusqu'à vous espionner pour voir comment vous êtes quand vous n'êtes pas avec elle afin de faire la différence et encore mieux discerner votre hypocrisie. Elle fera tout pour avoir ce qu'elle veut à votre sujet et pouvoir retourner les informations reçues contre vous rien que pour vous piéger.

Certes, elle est très curieuse de découvrir des choses sur les autres, leur manière de penser, mais cette curiosité s'étend également à tout ce qui l'entoure. Tout observer, tout analyser, tout comprendre... C'est un besoin qu'elle éprouve pour avoir une maîtrise sur son environnement. D'ailleurs, un autre côté d’elle qui est exemplaire, c’est sa patience et son calme. Analyser de manière optimale demande du calme et agir quand l’occasion se présente demande de la patience. Avec sa méthode d’approche, ce dernier point est crucial.

Ce qu'elle apprend des autres, elle ne le dévoile à personne la plupart du temps vu qu’elle est solitaire, ou alors elle le fait avec parcimonie pour toujours avoir un coup d’avance même sur ses alliés du moment. Elle se sert de ce qu'elle sait pour mieux vous pincer ou savoir qui il faut le plus surveiller et se méfier. C'est pour ces raisons qu'il est donc normal de ne rien dire sur soit pour éviter que l'arme ne se retourne contre soit, n'est-ce pas ? C'est là que nous comprenons qu'elle est quelque part dangereuse et redoutable.

Comme vous l'aurez compris, malgré ses allures un temps soit peu de péripatéticienne, son corps n'est pas sa principale arme de manipulation, ce n'est qu'un argument d'appui pour mieux manipuler car elle fait l'essentiel avec les mots. Elle est subtile, très subtile même, jouant sur les mots de sa voix douce mais tendancieuse et amusée, sur la situation, sur la morale éthique ou même de la personne en face si elle l'a plus ou moins cernée, juste pour vous avoir. Si vous essayez de lire dans son jeu et de la cerner, elle sera à même de toujours vous coller le doute en jouant à merveille un comportement différent ou bien en vous remettant en question pour détourner le sujet. Elle peut aller jusqu'à vous mettre en confiance pour mieux vous atteindre et au bout complètement casser votre confiance placée en elle quand elle aura eu ce qu'elle voulait. Elle agit constamment par intérêt, peut rejoindre votre camp si vous avez les mêmes ambitions qu'elle et soudainement se retourner contre vous si vous changez d'avis. Le plus difficile est justement de discerner ses véritables ambitions car ce n'est pas toujours pour taquiner les gens, heureusement… Ou malheureusement. De ce côté-là, elle est plutôt sournoise et très prudente.

Il faut savoir que, souvent, elle n'a aucune motivation machiavélique ou malhonnête, c'est juste pour son plaisir personnel. Mais, attention, « souvent » ne veut évidemment pas dire « toujours ». Quand on est une paria comme elle, faisant d’abord dos à l’ordre établi par Barragan, par Aizen, puis par Halibel, et étant une ennemie naturelle des Shinigami, des Quincy et des Humains, elle se retrouve rapidement seule et il faut donc parfois user de ses compétences pour survivre face à autant d’ennemis. Mais tout cela, elle l’a fait par choix car elle ne se soumettra jamais aux ordres de qui que ce soit, notre féline aime sa totale liberté. Cette liberté est telle qu’elle s’étend à son esprit. En effet, Hollow, Humain, Shinigami ou même Quincy, ça n’a aucune importance pour elle. Tous sont dotés d’une certaine raison, logique ou illogique, civilisée ou bestiale, qui est bon à manipuler. De ce fait, faire équipe avec un Shinigami ne l’effraie pas. Elle n’est pas de ceux qui vont taper sur un gars juste parce qu’il est de telle ou telle race ou bien en aider un autre juste parce qu'il est de la même race qu'elle. Ne la menacez pas et ne l’attaquez pas, elle en fera de même. Elle n’a aucun intérêt à tuer un individu s’il ne met pas en péril ses plans ou bien s’il ne veut pas attenter à sa vie. En revanche, si elle perçoit un quelconque risque, elle n'hésitera pas à infliger une blessure à son opposant pour avoir un avantage en cas de complication. C’est toujours plus intéressant pour elle que le type soit vivant pour le manipuler, car quoiqu’on en dise, il y a toujours quelque chose à en tirer de quelqu’un.

Si vous dépassez les bornes, à savoir attenter à ses plans ou à sa vie de manière claire, elle peut quitter brutalement son air calme, charmeur et malicieux pour un air totalement différent : glacial, agressif, voire assassin. Cet air est notamment visible à ses yeux devenus ceux d'un prédateur avec la pupille en fente et le visage ferme et rigidifié. À cet instant, elle devient totalement intransigeante, intimidante et effrayante, prête à répliquer de manière radicale. Sa voix douce et charmeuse devient atone et sèche. Dans ces cas-là, il s'agit quasiment d'une toute autre femme.

Ce que nous pouvons signaler aussi c'est qu'elle adore la vue des beaux gosses. Notre chatte aime la luxure l’air de rien. Par contre, vous pouvez toujours courir pour essayer de l'avoir avec ça. Elle aime ce qui est beau à regarder, mais son tempérament prendra le dessus dans tous les cas.

Histoire du
personnage




Histoire :
Pour connaître son histoire, il faut utiliser une machine à remonter le temps... Car évidemment, notre Arrancar ne se souvient plus de sa vie d’humaine, mais il semblerait que son âme en soit restée marquée…


Partie 1 : Vie d’Humaine
Chapitre 1 : Une enfance innocente

Notre intéressée est née au 18ème siècle, dans une famille russe aisée. Les parents étaient rarement disponibles pour la petite, trop occupés à régler des affaires de nobles et à gagner la grâce du souverain pour conserver leur statut et même en obtenir un meilleur. La petite fille était donc souvent seule avec les domestiques. Elle apprenait déjà peu à peu à se débrouiller seule, formant son habitus qu'avec ses jouets, le peu de temps que lui accordait le personnel de la maison, le peu de temps que lui donnaient ses parents en personne, ainsi que les rares amis triés sur le volet qui venaient. Dans cet environnement, elle commençait à avoir l’œil sur l’hypocrisie de chacun, dissimulée derrière leurs sourires amicaux qui cachaient une jalousie et une rancœur sans pareille envers Natasha et sa famille. Elle avait tout pour elle, certes, elle profitait d'une opulence certaine, mais il lui manquait la présence plus proche de ceux qu'elle aimait, on ne lui portait pas beaucoup d’attention. Elle souhaitait se sentir exister, sans oublier que sa maison était devenue en quelque sorte sa prison. Peu à peu, elle se refermait sur elle-même et apprit à voiler ce qu'elle ressentait aux yeux des autres pour éviter de devenir une proie facile. Elle continuait de se montrer forte face à tous ces imbéciles qui ne recherchaient que la grâce de la noblesse russe.


Chapitre 2 : Mensonges et hypocrisie

Un soir, âgée d'à peine quatorze années, elle se retrouva face à une scène qui la marqua à vie. En effet, elle était censée dormir, mais elle n’arrivait pas à fermer l’œil et voulait avoir le réconfort de ses parents qui étaient revenus au bercail. Elle entendit alors des paroles malveillantes dans l’entrebâillement d’une porte. Le père et la mère parlaient au benjamin de la famille, le petit frère de Natasha âgé de treize ans. Autant vous dire que peu de temps après l’accouchement de la petite, l’idée d’enfanter un autre enfant avait été aussitôt envisagée. Pourquoi ? Tout bonnement parce qu’à l’époque, le sexe déterminait la valeur de l’individu. En tant que tel, l’héritier et le représentant de la famille noble devait être un garçon à tout prix. Mais, à ce qu’ils disaient, la petite russe fut choquée. En effet, les parents faisaient part de leurs intentions et leurs ambitions à leur progéniture. Ce dernier allait recevoir une éducation poussée, notamment en langues et surtout la langue française, ainsi que tout le patrimoine de la famille afin de faire foi d’une richesse influente en vue de se faire remarquer dans la haute noblesse et de lier une alliance par mariage avec une autre famille encore plus puissante que la leur. Jeune, mais pas stupide, Natasha fit le lien avec le peu d’attention qu’on lui portait. Son éducation était minimale, on la laissait souvent dans son coin, sans ambition d’avenir et maintenant, elle apprenait qu’elle allait être totalement ou presque déshéritée. Le père et la mère misait leur futur dans leur petit dernier qui s’annonçait prometteur et volontaire, prêt à répondre à l’attente de ses parents et à les rendre fiers.

Ce petit frère était néanmoins prétentieux et capricieux. Bercé dans un amour acceptant tous les désirs, il ne s’embêtait pas des petites choses et de ce qui le gênait. De ce fait, il accordait peu d’importance à sa sœur aînée qui était déjà délaissée par les parents. En fait, Natasha se contentait d’exister et ne devait pas s’imposer ou protester sinon elle était punie. Elle était considérée comme une gêne, une inutilité, et elle n’avait pas de prétendant, si ce n’était des demandes de familles moins influentes que la sienne. Bien évidemment, pour des parents cherchant la puissance et voulant se rapprocher de la cours impériale, ce n’était pas du tout intéressant. Elle était mignonne et allait être mariée, certes, mais cela ne changeait pas le reste. Elle commença à éprouver de la haine envers sa famille qui la dénigrait et faisait l’hypocrite devant elle comme s’il y avait rien. Ils avaient tords de la penser ignorante et simple d’esprit, pleine d’innocence…


Chapitre 3 : Haine et vengeance

Forcément, quand on dit noblesse et richesse, on dit aussi convoitise. Justement, la famille de Natasha était une belle cible de choix. Quoi de mieux qu’une menace pour pouvoir obtenir quelque chose ? Quoi de mieux… Qu’un kidnapping ? Kidnapper un enfant sans défense qui plus est ? Ce fut ainsi qu’en pleine nuit, des êtres malintentionnés firent fit des gardes et entrèrent dans la chambre pour emmener la jeune fille, laissant une demande de rançon. Seulement, la famille ne répondit pas à la demande. Une demande de rançon alors que perdre une fortune pour Natasha allait être vraiment ennuyant ? D’autant plus qu’ils y tenaient à leur précieux capital ? Depuis la naissance, elle n’était pas désirée… En fait, jamais ils ne donnèrent de nouvelles à la réclamation. Ça les arrangeait de voir l’aînée disparaître ainsi et devant les autres familles, ils feignirent la comédie que la fille avait été assassinée et qu’ils allaient retrouver le ou les coupables… Purs mensonges. Jamais ils n’avaient eu l’intention de poursuivre les kidnappeurs, mais Natasha allait être effectivement tuée. Les kidnappeurs n’ayant pas de suite à leurs exigences et ayant la petite sur les bras qui allait leur créer que des problèmes, ils voulurent s’en débarrasser, clamant qu’il ne servait à rien de garder cette fille mal aimée.

Seulement, au lieu de désespérer et se laisser abattre, elle se fit vive d’esprit. Elle avait pu se bâtir un mental fort depuis le temps et pour survivre, elle proposa plutôt un marché des plus intéressants. Inutile de demander une rançon, car elle était prête à s’allier avec les malfaiteurs qui étaient en fait des paysans très pauvres qui haïssaient la haute aristocratie vivant sur le dos de la labeur du Tiers Etat. Elle souhaitait faire châtier sa famille qui l’avait laissée tomber, famille qui était prête à avoir une mort sur la conscience par pur intérêt. Elle n’allait jamais leur pardonner… Elle donna le plus d’information possible pour pouvoir atteindre les membres de la demeure et s’emparer des richesses rapidement et sans problèmes. Elle n’avait aucun regret concernant les richesses car tout ce qui provenait de cette famille la dégoûtait profondément. N’ayant rien à perdre, ils l’accompagnèrent jusque chez elle. En voyant le visage du père et de la mère se décomposer à la vue de ce petit morpion qui revenait, elle éprouva bizarrement une grande satisfaction… Et sa haine et sa cruauté ne fut que plus grande lorsque les parents voulurent la tuer de leurs propres mains. Ils avaient mis en place de grands projets d’avenir, ils avaient tout prévu et voilà cette trouble faite qui revenait d’entre les morts ! Mais… Elle n’était pas venue seule et les kidnappeurs qui étaient avant ennemis avec la jeune fille étaient maintenant de précieux alliés. En une nuit, le père, la mère et le dernier enfant furent tués, les domestiques avaient eu la possibilité de fuir, la maison pillée, puis brûlée. Ce moment marqua le plus grand tournant dans la vie de Natasha… Du moins, de son vivant. Elle avait dès lors quinze ans.


Chapitre 4 : Survie et difficultés

Inutile de vous dire qu’après ça, les types ne voulaient plus d’elle. Elle était redevenue sans intérêt et faible… Elle ne pouvait pas travailler pour eux avec ce petit corps frêle pas habitué au travail dur dans le froid et elle était considérée comme morte. De toute façon, elle se refusait de rester avec eux. Elle voulait définitivement couper les ponts avec tout ce qui concernait sa vie passée et ils étaient les meurtriers de sa famille. Comme elle leur avait permis de faire le coup du siècle, ils la laissèrent en vie et partir. Elle renia ses origines maudites, étant passée pour morte à cause de sa famille défunte, ce qui lui fit perdre son statut de noble dans l’élan.

Elle erra plusieurs mois dans les rues en cachant son identité, volant et squattant à droite et à gauche pour survivre et résister au froid mordant de la Russie. Elle s'endurcit davantage, autant physiquement que mentalement, ne faisant confiance à personne et qu'à elle-même, esquivant tout individu pour vivre dans l'ombre du monde et bientôt d'elle-même. Elle put constater le caractère des gens, la cruauté de ce monde qui lui était caché par des mensonges tout ce temps. Ce qu'elle put en penser, c'est que face à tant de cruauté, il fallait se montrer encore plus cruel et surtout malin pour supplanter son prochain.


Chapitre 5 : Une option de survie, une option pour avoir une vie un peu meilleure

Puis, une voie s'ouvrit à elle un jour. Elle fut surprise à voler dans la réserve d'un camp militaire placé provisoirement pour un entraînement. Sa manière de s'y prendre et d'essayer de s'échapper avait surpris bien du monde. Elle était dotée d'une intelligence sans pareille, d'une agilité et d'une vitesse remarquable. Elle filait entre les soldats comme une anguille et en bernait encore plus. Notre Natasha ne se laissait pas impressionner, n'ayant pas froid aux yeux. Mais elle tomba sur plus fort qu'elle, le chef du premier escadron. Elle se fit attraper et bien vite attachée. Jugeant de sa jeunesse, à vue de nez seize ou dix-sept ans, il décida de ne pas lui faire subir de punition trop sévère, mais il comprit bien vite que c'était une gamine livrée à elle-même et qui ne faisait que survivre. Elle n’avait plus rien à perdre... Mais, à ce moment, elle fut motivée par une idée ambitieuse : rejoindre l’armée. Une femme rejoignant l’armée ? Voilà qui était intéressant et bien rare ! Normalement, on refuse ceci… Et on renvoie plutôt la gamine chez elle… Sauf qu’elle était orpheline et sans abris. Ce qui fit décider le chef était l’aptitude qu’avait eu l’adolescente pour voler les provisions et de quoi se tenir chaud… Puis, une belle fille dans les rangs allait donner du baume au cœur aux soldats. Ainsi, elle fut enrôlée dans l’armée russe… Mais, en fait, elle avait en tête que l’idée de se servir d’eux. Elle allait être nourrie au moins un peu, allait être habillée toujours plus chaudement qu’elle ne l’était et surtout, elle allait être entraînée et un peu logée quand elle n'allait pas être au combat. Devoir obéir à des ordres était la moindre chose… Et les batailles qu’elle allait livrer allaient faire partie de son entraînement.


Chapitre 6 : Réalité et fin de vie

Les batailles qu’elle livrait concernaient l’empire Ottoman… Elle apprit ce qu’était vraiment le sentiment d’insécurité, ce qu'était la peur de la mort et la réelle odeur de cette dernière lorsqu'elle était maîtresse sur les lieux… Le peu d’amis qu’elle avait pu se faire se faisaient décimer comme des brindilles. C’est dans ces cas-là qu’on se rend compte combien la vie est une chose fragile et combien la victoire d’un combat peut avoir un goût amer… Elle supprimait des vies par dizaine, mais c'était plus par obligation envers son rôle de soldat pour conserver sa condition, par survie car si elle ne tuait pas, elle se faisait tuer, et parfois par vengeance pour ses amis mourant sur le champ de bataille. Mais, bien qu’elle avait survécu à beau nombre de combat grâce à ses performances en survie non négligeables et son mental d'acier, qu'elle avait contribué à soutirer des informations aux soldats faits prisonniers grâce à son esprit aiguisé et fort qui lui donnait un talent inné pour la manipulation, elle trouva la mort lors d’une embuscade. Même si on peut être résistant, expérimenté et intelligent, on ne peut faire face à une armée ennemie nous prenant par surprise en terrain découvert. Elle était âgée de vingt ans.



Partie 2 : Vie de Hollow
Chapitre 1 : Une âme damnée

La mort… C’est la fin de tout, n’est-ce pas ? Du moins, c’est ce que tout Humain normal non croyant pense. Pourtant, après l’impact de cette balle en plein cœur qui lui avait arraché une intense souffrance et une mort rapide, elle pouvait se lever. Bien sûr, elle se redressait difficilement, comme si son corps était très lourd et elle avait énormément de mal à respirer. Elle était encore en vie malgré ça ? Parfait, où était le fusil ? Elle distingua l’arme à ses côtés et essaya de la saisir mais… Sa main passait au travers… Cette dernière était comme translucide… Que se passait-il ?! Dans le feu du combat, les soldats continuaient de se battre autour d’elle mais… On semblait l’ignorer. Un boulet passa même au travers de son corps pour s’éclater pile où elle était… Elle avait l’impression de vivre la mort une deuxième fois… Mais non. Elle était toujours là, les yeux grands ouverts. Regardant l’impact du projectile derrière elle, elle put voir son propre corps charnel déchiqueté par le coup. Le choc émotionnel fut intense. Elle ne croyait pas à ce folklore mais, elle était devenue un fantôme ?! Elle était réellement morte ?! Personne ne pouvait la voir ?! Et cette chaîne à la poitrine… Elle était des plus gênantes, ça l’étouffait. Elle commença à tirer dessus pour s’en débarrasser. Ça lui faisait mal, mais elle était habituée à ce genre de douleur et c’était un mal à passer pour se sentir mieux. Elle tira avec effort dessus jusqu’à pouvoir se l’arracher définitivement. À cet instant, elle sentit une souffrance abominable comme si son corps était en train de se déchirer. Elle se sentait perdre conscience et rapidement, ce fut le cas. Le corps spirituel de Natasha se décomposa et se reforma pour prendre l’apparence d’une bête quadrupède difficilement identifiable, un masque blanc finissant par prendre forme sur le visage pour cacher ce dernier en même temps qu’un trou grotesque apparut au niveau de la poitrine. Une créature dénuée d’intelligence propre, mais blindée d’instinct primaire. Elle avait faim, très faim… Tous ces hommes autour et ces âmes naissantes étaient alléchants et elle se jeta sur eux pour les dévorer un à un. Son corps spirituel étant plus dense, la bête étant en fait un Hollow, elle pouvait de nouveau toucher le monde physique et niveau nourriture, il y avait de quoi faire. Au beau milieu de ces tirs incessants et de ce combat, le repas du monstre passait un peu inaperçu.


Chapitre 2 : Une vie de Hollow ordinaire

Il n’y a rien d’intéressant à signaler de plus pour cette étape de son évolution. Natasha se contentait à nouveau d’exister et de manger tout en esquivant les assauts d’êtres vêtus de noir qui avaient déjà anéanti beaucoup de ses congénères. Au final, par instinct primaire de survie, le Hollow décida de rejoindre son nouveau chez lui : le Hueco Mundo. Sable blanc, nuit éternelle, vide… Et pourtant c’était la jungle. L’âme damnée n’avait plus à survivre en mangeant des âmes humaines et en fuyant les Shinigami, mais elle devait faire face à l’appétit des autres membres de sa nouvelle race. Le Hueco Mundo est le monde du cannibalisme et inutile de se dire que ses semblables représentaient son nouveau menu. Seulement, il lui arrivait de tomber sur plus fort qu’elle et en nombre… Et dans ces cas-là, elle fuyait… Au final, elle trouva refuge dans la forêt des Menos où elle continuait de se battre pour survivre et toujours manger plus pour assouvir sa faim incessante… Avant d’être irrésistiblement attirée par le groupe de Hollow dans lequel elle était mêlée. Bientôt, le groupe créa une entité géante unique et débile : un Menos Grande. Tout noir avec un grand masque blanc pourvu d’une denture normale, yeux rouges et d’un long nez pointu, le monstre errait comme les siens dans ce souterrain.


Chapitre 3 : Une reprise de conscience

Petit à petit, dans ce tourment d’âmes qui constituait le Menos Grande, une d’entre elles sut s’imposer : Natasha. Elle supplanta les autres de part sa force mentale et sa ténacité. Ainsi, notre combattante reprenait peu à peu conscience dans ce corps géant et uniforme, prenant contrôle de ce dernier... Sans pour autant perdre son appétit. Elle continuait de bouffer ses congénères en se montrant plus intelligente qu’eux qui étaient toujours aussi abrutis. Ce fut à partir de ce moment qu’à chaque Menos bouffé, elle sentait sa force augmenter. La soif de force devint sa nouvelle obsession et elle mangea dorénavant plus par envie de puissance que par faim.


Chapitre 4 : La naissance d’une Adjuchas

Au bout de dizaines et de dizaines de Menos Grande dévorés au cours de plusieurs années, elle sentit de nouveau un changement s’opérer en elle. Une aura noire l’enveloppa doucement, mais sûrement… Jusqu’à la couvrir entièrement. Bientôt, cette immensité noire laissa sentir un reiatsu sensiblement plus puissant avant de rétrécir lentement, jusqu’à garder une taille bien petite… L’enveloppe noire se dissipa et laissa voir une ravissante Adjuchas à l’apparence et la taille d’un chat noir et blanc, portant un masque en guise d’armature pour sa tête et son cou. Elle était belle, gracieuse, et ce qui la différenciait de ces félins de salon à part le masque était bien le trou de Hollow présent au niveau du cœur, ce regard rouge sang et cette queue bien plus longue, se finissant en pinceau blanc. Mais, à part ce reiatsu plus fort et l’apparence esthétique des plus exemplaire, cette petite taille allait être un énorme handicape ! Comment faire face à ces géants Menos Grande maintenant pour les dévorer avec une si petite mâchoire ?! Elle allait devoir user de son expérience et de son intelligence pour s’adapter à ce nouveau corps contraignant… D’abord, il allait falloir connaître les limites de ce corps et ses capacités. Même petite, elle se sentait plus forte. Mais, l’approche bourrine était dorénavant à bannir, elle allait devoir user d’autres talents, sachant qu’elle voulait toujours gagner en force…


Chapitre 5 : L’acquisition de nouveaux talents, changer d’approche

Elle se devait de quitter la forêt de Menos. Parmi ces géants, elle n’était pas avantagée. Elle retourna donc à la surface après tant d’années. Elle avait l’impression de redécouvrir ce monde vaste et bichrome. Sauf que son puissant reiatsu et sa taille foutaient la dalle à bon nombre de Hollow. On lui faisait souvent la remarque comme quoi elle était mignonne, mais appétissante… Elle aimait entendre le premier qualificatif, pas le second. Mais, comme si elle avait toujours su se battre avec technique, elle sut faire face avec efficacité. Force, agilité, vitesse, réflexe, discrétion, elle sut se débrouiller parfaitement avec son nouveau corps. Fini la vitesse d’un camion ben, la souplesse d’un radiateur, la mobilité d’un pétrolier et la discrétion d’un gros sapin de noël, elle était maintenant agile, forte, rapide, vive, discrète. Ainsi, elle pouvait surprendre ses adversaires et leur infliger des dégâts aux points faibles qu’elle pouvait discerner.

Ses ennemis battus et se faisant sagement dévorer, elle sentait encore sa force augmenter… Alors qu’un prénom survint en écho dans sa tête : Natasha. Quel était ce prénom ? Qui était-ce ? Elle eut à la fois un sentiment familier et de dégoût… C’était étrange… Mais quelque part, elle avait le pressentiment que c’était son prénom, en même temps qu’elle avait eu comme un souffle instinctif d’expérience et d’habitude du combat tactique en déplacement rapide et avisé… Son âme avait comme gardé le souvenir des péripéties arrivées durant son vivant, sans parler du caractère, étrangement. Car, lorsqu’elle avait du mal à défaire un ennemi rapide et fort aussi, elle devait se débrouiller autrement… Quant elle ne pouvait pas prendre par surprise via son approche silencieuse, elle usait de sa ruse. Via cette dernière, elle parvenait à manipuler et piéger l’opposant d’une manière ou d’une autre. Proposer de s’allier pour manger plus de Hollow ? Le mettre en doute sur le fait qu’il ne devrait pas se fier à la petite taille de la féline ? Lui dire qu’elle connaît son point faible en le désignant ? Lui parler en tournant autour de lui jusqu’à pouvoir frapper de manière optimale ? Proposer d’en rester là au lieu de se lancer dans un combat sûrement suicidaire pour les deux ? Tous les moyens étaient bons pour déstabiliser l’ennemi et lui porter un coup fatal quand il s’y attendait le moins.

Quand l’adversaire lui semblait trop fort ou difficile à manipuler, elle évitait de s’y frotter avec subtilité. Nous pouvons notamment parler de Barragan Luisenbarn, le roi du Hueco Mundo à cette époque. Il s’était intéressé à l’Adjuchas et lui avait proposé de rejoindre son armée ou mourir… Et justement, elle préférait mourir qu’être soumise à des ordres et donc d’être privée de liberté. Ainsi, elle sut fuir avec ardeur et rester bien loin et cachée de ce roi imbu de lui-même. Un jour, elle lui ferait ravaler ses dents…


Chapitre 6 : Une évolution radicale

Natasha continuait ses affaires durant de longues années en se cachant du roi, sans relâche de peur de régresser, dévorant des milliers de Hollow. Contrairement à d’autres Adjuchas qui se plaignaient de ne plus sentir de différence en bouffant, elle, elle se sentait de plus en plus forte. Elle, cette petite créature toute mignonne et appétissante allait les supplanter ! Lorsqu’elle vint à dévorer un Hollow caché dans sa grotte, elle sentit alors son corps bouillonner soudainement d’une puissance dantesque si bien qu’elle crut qu’elle allait exploser… Mais, elle ne souffrit pas. C’était comme un sentiment d’extase, de jouissance extrême, cette force qui l’enveloppait la rendait comme folle heureuse. Pendant cet instant, son corps s’enveloppait encore de cette aura noire… Avant de prendre une forme plus verticale et mince, à la hauteur humaine… Le reiatsu éclata et notre Natasha se dévoila sous un nouvel aspect… Un aspect de félin bipède, le corps se rapprochant de la morphologie humaine. Son masque occupait toujours son cou et rejoignait la tête pour couvrir la hauteur de ses yeux, le trou était toujours placé sur son cœur. Mais, se tenir sur deux pattes… Elle eut un peu de mal à s’y faire mais ce sentiment profond d’habitude lui revint… Elle retrouva la joie d’avoir deux membres libres pour faire autre chose que se déplacer… Ces membres s’apparentant à des mains, elle crut pendant un bref instant en avoir déjà eu… Quelle impression des plus étranges ! Elle se trouvait des plus magnifiques ainsi et l’envie d’exploiter ce nouvel atout se faisait intense.

Ainsi, elle devint une chasseuse plus redoutable encore. Sa force, sa vitesse et son agilité avaient encore augmenté et sa capacité de mouvement décuplée. Sa maîtrise du terrain n’en était rendue que meilleure grâce à ses pattes en guise de main qui lui servaient à grimper sur des pentes raides, se protéger ou bien à saisir et bloquer ses proies sans forcément devoir saisir à la gorge avec la mâchoire comme un vrai félin sauvage. Mais, son habitude d’attaquer avec vitesse et précision aux points faibles restait bien là et était pour elle la façon la plus efficace et classe d’abattre son opposant.

Puis, elle découvrit ses véritables pouvoirs de Vasto Lorde. En effet, pour une assassine telle qu’elle, il manquait encore une chose… La capacité à pouvoir se dissimuler et attaquer ses adversaires à l’improviste de n’importe quel côté. De ce fait, elle découvrit sa capacité unique à pouvoir se servir des ombres pour se dissimuler totalement ou se déplacer d’une ombre à une autre au toucher. À partir de ce moment de découverte, elle fut réellement crainte dans le désert blanc jusqu’à se faire surnommer « la prédatrice de l’ombre ». Un sentiment d’insécurité régnait alors parmi les Hollows les plus faibles ou les plus craintifs… Ils évitaient les endroits sombres pour demeurer exposés à la lumière lunaire et ne pas se faire surprendre… Mais notre chasseuse n’avait pas perdu de son aptitude à se battre en face à face et ses proies n’étaient pas pour autant sauvés.

Terminé, elle ne fuyait plus devant qui que ce soit, elle avait gagné en assurance de manière exponentielle et son côté malicieux commençait à prendre du gond aussi. Avec cette aisance, elle se faisait plus amusée et jouait avec ses ennemis par simple envie, pour faire passer le temps…Car elle ne ressentait plus le besoin de dévorer pour devenir plus forte. Du coup, pourquoi continuer à tuer si ça ne servait plus à rien si ce n’était se nourrir une fois de temps en temps ? Autant tuer les ennemis menaçants ou lui barrant la route et c’est tout. Cette réflexion lui fut familière… L’avait-elle déjà pensé ? Jusque là, elle tuait pour survivre ou dévorer ses proies afin d‘assouvir sa faim et son besoin de devenir plus forte. Maintenant, elle avait atteint le stade final de son évolution de Hollow et n’était plus exposée à la régression, sa survie était moins en péril et son chemin dégagé car les Hollows plus faibles n’étaient pas assez stupides pour se frotter à elle avec l’assurance de se faire tuer. Les attaques portées à son encontre avaient grossièrement diminuées… Et le nombre de Vasto Lorde traînant dans le désert se comptait sur les doigts d’une main.


Chapitre 7 : Rencontre avec Aizen

Maintenant qu’elle était devenue plus forte, l’idée d’en découdre avec ce Barragan qui pétait plus haut que son cul en pensant que le Hueco Mundo lui appartenait revenait au galop. Ce roi de pacotille avait grandement fait diminuer son terrain de chasse, il avait atteint sa liberté en rendant la féline fugitive. Elle était maintenant prête à l’affronter, elle le sentait… Mais, lorsqu’elle atteignit le lieu du trône du roi squelette, elle ne vit à la place qu’un immense bâtiment surplombant l’entièreté du désert. Elle en agrandit le regard. Cela faisait combien d’années qu’elle s’était enfuie ? Cinquante ans ? Plus ? Ce squelette avait enfin décidé d’ériger un bâtiment avec un toit ? Parce que proférer que son toit était le ciel du Hueco Mundo était d’une prétention sans limite. Elle se mit en tête d’y pénétrer. Ne connaissant pas l’intérieur des locaux, user de sa capacité des ombres était impossible. Elle était obligée de trouver une entrée pour pouvoir entrer avec discrétion. Mais, ce bâtiment était si grand… Y avait-il au moins une entrée ? Ce fut alors qu’elle sentit une présence en son dos. Vivement, elle se retourna et trouva dressé derrière elle un Humain… Non, ce reiatsu et cette apparence… Elle n’en avait pas vu depuis deux cents ans, mais c’était un Shinigami ! Que faisait-il au Hueco Mundo ? Qu’attendait-il à la fixer ainsi ? Elle s’était faite surprendre et ce fait la troubla. Comment avait-il fait ? Elle sentit ce reiatsu imposant qui la faisait soudainement se courber alors qu’il venait à lui adresser tranquillement la parole en se présentant. Natasha faisait de son mieux pour ne pas tomber à genoux et le fixer dans les yeux. Elle put voir ce sourire satisfait et ce regard à la fois calme et froid… Choses qu’elle aussi avait souvent, un visage de manipulateur et de calculateur. Rien qu’à cette constatation, elle comprit à qui elle avait à faire. Mais, tout de même, tomber sur un Dieu de la mort aussi puissant… Pour la première fois depuis sa situation de Vasto Lorde, notre prédatrice dût faire profil bas bien sagement et docilement, non sans laisser son esprit vif fomenter un plan pour abattre cet être lui faisant face. Il était hors de question de se soumettre à lui, ce Aizen, mais dans l’immédiat, elle joua admirablement bien le jeu.


Chapitre 8 : Arrancarisation

Pourquoi était-il venu jusqu’à elle au fait ? Il attendait devant elle, droit et satisfait de la voir se soumettre. Il ne voulait pas la tuer ? Ou bien, il s’amusait avant ? Ces questions fusaient dans l’esprit demeurant clair de Natasha, un esprit épargnant la moindre émotion sur son visage. Quel était son but… Ce fut alors qu’il demanda le nom de notre féline. Cette dernière lui répondit comme il se devait et il commença à lui faire des éloges sur sa force et même son physique car il fallait avouer, même en état de Vasto Lorde, elle était belle. Cherchait-il à l’amadouer ? Il pouvait toujours courir. Mais, ce n’était qu’une introduction pour la suite. En effet, il lui proposa d’atteindre un stade encore au-dessus que celui de Hollow Vasto Lorde. Natasha agrandit son regard à cette phrase. Il existait un autre stade d’évolution ? Un stade nommé « Arrancar ». Il lui demanda de le rejoindre si elle veut bénéficier de ce pouvoir. Elle réfléchit un bref instant. Cet homme n’avait pas précisé les conséquences si elle refusait, mais ça paraissait évident… Il la tuerait sans ménagement ou bien lui infligerait des blessures graves comme elle savait le faire face aux Hollows gênants qu’elle ne voulait pas abattre. Aussi, elle accepta la proposition et suivit Aizen en se tenant tranquille, comprenant avec cet individu que Barragan avait dû être destitué de son rang...

Ils entrèrent donc dans le bâtiment pour déambuler dans de longs et grands couloirs. Sur les côtés, elle pouvait de temps en temps distinguer des êtres avec un reiatsu de Hollow, mais différents… Plus forts… Ils avaient une apparence très humaine et leurs masques étaient brisés. C’était ça qui l’attendait ? Soit, ça l’intéressait de plus en plus… Elle y trouva réellement son intérêt. Son regard continuait de voguer furtivement un peu partout. Elle observait, analysait ce qu’elle voyait, le moindre lieu, le moindre individu… Certains se montraient réellement très puissants, bien plus qu’elle.

Finalement, ils arrivèrent dans une grande salle avec une colonne au milieu sortant du sol. Cet homme du nom d’Aizen s’arrêta devant et Natasha en fit de même derrière. Ses yeux écarlates captaient le moindre geste de cet individu qui se tourna vers elle pour lui présenter une petite boule violacée dans un cristal. Qu’était-ce cette chose magnifique et étrange ? La lueur de l’objet reflétait dans son regard attentif. Le Hôgyoku, objet permettant de briser la frontière de l’âme pour la faire passer à un stade supérieur, vers son opposé. Ainsi, il souhaitait faire rapprocher la Vasto Lorde de l’état des Shinigami. C’était ça le secret pour être plus fort ? Pourquoi pas… Se rapprocher des Shinigami ne la dérangeait aucunement. Ce ne sont que des races, rien de plus. Si ça pouvait la rendre plus forte, c’était tout ce qui importait. Il procéda donc à l’arrancarisation de la féline.

Suite à l’utilisation du Hôgyoku, elle se retrouva avec un corps humain nu, les yeux et le cou libéré de la plaque formée par le masque et son trou était bien petit. Elle se toucha du coup le cou et sentit comme un petit collier… Le reste de son masque. C’était fascinant, elle sentait sa force encore plus importante et son corps lui plaisait énormément. Elle regardait ses mains, son corps… Une humaine… Mais, ce corps, elle avait le sentiment de l’avoir déjà observé de ce point de vue… Encore cette impression étrange. Mais, pour l’heure, elle ne s’attarda pas plus dessus. Elle reçut une cape pour se couvrir d’un autre Hollow sbire tandis qu’elle vit devant elle une sorte de petit couteau fin… Elle ne comprenait pas, jusqu’à ce qu’Aizen lui informe qu’il s’agissait de son Zanpakutô, avec les explications qui suivaient. Ainsi, elle sut qu’à l’instar des Shinigami, cette épée contenait son vrai pouvoir de Hollow. Tant d’informations importantes et intéressantes… Aizen invita notre féline devenue à présent une belle femme à se vêtir convenablement comme tout Arrancar qui se respecte, car c’était ce qu’elle était dorénavant. Elle était le 19ème Arrancar créé avec le Hôgyoku.


Chapitre 9 : Fuite

Il ne fallait pas se leurrer, Natasha n’était pas disposée à rester avec lui. Fuir ou entrer par effraction, c'était devenu son grand talent. En plus, elle avait pu voir tous les Arrancars déjà présents et avait donc retrouvé ce bon vieux Barragan arrancarisé aussi. Il était encore plus hors de question de rester. Elle le détestait profondément et lui, il devait se retenir d'aller punir cette impudente qui s'était payée sa tronche durant des décennies. Elle se fit vêtir de blanc et de noir comme tous les autres. Elle adorait le blanc aussi bien que le noir car c’était ses deux couleurs dominantes, mais s’habiller ainsi dans les même tons que les autres, ça faisait paraître comme une armée… Une armée… Elle eut encore ce sentiment étrange. A-t’elle déjà fait partie d’une armée ? Mais alors, pourquoi ? Était-elle obligée d’intégrer cette armée ? Non, pour elle, elle n’avait aucune obligation. Elle était maintenant une Arrancar et tout ce qui l’avait forcé à venir jusque là était la pression émise par ce Shinigami. Elle fut donc obsédée par l’envie de fuir. Bien qu'une place dans l'Espada lui était promise, ça ne l'intéressait pas. Elle ne voulait pas obéir à quelqu'un, même si elle allait avoir la possibilité de commander ceux en-dessous d'elle.

Elle attendait patiemment de pouvoir le faire, des jours et des jours… Elle avait pris soin de ne montrer aucune de ses aptitudes fraîchement acquises à qui que ce soit. En tant qu’assassine, elle était patiente et maligne. Ainsi, sans crier gare, elle disparut comme une ombre des lieux sans jamais redonner signe de vie dans les environs du palais… Du moins, c’est ce qu’on croit.

Elle retourna à sa vie de paria isolée à l’autre bout du Hueco Mundo, évitant de faire parler d’elle. Pour se cacher, elle usait encore de sa ruse et repensa à une chose. Comment ce Shinigami avait pu la surprendre ? C’est simple, il avait dissimulé son reiatsu et elle ne l’avait pas fait… Elle s’entraîna donc à cacher le sien du mieux qu’elle pouvait, au maximum… Pour être une vraie chasseuse, il faut tout faire pour ne pas se faire repérer. Elle continua de s’entraîner avec son nouveau corps et ses nouvelles aptitudes. Elle ne souhaitait aucune limite à sa liberté, aucune limite à ses pensées, c’est la vie en quoi elle aspirait. Cette liberté, elle comptait bien l’étendre au-delà du Hueco Mundo et sa curiosité en était que plus grande. De ce fait, il lui arrivait de se rendre dans le monde des Humains, juste pour se balader, rien de plus. L'idée d'aller à la Soul Society lui avait même déjà traversé l'esprit, mais les risques étaient beaucoup trop grands. L’envie de carnage ne l’habitait pas et pour se nourrir, elle s’économisait et parvenait à quasiment se suffire avec l’air du Hueco Mundo. Quand elle mangeait, c’était suite à un combat qui lui avait donné du fil à retordre. Sans maître et n’obéissant qu’à ses propres idéaux, elle vivait dorénavant comme elle l’entendait. Tous pouvaient être ses alliés, tous pouvaient être ses ennemis… Sa liberté, c’est le pouvoir de choisir son destin.
-------------------


Description de l'arme ou du pouvoir : Natasha est une chasseuse/assassine hors pair redoutable. Pour atteindre ce statut, il faut un beau nombre de capacités physiques et mentales.

Intelligence : Natasha n’est pas une surdouée, mais elle fait preuve d’une vivacité d’esprit et d’un sens de l’analyse et de la déduction surprenants. Observer, écouter, toucher, sentir ou même goûter, tout est bon pour déceler des informations sur les autres, sur les objets ou sur l’environnement. Concernant la collecte d’information sur telle ou telle chose, tout est bon à prendre pour évaluer le plus précisément possible. Force, vitesse, résistance, endurance, techniques, comportement, elle cherche à en savoir le plus possible sur ses adversaires et n’hésite pas à « tester » via diverses actions ou paroles pour arriver à ses fins. Il lui arrive rarement de se montrer sans avoir pris ses précautions au préalable.

Manipulation : Quoiqu’on en dise, son talent pour la manipulation demeure une arme. Déstabiliser l’adversaire avant, pendant, ou après le combat, le mettre en doute etc, le tout via les mots ou les actions, la féline a un don pour ça et elle y prend beaucoup de plaisir.

Maîtrise de son corps : Elle donne constamment une impression de comportement félin en toute circonstance. En ce sens, elle est dotée d'une souplesse alliée à une grâce époustouflante, le tout exprimé dans une vitesse, légèreté et agilité de mouvements dénués de gestes futiles. Son sens de l'équilibre est sans égal et elle retombe toujours sur ses « pattes », capable de résister à des chutes vertigineuses sans difficulté. Elle est capable de faire preuve d'une discrétion quasi absolue lors de ses déplacements et de dissimuler sa présence jusqu’à son reiatsu. Elle a en somme une parfaite maîtrise de son corps et de sa puissance.

Faculté d’adaptation : Une fois les caractéristiques de son environnement et de ses adversaires évaluées, il est évident que cela influe son style de combat. De ce fait, elle a une grande faculté d’adaptation. En ce sens, le moindre élément qui l’entoure peut lui être une aide pour défaire son ennemi ou juste jouer. D’ailleurs, s’emparer d’armes ne lui appartenant pas ne la fait pas reculer. Par contre, elle a un très grand penchant pour tout ce qui est fin et léger pour ne pas gêner ses mouvements… Un katana ne lui pose pas de problème alors surveillez vos affaires.


Techniques de Hollow :
Bala : Rapide et usant peu d’énergie, elle adore cette technique.

Cero : Pas discret et bourrin, elle sait en faire mais ça lui correspond pas du tout… Quand elle vient à s’en servir c’est qu’elle n’a vraiment pas le choix. Au fait, son cero est de couleur noire, comme un rayon négatif.

Gran Rey Cero : Elle est capable d’en faire, mais comme le cero normal, elle déteste user de cette technique hyper voyante.

Descorer : Sans cette technique, elle serait bien malheureuse… C’est son passeport pour la liberté, son ticket pour aller bronzer sur les plages des Humains.

Hierro : Sûrement le point faible de Natasha, parce qu’il en faut bien un. La miss a préféré s’axer vitesse, endurance et attaque plutôt que défense. Du coup, son hierro est relativement moyen. Un hierro trop puissant rend rigide comme un réfrigérateur et ça lui déplaît fortement. Eh puis, pourquoi avoir une défense en béton quand on sait esquiver comme une anguille, se sauver ou bien contre-attaquer ?

High-speed Regeneration : À ce niveau, elle n’est pas bien forte… Elle se régénère, mais assez lentement.

Pesquisa : Une technique où elle est douée. Il fallait sans douter, puisque c’est basé sur la collecte d’information.

Sonido : Quand on dit qu’elle s’est spécialisée d'une part dans la vitesse, ce n’est pas à moitié. Elle excelle en la matière. D’ailleurs, elle parvient à user de cette technique en minimisant le bruit sourd distinctif créé. Ça avec sa discrétion, ça fait mouche.


Techniques personnelles :

Cero Francotirador : Ou plus communément « cero sniper ». C’est le nom qu’elle a donné à son cero d’usage. Moins voyant et plus précis pour toucher un point faible. Il met autant de temps à charger qu’un cero normal, mais est différent dans sa forme. En effet, elle le tire du bout de son index et le rayon est linéaire comme un laser ultra concentré dont l'impact est plus ou moins de la taille d'un poing. Du coup, il est apte à percer les défenses les plus solides. Le désavantage est que l’attaque est ultra précise et donc plus facilement évitable… Mais gare à vous si vous l’encaissez car notre féline adore viser les points vitaux et en général, elle ne le tire pas à tord et à travers. Si elle s’en sert, c’est que forcément, elle a jugé que vous aurez des difficultés à vous en tirer... Ou bien parce qu'elle veut jouer.

Sombra Ocultar : Littéralement « Peau de l’ombre ». La technique qu’elle affectionne le plus. Elle lui permet de complètement disparaître dans une ombre lorsqu’elle touche cette dernière, peu importe l'opacité ou l'origine de l'ombre. Elle peut également emmener avec elle d'autres personnes ou des objets, tant qu'il y a un contact avec elle. Le défaut est que les choses ou les personnes emmenées, y compris elle, doivent obligatoirement être chacune de taille inférieure ou égale à l'ombre.

Sombra Guiada : Littéralement « Ombre guidée ». Lorsque Natasha fait usage de Sombra Ocultar, elle peut éventuellement se « téléporter » dans une autre ombre qui doit répondre aux mêmes critères que l’ombre qui a servi de point de départ. Aussi, si elle a emmené quelqu'un ou quelque chose avec elle, les mêmes principes s'appliquent. Le défaut est que l’endroit où l’ombre à atteindre est située doit être connu de Natasha, ce qui fait qu’elle doit y avoir déjà été au moins une fois.


Zanpakutô : Le Zanpakutô de Natasha est un Kaiken à manche noire tressée blanche, la lame étant très solide et aiguisée, avec un fourreau complètement noir. On comprend qu’avec ce genre d’arme, Natasha n’est pas très portée sur le Zanjutsu, sans pour autant être nulle dans ce domaine. Elle glisse cette petite arme entre ses seins pour la ranger ou plutôt la cacher. Au moins, il n’y a pas beaucoup de chance à ce qu’on la lui dérobe. Elle s’en sert pour porter des coups rapides et précis là où ça fait mal… Notamment les points vitaux, la carotide ou la jugulaire, comme elle aime. Autant vous dire qu’au corps à corps, elle aura plus de plaisir à esquiver pour frapper plutôt que confronter directement sa force avec celle de son opposant. Néanmoins, il ne faut pas oublier qu’un félin acculé se fait très dangereux et imprévisible.

Resurección :
Comme tout Arrancar, Natasha possède une Resurección. Cette dernière, elle l’adore, si bien qu’elle s’en sert sans forcément en ressentir le besoin dans un combat éprouvant, tout ça à cause des techniques bien utiles qui en découlent et auxquelles elle s’est attachée.

Pour libérer sa Resurección, elle saisit son Kaiken entre son index et son majeur gauche par la lame et la place devant son visage. Puis, elle prononce « Kakushi, Sombra Felina » qui signifie « Cache/dissimule, Félin d’ombre ».

Dès lors, le Kaiken brille d’une lueur noire. Elle le lâche d’entre ses doigts et avant d’atteindre le sol, l’arme se dissout en particules noires qui viennent se coller au corps de Natasha pour envelopper cette dernière dans une aura noire d’encre. Lorsque le cocon disparaît, l’Arrancar se dévoile sous une forme des plus aguichantes, mais aussi dangereuse. En effet, qui aime les femmes avec des oreilles et une queue postiches de chat ? Les pervers sont servis.

Natasha ne possède plus d’oreilles humaines, mais des oreilles de chat noir à intérieur blanc dépassant de sa chevelure, ainsi qu’une longue queue noire en pinceau blanc, le tout en poils courts. Ses mains sont dorénavant dotées de griffes noires aiguisées de cinq centimètres de longueur ainsi que de la peau endurcie pour faire office de coussinets en-dessous, sa dentition devient celle d’un prédateur, inutile de détailler davantage, si ce n’est que cela lui donne un sourire encore plus malicieux et si très expressif, flippant. Quant à ses pieds, ils restent normaux mais sont pourvus de griffes et de peau coussinet en-dessous comme les mains. En revanche, sa tenue continue de couvrir tout son corps, à l’exception de son ventre qui dévoile le nombril, de son cou et le dessus de la poitrine laissant toujours voir le trou de Hollow ainsi que le masque qui est devenu une sorte de bijou un peu différent. Les perles sont devenues plus larges et recouvrent un peu plus la base du cou. Dommage, elle n’aime pas tellement montrer ses atouts féminins, mais juste montrer les formes sous des vêtements serrés. Non, c’est plutôt parce qu’elle tient à sa belle peau douce qu’elle ne veut pas voir écorchée.

Aptitudes acquises : Elle se rapproche encore plus de son statut de chat. Sa vue se fait encore plus perçante et lui permet de voir distinctement dans le noir avec très peu de lumière. Ses oreilles ont l'ouïe fine autant que son odorat est développé. N'oublions pas aussi ce fameux sixième sens, la dotant notamment d'un fort sens de l'orientation et d'un instinct animal très développé la prévenant du danger. Ses aptitudes de bases sont accrues, à savoir force, vitesse et agilité. Elle peut de ce fait effectuer de grands bonds vifs et rapides.


Techniques en Resurección :

Cero Francotirador V2 : Il n’y a aucun changement si ce n’est que la vitesse de préparation et la puissance sont accrues, le tout ajouté à la vue encore plus efficace et ignorant l’obscurité qui rend l’attaque encore plus dangereuse.

Sombra Ocultar V2 : La capacité reste la même, mais est améliorée. En effet, n’importe quelle taille d’ombre à opacité quelconque fait l’affaire. Par contre, cela se réalise toujours au toucher.

Sombra Guiada V2 : Comme le Sombra Ocultar a été amélioré, le Sombra Guiada aussi. De ce fait, niveau changement, l’ombre destinataire répond aux mêmes critères requis que pour le Sombra Ocultar V2. Par contre, Natasha doit toujours connaître l’endroit de destination.

Látigo de cola : Littéralement « Fouet de queue ». La longue queue que possède l’Arrancar a bien une utilité. En effet, elle est souple et agile, mais aussi très forte. Ainsi, elle peut saisir des objets ou même des personnes à courte distance. Elle peut aussi s'en servir comme d’élément d’attaque au corps à corps lorsque par exemple, elle a déjà donné son coup de pied et qu’elle fait un peu dos, ce qui bousille l’ouverture qui devrait normalement se créer.

Agudo Garras : Traduit par « Griffes acérées ». Tout simplement, les griffes qui sont nées de sa Resurección ne sont pas là pour faire jolie. C'est avec ça qu'elle vient atteindre les points faibles. Niveau dureté, perforation et tranchant, cela égale son Zanpakutô.

Un peu
de vous



Comment avez-vous connu le forum ? : Allez savoir ~ (DC du rouquin OGM, nan mais !)


Quelle est votre expérience dans le rp ? : Plus longtemps que vous ne le croyez ~


Quelque chose de particulier à dire ?  : Vous allez bien m'amuser ~♥


Souhaitez vous que votre présentation soit publique ou masquée ? : Publique, voyons... Je suis tellement compliquée qu'il faut que les gens aient une trace écrite pour me connaître HRP ~





Sujets similaires

-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Une belle bande de bouffons ?
» BELLE TAPISSERIE
» Une très belle peinture
» Combat #2: Andriana vs Natasha
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération