Catch Me if You Can
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  



Catch Me if You Can

MessageSujet: Catch Me if You Can
Ven 9 Mai - 0:37


♪ La musique qui n'a rien à voir à part qu'elle a le même nom que le RP... qui n'a rien à voir non plus mais c'est cool ! Au moins y aura du rythme ! ♫

Yuna n'avait pas attendu longtemps, à l'instar de tous ses collègues, le moment de prendre sa revanche sur le Gotei 13. À vrai dire, elle s'en fichait un peu. Rien à voir avec le fait qu'elle soit l'un des derniers membres à avoir rejoint la Division. Elle était peut-être la dernière d'ailleurs, elle n'avait pas fait attention. La vérité est surtout qu'elle n'avait pas de rancœur particulière envers la Soul Society, si ce n'est contre la Noblesse. C'est simplement qu'elle avait changé de camp, et que le Gotei 13 était l'ennemi naturel de celui-ci. D'ailleurs, elle était plus partisane de Calypso que de la Division Kurenjingu à proprement parler. Bien qu'ils n'en laissent rien paraître, il y avait des tensions dans les rangs des Purificateurs. Le désaccord tacite mais reconnu par les deux partis entre Calypso et Léana en était l'exemple le plus probant.

Il se pouvait d'ailleurs qu'une fois l'ennemi commun vaincu, en espérant que ce ne soit pas avant, un schisme s'opère et une bataille intestine débute. Pour tout dire, Yuna pensait même que Calypso n'avait rejoint la Division Kurenjingu uniquement car cela l'arrangeait et que son but n'était pas vraiment le même que celui du groupuscule. C'était d'ailleurs l'avis d'un certain nombre de personnes, notamment Hikari qui lui avait confié cela pour la dissuader de côtoyer la Shihôin. Peine perdue, en plus de n'avoir pas grand chose à faire non plus de la purification du Gotei 13, Yuna admirait passionnément la Shihôin. Cela en désappointait plus d'un, elles les premières.

Soit dit en passant, la fausse enfant avait d'ailleurs la prétention, certainement à raison, d'avoir une relation privilégiée avec la Capitaine. Cette dernière avait la réputation de se servir sans vergogne ni compassion des personnes à ses ordres. Or, en plus de n'être « à ses ordres » de gré, elle était plus proche d'elle que ça. Elle ne dirait pas qu'elle était son élève ou bien sa Vice-Capitaine, ça serait copier Hikari et manquerait de panache autant que d'originalité, elle préférait largement le terme d'«amie» ou de «petite sœur» bien que la Shihôin, toujours le maintien fier et le port altier, ne fasse jamais vraiment preuve d'affection.

« Si je mourrais aujourd'hui, Calypso Shihôin, me pleurerais-tu ? »

En effet, la petite fille arpentait les toits du Seireitei et sur un champ de bataille la mort n'est jamais bien loin. Elle espérait sincèrement que si elle venait à périr, ce qu'elle n'espérait tout de même pas par contre, la noble ne soit pas indifférente à son sort. Yuna n'arrivait pas à l'imaginer en train de pleurer, mais elle ne pouvait supporter l'idée qu'elle n'en ait que faire et qu'elle ne soit qu'une déception. Peut-être ferait-elle son deuil et exprimerait-elle sa tristesse en privé... Enfin qu'importe ! Il n'y avait pas à avoir ces pensées morbides, la petite Aoki ne comptait perdre la vie aujourd'hui !

Hikari et Léana étaient allés combattre Yamamoto aujourd'hui, et en étaient revenus victorieux. Après un temps de vacance pour que le Gotei se prépare, que les deux héros se remettent de leurs maigres blessures et qu'Hikari, en prince charismatique n'est-ce pas, se change pour être resplendissant lors de l'affrontement à venir ce dernier avait fait un long discours qui n'avait que peu parlé à la fillette pour les raisons citées plus haut qui pouvaient se résumer en une phrase : elle n'adhérait pas exactement à la cause de la Division Kurenjingu. Toutefois, elle ne pouvait retirer à l'élève de Léana son talent dans le bavardage.

Les ordres étaient de commencer l'invasion en surgissant des égouts. Calypso, naturellement et par pur esprit de contradiction autant que par dignité, n'en fit qu'à sa tête et était sortie par la grande porte, celle du Central 46. Et évidemment que la mini-Mary Lucas l'a suivie ! Alors que la noble montait posément les marches une par une, la fillette s'était pressée pour les gravir deux par deux histoire de tenir le rythme et, après l'avoir dépassée, la motiver avec des encouragements tels que « On y est presque ! Allez ! Vite, vite, plus que cinquante trois marches ! ».

Elles étaient arrivées à l'extérieur. C'était dommage, un véritable crève-cœur et presque inconcevable aux yeux des membres de la Division, des deux protagonistes et des tiens, cher lecteur, mais elles ne suivirent pas le même chemin.

Calypso recherchait des informations sur Aizen Sosuke, elle irait aussi à la rencontre de Retsu Unohana. Yuna avait été surprise en apprenant qu'elle avait été la première Kenpachi. Bref, rien qui n'intéressait la petite fille, elle n'aurait d'ailleurs rien à faire durant ces affrontements. Quoique si elle avait su qu'il y aurait deux Shinigamis qui allaient jouer avec la Shihôin elle serait probablement venue !

L'enfant avait un autre projet.

Il était prévu que le Gotei chercherait à savoir d'où venaient les envahisseurs ; il était évident que ce serait le travail de la Deuxième Division et de l'Onmitsukido. La personne qui avait, vraisemblablement, le plus de chances de découvrir cet emplacement était Soi Fon. Quiconque la croisait devait l'affronter pour la retarder. Yuna allait faire plus que la croiser, elle allait partir à sa recherche ! Elle n'avait évidemment pas pu dire à tout le monde qu'elle s'en occupait, cela aurait grillé sa couverture d'une Shinigami n'ayant pas le niveau Capitaine. Toutefois, elle tenait tout particulièrement à l'affronter pour deux raisons. L'une d'elle était pour se tester, la Capitaine était une manieuse émérite du Hakuda, tout comme la petite fille, et avait été sa Capitaine lorsqu'elle travaillait dans sa Division. Elle voulait la battre pour tester sa force en conditions réelles contre un Capitaine et parce que, si elle ne pouvait même pas battre Soi Fon, elle ne pensait pas pouvoir réellement servir à Calypso. La fillette risquait peu d'être dérangée par un autre Capitaine de la Division Kurenjingu car tomber sur Soi Fon par hasard relevait de l'improbable et que les Capitaines qui privilégiaient le combat ne viendraient pas à sa rencontre car elle était considérée comme une adversaire peu valeureuse à cause de sa faible carrure et sa condition d'assassin. Et comme elle avait tout de même une petite réputation, les soldats Kurenjingu la laisseraient combattre seule si elle leur demandait, à part peut-être d'ex-Vice-Capitaines ou autres gros bras. En bref, il fallait juste attraper la Capitaine avant qu'elle ne trouve un gradé parmi les Purificateurs, car elle voudrait probablement en assassiner un ou deux en priorité et lui soutirer des informations.

Yuna courrait donc sur les toits, comme dit plus haut, à la manière des membres AGILES de l'Onmitsukido. Parce que bon, ni elle, ni toi cher lecteur, n'est capable d'imaginer Oomaeda se déplacer gracieusement sur le rebord d'un toit. Quand elle croisait des Shinigami, notamment d'anciens collègues, elle les tuait allègrement, sans difficultés et en quelques secondes. Un meurtre propre et rapide. Et dire qu'ils hésitaient à l'attaquer à cause de son apparence juvénile ; elle n'avait pas de remords, elle.

Elle vit finalement Soi Fon, à une dizaine de mètres, au sol, en train de tuer des hommes des Purificateurs. Elle en garda un en vie pour l'interroger, à la manière forte, sur l'emplacement du Palais. Il s'apprêtait à avouer. Yuna sortit de sa manche une lame d'assassinat qu'elle gardait sur elle, vieux réflexe de l'Onmitsukido ; à cause de son petit corps elle ne pouvait malheureusement pas en avoir trop. La tueuse miniature la projeta en direction du crâne du soldat, mettant fin à sa misérable vie. La Commandante de l'Onmitsukido se tourna vers l'endroit d'où la lame était partie.

« Capitaine Soi Fooon ! S'exclama Yuna en faisant des grands gestes des bras depuis le toit. C'est moi, Yuna, vous vous rappelez de moi ? Ca fait longtemps, vous m'avez manqué ! »

La jeune Aoki se plaisait à se comparer à elle, elles avaient relativement le même profil. Et puis... point non négligeable, elles étaient toutes deux affiliées à une Shihôin. C'était la deuxième raison pour laquelle la petite fille voulait combattre son ancienne Capitaine. La différence était que Yuna ne voyait pas Calypso comme sa déesse ou son idole. Certes, elle l'admirait mais d'une autre manière et pour une autre raison, bien que Soi Fon devait s'approcher de celles-ci, elle partait cependant dans un fanatisme presque effrayant.

La question était : laquelle des deux sœurs spirituelles des Shihôin prendrait l'ascendant sur l'autre, quel entraînement était le meilleur ? Plus que les deux jeunes filles, quelle Shihôin allait gagner ?
MessageSujet: Re: Catch Me if You Can
Sam 10 Mai - 16:03

Soi Fon avait préparé la Deuxième Division et l'Onmitsukidô pour la bataille qui s'annonçait. Le Goteï 13 n'avait que peu d'informations concernant l'armée ennemi, à vrai dire, il ne connaissait que deux de ses membres. Le Goteï 13 ne savait pas qui composait l'armée ennemie, ses effectifs, sa puissance et les informations qu'elle possédait. Le Capitaine-Commandant avait dit lors de la réunion d'urgence des Capitaines :

"La Deuxième Division, essayez de repérez d'où vient l'ennemi pour avoir une idée de l'endroit de leur quartier général ; espionnez-les, en somme."

Le Capitaine de la Deuxième Division avait chargé son Vice-Capitaine et les trois autres Commandants de l'Onmitsukidô de chercher le quartiers général de l'ennemi avec quelques hommes. Cependant, elle savait que Oomaeda en était incapable, elle lui avait donné cette mission pour qu'il évite de la gêner dans sa propre mission. Le Vice-Capitaine avait le talent d'agacer son Capitaine dans n'importe quelle situation, mais particulièrement lors des missions décisives, elle essayait de l'éloigner autant que possible en lui confiant des missions qu'il ne pouvait accomplir ou tout du moins, qui lui prendraient du temps. Cependant, les Commandants de l'Onmitsukidô devaient aussi accomplir les fonctions de leur unité. Ainsi, le Riteitai, la deuxième escouade de l'Onmitsukidô chargée de la transmission des informations devait aider la Douzième Division. Soi Fon savait que l'ennemi allait attaquer par différents endroits, cependant, elle ne savait pas d'où il surgirait, il pouvait tout aussi bien apparaître grâce à un Garganta ou utiliser l'une des portes du Seireitei. Les shinigami qui étaient chargés de trouver le quartier général de la Division Kurenjingu devaient éviter les combats, cependant, ils devaient vaincre des ennemis et les interroger. Soi Fon avait également chargé quelques hommes de protéger les quartiers de la Deuxième Division, ainsi que quelques endroits stratégiques pour le Goteï 13.

Les shinigamis restants devaient servir de soutient aux autres Divisions, certains devaient protéger la Quatrième Division. Le Capitaine de la Deuxième Division n'avait eu que très peu de temps, elle aurait voulu consulter les archives de la Chambre des 46 à propos de Léana Miyaka et de Hikari Chujitsuna, cependant, le bâtiment était inaccessible afin de protéger les membres de la Chambre des 46. Le Capitaine Soi Fon allait participer elle aussi à la recherche du quartier général de la Division Kurenjingu, mais elle avait décidé de ne pas prendre de shinigami sous ses ordres, si elle avait besoin de renforts, elle pouvait faire appel aux shinigami qui servaient de soutient aux autres Divisions. Cette mission nécessitait la plus grande discrétion, ainsi qu'un esprit vif, il était donc normal que le Capitaine-Commandant l'avait confiée à la Deuxième Division liée à l'Onmitsukidô. Le Capitaine sentit des reiatsu exploser dans tout le Seireitei, le sol explosait, le Goteï 13 était affolé, les combats allaient commencer. Soi Fon sortit des quartiers de la Deuxième Division, les préparations étaient terminées, sa mission devait commencer.

Elle utilisa à plusieurs reprises son Shunpô, parcourant les toits du Goteï 13, certes, elle devait être discrète, mais elle ne pouvait sentir les endroits d'où émaner en masse les reitasu, en effet, il y en avait beaucoup trop, elle ne pouvait les distinguer avec précisions. Le Capitaine de la Deuxième Division sentait les reiatsu de shinigami ayant un niveau supérieur à celui d'un Capitaine du Goteï 13. Elle avait toujours du mal à croire que le Goteï 13 n'avait pu anticiper cette menace, tout comme il n'avait pu prévoir la trahison de Aizen Sôsuke. Soi Fon sentait également le reiatsu de plusieurs Capitaines du Goteï 13 éclater, notamment celui de Zaraki Kenpachi, le Capitaine de la Onzième Division, qui avait reçu pour mission d'affronter Léana Miyaka. Le Capitaine de la Deuxième Division dissimulait son reiatsu, elle s'arrêta sur un toit quand elle vit un groupe de shinigami du Goteï 13 affronter des shinigami de la Division Kurenjingu. Les shinigami ennemis prenaient le dessus sur leurs adversaires, cependant, ils ne semblaient pas très puissants, ils devaient avoir le niveau de sièges, il serait facile de les vaincre et d'obtenir des informations. Elle utilisa une nouvelle fois son Shunpô pour apparaître près des shinigami du Goteï 13, ils se retournèrent, étonnés de voir le Capitaine de la Deuxième Division, l'un d'eux dit :

"Je suis le troisième siège de la Cinquième Division, à vos ordres Capitaine.

- Dites-moi d'où viennent les ennemis et dans quelle direction.

- Les ennemis sortent des égouts Capitaine, cependant je n'ai pas pu le voir par moi-même, nous sommes tombés sur ce groupes alors que nous tentions de rejoindre les autres membres de notre Division.

- Laissez-moi m'occuper de ce groupe, allez aider les autres membres de votre Division."

Le groupe de shinigami utilisa le Shunpô afin de rejoindre leur Division, les shinigami ennemis semblaient amusés à l'idée d'affronter un Capitaine. Cependant, il étaient blessés, sûrement à cause des affrontements précédents. Le premier n'eut même pas le temps de dégainer son zanpakutô qu'elle utilisa son Shunpô pour apparaître devant lui et lui asséna un coup de poing qui le fit tomber sur plusieurs mètres. Alors que le deuxième, à sa gauche s'apprêtait à dégainer son zanpakutô, elle lui donna un puissant coup de pied dans le buste qui le propulsa contre un mur. Le troisième eut le temps de dégainer son zanpakutô, mais il n'eut le temps de réagir, le Capitaine lui asséna un coup de poing droit en direction de son buste, ce qui le propulsa contre un autre mur. Ces adversaires étaient décevants pour le Capitaine de la Deuxième Division, certes, ils étaient déjà blessés, mais ils n'étaient pas assez rapides.

Ils n'étaient plus en état de lui donner des informations, elle devait trouver d'autres shinigami de la Division Kurenjingu. Soi Fon utilisa de nouveau son Shunpô, parcourant les toits du Goteï 13, cependant, elle prit la direction inverse des shinigami de la Division Kurenjingu. Elle savait qu'il venait de cette direction et qu'elle tomberait sur un autre groupe. Cependant, elle savait que les prochains adversaires seraient beaucoup plus puissants, les derniers ne devaient être que les soldats les plus faibles. Le Capitaine de la Deuxième Division vit un autre groupe, composé de deux shinigami, elle savait qu'il s’agissait d'ennemis vu le sourire qu'ils esquissaient. Elle esquissa aussi un sourire, ils semblaient beaucoup plus puissants, même s'ils étaient faibles face à un Capitaine. Soi Fon utilisa son Shunpô pour apparaître devant les shinigamis, ils étaient à la fois surpris et amusés, l'un d'eux dit :

"Le Capitaine Soi Fon, si je te tue, je pourrai me faire une bonne réputation."

Le Capitaine de la Deuxième Division ne répondit pas à son adversaire, le deuxième shinigami dit :

"Hadô 4 Byakurai."

Le laser bleu se dirigea à grande vitesse en direction du Capitaine, elle esquiva le sort de Kidô à l'aide de son Shunpô, réapparaissant à côté du shinigami, prête à lui donner un puissant coup de pied dans le flanc. Cependant, l'autre shinigami était derrière Soi Fon, prêt à lui asséner un coup de zanpakutô. Le Capitaine esquiva de nouveau d'un Shunpô, apparaissant derrière le shinigami et lui donna un coup de pied dans le flanc droit, le propulsant sur plusieurs mètres. Alors que l'autre shinigami s'apprêtait de nouveau à lancer un sort de Kidô, elle lui donna un coup de paume dans le buste, lui cassant quelques côtés et le propulsant contre un mur. Le premier shinigami rengaina son zanpakutô et utilisa son Shunpô pour apparaître devant Soi Fon, enchaînant par une série de coups de poings. L'Hakuda ne devait pas être son domaine de prédilection, ses coups étaient maladroits, ils manquaient terriblement de vitesse. Soi Fon se contentait de les parer sans aucune difficulté, cependant, au dernier coup, elle attrapa son adversaire au poignet, cela le fit tomber à genoux. Le Capitaine de la Deuxième Division avait son autre main sur son épaule, puis elle tira sur son bras d'un coup, déboîtant l'épaule de son ennemi et lui cassant le bras. Elle enchaîna par un coup de pied dans le buste, le propulsant contre le sol. Soi Fon utilisa son Shunpô pour apparaître devant lui et mit son pied droit sur sa gorge. Elle appuyait doucement sur la trachée et dit à son adversaire :

"Tu vas me dire où se situe votre quartier général.

- Non, je ne dirai rien."

Elle appuya sur sa gorge, mais elle s'arrêta et lui dit :

"Dis-moi où se situe votre quartier général ou je te tue.

- Je vais vous le dire."

Il ne put finir sa phrase qu'une lame lui transperça la tête, Soi Fon n'avait pas senti le reiatsu de l'ennemi, elle se retourna vers l'endroit d'où venait la lame et vit une jeune fille à la chevelure violette, cette dernière lui dit :

"Capitaine Soi Fooon ! C'est moi, Yuna, vous vous rappelez de moi ? Ca fait longtemps, vous m'avez manqué !"

L'ennemie n'était autre que Yuna Aoki, un ancien Commandant de l'unité s'occupant des assassinats. La jeune fille était considérée comme une surdouée, elle avait été capable d'utiliser des sorts de Kidô avant même de rejoindre l'Académie des shinigami, malgré son jeune âge. Soi Fon avait toujours été un peu méfiante à son égard, même le Vice-Capitaine de la Huitième Division, Ise Nanao n'était capable que d'utiliser des sorts de Kidô incomplets avant de rejoindre l'Académie des shinigami. Cependant Yuna était un excellent assassin, Soi Fon la nomma rapidement quatrième siège de la Deuxième Division et Commandant de l'unité s'occupant des assassinats de l'Onmitsukidô. Elle avait un niveau supérieur à celui de Oomaeda et d'autres Vice-Capitaines, cependant, la Chambre des 46 avait jugé qu'elle était trop dangereuse, elle fut donc envoyée au Nid des Asticots. Soi Fon esquissa un sourire, elle laverait elle-même l'honneur de la Deuxième Division en tuant les shinigami ennemis qui étaient des anciens membres de la Deuxième Division. Soi Fon dit à son ennemi :

"Yuna Aoki, tu es toujours aussi peu discrète pour un ancien membre de l'Onmitsukidô, pendant toutes ces années, tu n'as pas essayé de résoudre ce problème ? Dis-moi où se situe le quartier général de votre armée."

Soi Fon savait que son ancienne subordonnée était devenue beaucoup plus puissante, elle devait posséder le niveau d'un Vice-Capitaine fort ou d'un Capitaine. Cependant, elle savait que ses méthodes et son style de combat ne devaient pas beaucoup avoir changés, elle avait donc l'avantage. Le Capitaine de la Deuxième Division savait aussi que son ennemie ne parlerait pas aussi facilement,  elle devait la vaincre pour connaître l'emplacement du quartier général de l'ennemi. Elle utilisa son Shunpô pour apparaître dans les airs, derrière son ennemie, la jambe levée prêté à lui donner un puissant coup à l'épaule droite. Certes, Soi Fon était le Capitaine du Goteï 13 le plus rapide, mais elle savait aussi que Yuna avait une excellente maîtrise du Hakuda. Cependant, le combat ne devait pas durer trop longtemps, elle devait accomplir la mission que lui avait donnée Yamamoto, l'honneur de la Deuxième Division était en jeu. Soi Fon comptait bien vaincre l'armée ennemie au cours de cette bataille, il s'agissait d'un affront qu'elle attaque le Goteï 13 sur son propre territoire. Soi Fon devait aussi découvrir si l'armée ennemie n'était composée que de shinigami traîtres. L'Onmitsukidô jouait un rôle important, le Capitaine de la Deuxième Division comptait bien réussir sa mission.
MessageSujet: Re: Catch Me if You Can
Sam 10 Mai - 22:08

Soi Fon s'était retournée, souriant en se rendant compte de qui venait de l'interrompre en supprimant sa source d'informations. Très attachée au respect, à l'honneur et à la réputation, la Capitaine était sûrement en train de songer avec plaisir qu'elle allait châtier la traîtresse issue de sa Division.

Apparemment, elle se souvenait d'elle, racontant même un détail anecdotique sur les compétences de Yuna qui se demanda si elle le pensait vraiment ou si c'était de la provocation gratuite. C'était important à noter, si ça se trouve Hikari était en fait un bâtard Fon ! Enfin... la Capitaine posa évidemment sa question sur la localisation des locaux de la Division Kurenjingu. Tellement prévisible.

Sans attendre de réponse, ou pensant qu'elle n'en aurait pas de concluante si facilement, la Capitaine de la Deuxième Division avait utilisé son Shunpo pour apparaître au-dessus de la fillette ; le pied levé, elle s'apprêtait à frapper l'épaule droite. Dans le meilleur des cas, si Yuna encaissait bien, elle n'aurait qu'un gros bleu ou l'épaule se déboîterait, dans le pire cette dernière se brisait. Un contre n'était pas envisageable, le toit n'était pas une base stable et solide ; cela ne ferait que la mettre dans une situation délicate. Elle préféra donc éviter simplement en faisant un saut sur le côté, ponctué d'un « Olé ! », et atterrir plus bas, non loin du cadavre du soldat purificateur.

De là elle put admirer des tuiles voler en éclats, causant une petite pluie de gravats oranges. La petite fille aux cheveux violets applaudit très rapidement en souriant, mais apparemment elle se félicitait plus elle même qu'elle n'admirait le spectacle.

« Ouais, j'ai réussi à éviter un coup de la Shinigami la plus rapide du Gotei 13 ! Dites Capitaine, comme je suis plus à votre service, vous serez fâchée si je vous tutoie ? »

Ensuite, elle croisa les bras et pencha la tête sur le côté en fronçant les sourcils, visiblement intriguée et contrariée à la fois.

« Vous trouvez vraiment que je suis pas discrète ? Roh pourtant on disait que j'étais un des meilleurs assassins, malgré que je sois petite. Et puis vous m'avez pas remarquée quand j'ai tué le déchet que vous interrogiez ! »

Petite touche finale avec un sourire respirant l'innocence d'une enfant.

« Et puis je peux pas être moins discrète qu'un certain Bankai ! »

En effet, Soi Fon était connue, parmi ceux connaissant Jakuhô Raikôben, pour détester son Bankai qui était trop peu discret, pas du tout en fait, pour un assassinat. Rien que de songer à ce qu'elle venait de faire, Yuna se retint de secouer la tête : le disciple de Léana déteignait sur elle.

La remarque ne dut pas plaire à la Capitaine, ou alors la pause discussion avait duré assez longtemps. En effet, d'un nouveau Shunpo, Soi Fon était sur l'enfant pour lui porter un autre coup. Cette dernière n'était pas spécialisée en Hoho, et elle n'aurait jamais prétendu pouvoir faire la course avec son ancienne supérieure dans ce domaine, mais elle restait une ancienne commandante de l'unité des assassins de l'Onmitsukido. C'est pourquoi elle put éviter in extremis en utilisant son propre déplacement à haute vitesse.

Un peu plus loin, la petite fille souriait à nouveau.

« On va faire un jeu, si vous arrivez à me capturer ou à entraver mes mouvements je vous donne des renseignements ! C'est parti, 1,2,3, on joue à attrape-moi si tu peux ! »

Toutefois la petite Aoki n'allait pas se contenter de courir, comme dit précédemment elle n'avait aucune chance en jouant simplement à chat avec la Capitaine. Elle alla même directement au contact avec l'experte en Hoho et Hakuda. Des coups s'échangèrent, mais la Shinigami courte sur pattes se contentait surtout d'éviter les attaques ennemies et donnait des coups sans grandes conviction. Elle essayait toujours de s'imaginer de l'autre côté, cela devait être déstabilisant de combattre une gamine, et de l'atteindre avec ses coups, quand on était habitué à affronter des adversaires avec une carrure non négligeable.

Enfin, en évitant un coup, l'ex-commandante effectua un pas sur le côté et tourna sur elle même une fois en se déplaçant pour se retrouver dans le dos de Soi Fon. Armant son poing, elle lança un violent coup de poing en direction du dos de celle-ci, utilisant un style de Hakuda brutal et expéditif.
MessageSujet: Re: Catch Me if You Can
Mar 13 Mai - 0:09

Soi Fon savait que Yuna était devenue beaucoup plus puissante, cependant, elle savait aussi que l'ancien Commandant de l'unité s'occupant des assassinats de l'Onmitsukidô n'était pas aussi rapide qu'elle, Yuna avait toujours privilégié le Zanjutsu et l'Hakuda. L'ennemie esquiva le puissant coup de pied d'un simple saut sur le côté et atterrit sur le sol, près du shinigami que Soi Fon avait interrogé. Le Capitaine de la Deuxième Division toucha le toit et détruisit les tuiles, les envoyant dans les airs et sur le sol, créant un léger nuage de poussières. Yuna était beaucoup plus rapide, Soi Fon devait l'avouer, quand elle était quatrième siège de la Deuxième Division, elle se contentait de parer les attaques quand elle le pouvait. Soi Fon devait se méfier, si la shinigami était capable d'éviter ses attaques, elle devait s'être améliorée dans les domaines dans lesquels elle était spécialisée. Le Capitaine de la Deuxième Division se méfiait de Yuna depuis son intégration dans la Deuxième Division, en effet, la shinigami était capable avant d'entrer à l'Académie des sorts de Kidô, de plus son Zanjutsu était excellent.

Le Capitaine avait toujours pensé qu'elle avait déjà reçu une formation avant d'entrer à l'Académie, qu'il s'agissait d'un ennemi du Goteï 13. Elle l'avait testée au combat avant de la nommer quatrième siège de la Deuxième Division, elle l'avait mise dans une situation délicate afin d'observer sa réaction. Cela n'avait duré qu'un court instant, mais Yuna avait utilisé pendant une fraction de seconde, par réflexe une attaque que seuls certains membres de l'Onmitsukidô connaissaient. Le Capitaine de la Deuxième Division crut d'abord qu'elle avait été formée par un ancien membre de l'Onmitsukidô, elle avait chargé son troisième siège de découvrir la vérité concernant Yuna. Cependant, selon le rapport de ce dernier, il ne s'agissait que d'une shinigami surdouée qui avait vécue dans les premiers districts du Rukongaï. Yuna applaudit face au nuage de poussières et dit :

"Ouais, j'ai réussi à éviter un coup de la Shinigami la plus rapide du Gotei 13 ! Dites Capitaine, comme je suis plus à votre service, vous serez fâchée si je vous tutoie ? Vous trouvez vraiment que je suis pas discrète ? Roh pourtant on disait que j'étais un des meilleurs assassins, malgré que je sois petite. Et puis vous m'avez pas remarquée quand j'ai tué le déchet que vous interrogiez ! Et puis je peux pas être moins discrète qu'un certain Bankai !"

Soi Fon n'en revenait pas, l'armée ennemie était informée au point de connaître son Bankaï, alors qu'elle ne l'avait utilisé que peu de fois en public. La Division Kurenjingu connaissait probablement les capacités des autres Capitaines du Goteï 13, pour cela, elle devait vivre au sein même de la Soul Society, voir au sein même du Goteï 13. Il était impensable pour le Capitaine que le Goteï 13 et l'Onmitsukidô ne s'étaient pas rendus compte de la présence d'une armée ennemie. Cependant, Yuna venait de donner à Soi Fon, peut être inconsciemment, une information concernant la localisation du quartier général de la Division Kurenjingu. Le troisième siège de la Cinquième Division lui avait dit que les ennemis surgissaient des égouts. Le Capitaine de la Deuxième Division put en déduire que si l'ennemi avait utilisé les égouts, ce n'était pas pour ouvrir un Garganta, bien que cela était discret, le quartier général de la Division Kurenjingu devait être connecté aux égouts. Elle put même en déduire que puisque les ennemis avaient attaqué simultanément, il devait y avoir plusieurs passages menant au quartier général de la Division Kurenjingu.

Cependant, il pouvait s'agir de Senkaimon cachés, puisque ces derniers nécessitaient une installation spéciale, contrairement aux Garganta. L'information que Yuna lui avait donnée lui permettait d'écarter cette possibilité, Soi Fon était sûre que l'ennemi se cacher au sein-même de la Soul Society, voir du Goteï 13. Le Capitaine de la Deuxième Division utilisa une nouvelle fois son Shunpô, apparaissant dans les airs devant Yuna, légèrement inclinée sur la gauche, prête à lui asséner un coup de pied horizontal dans la tête. L'ancien Commandant de l'unité des assassinats de l'Onmitsukidô esquiva l'attaque en utilisant son Shunpô, apparaissant à quelques mètres de son adversaire. Soi Fon sourit, Yuna semblait visiblement s'être améliorée, elle était devenue beaucoup plus puissante, elle lui dit :

"On va faire un jeu, si vous arrivez à me capturer ou à entraver mes mouvements je vous donne des renseignements ! C'est parti, 1,2,3, on joue à attrape-moi si tu peux !"

Yuna était devenue orgueilleuse, il était évident que Soi Fon maîtrisait mieux le Hohô qu'elle, cependant, elle se rua sur son adversaire, lui assénant plusieurs coups. Soi Fon les para sans difficulté et enchaîna par une série de coups de poing que Yuna se contenta d'éviter. Elle évita le dernier coup, effectua un pas sur le côté et tourna une fois sur elle-même, se retrouvant dans le dos de son adversaire, prête à lui asséner un puissant coup de poing. Soi Fon esquiva l'attaque en utilisant son Shunpô, apparaissant dans les airs, derrière son adversaire, prête à lui donner un coup de pied horizontal. Yuna para facilement l'attaque, mais sous la puissance du coup et l'instabilité du toit, elle fut propulsée contre un mur. Soi Fon ne laissa pas le temps à son adversaire d'agir, elle utilisa son Shunpô, pour apparaître au dessus de Yuna dans les airs, le pied levé, prête à lui donner un puissant coup de pied. Cependant la shinigami de la Division Kurenjingu esquiva facilement le coup, le Capitaine de la Deuxième Division détruisit le sol et lui dit :

"Si tu étais un excellent assassin, tu m'aurais directement visée, Yuna Aoki, c'est pour cela que tu n'as jamais été discrète, tu préfères le combat à l’assassinat. Tes pouvoirs ne sont pas encore arrivés à maturité ? Tu n'as pas réussi à atteindre le Bankaï ? Tu fais vraiment honte à la Deuxième Division et à l'Onmitsukidô Yuna Aoki."

Soi Fon essayait de pousser son adversaire à utiliser toutes ses capacités, elle voulait connaître le niveau de l'ancien Commandant de l'unité des assassinats de l'Onmitsukidô. Le Capitaine de la Deuxième Division dégaina son zanpakutô et utilisa son Shunpô, apparaissant devant Yuna, continuant à se déplacer, prête à lui asséner un coup de zanpakutô à la tête. Le coup était rapide et puissant, Soi Fon était le Capitaine le plus rapide du Goteï 13, cependant la shinigami de la Division Kurenjingu était spécialisée en Zanjutsu. Elle devait vaincre Yuna rapidement, elle devait accomplir sa mission.
MessageSujet: Re: Catch Me if You Can
Mar 13 Mai - 15:58

Sans grande surprise, Yuna observa son ancienne Capitaine esquiver son coup à l’aide d’un Shunpo. Soi Fon était, comme ce fut déjà cité à de nombreuses reprises, la personne la plus rapide du Gotei 13. Toutefois, la petite fille l’avait vue utiliser son déplacement supersonique un grand nombre de fois durant ses deux services à l’Onmitsukido ; cela faisait d’ailleurs partie de la formation requise des services secrets de pouvoir distinguer un Shunpo. C’est pourquoi l’enfant parvint à apercevoir la position que rejoignait Soi Fon et celle qu’elle prenait pour attaquer.

Relativement le même que tout à l’heure, quand elle avait voulu la frapper au niveau de la nuque : un coup de pied horizontal dans son angle mort. La petite Aoki fit un saut, ses sandales effleuraient presque le toit, en se retournant avant de se camper fermement sur ses appuis. Le moment où elle retouchait terre, si on peut dire, fut aussi celui où elle croisa les bras et où le pied de son adversaire les rencontra.

Commencer à attaquer la Capitaine sur une toiture, plus bas que celle depuis laquelle elle l’avait repérée, avait été une erreur. Elle aurait dû rejoindre le sol plutôt que se contenter d’atterrir là où Soi Fon interrogeait un soldat purificateur. En effet, elle savait que ce n’était pas une surface stable, c’était pourquoi elle n’avait pas paré le premier coup de la Commandante en chef de l’Onmitsukido, mais cette fois elle n’avait pas eu le choix. Elle glissa sur les tuiles qu’elle entraîna sur son passage, les faisant voler des deux côtés des bâtiments. Si certains affrontements rendaient des zones complètes inutilisables, les deux expertes en Hakuda, plus subtiles, étaient bien parties pour refaire les toitures. Yuna finit par perdre pied et fut propulsée au-delà du toit, contre un mur. Serrant les dents, elle glissa jusqu’au sol où elle atterrit sur ses pieds.

La Shinigami du Gotei ne comptait pas lui laisser de répit ou le temps de reprendre ses esprits ; elle attaqua immédiatement après. D’un nouveau Shunpo, elle apparut en hauteur pour lui asséner un puissant coup de pied. La fillette frappa le sol pour se projeter sur le côté. Ledit sol fut ensuite réduit en miettes qui volèrent un peu partout après avoir subi le coup de la Capitaine de la Seconde Division.

Oubliez ce que j’ai dit sur la subtilité.


« Si tu étais un excellent assassin, tu m'aurais directement visée, Yuna Aoki, c'est pour cela que tu n'as jamais été discrète, tu préfères le combat à l’assassinat. Tes pouvoirs ne sont pas encore arrivés à maturité ? Tu n'as pas réussi à atteindre le Bankaï ? Tu fais vraiment honte à la Deuxième Division et à l'Onmitsukidô Yuna Aoki. »

La concernée lui accordait le point sur le fait qu’elle préférait le combat, surtout durant son deuxième passage au Gotei où elle avait plutôt prévu de s’amuser. C’est aussi le genre de réflexes qui reviennent lorsqu’on a eu une vie pleine d’action.

Soi Fon dégaina son Zanpakuto, utilisant son Shunpo pour apparaître devant la petite demoiselle tout en continuant sa course aérienne pour la frapper au niveau du visage. Elle se moquait de qui là ? Un coup si classique, si simple, face à une experte du Zanjutsu comme elle ? Ce n’était pas le mode opératoire de Soi Fon, pas le classique et efficace en tout cas. Son apparence de gamine la faisait-elle à ce point être sous-estimée, la Capitaine de la Deuxième Division ne jugeait-elle donc que sur les apparences ? Cela cachait peut-être un piège, mais Yuna ne comptait pas se laisser entraîner dedans.

Elle dégaina son propre Zanpakuto aux trois-quart, juste assez pour que les deux lames se rencontrent. La prise sur la garde était ferme, et elle avait désormais des appuis solides. Elle glissa à peine en parant.


« Vous êtes drôle Capitaine ! Mais la provocation ça marchera pas, je traîne tout le temps avec Hikari, z’avez pas le niveau ! »

Elle dégaina violemment, et dans un grand geste, le dernier quart de son Zanpakuto pour faire reculer sa rivale, la projetant légèrement. Elle plia les genoux, saisit son arme à deux mains et se propulsa à toute vitesse en direction de la Commandante de l’Onmitsukido. Ce n’était pas un Shunpo, elle s’était élancée en ne se servant que de sa force physique. Suzumebachi et Taikidansu s’entrechoquèrent, mais l’ex-Commandante des services d’assassinats n’avait pas donné un coup, elle se contentait d’effectuer une pression sur son ancienne supérieure pour l’emporter dans sa course.

Elle avait beaucoup à dire, mais, pour le moment en tout cas, elle ne devait pas paraître trop mature, elle devait peser ses mots.


« Je comprends pas pourquoi vous me faites la morale, Commandante ! Je sais bien qu’en tant qu’assassin ça aurait été mieux de vous viser, au lieu de tuer l’autre type ! Mais c’était pas le but, d’ailleurs on a pas le droit de vous tuer ! Mais j’ai jamais prétendu venir en tant qu’assassin, je suis là en combattante pour voir ce que ça donne de vous affronter ! »

Elles commençaient à perdre de la vitesse, au fur et à mesure qu’elles traversaient la ruelle, les quelques soldats de chacun des deux camps présents s’écartant sur leur passage pour rester concentrés sur leur combat respectif. Elle n’avait pas fini de parler, c’est pourquoi, d’une seule main, elle se mit à donner des coups de Zanpakuto sur Suzumebachi pour les relancer dans leur course, afin de la déstabiliser et l’empêcher d’utiliser son Shunpo.


« Pourquoi vous essayez de me contrarier avec la maturité de mes pouvoirs ou le Bankai ? L’important, même s’ils sont pas matures c’est que je sache m’en servir ! Et puis le Capitaine Hitsugaya aussi il a pas ses pouvoirs dans leur état définitif ! Puis le Bankai, c’est pas important, je suis qu’une petite fille ! »

Elles arrivaient au bout de la rue, un mur allait leur faire obstacle. Elle termina son petit monologue sur un ton plus sérieux, ou plus taquin disons.


« Et je vois pas pourquoi vous dites que je fais honte à la Deuxième Division et à l’Onmitsukido et que vous pensez que ça va m’affecter… j’en fais plus partie ! »

Elle donna un coup plus puissant que les autres pour la repousser un peu plus et frappa Suzumebachi en tendant sa jambe, prenant une position parallèle au sol, pour envoyer Soi Fon percuter le mur avec tout l’élan accumulé. Avec cette position, si Soi Fon évitait le coup, Yuna pourrait rebondir sur le mur après avoir pris appui dessus.
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Catch Me if You Can






Sujets similaires

-
» Topic Catch
» Catch WWE
» Extreme Catch
» Topic Catch
» Paris en ligne sur le catch
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération