The Final Countdown : conclusion de l'Event (Yamamoto & Léana)
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  



The Final Countdown : conclusion de l'Event (Yamamoto & Léana)

avatar
Yamamoto Genryûsai

_________________
Shinigami de la 1ère division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
98/100  (98/100)
Points:
0/0  (0/0)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: The Final Countdown : conclusion de l'Event (Yamamoto & Léana)
Jeu 31 Juil - 2:02

Genryûsai ressemblait à un vieil oiseau. Usant de sa force surhumaine, il faisait des bonds si haut qu'il était sans cesse dans le ciel, les manches flottantes de son haori ressemblaient à des ailes. Il en profitait pour jeter des regards au Seireitei. Il était en ruine. Les combats étaient si intenses que les bâtiments étaient cassés en deux.
Le paysage portait d'autre marques de batailles, c'est-à-dire des étalages de puissance. Cette colonne de glace, ça ne pouait être que le Capitaine Hitsugaya. Et ce géant de métal, dont l'armure était percée par endroits, c'était Kôkujô Tengen Myou-ou, le Bankai de Komamura Sajin. Un ennemi faisait éclater toutes sortes de sortilèges de Kidô... Et ce reiatsu lui disait quelque chose, mais Genryûsai n'aurait pas su dire quoi. Il avait connu son possesseur, c'était certain, mais sa mémoire était tellement encombré de visages familiers qu'il ne parvenait guère à le retrouver.

De toute manière, ça n'avait aucune importance. Genryûsai se fichait des sous-fifres avec une médiocre puissance. Il cherchait une personne en particulier ; il allait retrouver leur chef, Léana Miyaka. Elle venait de battre Shunsui, son enfant, et elle menaçait à tout moment de l'achever. Et cela, après la perte de Chôjirô, il ne lui pardonnerait pas. Il allait la tuer, la couper en petits morceaux, la faire souffrir. Et une fois qu'il aurait rayé son ancienne amie de l'Univers, il traquerait un à un ses serviteurs, et il leur réserverait le même traitement. Ils n'auraient même pas le temps de regretter d'avoir attaqué le Gotei 13 sous ses yeux.
Dans sa course, l'haori de Yamamoto chuta de ses épaules et retomba vers la terre. Merde. Il le récupérerait plus tard ; il tenait beaucoup à son manteau. Ceci dit, avec une pointe de prétention, il espérait que cet haori allait retomber aux pieds ou dans les mains d'un ennemi ; et quand il verrait le symbole de la 1ère Division, il saurait que le Capitaine-Commandant était de sortie pour se battre. Alors la terreur l'envahirait... Quelle satisfaction.

Enfin, il repéra Léana. La rage bouillonna en lui. Prenant appui sur le toit d'un bâtiment effondré, le vénérable fit un dernier bond, pour se retrouver juste au dessus de son adversaire. Au sommet de son saut, il poussa un cri de guerre pour attirer son attention. Le soleil illuminait sa silhouette volante ; son ombre sur la terre était immense et lui donnait l'air d'un colosse invincible. Tandis qu'il retombait pour fondre sur Léana, Genryûsai lui cria :

"Cette fois, c'est terminé, Léana !"

Pointant deux doigts de sa main qui enserrait son Zanpakutô, il rajouta :

"Hadô # 62 : Raikôhô !!!"

Yamamoto projeta un torrent de foudre sur elle. Sans doute n'allait-il pas lui faire grand-chose, mais c'était surtout un signal. Celui de sa détermination à l'anéantir !
avatar
MessageSujet: Re: The Final Countdown : conclusion de l'Event (Yamamoto & Léana)
Mar 16 Sep - 23:27

Léana avait saisi Kyoraku pour l'emmener loin de leur champ de bataille, dans une place plus spacieuse, en meilleur état. Hikari l'avait rapidement rejointe.

« Le chevalier servant vient voler au secours de sa princesse ! Quoique je suis plus ta princesse et toi le chevalier. Il venait visiblement uniquement pour checker et discuter un peu, mais il remarqua la blessure à sa cuisse, il ne s'y attendait relativement pas. Oh mon Dieu ! Je savais que c'était fourbe un mec sapé en rose ! Il fléchit les genoux et se pencha sur Kyoraku baignant allègrement dans son sang. Tu viens de gagner mon respect éternel Shunsui. »

Ce dernier, comme à son habitude, ne put réprimer un sourire, bien qu'un peu amer. Ses forces baissaient peu à peu, sa vision s'obscurcissait encore, sa conscience sombrait peu à peu. Hikari jeta un regard en coin à Léana qui cligna des yeux pour approuver.

« Cet exploit, a même dû faire passer du bon temps à la m'dame juste là, c'est un peu ton domaine d'expertise hein ? Pour la peine, vois ça comme un remerciement de ma part, j'essaye de la distraire et la dérider depuis des siècles ! »

Hikari soigna donc sommairement la blessure la plus béante de Shunsui, pour en limiter l'écoulement de sang sans pour autant lui redonner des forces ou la possibilité d'agir. Le but n'était pas de se tirer une balle dans le pied, simplement éviter qu'il ne meure. Le reste dépendrait du vieux fou. Il se pencha ensuite sur la blessure de Léana.

« À l'ancienne ou rapidement ?
-Pas de temps à perdre, utilise mon reishi pour cicatriser. Des points de suture peuvent être aussi handicapant, ou lâcher au moment crucial, qu'un peu moins de pression spirituelle.
-Ça marche. »

Hikari entreprit alors de puiser dans l'immense réservoir de puissance de la fondatrice pour accélérer son processus de cicatrisation, effaçant complètement sa blessure.

« Et voi... Son exclamation se stoppa net alors qu'il écarquilla les yeux et sentit le reiatsu de Toshiyoki quasiment disparaître affreusement brusquement. J'y vais ! »

Sans demander son reste, Hikari disparut. Il n'avait de toute façon pas intérêt à rester, le clou du spectacle allait arriver.

On sentait d'ici la puissance écrasante de Yamamoto, elle apercevait presque son reiatsu matérialisé autour de lui comme des flammes ardentes. Elle, restait immobile, les bras croisés, Kyoraku gisant à ses pieds. Soudain, le Capitaine-Commandant se retrouva au-dessus d'elle en hurlant. Elle ne réagit pas pour autant.

« Cette fois, c'est terminé, Léana !
-Je ne crois pas. »

Le Raikôhô fusa vers elle. Elle n'eut que le temps de saisir le Capitaine de la Huitième Division avant d'utiliser son Shunpo pour disparaître au dernier moment. Juste avant que le puissant sortilège ne s'abatte sur le sol, bientôt suivi par le fondateur qui acheva de réduire son dallage en poussière. Elle reparut juste devant lui, ôta Shunsui de son épaule et le jeta aux pieds de son tuteur.

« Il s'est bien battu. »

Ces mots jetés l'air de rien auraient paru absurdes à beaucoup d'entre eux, mais c'était extrêmement flatteur pour le protégé de Genryûsai. Pourquoi avait-elle dit cela ? Probablement parce qu'elle même avait des disciples. Cana aurait dit qu'elle se faisait vieille, Hikari qu'elle l'était.

« Es-tu certain de vouloir continuer sur cette voie Shigekuni ? Il perd son sang peu à peu. Notre affrontement pourrait aussi finir de le tuer. »
avatar
Yamamoto Genryûsai

_________________
Shinigami de la 1ère division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
98/100  (98/100)
Points:
0/0  (0/0)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Final Countdown : conclusion de l'Event (Yamamoto & Léana)
Jeu 2 Oct - 0:03

Genryûsai atterrit sur le sol une fois son sortilège terminé. Léana l'avait évité, sans trop de surprise. Elle réutilisa un Shunpô et se posta face à lui. Soudain, elle balança une grosse masse informe, couverte d'une cape rose, à ses pieds. C'était Shunsui, son élève. Vaincu, inconscient, déversant une mare de sang autour de lui. Yamamoto le fixa ; il était dans un état encore plus grave que ce qu'il avait pensé.

« Il s'est bien battu. » dit Léana.

Genryûsai redressa la tête et la dévisagea, fronçant ses épais sourcils et lui jetant un regard malveillant. Elle se moquait d'eux. Il répondit par un grognement.

"Es-tu certain de vouloir continuer sur cette voie Shigekuni ? Il perd son sang peu à peu. Notre affrontement pourrait aussi finir de le tuer.

- Comme s'il en avait quelque chose a faire ! répliqua Genryûsai. Shunsui est mon meilleur élève avec Jyûshiro. Il a parfaitement assimilé ce que je lui ai appris : en partant se battre, il sait qu'il a mis sa vie en jeu. Il est prêt à mourir pour le Gotei 13 !"

Mais au fond de lui, il ressentit un pincement au coeur. Elle avait raison sur le fond : il ne souffrirait guère de perdre Shunsui maintenant, d'une manière aussi stupide. Sa rage bouillonna encore un peu plus à son encontre. Mais sur le coup, il préféra provoquer un peu son adversaire en raillant la situation :

"Je connais une personne qui pourrait le soigner. D'un instant à l'autre je peux lui ordonner de sortir... Cependant, en arrivant ici, je ne suis pas tout à fait sûr qu'elle préférera s'occuper de Shunsui plutôt que de toi. Tu sais de qui je parle, Léana ?"

Il faisait allusion à Yachiru, sa pire ennemie. Il était sûr qu'en faisant cela il allait l'énerver à cause de la rancoeur qu'elle nourrissait envers son amie. Pendant ce temps-là, il trouva une solution de fortune au cas de Shunsui.

"Que tout redevienne cendres et poussières, Ryujinakka !"

La lame de son épée s'entoura d'un gros halo de feu. Ne perdant pas de temps, le vieil homme fit tournoyer son arme. Il devina que Léana allait se mettre en garde, pensant qu'il allait lancer ses attaque contre elle. Mais au lieu de ça, il pointa son sabre vers Shunsui lui-même. Les flammes qu'il projetait galopèrent et tracèrent un cercle autour de son enfant. Très vite, elles enveloppèrent la zone autour de lui d'une cage. C'était une de ses techniques, la Forteresse de flammes.

"Jokaku Enjô. Shunsui sera protégé par ce mur ardent pendant un moment. Les ravages de ce combat ne pourront pas passer mes flammes. Maintenant... Attaque, Léana Miyaka !"
avatar
MessageSujet: Re: The Final Countdown : conclusion de l'Event (Yamamoto & Léana)
Ven 3 Oct - 0:12

Yamamoto regarda son fils spirituel choir à ses pieds. Il releva ensuite la tête, lui lançant un regard mauvais et aussi bestial que le grognement guttural qu'il émit. Plus que jamais, il devait la considérer comme une ennemie mortelle. Il devait se sentir d'autant plus trahi qu'ils s'étaient un jour entendus, côtoyés, qu'ils avaient été camarades. De l'extérieur, on pouvait noter que cette ancienne relation avait toujours sa place dans leurs esprits. Ainsi, ce regard cherchait d'une certaine manière à la faire culpabiliser, alors que face à quelqu'un d'autre il se serait simplement jeté sur son ennemi en laissant émaner son aura meurtrière.

Mais il se retenait, probablement aussi par égard pour son disciple. Il pouvait bien se lancer dans de beaux discours, il n'en était pas moins touché par l'état dans lequel se retrouvait Shunsui. Il ne se pardonnerait probablement jamais s'il mourrait, surtout après le décès de Chojiro. Ils avaient beau, tous deux, être des monuments, des légendes, les Sanguinaires, ils n'en restaient pas moins des êtres humains. Et si une chose chez eux pouvait révéler cette nature, c'était leurs proches. Ils avaient beau dire, avec le temps, après avoir vu tant de camarades mourir, leurs spectres les hantaient parfois, si nombreux. Mais c'était devenu une habitude, quelque chose de négligeable. Ce sentiment menait parfois les fondateurs à devenir inexpressif, comme pour nier sentiments et réalité. Mais ils le savaient l'un comme l'autre, ils ne s'étaient tous deux jamais autant attacher à quelqu'un qu'à leurs élèves. La Fleur Écarlate savait qu'elle aurait été dans le même état d'esprit que lui si, à la place du Capitaine de la Huitième Division, se trouvait Cana ou Hikari.

Mais c'était bien la preuve que Shigekuni s'était ramolli, et c'était une des choses que lui reprochait la Division Kurenjingu.

Il jouait la provocation, il évoqua Yachiru. Léana ne put retenir un léger froncement de sourcils. Elle n'était pas aussi puissante que le Capitaine-Commandant, mais était certainement l'une des plus fantastiques épéistes de tous les temps, son éternelle rivale. Plus que quiconque, elle voulait l'affronter une fois encore. Elle réprima un grognement comme celui qu'avait émit son ancien frère d'armes.

Celui-ci libéra soudain son Zanpakutô, et Miyaka se mit en garde. Elle crut l'espace d'un instant qu'il allait sacrifier son disciple quand soudain les flammes protégèrent le Capitaine agonisant. Il gagnait du temps, mais pas assez pour qu'ils s'affrontent décemment. Il la défia de l'attaquer et elle sourit une fraction de seconde. Inconsciemment, ils devaient l'un comme l'autre brûler de se combattre. Il y avait si peu de personnes avec lesquelles ils pouvaient faire jeu égal.

« Il finira par se vider de son sang tout de même, si la chaleur ne l'affaiblit pas avant. C'est une tactique vaine et qui te fait perdre en crédibilité, Shigekuni. Tu avais peut-être l'occasion d'obtenir des informations, il semblerait que tu viennes de la laisser passer. »

La chaleur étouffante de Ryujinjakka se faisait ressentir, presque oppressante que la pression spirituelle de son possesseur, mais que Léana était tout à fait apte à ignorer. Le Capitaine devait savoir qu'il avait sorti une arme à double tranchant. Déjà dangereux pour l'environnement de manière générale, si Léana copiait Ryujinjakka tous les êtres vivants dans le Seireitei pourrait bien s'évaporer. Au sens propre.

Elle abattit son arme sur celle du vieil homme.
avatar
Yamamoto Genryûsai

_________________
Shinigami de la 1ère division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
98/100  (98/100)
Points:
0/0  (0/0)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Final Countdown : conclusion de l'Event (Yamamoto & Léana)
Dim 19 Oct - 3:23

Genryûsai tenta tant bien que mal d'esquiver le coup d'épée de Léana ; se ruant vers sa droite, il récolta toutefois une entaille sur son épaule droite. Rageur, il donna un énorme coup de genou dans le ventre de Léana pour se venger.

" Quelle plaie de ne pas pouvoir utiliser davantage mon Zanpakutô contre cette harpie !" mugit-il au fond de lui."

Qui plus est, ses remarques sur Shunsui l'avaient piqué au vif. Elle avait raison... Unohana était trop loin, il n'avait plus qu'une seule solution pour assurer une survie provisoire au Capitaine. Yamamoto entra brièvement en communication avec l'esprit de son Zanpakutô :

" Ryujinjakka... Tu sais ce qu'il te reste à faire.

- Je le sais, Genryûsai, dit une voix caverneuse qui provenait de son katana."

L'étreinte de Jôkaku Enjô se resserra. Le vieillard imagina parfaitement la scène : les flammes de son Shikai se mettant à lécher les plaies de Shunsui, pour les cautériser et stopper leur hémorragie, laissant derrière elles une odeur épouvantable de chair calcinée, le faisant hurler à la mort et lui infligeant une douleur insoutenable... Mais c'était le seul moyen de le raccrocher à la vie pour le moment : le brûler.

Le Capitaine-Commandant chassa ces images de son esprit et se ressaisit. Ce n'était pas le moment de s'amollir, il était en train de mener le combat qui déterminerait la conclusion de cette bataille. Il reporta son regard brûlant vers Léana, qui semblait beaucoup s'amuser de la colère de son adversaire. Genryûsai planta son sabre dans le sol, fléchit les genoux, et tendit son bras. Une lumière bleue commença à grésiller juste devant sa main.

" Je me moque bien de ces informations dont tu me parles ; la seule chose que j'ai à savoir, c'est qu'il ne me reste plus qu'à te pulvériser, Léana ! Même avec ce que tu m'as infligé, je peux encore t'écraser avec mes pouvoirs ! Hadô # 88 : Hiryuugekizokushintenraihô !"

Le vieux Shinigami projeta un énorme électrique sur son ennemie, bien décidé à l'assommer petit à petit avec ses sortilèges, ses coups, tout ce qu'il pourrait mettre en oeuvre pour la tuer. Il avait, à plusieurs reprises, mené des combats sans son Zanpakutô. Ce qu'il savait, c'est que jamais un vrai guerrier ne devait se retenir : il devait mener chacun de ses combats, même le plus insignifiant, comme si c'était le dernier !
avatar
MessageSujet: Re: The Final Countdown : conclusion de l'Event (Yamamoto & Léana)
Ven 28 Nov - 1:00

Yamamoto avait évité le coup d'épée, mais pas assez promptement. Une belle estafilade traversa son épaule. Toutefois, elle comprit pourquoi il n'avait pas voulu parer et encaisser de plein fouet, ni éviter largement avec un Shunpô. Il lui envoya un coup de genou d'une force sans commune mesure dans l'estomac. Ses abdominaux ne lui furent d'aucun secours, son souffle fut coupé et elle fut projetée en arrière à toute vitesse. Elle parvint toutefois à se stabiliser dans les airs et touchant subitement le sol avec ses pieds, Léana dérapa sur encore une bonne distance avant de freiner.

Les traces de son freinage étaient visibles sur le sol. Elle n'en laissa rien paraître, mais son estomac la faisait déjà souffrir. Elle sentait la douleur du bleu en formation, du sang qui s'écoule et s'amalgame. Elle grimaça même. Par chance, le vieillard n'avait pas visé d'os et ses membres inférieurs pouvaient parfaitement encaisser la violence d'un dérapage. Elle était de nouveau sur ses gardes.

Shigekuni sembla se concentrer, peut-être conversait-il avec son arme. Les flammes du Jôkaku Enjô se resserrèrent et les deux Sanguinaires purent entendre les cris d'agonie de Shunsui, en train de subir un soin par le feu. La technique n'était pas stupide, bien que barbare. Cela ne faisait ni chaud ni froid à la Fleur Écarlate, c'était comme à l'époque, quand il fallait combattre encore et toujours. Elle se rappelait elle-même de la chaleur de Ryujinjakka sur ses plaies...

Son ancien camarade planta son arme dans le sol et plia les genoux, tendant son bras dont la paume commença à briller ; du Kidô. Elle pouvait déjà deviner le sortilège, il l'avait d'ailleurs utilisé quelques heures plus tôt, comme Hikari, lorsqu'ils s'étaient affrontés dans les quartiers de la Première Division.

Il n'avait que faire des informations, il voulait juste la vaincre. Léana ne put réprimer un sourire. C'était le bon esprit, la rage de vaincre qu'ils avaient autrefois. Le rugissant rayon électrique détona et fusa dans sa direction.

Son sourire revint l'espace d'un instant, elle s'était parée à cette éventualité. Elle avait même déjà demandé à ses disciples, en particulier Hikari qui était expert en Kidô depuis plus longtemps que Cana, de lui lancer ce genre de Hadô. Celui du Capitaine-Commandant était bien plus puissant, mais elle avait presque désiré cet instant.

Son reiatsu monta en flèche et, d'un geste ample, elle frappa de toutes ses forces le sortilège.

Le son de l'explosion résonna dans tout le Seireitei, même au Rukongai. Un trou béant remplaçait la position précédente de Léana qui avait été projetée une nouvelle fois par la violence de l'impact. Ses bras souffraient, mais elle s'en sortait relativement indemne. Ce qui avait fait le plus de dégâts était les éclats des structures détruites, l'entaillant par endroit, notamment au visage. Du sang coulait depuis son arcade sourcilière gauche. Elle avait toutefois profité de l'écran de fumée causé par la déflagration pour utiliser son Shunpô et arriver à côté de Genryûsai, sur sa gauche, son côté dénué de bras. Pas en face, pour ne pas se prendre un éventuel second sort. Elle avait l'index posé sur le manche de Ryujinjakka.

« Un point pour moi. J'apprécie ta ferveur, Shigekuni. Mais tu as beau te donner de grands airs, tu t'en fais pour ton enfant, une partie de ton pouvoir est actuellement utilisé pour le protéger. Et tu n'es pas totalement remis, tu n'as été amputé qu'il y a quelques heures. »

Elle lui jeta un regard perçant, fixant les prunelles de ses yeux.

« J'aimerais t'affronter comme autrefois. Quand il n'y avait rien pour nous gêner, que nous n'avions pas à nous retenir. Dans l'état actuel des choses... je crois que je suis capable de te tuer. »

Elle s'appuya sur son pied gauche et s'en servit comme pivot, jambe droite tendue, pour frapper avec force son adversaire au bas de la colonne avec son pied. Le Hakuda n'était pas sa spécialité, mais elle voulait rendre son coup de genou à son vieil ami.
avatar
Yamamoto Genryûsai

_________________
Shinigami de la 1ère division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
98/100  (98/100)
Points:
0/0  (0/0)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Final Countdown : conclusion de l'Event (Yamamoto & Léana)
Sam 20 Déc - 20:30

Yamamoto plissa les yeux ; l'impact de son Kidô avait créé une énorme déflagration et soulevé une quantité phénoménale de poussière. Il ne voyait plus rien. Soudain, sans qu'il ait pu réagir Léana surgit avec une vitesse fulgurante sur son flanc gauche. Son nouveau point faible. Elle eut même le culot de toucher Ryujinjakka de son index.

« Un point pour moi. J'apprécie ta ferveur, Shigekuni. Mais tu as beau te donner de grands airs, tu t'en fais pour ton enfant, une partie de ton pouvoir est actuellement utilisé pour le protéger. Et tu n'es pas totalement remis, tu n'as été amputé qu'il y a quelques heures.
J'aimerais t'affronter comme autrefois. Quand il n'y avait rien pour nous gêner, que nous n'avions pas à nous retenir. Dans l'état actuel des choses... je crois que je suis capable de te tuer.
»

La dessus, elle lui donna un énorme coup de pied dans le bas du dos. Fatigué, Genryûsai ne put l'esquiver ; sous le choc il fut projeté en avant sur une trentaine de mètres et se cogna violemment contre un mur. Puis, complètement sonné, il tomba à genoux sur le sol. Son crâne saignait, et il ressentait une douleur épouvantable à la tête et au torse. Il ramassa son katana à tâtons.
Le Capitaine-Commandant constata avec rage que Léana lui avait résisté sans trop se fouler. Elle avait repoussé son Hiryuugekizokushintenraihô avec ses mains, et bien qu'elles fussent un peu brûlées, c'était une parade magistrale. Et à présent, c'était elle qui venait de gagner des points sur lui, pour reprendre son expression.
Fixant son ennemie d'un regard noir, le vieux guerrier marmonna dans sa barbe.

"Privé d'une partie de mon pouvoir, hein ?"

Il se hissa péniblement sur son unique avant bras, et tandis qu'il se relevait, Yamamoto rugit lentement :

"Je... n'ai pas... besoin... de Ryujinjakka... Pour te réduire en miettes, Léana !"

Genryûsai fléchit les genoux, et utilisa encore un shunpô pour foncer sur elle. Hurlant de toute ses forces, il se battit uniquement avec son sabre. Il fit pleuvoir des coups d'épée sur son adversaire, de toute ses forces, usant de la moindre parcelle d'énergie que pouvait lui fournir ses bras puissants. Tout serait bon pour la tuer, il espérait même, dans un élan de sadisme, que les os des bras de Léana allait se casser sous la force de ses coups quand elle essaierait de les parer...

Mais le combat s'éternisait, et les adversaires faiblissaient tous les deux...
avatar
MessageSujet: Re: The Final Countdown : conclusion de l'Event (Yamamoto & Léana)
Mer 26 Aoû - 19:29

La fondatrice gardait un air sûr d'elle, un calme olympien, mais en elle s'affrontaient deux sentiments antagonistes : la détermination, indispensable pour réussir sa mission, et l'excitation qui montait alors qu'elle affrontait son ancien camarade, l'un des rares personnes encore capables de rivaliser avec elle. L'idée d'un combat à mort lui faisait aussi plaisir que mal, c'était une des dernières choses qui pouvait faire vibrer son âme plus que millénaire mais également la fin d'une histoire presque aussi vieille qu'elle. Si elle devait ôter la vie de Shigekuni ou Yachiru, aurait-elle ressenti une satisfaction intense ou une profonde tristesse ? Non, elle ne devait pas y penser, le vieillard n'avait plus que de la haine à son égard... bien qu'au plus profond de son être elle espérait qu'il aurait eu un peu de nostalgie en contemplant son cadavre.

Elle restait impassible mais avait souffert du Hadô du Sô Taichô, ses bras en tremblaient encore, elle avait failli en lâcher son Zanpakutô. Observer le regard noir de Yamamoto ne lui faisait ni chaud ni froid, pas une once de peur en elle, juste de l'attente. Lorsqu'il se releva pour attaquer avec haine, elle se contenta de parer les coups sans perdre son calme mais ils étaient beaucoup plus puissants et rapides : ses bras déjà endommagés sentaient la différence. Elle ripostait de temps en à autres, attendant le bon moment, toujours pour toucher sa cible. Elle fatiguait, elle aussi... et soudain elle entendit le craquement lugubre de son bras se brisant en deux. Lâchant son arme, c'est sa seconde main qui le rattrapa, toute aussi agile et elle répliqua avec plus de ferveur, parvenant à traverser la garde du Capitaine-Commandant pour lui entailler la poitrine. Elle soufflait un peu fort.

-C'est fini pour aujourd'hui, Shigekuni. Mes troupes vont se replier. Quand j'y pense, nous sommes de bien piètres chefs, les généraux ne se battent pas, s'ils meurent qui dirige les soldats.

Elle lui tourna le dos, grave. Ah elle était loin la belle époque ? Quelques blessures et un bras en moins ? Autrefois ils ne se seraient jamais arrêtés avant la mort, transpercés de mille lames différentes.

-Cette guerre est entre toi et moi, Yamamoto.

Elle lui lança un regard en coin.

-Car nous représentons les idéologies de deux factions, c'est pour les pensées que deux camps se forment. C'est pour ça que les guerres ne meurent jamais.

Elle regarda l'horizon.

-Ne me poursuis pas, va soigner ton fils.

Et elle disparut d'un Shunpô.
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: The Final Countdown : conclusion de l'Event (Yamamoto & Léana)






Sujets similaires

-
» WrestleMania : The Final Countdown !
» 08. Episode n°8 : The final countdown
» Final Countdown
» Final Countdown
» event coupe du monde la semaine prochaine
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération