Fight's Pleasure (Yasuri, Calypso)
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  



Fight's Pleasure (Yasuri, Calypso)

Invité






MessageSujet: Fight's Pleasure (Yasuri, Calypso)
Dim 6 Avr - 16:16

C'était une journée banale pour Miko. Le soleil brillait, comme à son habitude au dessus du Seireitei, les réchauffant de ses rayons lumineux. Tranquillement posé à son poste, car il était de garde aujourd'hui, il bailla un grand coup avant de continuer son observation de l'horizon désespérant et vide. Il était tout de même un peu fatigué, cela faisait un moment qu'il était ici, et il ne se passait évidemment rien. Il essayait de distinguer au plus loin les ombres, qui se révélaient au final être inoffensive. Il décida donc de se mettre en route pour son tour habituel, tour de garde qui se terminait toujours par un bâillement tellement la route était ennuyeuse. Ses pas était lent, et sans aucune motivation, sachant pertinemment qu'il finirait par retourner au poste et a regarder l'horizon, comme depuis un moment déjà. Mais bon, c'était son travail, et le faire était un devoir.

Mais soudain, la terre commença à trembler un peu partout, surprenant donc le jeune Miko. Les murs vibraient, le sol se fissurait par endroits, et le Shinigami commençait à perdre l'équilibre. Et là, boum. Plusieurs explosions se firent entendre au sein du seireitei. Il ne fallut guère plus de temps pour que l'alarme soit sonnée et que les bruits de pas commence à envahir les rues. Mais Miko ne courait pas, il observait. Parce que là, c'était pas de la rigolade. Une multitude de Reiatsu pouvait se faire sentir, et ce n'était pas des petits comme lui. Loin d'avoir peur et plutôt rassuré de pouvoir combattre, il se mit en route vers la cible la plus proche.


Le dédale de rues du Seireitei était toujours aussi impressionnant. Il tournait à gauche, à droite, connaissant se labyrinthe comme sa poche désormais. Il ne tarda pas à arriver sur une petite place, où la fumée régnait. Une silhouette était difficilement discernable dans la fumée, mais il y avait bel et bien quelqu'un. Il resta sur ses gardes, la main sur la poignée de son arme, prêt à réagir en cas d'attaque. La fumée commençait enfin à se dissiper, et la forme se fît plus formelle. C'était une femme, au Reiatsu imposant, qui apparemment sortait des égouts à en juger la légère odeur et le sol explosé.

Les combats avaient déjà commencé dans les environs. On pouvait clairement entendre les épées se cogner, les explosions au loin, et les quelques cris de douleur qui régnaient dans l'air. Miko se sentit de plus en plus à son aise, appréciant presque la situation. Cette odeur de poussière, de sang, de puissance et de combat enivrait réellement Miko. Il sortit lentement son Zanpakuto de son fourreau, le bruit métallique de la lame le faisant frissonner, et finit par pointer la silhouette avec le bout de son arme, prêt à agir.
MessageSujet: Re: Fight's Pleasure (Yasuri, Calypso)
Dim 6 Avr - 22:21

La purification allait commencer, les soldats de la Division Kurenjingu, ainsi que la plupart des Capitaines étaient excités à l'idée de participer à une telle bataille. Le Goteï 13 ne pouvait se douter qu'une telle armée s'était formée dans l'ombre 1200 ans plus tôt. L'effet de surprise serait grand, pour les simples shinigami, ainsi que pour les Capitaines. Calypso sentait l'excitation de ses hommes, mais cela ne l'intéressait pas, ni même l'idée de participer à l'une des plus grandes batailles de la Soul Society. Certes, ce serait la deuxième révolution à laquelle elle participerait, mais elle n'avait qu'un seul objectif, retrouver les notes de l'ancien Capitaine de la Cinquième Division, Aizen Sôsuke. Le shinigami renégat fascinait par certains côtés Calypso, à ses yeux il s'agissait d'un génie, mais d'un génie raté. Il s'était montré trop impatient, en dévoilant si rapidement ses véritables intentions au Goteï 13. Léana Miyaka, le Capitaine fondateur de la Deuxième Division dirigerait la bataille, elle avait d'ailleurs demander aux autres Capitaines de la Division Kurenjingu de mener leurs soldats par les égouts. Calypso Shihôin l'avait toujours méprisé, même quand elles étaient Capitaines du Goteï 13. Certes, elle était l'un des Capitaines fondateurs du Goteï 13, mais la jeune fille était noble, elle lui était naturellement supérieure.

Le Capitaine du Corps des Nécromanciens ordonna à ses hommes de passer par les égouts et de l'attendre. Elle ne passerait pas par là, elle se montrerait directement au Goteï 13 en passant par la porte de la Chambre des 46. Elle utilisa alors son Shunpô pour se diriger vers les quartiers de la Cinquième Division. Elle se serait bien battue contre le Vice-Capitaine de son ancienne Division, Kira Izuru, mais cela n'avait aucun intérêt, il était faible, puis les notes du Capitaine renégat Aizen Sôsuke étaient beaucoup trop importantes. Calypso ne pouvait être sûre que ces dernières se trouvaient dans ses quartiers, après tout, il avait pu les emmener avec lui au Hueco Mundo. La simple évocation de son nom suffirait à effrayer les shinigami du Goteï 13, elle faisait partie d'une famille de la haute-noblesse, la famille Shihôin. Les plus courageux tenteraient sûrement de l'arrêter, mais ils ne pourraient la battre.

Le Vice-Capitaine Hinamori lui ferait sûrement obstacle en vain, Calypso était déterminée à obtenir ces notes. Elle voulait affronter le Capitaine Byakuya Kuchiki, un autre noble, ainsi que Kyôraku Shunsui, cependant ces derniers devaient attendre. Elle arriva devant ses hommes, ces derniers sortaient des égouts, elle leur ordonna alors d'attaquer les shinigami du Goteï 13. Les shinigami ne s'attendaient pas à une telle stratégie, certains tentèrent d'attaquer le Capitaine de la Division Kurenjingu, mais furent arrêtés par les soldats de la jeune fille. Ils ne semblaient pas réaliser qui elle était, ni même quels étaient ses pouvoirs. Elle utilisa alors son Shunpô pour apparaître devant les quartiers de la Cinquième Division, ses soldats se dispersèrent, attaquant tous les ennemis qui croisaient leur route. Un shinigami faisait face à Calypso, depuis le début, elle retenait son reiatsu, il devait penser qu'il s'agissait d'un puissant adversaire, vu son haori, mais il ignorait ce dont elle était capable. Le Capitaine du Corps des Nécromanciens utilisait exclusivement le Kidô, elle avait un zanpakutô, mais personne ne l'avait jamais vu. Léana avait pour habitude de copier le Shikai et le Bankai des autres Capitaines de la Division Kurenjingu, mais elle n'avait pu le faire avec Calypso. Le shinigami dégaina son zanpakutô, il ne devait pas réaliser la situation. Calypso ne voulait pas commencer un combat contre un adversaire qu'elle pulvériserait avec facilité, elle dit alors :

"Hadô 4 Byakurai."

Le sort de Hadô passa à côté du shinigami, elle ne voulait pas le toucher, mais seulement lui faire réaliser qu'elle était plus puissante que lui, elle relâcha alors une partie de son reiatsu qui devait lui sembler imposant et lui dit :

"Laisse-moi passer, tu ne peux me vaincre, sais-tu seulement à qui tu as affaire ? Je suis le Capitaine Calypso Shihôin."

L'évocation de ce nom aurait peut être un effet sur le shinigami, Calypso lui laissa le temps de répondre, après tout, elle avait reçue une éducation digne de son rang.
Yasuri Holsaki

_________________
Shinigami de la 3ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
56/100  (56/100)
Points:
20/60  (20/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Fight's Pleasure (Yasuri, Calypso)
Lun 7 Avr - 0:34

La peur. Oui, la peur, voilà le sentiment qui envahissait l'âme de Yasuri tel un poison se répandant lentement dans les veines de sa victime jusqu'à atteindre le cœur, le cerveau et tous les autres organes. L'appréhension s'emparait un peu plus de lui à chaque seconde qui passait, il déglutissait difficilement, sa respiration était agitée et son cœur battait la chamade. Chaque minute qui s'écoulait, c'était une minute qui les rapprochait de l'attaque de la Division Kurenjingu sur le Gotei. Il s'attendait maintenant à voir surgir les ennemis à n'importe quel moment... et pourtant il pariait qu'il sursauterait quand même. Et dire qu'il y a quelques heures à peine, tout était serein, tranquille, paisible. Jusqu'à que ces deux fauteurs de troubles infiltrent sans problème les quartiers de la Première Division pour couper le bras gauche de leur Capitaine-Commandant et occire son Vice-Capitaine avant de proférer leur funeste avertissement.

Et maintenant, le Quatrième Siège de la Troisième Division marchait dans les rues qu'il connaissait si bien grâce à son affectation aux tours de garde, déjà effective avant cette menace. À chaque personne qu'il croisait, il ne pouvait s'empêcher de se dire qu'à la fin de cette journée cela serait peut-être un cadavre. À la fin de cette journée, lui aussi serait peut-être un cadavre. Il avait déjà vu tant de personne mourir... ces mains tremblaient rien qu'à cette idée. Certes, la guerre contre Aizen avait fait monter la tension, mais elle était restée à l'état de guerre froide et seuls les gradés y avaient pris part. Là, tout le monde serait impliqué, cela allait être un bain de sang. Et dire que cela allait faire un an et demi qu'il n'avait plus pris part à un vrai combat...

La zone que la Troisième Division couvrait était la plus vulnérable, du fait qu'elle était accolée à celle de la Cinquième qui était aussi dépourvue de Capitaine. D'après le Vice-Capitaine Izuru, il ne fallait pas y voir une erreur de stratégie car cette zone serait aussi surveillée avec attention à cause de cela et pourrait même être un piège en vue d'attirer l'ennemi. De plus, elle avait été l'objet de plusieurs renforts puisqu'elle se trouvait aux environs des Quartiers de la Seconde et la Quatrième Division qui ne participaient au combat qu'en dernier recours. L'entrée parfaite pour la Division Kurenjingu, un guet-apens à double tranchant si les envahisseurs choisissaient cette option.

Le blondinet tapotait nerveusement Dakudoragon alors que celle-ci tentait de le rassurer.

« Tu t'es durement entraîné, ça va aller. Il suffit juste que tu ne joues pas les héros et que tu ne fasses rien d'inconsidéré pour survivre.
-Daku... je n'arrive pas à savoir si j'ai plus peur pour ma vie ou pour celle des autres.
-Toujours aussi naïf et utopique, ça t'a pas arrangé cette histoire ! J'te préférais en rebelle qui mettait pas son uniforme et passait son temps à se faire charcuter pour en redemander ensuite !
-Ah si tu savais... moi aussi... »

Il resta songeur, presque nostalgique, quelques instants et fut, comme prévu, surpris par des secousses aussi soudaines que violentes qui le firent tomber au sol alors que celui-ci explosait ou se fissurait par endroit. Le dallage anciennement régulier des rues vomissait un flux continu de soldats, des soldats infernaux, des criminels, des traîtres, des bêtes assoiffées de sang qui semblaient sortir tout droit des entrailles de la Terre.

La terreur commença. Les membres de la Division Kurenjingu semblaient avoir été motivés avant leur assaut, après tant d'années dissimulés à n'attendre que de pouvoir en découdre, ils pouvaient enfin se défouler et faire couler le sang. Ils étaient des machines à tuer, et eux, soldats du Gotei 13, ne semblaient pas prêts à y faire face...

Et pourtant, il fallait. Yasuri se releva, déglutit difficilement, et dégaina son Zanpakuto. Aussi futile, kitsch, et ridicule que soit cette phrase, il en allait de son devoir de Quatrième Siège. Il avait aussi, officiellement, la responsabilité de certains soldats. Il était le troisième membre le plus important de sa Division après tout, aussi dérisoire que cela puisse paraître.

Il n'y avait pas vraiment à diriger des hommes, très honnêtement, dans la tumulte des combats il n'y avait qu'à se lancer sur un ennemi. Le seul ordre qu'il aurait, éventuellement, à donner serait celui de la retraite. C'est donc comme les autres qu'il commença à croiser le fer avec un des terroristes.

Les lames s'entrechoquaient, le combat était intense, serré. Les membres de la secte étaient bons, tous un niveau de siège, mais Yasuri se surprit à tenir tête à celui qui se trouvait en face de lui. Apparemment, un an et demi d'entraînement n'avait pas été vain. En fait, une fois qu'on était dans le feu de l'action, finalement, on était intégralement concentré sur le combat, sur la manière de tuer et survivre. C'était comme le trac avant un spectacle.

Néanmoins, il observait ses hommes du coin de l’œil et se mordait la lèvre en voyant certains d'entre eux perdre la vie. C'était malheureusement la routine d'une guerre, il y avait aussi des pertes dans le bataillon adverse. D'ailleurs, un coup plus violent de son adversaire lui fit mordre un peu trop fort sa lèvre inférieure qui se mit à saigner, lui rappelant qu'il avait son propre combat à mener. Yasuri profita d'une ouverture dans la garde de son adversaire alors qu'il s'apprêtait à porter un coup au blond. Il tendit le bras droit pour écarter les deux bras tenant la lame de son ennemi et lui infligea une entaille de haut en bas avec Dakudoragon, tenue dans la main gauche.

Le fantassin purificateur s'effondra, produisant un râle guttural et une flaque de sang naquit sous son corps.

Son premier combat, son premier mort, sa première victoire, la première étape de cette guerre : le début d'un cycle répétitif meurtrier et inutile. Il prit le temps, au milieu du chaos ambiant, de contempler cet ennemi.

Soudain, le Vice-Capitaine Izuru arriva avec des renforts.

« Holsaki, on signale une brèche du côté de la Cinquième Division, va leur apporter du soutien ! »

La moitié de son unité resta avec le Fukutaisho et les autres le suivirent jusqu'à la portion du Seireitei voisine à la leur. Là-bas, il envoya ses hommes aux endroits où des groupes semblaient peiner et chercha où aller en sentant un reiatsu au-dessus de la moyenne. Certes, des combats d'une intensité rares avaient lieu en même temps, opposant les monstres de puissance qu'étaient les Capitaines. Mais celui-ci était le seul supérieur dans la zone qui le concernait et, par réflexe, il utilisa son Shunpo dans sa direction.

Il put apercevoir le profil gauche de ce qui semblait être une Capitaine de la Division Kurenjingu. Le haori blanc à la manière de ses cheveux, une expression indéchiffrable et un maintien noble, elle était belle mais Yasuri devinait fort aisément qu'un monstre se dissimulait derrière ces traits plutôt séduisants.

Un shinigami lui faisait face. Au vu de la position de la Capitaine, elle venait de lui lancer un sortilège comme coup de semonce. Le shinigami était un parfait inconnu, le blondinet n'était même pas sûr qu'il soit siège. Il n'avait clairement aucune chance. Lui venir en aide était une trèèèèèèèèèèès mauvaise idée, Yasuri non plus n'avait pas le niveau. Et pourtant... bien qu'il aurait fallu aller chercher du renfort, il ne pouvait décemment pas laisser ce type mourir face à elle. Il lui tenait tête alors qu'il devait se rendre compte que la jeune fille, en apparence tout du moins, ne devait pas porter son haori pour faire beau. Et pour ça, le shinigami de la Troisième Division l'admirait.

« Et puis merde, des renforts arriveront bien en voyant ce qu'on combat... Daku, le rebelle anarchiste et blond dans tous les sens du terme te manquait ? J'ai essayé de devenir un type sérieux et intelligent mais... chassez le naturel, et il revient au galop comme on dit. Je ne devais rien faire d'inconsidéré pour survivre ? Dommage, on dirait qu'une fois de plus j'ai décidé de jouer les héros... »

Il se projeta, avec son Shunpo, dans la direction de la Capitaine avec pour but de lui faire manger ses semelles par le profil... Tiens, c'est marrant, pourquoi d'un seul coup il volait dans la direction qu'il venait de quitter, un peu comme un boomerang ? J'vous offre un ralenti, en fait, sans vraiment se concentrer sur lui, la Capitaine traîtresse avait tendu un index dans sa direction pour lui balancer un Shiyou à la figure. Diantre, comment avait-elle repéré son « attaque ninja » ? Peut-être que le « BANZAAAAAAAAI !» qu'il avait crié en s'élançant n'était pas super discret après tout...

Traversant le bâtiment sur lequel il était perché un peu plus tôt, et qui s'effondra sur lui, il ne put s'empêcher de sourire en se sentant revivre alors que Daku l'insultait mentalement. Il émergea des décombres et, sans savoir ce qui avait put se dire entre-temps, se déplaça grâce à son Shunpo jusqu'à côté du Shinigami qui devait être de la Cinquième Division.

« Yo... Yasuri Holsaki, pour te servir ! Quatrième Siège de la Troisième Division, même si j'en ai peut-être, sûrement, carrément pas l'air ! »
Invité






MessageSujet: Re: Fight's Pleasure (Yasuri, Calypso)
Lun 7 Avr - 18:32

Son adversaire se tenait toujours là, face à lui, l'air de rien, avant de lever son bras et le pointer du doigt. A peine elle avait fermé la bouche, que le Hado électrique rafla le jeune Miko, qui ne sourcilla pas vraiment. Elle l'avait fait exprès, un ennemi de son niveau n'aurait pas raté sa cible, c'était juste un avertissement. Elle resta donc sereine, et daigna ouvrir sa bouche pour lui annoncer des paroles qu'il attendait, des mises en garde destinées à le faire trembler sous la puissance, certainement.

Et puis elle relâcha son Reiatsu, partiellement ou entièrement, Le jeune shinigami ne pouvait le savoir. Mais il était sûr qu'elle avait plus d'un tour dans son sac. On garde toujours un atout pour la fin. Le corps de Miko se faisait attiré vers le sol, s'affaissant faiblement sous cette énergie déferlante. Mais la situation commençait à l'exciter, il aimait le risque de la mort et du combat.

Calypso - "Laisse-moi passer, tu ne peux me vaincre, sais-tu seulement à qui tu as affaire ? Je suis le Capitaine Calypso Shihôin."

Miko - "Hoo, Shihôin... Se serait un honneur pour moi de t'affronter, il vaut mieux périr de la main d'un puissant que de la main d'un faible. Mais en soi, qui tu es m'importe peu."

Et c'est à ce moment là que, sortit de nulle part, un Shinigami déboula, pieds en avant en direction du visage féminin qui lui faisait face. Hélas, à peine arrivé, il fût projeté dans un bâtiment adjacent, laissant son énorme "BANZAAAAAAAI" disparaître dans l'air.

Le bâtiment s'écroula sur lui, et un instant après, il se ramenait à côté de Miko avec un rapide Shunpo. Surprenant comme personnage...

Yasuri - " Yo... Yasuri Holsaki, pour te servir ! Quatrième Siège de la Troisième Division, même si j'en ai peut-être, sûrement, carrément pas l'air !"

Miko - "Enchanté, Miko Gunshin, à tes ordres."

Miko se concentra ensuite sur leur opposante, sûrement lassée par les deux shinigamis qui lui faisaient face. Son zanpakuto toujours dégainé, il se mît ensuite en garde, prêt à subir les attaques de la Capitaine.

Le combat allait faire rage, mais Miko ne le craignait pas, il en souriait assez follement d'ailleurs, la folie prenant peu à peu le dessus tant la situation était délicate et risquée. Shokujinshu commençait aussi à frémir de plaisir, ressentant la puissance qui émanait de l'ennemi. Ce combat allait être mortel, littéralement, et Miko avait rarement ressentit la mort aussi présente autour de lui, même lorsque celle-ci l'avait pris durant son vivant.

Cette fois-ci, il n'allait pas mourir embroché les mains levées vers le ciel, mais avec le sabre à la main, s'étant battu jusqu'à la fin, si fin il y avait. Certes, battre un Capitaine était faisable, mais difficilement, voir même impossiblement par un quatrième siège et un simple Shinigami. Gagner n'allait pas être chose facile, mais pour elle, ça allait être de la rigolade. Mais l'objectif du Gunshin n'était pas la victoire, mais le gain de temps. Des sacrifices sont nécessaires pour gagner une guerre, et s'il en était un, et bien soit.


MessageSujet: Re: Fight's Pleasure (Yasuri, Calypso)
Mar 8 Avr - 0:12

Le shinigami faisait face au Capitaine de la Division Kurenjingu, s'affaiblissant sous son imposant reiatsu. Calypso n'en avait libéré qu'une infime partie, cependant, elle restait concentrée sur le combat, ce shinigami pouvait s'avérer plus puissant. Il lui dit alors :

"Hoo, Shihôin... Ce serait un honneur pour moi de t'affronter, il vaut mieux périr de la main d'un puissant que de la main d'un faible. Mais en soi, qui tu es m'importe peu."

Les propos du shinigami contenaient une part de vérité, en effet, il était plus honorable de perdre face à un adversaire puissant. Cependant, pour un shinigami noble, la défaite n'avait rien d'honorable, elle était au contraire perçue comme une honte. Calypso pouvait sentir le reiatsu d'un autre shinigami qui s'apprêtait à l'attaquer par le flanc. Son assaut fut accompagné d'un cri, le Capitaine du Corps des Nécromanciens leva la main dans sa direction et dit :

"Hadô 1 Shiyou."

Une déflagration propulsa le shinigami contre un bâtiment, ce dernier s'effondra sur le shinigami. Calypso ne savait pas si c'était de la stupidité ou du courage, le Goteï 13 était réduit à des shinigami incompétents. Il suffisait de regarder les Capitaines pour s'en rendre compte, un vieux sénile, une psychopathe qui s'occupait des blessés, une chose dont on ne connaissait les origines, un enfant et un fou. On était bien loin des Capitaines fondateurs du Goteï 13, Calypso avait connu des Capitaines beaucoup plus puissants. Le shinigami utilisa son Shunpô afin d'apparaître près de l'adversaire du Capitaine de la Division Kurenjingu et lui dit :

"Yo... Yasuri Holsaki, pour te servir ! Quatrième Siège de la Troisième Division, même si j'en ai peut-être, sûrement, carrément pas l'air !"

Ce shinigami faisait donc parti de la Division dont Calypso avait été Capitaine, cela l'affligeait, le niveau était beaucoup plus élevé quand elle dirigeait cette Division. De plus, il ne s'agissait pas d'un simple shinigami, il s'agissait d'un siège, l'un des officiers du Goteï 13. Elle ne savait pas si elle devait lui faire payer d'être né et d'avoir franchi la porte de l'académie ou simplement l'ignorer. Elle ne savait même pas s'il avait franchi la porte de l'académie, après tout, le Goteï 13 s'était peut être mis à recruter n'importe, cela n'était pas étonnant. L'autre shinigami lui dit :

"Enchanté, Miko Gunshin, à tes ordres."

Il n'était pas un siège contrairement à l'officier du Goteï 13, cependant, Calypso se méfiait plus de lui que de l'autre, en effet, il avait le profil d'un membre de la Onzième Division. L'idée d'un combat contre ces deux shinigami ne l'intéressait pas, elle utilisa donc son Shunpô pour apparaître près d'eux et dit :

"Hadô 1 Shiyou."

Elle utilisa de nouveau son Shunpô pour apparaître dans les quartiers de la Cinquième Division. Son objectif était plus important que cette bataille, cependant, elle ne pouvait être sûre que les notes de Aizen étaient cachées dans ces quartiers. Calypso pouvait utiliser un sort de Kidô pour détruire les quartiers de la Cinquième Division, après tout, Aizen avait sûrement du apposer un sceau de protection sur ses notes. Cependant, elle oublia vite cette idée, après tout, il s'agissait d'un génie raté, de plus elle ne sentait pas la présence d'un quelconque sceau de protection. Le Capitaine de la Division Kurenjingu décida de se rendre dans le bureau de l'ancien Capitaine, elle n'y trouva que quelques dossiers. Les deux shinigami tenteraient sûrement de la rejoindre, elle était prête à quitter les quartiers de cette Division, pour rendre visite à une autre shinigami.
Yasuri Holsaki

_________________
Shinigami de la 3ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
56/100  (56/100)
Points:
20/60  (20/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Fight's Pleasure (Yasuri, Calypso)
Mar 8 Avr - 22:53

Quand Yasuri se fut présenté, l'autre Shinigami fit de même.

« Enchanté, Miko Gunshin, à tes ordres. »

A ses ordres ? Il n'était donc pas officier... ahah, ça faisait bizarre de se faire dire ça. On se sentait puissant l'air de rien, bien que pour une première rencontre cela paraisse presque gênant au blondinet.

Toutefois, le Shinigami de la Troisième Division ne put s'éterniser sur la question puisqu'aussitôt après la Capitaine de la Division Kurenjingu avait utilisé son Shunpo pour se retrouver à leur portée et lancer un nouveau Shiyou.

« Attention ! »

Pur réflexe, aussi utile que réfléchi, c'est-à-dire pas beaucoup pour ceux qui ne connaîtraient pas encore le blond, il se mit devant le soldat qui devait momentanément devenir son partenaire. Le sort allait les toucher tous les deux, sauf que là bah... c'est Yasuri qui prit tout, mais emporta Miko avec lui lorsqu'il fut projeté en arrière par l'onde de choc.

Ils atterrirent un peu plus loin, roulant sur une poignée de mètres.

Il l'avait déjà senti la première fois mais... ce sort avait beau être le premier, lancé par cette personne, il faisait sacrément mal ! Comme un coup de poing de géant que l'on se prendrait de plein fouet, il pouvait ressentir les vibrations dans tout son corps qui tremblait un peu désormais. Il se demandait même si le sort n'avait pas pu le traverser pour atteindre le Shinigami de la Cinquième Division tout de même.

Tentant de soulever son frêle corps, tendant les bras qui se dérobèrent sous son poids, il s'adressa à son camarade d'infortune.

« Est-ce que... ça va ? Le choc a pas été trop violent ?

C'était ridicule de se mettre dans cet état pour un sort même pas niveau dix, Yasuri était pas bien épais et à peu près aussi doué en Kido que Zaraki, mais il ne devrait pas prendre cela si au sérieux. C'était juste que rien que le titre de Capitaine avait tendance à tout exagérer... Une fois remis du choc, il put se relever, un tout petit peu vacillant.

-Bon... j'ai vu mieux comme début de combat... mais j'ai vu pire aussi ! Enfin je crois... Ou alors je l'ai rêvé peut-être... Enfin bref, c'est pas le moment ! J'dirais bien qu'on devrait laisser cette affaire à des personnes plus compétentes, mais y en pas pour le moment... Et elle se dirige vers les Quartiers de la Cinquième Division qui doivent être vides à l'heure actuelle. Je sais pas pourquoi, mais c'est sûrement pas pour refaire son maquillage, il est encore en trop bon état pour ça.

Il soupira.

-T'as dis à mes ordres hein... Mais j'te laisse le choix, tu peux me suivre en mission suicide ou rester là à t'occuper des envahisseurs de notre niveau !

Il utilisa son Shunpo pour partir vers les Quartiers de la Cinquième Division... et revint instantanément près de Miko.

-Même si je t'avoue que j'ai un peu peur d'y aller tout seul... Mais tu fais comme tu veux hein !

Une nouvelle fois, il se déplaça à l'aide de son Shunpo pour reprendre la route mais revint aussitôt.

-Et... euh... si jamais tu viens ! Si jamais, parce que t'es pas obligé je te rappelle ! Je propose qu'on la prenne en tenaille, un premier attaque et l'autre surgit par l'autre côté ! M'enfin... encore faudrait-il que tu me suives, mais sinon c'est pas grave je le ferais tout seul...

Il déglutit.

-Tout seul... Contre une Capitaine ennemie... Qui m'a envoyé bouler deux fois avec des simples Shiyou... Je vais mourir...

Il secoua la tête pour chasser ces idées de celle-ci et reprendre de la constance.

-Bon, moi j'ai un brushing à sacrifier ! Si je ne reviens pas dit au Vice-Capitaine Izuru que je l'ai toujours aim... euh non laisse tomber. »

Et cette fois il partit pour de bon... en priant très fort pour que ce type le suive, mais il y alla.

Une fois dans le Quartier Général de la Cinquième Division, il en arpenta les couloirs en dissimulant son reiatsu. Celui de la Capitaine, étant le seul du bâtiment, se détectait facilement et se trouvait dans les bureaux où était sensé loger le Capitaine de cette Division. Avait-elle un lien avec Aizen ? Pitié, que cette homme ne refasse pas surface...

Enfin, pour en revenir à l'action, si le blondinet avait choisit de passer par les couloirs, c'est parce qu'il était le premier. Par conséquent il passerait par la porte et, si Miko l'avait suivit et comptait suivre son plan, il déboulerait par le balcon pour boucher les deux sorties à l'ennemie... un peu comme la Division Kurenjingu avait fait en attaquant la Première Division plus tôt dans la journée en fait... Bah, s'ils avaient fait ça, c'est que ça devait être une bonne stratégie.

Quand il arriva au seuil du bureau, la Capitaine, dont il ne savait toujours pas le nom d'ailleurs, semblait sur le point de partir. Il fallait que Miko, Dieu fasse qu'il ait daigné le suivre, intervienne rapidement. Quant à lui, il ne pouvait pas se permettre de l'attaquer avec Dakudoragon car cela lui aurait ouvert le chemin en direction de la porte. Sauf que Yasuri ne pouvait pas vraiment se servir du Kido non plus... il l'aurait bien immobilisée avec le Rikujou Kourou, mais il n'était pas sûr de bien le réussir... et les Bakudo inférieurs étant projetés vers l'avant, il suffisait d'une esquive et un problème de timing pour qu'une aide tant espérée soient touchée...

Bon, fallait gagner du temps... Il allait se servir de... ça...

« Hey, vous ! Apostropha-t-il la Purificatrice en la pointant du doigt. Je vous déconseille de me sous-estimer... Je ne sais pas ce que vous comptez faire, mais je ne vous laisserais pas agir comme bon vous semble !

Il prit rengaina son zanpakuto et prit une position de combat à mains nues.

-Technique secrète du clan Holsaki...

Il commença à libérer son reiatsu, comme pour préparer un truc impressionnant et...

-Record du monde de lancer de sandales ! »

Effectuant un saut en tourbillonnant, il envoya sa sandale gauche en direction de la Capitaine traîtresse avant de faire de même avec la seconde.

Ahah, le clan Holsaki, quelle blague, tout seul ouais ! Et le pire, c'est qu'il avait même pas honte...
Invité






MessageSujet: Re: Fight's Pleasure (Yasuri, Calypso)
Jeu 10 Avr - 12:07

Yasuri - " Attention " !

Miko vît la Capitaine faire un Shunpo exemplaire, se retrouvant à proximité des deux shinigamis. Et lança un simple Hado, avant de s'en aller de nouveau. Yasuri s'était interposé entre Calypso et lui, le protégeant du sort qui le percuta de plein fouet, faisant s'envoler Yasuri, qui embarqua Miko au passage. Il roulèrent sur une bonne petit distance, avant de se relever chacun leur tour.

Yasuri - " Est-ce que... ça va ? Le choc a pas été trop violent ? "

Miko - " C'est moi qui devrait te poser cette question, t'es un grand malade ! "

Dit-il avant de baisser un peu la tête et regarder ailleurs.

Miko - " Mais merci. "

Après un petit moment  comprendre ce qu'il se passait et à retrouver leurs esprit, Yasuri daigna ouvrir la bouche.

Yasuri - Bon... j'ai vu mieux comme début de combat... mais j'ai vu pire aussi ! Enfin je crois... Ou alors je l'ai rêvé peut-être... Enfin bref, c'est pas le moment ! J'dirais bien qu'on devrait laisser cette affaire à des personnes plus compétentes, mais y en pas pour le moment... Et elle se dirige vers les Quartiers de la Cinquième Division qui doivent être vides à l'heure actuelle. Je sais pas pourquoi, mais c'est sûrement pas pour refaire son maquillage, il est encore en trop bon état pour ça. Il soupira. T'as dis à mes ordres hein... Mais j'te laisse le choix, tu peux me suivre en mission suicide ou rester là à t'occuper des envahisseurs de notre niveau !

Miko était près, il venait de faire le choix de le suivre, et commença à avancer quand le quatrième siège partit dans un Shunpo. Mais Miko s'arrêta lorsqu'il le vît revenir immédiatement.

Yasuri - " Même si je t'avoue que j'ai un peu peur d'y aller tout seul... Mais tu fais comme tu veux hein ! "

Miko n'avait pas envie de gaspiller sa salive et le laissa repartir, s'apprêtant à la seuivre de nouveau, mais encore une fois, celui-ci revînt de suite, tirant un soupire au jeune shinigami.

Yasuri - Et... euh... si jamais tu viens ! Si jamais, parce que t'es pas obligé je te rappelle ! Je propose qu'on la prenne en tenaille, un premier attaque et l'autre surgit par l'autre côté ! M'enfin... encore faudrait-il que tu me suives, mais sinon c'est pas grave je le ferais tout seul... Il déglutit. Tout seul... Contre une Capitaine ennemie... Qui m'a envoyé bouler deux fois avec des simples Shiyou... Je vais mourir... Il secoua la tête. Bon, moi j'ai un brushing à sacrifier ! Si je ne reviens pas dit au Vice-Capitaine Izuru que je l'ai toujours aim... euh non laisse tomber.

Et sans lui laisser le temps de répondre cette fois ci, il s'en alla sans revenir. Alors Il voulait la bloquer par les deux fronts, et le bureau du capitaine de la cinquième n'avait que deux sorties. La porte d'entrée, et le balcon. Yasuri allait passer par la porte, évidemment. Miko se dépêcha donc de s'en aller vers le balcon, faisant le tour du bâtime rapidement.

Arrivé en bas de la fenêtre, ayant pris le soin de cacher son reiatsu depuis le début, il entama son escalade.

Yasuri - "Hey, vous ! Je vous déconseille de me sous-estimer... Je ne sais pas ce que vous comptez faire, mais je ne vous laisserais pas agir comme bon vous semble ! "

Si c'était avec un phrase comme ça qu'il comptait lui faire peur, il pouvait s'accrocher...

Yasuri - " Technique secrète du clan Holsaki... "

Alors là, ça pouvait être intéressant, ce qui poussa le jeune Miko à accélérer en sentent le Reiatsu de Yasuri s’intensifier. Il voulait voir ça de ses propres yeux, admirant la technique quil pouvait réaliser. Il arriva en haut, et vît la scène.

Yasuri - " Record du monde de lancer de sandales !"

Non mais il était sérieux là!? Yasuri envoyait ses sandales sur la capitaine, avec grâce mine de rien. Miko soupira, et en profita pour attaquer Calypso dans le dos, dégainant son arme et tranchant au passage.
MessageSujet: Re: Fight's Pleasure (Yasuri, Calypso)
Mer 16 Avr - 0:13

Calypso sentait le reiatsu de son adversaire, il essayait de le dissimuler, mais il n'égalait pas un shinigami de la Deuxième Division. Il entra dans la pièce et lui dit :

"Hey, vous ! Je vous déconseille de me sous-estimer... Je ne sais pas ce que vous comptez faire, mais je ne vous laisserais pas agir comme bon vous semble ! Technique secrète du clan Holsaki..."

Le shinigami avait rengainé son zanpakutô et s'était mis en position de combat. Il libéra son reiatsu, laissant ainsi penser qu'il préparait une attaque. Cependant, il était ridicule, Calypso n'avait jamais entendu parlé du clan Holsaki, même s'il existait, il ne valait certainement pas l'une des familles de la haute noblesse. Le shinigami semblait ne pas savoir qui était son adversaire, alors qu'elle s'était présentée. Calypso attendait cette technique, mais il dit :

"Record du monde de lancer de sandales !"

Yasuri lança sa sandale gauche en direction du Capitaine de la Division Kurenjingu et enchaîna avec la deuxième sandale. Le Capitaine du Corps des Nécromanciens sentait le reiatsu du deuxième shinigami, ils avaient élaboré une stratégie stupide quand elle avait décidé de visiter les quartiers de l'ancienne Division de Aizen. Calypso esquiva l'attaque de Yasuri d'un simple geste. Miko dégaina son zanpakutô et asséna un coup vertical en direction de son adversaire qui esquiva de nouveau l'attaque. Elle utilisa son Shunpô pour apparaître derrière Yasuri et dit :

"Hadô 4 Byakurai."

Le sort de Hadô toucha l'épaule de Yasuri, laissant un éclair bleu la transpercer, Calypso lui dit :

"Tu es ridicule, ton attaque est une honte même pour le Goteï 13. Je n'ai pas besoin d'utiliser un sort de Kidô dépassant le niveau 30 contre toi, sais-tu seulement à qui tu as affaire ? Je suis le Capitaine de la Division Kurenjingu Calypso Shihôin."

Calypso avait perdu suffisamment de temps, elle utilisa de nouveau son Shunpô pour se rendre en direction de la Quatrième Division. Le Capitaine de cette Division, Yachiru Unohana avait connu Calypso, quand elle était Capitaine du Goteï 13. La Quatrième Division devait sûrement être remplie de blessés, il était donc évident que Yachiru s'y trouvait. Elle arriva devant les quartiers de cette Division. Le Capitaine de la Division Kurenjingu pouvait sentir l'agitation du Goteï 13, les blessés se faisaient de plus en plus nombreux, alors que la Quatrième Division était totalement débordée. Calypso utilisa de nouveau son Shunpô pour apparaître derrière le Capitaine Yachiru Unohana, qui devait s'occupait de blessés importants. Le Capitaine du Corps des Nécromanciens dit :

"Bakudô 75 Gochu Tekkan."

Les cinq pilliers se formèrent autour du Capitaine qui avait eu le temps de se retourner. Elle n'aurait aucun mal à se défaire d'un tel sort de Kidô, après tout elle était spécialiste dans ce domaine. Cependant, elle ne pourrait peut être pas esquiver une attaque de Calypso, surtout s'il s'agissait d'un sort de Kidô de haut niveau. Le Capitaine de la Division Kurenjingu dit à son adversaire :

"Yachiru Unohana, nous nous sommes pas vues depuis longtemps. Je sais que tu possèdes des informations concernant Aizen Sôsuke. Comment se porte ta Vice-Capitaine, je ne sens plus son reiatsu ? Dans un tel moment, si un ennemi de niveau Capitaine venait attaquer les blessés, ça serait problématique. Si tu me donnes les informations que tu possèdes sur Aizen Sôsuke et ainsi les Capitaines blessés qui sont présents, je laisserai les autres blessés, j'irai affronter un autre Capitaine."

Calypso attendait la réaction de Yachiru Unohana, le Capitaine était la première Kenpachi, elle ne devait donc pas la sous-estimer, il s'agissait d'un puissant adversaire.
MessageSujet: Re: Fight's Pleasure (Yasuri, Calypso)
Sam 19 Avr - 0:24

Retsu Unohana, anciennement Yachiru Kenpachi, était dans ses quartiers. La Quatrième Division était en plein effervescence, les blessés arrivait dans un flot intarissable, à l'image de leur sang. Contrainte de rester dans ses quartiers par le Capitaine-Commandant, elle se tordait les mains à chaque instant lorsqu'elle n'avait pas quelqu'un à soigner, ce qui commençait à devenir rare. Que n'aurait-elle pas fait pour être sur le champ de bataille à l'heure actuelle ? On l'aurait imaginé comme soutien de certaines troupes, ou d'un autre Capitaine peut-être. On l'aurait imaginé utilisant le Kido et soignant les blessés sur le champ de bataille même. Mais non... ici, aujourd'hui, il y avait une des rares personnes capables de faire battre son cœur plus ardemment que jamais, une des rares personnes qui lui donnaient envie de sourire d'une joie bestiale, une des rares personnes qui lui donnait envie de mettre la main à son zanpakuto pour se battre avec, une des rares personnes qui pouvaient espérer faire jeu égal avec elle si elle le faisait... Léana Miyaka était dans la place, plus forte que jamais.

Et, cerise sur le gâteau, supplice exquis, cadeau empoisonné de Yamamoto, elle était l'adversaire de Zaraki. Le Kenpachi était fort, il pouvait l'être immensément. Autrefois, il lui avait infligé une blessure qui se manifestait aujourd'hui par une cicatrice à la gorge. Rien que d'y penser, elle portait la main à sa natte, à l'endroit même où cette dernière dissimulait la scarification. Zaraki récupérait ses forces en fonction de l'adversaire qu'il affrontait, à chaque fois qu'il frôlait la mort, pour atteindre son niveau. Mais malheureusement, Léana ne le laisserait pas récupérer sa force d'antan. Savait-elle seulement le lien qui les unissait, et ce sceau sur ses pouvoirs ? Elle jouerait un peu avec lui et, quand il aurait tout donné, alors qu'il serait au comble de l'excitation, elle le vaincrait en un coup car elle se rendrait compte que, dans son état actuel, il était particulièrement décevant. Elle lui ferait même probablement un sermon, histoire de marquer le coup.

Elle ressentait les reiatsu exploser de tous les côtés, telles des flammes. Et au milieu de celles-ci se trouvaient des volcans, là où s'affrontaient des Capitaines. C'était le monde à l'envers, la guerre faisait rage dehors, une des plus violentes que le Gotei 13 ait connu, et ses deux plus puissants membres étaient dans leurs quartiers au lieu de prendre part au combat, de défendre leurs hommes, de repousser l'envahisseur. Certes, elle était la guérisseuse la plus compétente dans la place, une des plus compétentes des l'Histoire, mais dans un hôpital et au milieu d'un sanglant affrontement cela ne faisait pas une grande différence. Elle aurait pu empêcher tellement de morts et de blessures si elle avait pris part au combat...

La tristesse l'avait envahi lorsque Shigekuni lui avait interdit d'aller se battre... Pourquoi au juste ? On pouvait l'interpréter de bien des manières. À cet instant, elle aurait défini cela comme de la frustration. Elle avait pleuré comme une enfant contrariée, à laquelle on refusait quelque chose. « Impossible de dire qui sortirais victorieuse d'un combat entre vous deux. Je ne peux pas prendre le risque de te perdre, j'ai besoin de toi ! » avait-il dit... Mais à l'heure actuelle, c'était le Gotei tout entier qui avait besoin d'elle ! Qu'importait qu'elle risque de perdre, elle avait fait son temps, c'était le risque que l'on prenait lorsqu'on était soldat, il était de son devoir de risquer sa vie ! La mort, elle l'avait cherché longtemps, alors si elle devait enfin la trouver, autant que cela soit en la personne de sa rivale de toujours ! Quand bien même elle risquait de passer l'arme à gauche, Léana ne sortirait pas indemne d'un combat contre elle. À moitié morte, un Capitaine finirait le travail et sauverait tout le monde. Elle connaissait le fauteur de trouble qui l'avait accompagnée pour attaquer la Première Division. Hikari Chujitsuna, ancien Vice-Capitaine de sa Division, autrefois si pur et altruiste mais devenu fou par la mort de ses proches lors d'un raid Quincy. Il était compétent et apparemment dévoué, mais aux prises avec un Capitaine, il lui aurait fallu un timing extraordinaire pour parvenir à la sauver avant qu'un Capitaine saisisse l'opportunité de tuer la Fondatrice traîtresse.  Elle aurait pu faire tellement grâce à ce combat, et au lieu de ça elle était enfermée ici à cause d'un vieillard égoïste, nostalgique et qui l'aimait un peu trop !

Et puis ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase, elle fut prise d'un spasme qui lui fit porter la main à son cœur, comme s'il s'était arrêté de battre l'espace d'un court instant. Cela avait été soudain, rapide, violent, son reiatsu avait disparu... Isane était morte. Elle avait vu bien des morts au court de sa longue vie, mais de part sa relation avec elle, elle était relativement proche de la jeune femme.

À elle même, d'une voix et d'un ton monocordes mais légèrement étouffés et affectés, elle avait laissé échapper :

« Je te l'avais dis Shigekuni... Isane pouvait aussi bien superviser que moi ici, alors que je me serais battue, mais le contraire... »

Elle resta songeuse quelques instants, avant d'entendre un sifflement derrière elle. Elle se retourna pour apercevoir une silhouette portant un haori et entendre :

« Bakudô 75, Gochu Tekkan. »

Des piliers métalliques géants sortirent de nulle part pour l'entourer, sans la toucher pour autant. C'était purement de la provocation ou de l'intimidation : si l'assaillant, ou plutôt l'assaillante au vu de son timbre de voix, portait un haori, avait réussi à être aussi discrète et pouvait lancer un sort de niveau soixante-dix sans peine, alors elle aurait pu la viser au lieu de simplement l'enfermer. Et puis, cette voix elle la connaissait.

« Yachiru Unohana, nous nous sommes pas vues depuis longtemps. »

En effet.

« Je sais que tu possèdes des informations concernant Aizen Sôsuke. »

Qu'est-ce que le récent ennemi du Gotei pouvait bien avoir à faire là ?

« Comment se porte ta Vice-Capitaine, je ne sens plus son reiatsu ? »

Une simple provocation, elle ne tomberait pas dans un piège si flagrant.

« Dans un tel moment, si un ennemi de niveau Capitaine venait attaquer les blessés, ça serait problématique. Si tu me donnes les informations que tu possèdes sur Aizen Sôsuke et ainsi les Capitaines blessés qui sont présents, je laisserai les autres blessés, j'irai affronter un autre Capitaine. »

Des menaces. C'était comme si elle venait de prendre tous les blessés en otage, et demandait des informations comme rançon. Mais la Sanguinaire ne la laisserait pas filer si rapidement, elle commencerait par gagner du temps et aviserait ensuite. Prenant son habituelle expression souriante et affectueuse, imperturbable, son masque, elle s'extirpa des piliers en prenant bien garde à ne pas les faire s'effondrer.

« Tu as raison, cela fait bien longtemps, Calypso Shihôin. »

Elle ne s'était pas trompée, c'était bien elle. Maîtresse en Kido, ancienne Capitaine de la Troisième Division, Calypso Shihôin était une vraie peste. Fière, hautaine et suffisante, elle semait la discorde partout où elle mettait les pieds. Elle en était arrivée à monter les Capitaines les uns contre les autres, les faisant combattre à mort et réduisant de moitié la puissance du Gotei. Malheureusement pour elle, les révolutionnaires étaient, à son image, relativement jeunes et inexpérimentés comparés aux loyalistes, raison probable de leur endoctrinement. Ils avaient donc été vaincus et Calypso mise hors d'état de nuire avant d'être jugée.

En y réfléchissant bien, il n'était guère étonnant qu'elle soit présente aujourd'hui.

« Pourquoi veux-tu des renseignements sur le traître Aizen, et de quelle sorte ? Et d'ailleurs, pourquoi en aurais-je ? Tu as toujours été bien hâtives dans tes raisonnements, Calypso. »

Elle sentit deux reiatsu s'approcher d'eux. Deux Shinigami qui semblaient la poursuivre. Durant sa contemplation du champ de bataille tout à l'heure, et avec les éléments qu'elle venait d'avoir, elle avait cru comprendre que ces deux soldats avaient tenté de l'arrêter et que, heureusement pour eux, elle les avait relativement ignorés. Ils étaient tenaces, et probablement un peu suicidaires. Tant pis, ou tant mieux selon le point de vue, c'était du temps de gagné.

Arborant son plus beau sourire, elle ajouta :

« Mais tu as aussi toujours su te faire des amis rapidement. J'ai l'impression que deux Shinigami se sont très attachés à toi et ne compte pas te perdre de sitôt ! »
Yasuri Holsaki

_________________
Shinigami de la 3ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
56/100  (56/100)
Points:
20/60  (20/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Fight's Pleasure (Yasuri, Calypso)
Sam 19 Avr - 2:53

Pas peu fier de sa connerie, Yasuri se campa sur le sol fermement, en chaussettes et put apercevoir ses deux sandales jetées de façon exemplaire, classe et magnifique en direction de la Capitaine. En plus, avec un timing digne des plus grands, Miko venait de surgir depuis le balcon pour attaquer la traîtresse dans le dos. Même lui qui était au courant du plan ne l'avait pas senti venir alors elle, elle devrait se faire toucher ! Restait à savoir ce qui ferait le plus mal entre le coup de zanpakuto et les sandales ! Ahah !

Mais leur adversaire était vraiment redoutable, elle venait d'éviter leur attaque en commun et parfaitement exécutée, c'est dire ! Avec un mouvement à la Matrix qui te donne envie de faire le bruitage « Fshuiiiiiiihuuu », elle évita les deux sandales d'un coup, en se plaçant juste entre leurs deux trajectoires ! Et puis quand Miko l'attaqua, elle n'eut qu'à reculer pour éviter son Zanpakuto. Elle était forte la bougresse, son Haori n'était pas un rideau de douche recyclé !

Et puis, juste après, elle avait utilisé son Shunpo pour se déplacer jusqu'à derrière lui, un doigt braqué sur son épaule droite. Le blondinet n'eut même pas le temps de se retourner avec un regard étonné, et encore moins de bouger pour esquiver, qu'elle dit :

« Hadô 4 Byakurai. »

L'éclair blanc lui traversa l'épaule, le contraignant de laisser échapper un court cri de douleur alors qu'il tombait à genoux. Il voulut se rattraper avec les mains, mais la gauche fut la seule à se mouvoir et le Shinigami tomba lamentablement part terre, le front cognant le sol.

« Tu es ridicule, ton attaque est une honte même pour le Goteï 13. Je n'ai pas besoin d'utiliser un sort de Kidô dépassant le niveau 30 contre toi, sais-tu seulement à qui tu as affaire ? Je suis le Capitaine de la Division Kurenjingu Calypso Shihôin. »

Ah ça pour être une honte, son attaque était pas mal ouais, mais faut dire qu'elle avait pas pour but d'être d'un niveau de destruction massive ! Et pour ce qui était du Kidô, fallait dire que les mauvaises langues ne se gênaient pas pour affirmer que n'importe qui pouvait le battre avec un sort de niveau trente, alors une Capitaine... Et pas n'importe quel Capitaine en plus ! Shihôin... une noble ! L'ancêtre de la Déesse de la Vitesse... C'était presque risible que d'imaginer qu'ils la coursaient ! M'enfin, ils savaient déjà qu'ils n'avaient pas affaire à n'importe qui, un nom n'était qu'un nom. La supériorité de la noblesse, au fond, c'était tout au plus psychologique. Il y avait une tonne de personnes plus forts que pas mal de nobles... bon pas eux, mais y en avait !

Sans plus de cérémonies, elle s'en alla.

Yasuri tenta de se relever avec son bras valide, sans succès. Un peu tremblant, et pour cause, sans mauvais jeu de mot l'attaque de Calypso avait provoqué un éclair de douleur. Levant le bras gauche, il apostropha Miko.

« Hey l'ami, tu voudrais pas m'aider à me relever s'il-te-plaît ? »

Grâce à lui, il put enfin se mettre sur ses deux jambes. Il épousseta son uniforme et regarda son épaule droite. Le vêtement était déchiré à l'avant et à l'arrière, du sang s'échappait des deux côtés de la plaie. En baissant un peu le regard, on pouvait deviner que le sort avait probablement aussi sectionné les nerfs puisque son bras et sa main pendaient pitoyablement.

« Eh bah c'est du joli... Merci pour m'avoir relevé ! Et... euh... désolé, j'ai pas assuré. »

Il n'allait pas s'étendre plus que ça sur sa diversion, il l'avait vue après tout... Pour l'heure il voulait s'occuper de son bras, mais il n'allait pas trop embêter son camarade avec ça, il était pas sa mère non plus ! Avec sa main gauche il arracha sa manche droite et entreprit de la nouer autour de son épaule en servant de sa main valide et de ses dents.

« Bon, l'echenchiel ch'est que tu chois chains et chauf. »

Il serra son bandage et stoppa la pression de sa mâchoire.

« Reste à savoir ce qu'on fait pour la suite, même si je me demande toujours ce qu'elle faisait ici... »

Attrapant son écharpe il fit en sorte d'en faire.... euh bah une écharpe, mais celle qu'on met pour soutenir son bras vous savez ? Du coup le même manège avec sa main et ses dents, qui prit encore une minute ou deux, il continua pourtant de parler.

« Che crois que maintenant elle se dirige à la Quatrième Divichion... Elle cherche peut-être un Capitaine à affronter comme ches collègues ? Mais chi elle choijit le Capitaine Unohana che cherais quand même d'avis de la chuivre... »

Terminant son nœud autour de l'épaule gauche, il saisit sa main droite avec l'autre et la glissa dans l'écharpe qui soutint l'avant-bras, laissant pendre les doigts et le poignet vers le bas.

« Eh bah, avec ses deux trucs autour des épaules j'ai l'impression de porter un sac à dos... Enfin bref. Je disais donc que je suivrais quand même la Miss Shihôin. Certes y a une personne plus compétente pour s'occuper d'elle que nous mais... Ca doit pas manquer d'animation là-bas, doit y avoir un paquet de blessés qui arrivent. Donc, je veux apporter mon aide là-bas en aidant à protéger les blessés, en les évacuant ou en éloignant Calypso. Comme la dernière fois, tu fais ce que tu veux, même si j'ai ma petite idée de ce que tu vas choisir. »

Yasuri lui lança un sourire confiant et, peu après, utilisa son Shunpo. Une fois au QG de la Quatrième Division, il put voir la Capitaine Unohana faisant face à la Capitaine de la Division Kurenjingu, elle affichait son expression habituelle. Est-ce qu'elle le reconnaissait ? Après tout elle l'avait vu un paquet de fois l'an passé... Qu'importe.

« Quatrième Siège de la Troisième Division, Yasuri Holsaki ! Cette fois j'viens pas pour me faire soigner mais pour donner un coup de main. À vos ordres Capitaine ! »
Invité






MessageSujet: Re: Fight's Pleasure (Yasuri, Calypso)
Ven 25 Avr - 14:30

Foush. Elle avait disparu juste après avoir reculé légèrement pour éviter son attaque. Elle ne tarda pas à apparaître derrière Yasuri, le doigt braqué sur son épaule. Miko se mordit légèrement la lèvre, sachant que là, il allait prendre. Sa vitesse était tout de même impressionnante, mais sans plus attendre, la voix de la Shihoin retentit pour stupéfaire les deux jeunes shinigamis.

Calypso - " Hadô 4 Byakurai. "

Et là, Zbim. Un éclair blanc trancha l'atmosphère, prenant bien soin de traverser l'épaule de Yasuri de part en part, laissant celui-ci échapper un gémissement de douleur, avant de s'étaler sur le sol froid. Miko commença à s'avancer quand l'ex capitaine daigna de nouveau ouvrir la bouche, sûrement pour les prendre de haut. Enfin, elle avait pas tort, leurs approches n'étaient pas des plus efficaces.

Calypso - "Tu es ridicule, ton attaque est une honte même pour le Goteï 13. Je n'ai pas besoin d'utiliser un sort de Kidô dépassant le niveau 30 contre toi, sais-tu seulement à qui tu as affaire ? Je suis le Capitaine de la Division Kurenjingu Calypso Shihôin."

Ah. Encore a ramener son grade, ses origines, sa puissance, tout ça... Elle voulait encore leur faire peur avec ça? N'avait elle pas compris qu'ils étaient suffisamment désespérés que même courir après un type invincible leur suffirait? Enfin, ils étaient mal, certes, mais encore la tête sur les épaules. Un minimum.

Et puis là, Foush. De nouveau. Sauf que cette fois elle ne revînt pas. Ils purent juste voir l'ombre se barrer vivement vers les quartiers de la quatrième. Miko se rapprocha doucement de Yasuri, l'observant galérer à se relever en venant vers lui.

Yasuri - " Hey l'ami, tu voudrais pas m'aider à me relever s'il-te-plaît ?"

Sans plus attendre, Miko attrapa son collègue comme il pût, essayant de n epas lui faire de mal, et le remonta doucement sur ses jambes. Apparemment, son bras ne voulait pas bouger, et de longs filets de sang s'échappaient de la plaie, histoire d'en rajouter un peu plus.

Yasuri - " Eh bah c'est du joli... Merci pour m'avoir relevé ! Et... euh... désolé, j'ai pas assuré."

Miko - "Me remercies pas, c'est normal. Et franchement... C'était désespéramment beau."

Ensuite, Yasuri parla en même temps qu'il se faisait une écharpe pour le bras, mais bon, c'était difficilement compréhensible... Il comprit par déduction, quoique, c'était pas si dur que ça en fait.

Bref, il termina son maintient de fortune en serrant le nœud à l'épaule, puis s'adressa directement à Miko, lui expliquant ce qu'il allait faire dans l'immédiat.

Yasuri - Eh bah, avec ses deux trucs autour des épaules j'ai l'impression de porter un sac à dos... Enfin bref. Je disais donc que je suivrais quand même la Miss Shihôin. Certes y a une personne plus compétente pour s'occuper d'elle que nous mais... Ca doit pas manquer d'animation là-bas, doit y avoir un paquet de blessés qui arrivent. Donc, je veux apporter mon aide là-bas en aidant à protéger les blessés, en les évacuant ou en éloignant Calypso. Comme la dernière fois, tu fais ce que tu veux, même si j'ai ma petite idée de ce que tu vas choisir.

Miko - "On dirais que tu commences à me connaître. Je te suivrai, jusqu'au bout puisque tout seul tu n'arrivera pas à grand chose dans cet état, du moins je penses. Remarques, tu pourrais essayer de l'étrangler avec ton écharpe... Enfin bref, allons-y, je te suis!"

Miko se lança donc en direction de la quatrième, sur les talons de Yasuri, observant bien les alentours, car prudence est mère de sûreté. Enfin là-ba, ils purent voir le choc des cap'taines. La Yon Ban Tai Taisho faisait face à leur nemesis : On nommera Calypso! Première fois pour Miko qu'il se rendait ici, mais bon, c'était comme partout, avec le bordel des blessés en plus. Ouais donc c'était pas du tout pareil qu'ailleurs en fait.

Miko - "Miko Gunshin, modeste Shinigami de mon état, à vos ordres."
MessageSujet: Re: Fight's Pleasure (Yasuri, Calypso)
Sam 26 Avr - 16:08

Yachiru gardait toujours son sourire, mais il ne s'agissait pas du sourire sanguinaire que Calypso avait connu. Le Capitaine de la Division Kurenjingu se souvenait de Yachiru quand elle l'avait rencontrée. Elle était alors le Capitaine fondateur de la Onzième Division, la première Kenpachi. Cependant, elle devint par la suite le Capitaine de la Quatrième Division, quand Tenjirô Kirijin fut promu à la Division 0. Elle se déplaça en direction de Calypso, tout en veillant à ne pas faire tomber les piliers et dit :

"Tu as raison, cela fait bien longtemps, Calypso Shihôin. Pourquoi veux-tu des renseignements sur le traître Aizen, et de quelle sorte ? Et d'ailleurs, pourquoi en aurais-je ? Tu as toujours été bien hâtives dans tes raisonnements, Calypso."

Elle était ridicule, elle ne devait pas vraiment penser qu'elle lui donnerait des réponses, de plus, elle osait prendre de haut Calypso. Yachiru ignorait que la Princesse Céleste était aussi puissante qu'elle, après tout, elle n'avait pas le même niveau quand elle avait trahi le Goteï 13. Elle s'était entraînée pendant 1100 ans, certes, elle n'avait pas le niveau de Yamamoto ou de Léana, mais elle était devenue beaucoup plus puissante. Elle surpassait déjà un grand nombre de Capitaines quand elle était Capitaine du Goteï 13, mais ce n'était rien par rapport à sa puissance actuelle. Léana Miyaka, le Capitaine fondateur de la Deuxième Division s'était opposée à son intégration dans la Division Kurenjingu, la trouvant trop dangereuse. Calypso était dangereuse, elle était toujours taciturne, on ne pouvait savoir ce qu'elle pensait, de plus, elle ne respectait pas toujours les ordres de la Division Kurenjingu. Elle n'en avait que faire du but que poursuivait les Capitaines de cette Division, elle cherchait à obtenir les notes du traître Aizen Sôsuke dans un but précis.

La Princesse Céleste avait réussi à créer une révolution au sein même du Goteï 13, suivie de quelques Capitaines, elle avait réussi à affaiblir grandement le Goteï 13. Cependant, les Capitaines furent vaincus, sûrement parce que leurs adversaires étaient beaucoup plus expérimentés et Calypso fut envoyée au Muken en attendant son procès. Ce que tout le monde ignorait, c'était que le but de cette révolution n'était pas le véritable but de Calypso. Elle avait faire croire qu'elle voulait purifier le Goteï 13 et les familles nobles. Le Capitaine de la Division Kurenjingu avait du faire face à plusieurs shinigami nobles, dont certains Capitaines et d'autres de sa famille, comme Cana Shihôin. Cependant, lors de cette bataille, elle avait réussi à tuer le Capitaine de la Deuxième Division, le chef de la famille Shihôin, par la suite Cana avait pris sa place. Elle trouvait ironique le fait qu'un siècle plus tard, cette dernière trahit le Goteï 13. Cependant, elle n'avait pas vraiment trahi le Goteï 13, elle avait exécuté un ordre des cinq familles de la haute-noblesse par rapport à la guerre contre les Quincys.

Les cinq familles de la haute-noblesse s'étaient opposées à la Chambre des 46 quand l'un des membres de la famille Kuchiki s'était fait blesser grièvement à cause de deux autres Capitaines. Cana était très proche de ce shinigami, les cinq familles de la haute-noblesse s'étaient donc réunies et avaient décidé de tuer ces Capitaines. Cana avait pris toute la responsabilité de son acte sur elle, les autres shinigami nobles s'étaient opposés à sa condamnation, mais la Chambre des 46 n'en avait que faire. Calypso reconnaissait que Cana avait eu raison, mais elle pensait aussi qu'elle était stupide. La Princesse Céleste était beaucoup plus subtile qu'elle, elle restait dans l'ombre avant de porter le coup fatal. Yachiru continuait de sourire et dit :

"Mais tu as aussi toujours su te faire des amis rapidement. J'ai l'impression que deux Shinigami se sont très attachés à toi et ne compte pas te perdre de sitôt !"

Calypso pouvait sentir le reiatsu des deux shinigami, des imbéciles, même en sachant qu'ils ne pouvaient la vaincre, ils continuaient de la suivre. Yasuri entra dans la salle et dit :

"Quatrième Siège de la Troisième Division, Yasuri Holsaki ! Cette fois j'viens pas pour me faire soigner mais pour donner un coup de main. À vos ordres Capitaine !"

Il était ridicule, être faible était une fierté pour lui, pourtant des personnes comme lui étaient sièges et devenaient Capitaines. Si ce shinigami devenait Capitaine, autant nommer Yachiru, le Vice-Capitaine de la Onzième Division, Capitaine-Commandant du Goteï 13. Miko entra à son tour et dit :

"Miko Gunshin, modeste Shinigami de mon état, à vos ordres."

Calypso ne laissa pas le temps à Yachiru de leur répondre, elle utilisa son Shunpô pour apparaître à côté de son adversaire, légèrement baissée et dit :

"Hadô 4 Byakurai."

L'éclair bleu se dirigeait en direction de la tête de Yachiru, mais Calypso se retourna légèrement et dit de nouveau :

"Hadô 4 Byakurai."

Elle lança deux éclairs bleu en direction de ses adversaires, certes, cela n'allait peut être pas les toucher, mais elle cherchait juste à les faire reculer. Le Capitaine du Corps des Nécromanciens utilisa de nouveau son Shunpô pour apparaître quelques mètres plus loin derrière Yachiru, elle devait se douter qu'elle ne l'avait pas touchée, cette dernière se retourna vers elle. Calypso ne lui laissa pas le temps d'agir, elle dit :

"Bakudô 63 Sajô Sabaku."

Elle utilisa ce sort trois fois, en effet, Calypso possédait la capacité d'utiliser très rapidement un grand nombre de sorts de Kidô à la suite. Les trois lianes jaunes se jetèrent et s'enroulèrent autour de Yachiru. Cependant, cela ne suffirait pas, le Capitaine du Corps des Nécromanciens ne lui laissa pas le temps d'agir, elle dit :

"Bakudô 61 Rikujou Kourou, Bakudô 73 Tozanshô, Bakudô 75 Gochu Tekkan."

Le premier sort de Bakudô immobilisa la Capitaine à sa taille, le deuxième sort créa une pyramide inversée et le dernier créa cinq piliers qui entourèrent la pyramide inversée, ils s'écrouleraient si elle bougeait. Certes, Calypso avait été très rapide, mais elle n'avait pas utilisé sa vitesse maximale, Yachiru n'avait pas eu le temps de l'attaquer, mais elle n'avait pas essayé de le faire peut être à cause des blessés qui se trouvaient derrière son adversaire. Certes, il s'agissait de Yachiru Kenpachi, mais il lui faudrait quand même du temps avant de pouvoir se défaire de tous ces sorts de Bakudô. Calypso n'oubliait pas ses deux autres adversaires et dit :

"Hadô 4 Byakurai."

Elle lança une série de Byakurai en direction de ses adversaires, elle ne se souciait pas du résultat, une nouvelle fois, elle voulait les faire reculer. Cependant, s'ils n'étaient pas touchés, cela ne suffirait pas, elle dit :

"Hadô 11 Fushibi."

Elle créa donc une immense toile qui scinda la pièce en deux, si les deux shinigami tentaient de la franchir, elle la ferait exploser, elle leur dit :

"Si vous essayez de franchir cette toile, je vous ferai exploser avec, shinigami du Goteï 13."

Calypso se dirigea vers les blessés, essayant d'en trouver ayant un reiatsu de Capitaines, cependant, ils avaient tous un reiatsu de sièges, certains avaient un reiatsu de Vice-Capitaine, mais cela ne lui suffisait pas. Yachiru n'était pas prête à lui répondre concernant Aizen, elle devait donc chercher d'autres blessés et d'autres personnes pouvant être courant à propros des notes de Aizen.
MessageSujet: Re: Fight's Pleasure (Yasuri, Calypso)
Sam 26 Avr - 19:28

Deux jeunes gens arrivèrent, un Quatrième Siège qui lui disait quelque chose, sûrement un blessé récidiviste, et un simple soldat. Étaient-ils braves ou complètement inconscients ? Un peu des deux sûrement, c'était ça être jeune. Enfin, d'après les vieux croulants.

Elle allait leur répondre de rester en retrait pour se contenter de protéger les blessés alors qu'elle s'occuperait de Calypso, mais celle-ci la prit de court en utilisant son Shunpo pour se retrouver à ses côtés et lui lancer un Byakurai en direction de sa tête. Pas suffisant pourtant, la guérisseuse utilisa son propre Shunpo pour éviter l'attaque alors que la traîtresse réitérait son assaut sur les deux nouveaux venus. L'ancienne Kenpachi s'apprêtait à l'immobiliser mais, trop rapidement, la Shihôin lança trois Sajo Sabaku dans sa direction, lui plaquant les bras contre le long du corps. Ne s'arrêtant pas là, elle agrémenta son entrave par un Rikujou Kourou, un Tozanshô et le Gochu Tekkan. Elle-même immobilisée par quatre fois, puis entourée par une pyramide inversée et cinq piliers menaçant de s'écrouler, Retsu devait avouer qu'elle n'était pas dans la meilleure des postures qui soit. Calypso avait toujours eu cette faculté de lancer ses sortilèges à une vitesse hallucinante.

Yachiru commençait déjà à accumuler son reiatsu dans ses bras pour s'en défaire alors que la Shihôin se concentrait sur ses deux autres adversaires. Elle commença par leur infliger une pluie de rayons électriques avant de tendre une toile explosive entre elles et eux. La règle était simple, s'ils tentaient de la franchir elle exploserait. Cela amusa intérieurement la Capitaine. Elle les considérait comme des microbes, et en un sens elle avait raison, mais pourtant elle prenait bien soin de les écarter sans pour autant s'en débarrasser. Elle les jugeait donc indignes de mourir de sa main, mais assez agaçants pour la gêner ? À moins que la Princesse Céleste ne soit simplement maniaque. Toujours est-il qu'elle se mit à circuler du côté des blessés. Elle se cherchait un otage, mais un otage intéressant. Ou alors quelqu'un capable de lui donner les informations qu'elle recherchait. Dommage pour elle, personne n'avait le niveau Capitaine ici, et elle aurait d'autant plus de mal à en trouver un avec les reiatsu amoindris qu'ils présentaient. Les deux fauteurs de troubles étaient les plus puissants du lot dans l'état actuel des choses, c'est dire.

La Première Kenpachi mourrait d'envie d'utiliser son Zanpakuto comme à l'époque pour apprendre les bonnes manières à Calypso. Celles que l'éducation noble n'enseigne pas. Malheureusement, au Zanjutsu, Yachiru Kenpachi fait rarement dans la finesse. Elle aurait mis ses patients en danger, et une espèce de conscience professionnelle l'empêchait d'agir ainsi. De plus, Shigekuni tenait à garder sa véritable identité secrète. Elle ne pouvait pas faire preuve de trop d'enthousiasme devant deux soldats parfaitement alertes. Alors qu'elle continuait discrètement sa lente libération de ses liens, elle apostropha la Capitaine.

« Calypso, tu vas vite en besogne tu ne trouves pas ? Tu m'as demandé des renseignements sur Aizen Sosuke non ? Je t'ai simplement demandé pourquoi et de quel genre, ce n'était pas tout à fait un refus. »

Gagner du temps, la diplomatie. Toutes ces choses que la fondatrice avait apprises en cessant d'être la légendaire Kenpachi. Donner une image calme et rassurante du Gotei, juste stricte comme il faut. Elle ne souriait plus, ses sourcils étaient légèrement froncés pour lui donner une mine sévère.

Soudain, il y eut de l'animation du côté des deux invités indésirables qui détourna l'attention de la Shihôin pendant une fraction de seconde. Juste assez pour laisser la Capitaine de la Quatrième Division laisser exploser son reiatsu pour détruire les quatre sorts qui l'immobilisaient. L'instant d'après, à cause de la pression spirituelle libérée, les piliers métalliques s'écroulaient. Le Tozansho était un sort de protection à l'origine. Comme elle ne l'avait pas brisé, il devait arrêter les piliers ou tout du moins ralentir leur chute et donc réduire la force de l'impact. Elle avait déjà subi pire. Toutefois, elle avait un autre dessein pour les piliers les plus proches du Fushibi. En matérialisant un Danku juste derrière eux, elle les força à chuter dans l'autre sens, droit sur le filet tendu par la Capitaine Kurenjingu. Cela offrait une possibilité de passage aux deux Shinigami, ils avaient l'air de savoir faire diversion. Et si le filet explosait sous les piliers, l'explosion serait contenue ou grandement étouffée. Un sort de niveau dix aurait du mal à rivaliser avec un autre sept fois supérieur.

Deux piliers avaient chuté sur le piège de Calypso. Par conséquent il en restait trois pour blesser la Capitaine du Gotei. Utilisant d'un jeu de jambes habile, longuement travaillé lorsqu'elle pratiquait couramment le Zanjutsu, elle esquiva les monuments métalliques les uns après les autres. Elle était juste un rien essoufflée...

La Princesse Céleste... elle était devenue forte. Certes, Retsu avait pu se défaire des Bakudo sans dommages, les tournant même à son avantage. Mais elle avait dû réfléchir et se mettre en danger. Calypso était déjà redoutable à l'époque. Maintenant elle l'était encore en plus.

L'action avait dû aller trop vite pour les deux soldats, selon elle, ils n'avaient pas de plan. Toutefois ils tenteraient certainement de s'en prendre à la Capitaine. Pour leur faire gagner du temps, elle utilisa le Kuyo Shibari sur la Shihôin. Elle allait sûrement s'en défaire, mais c'était toujours ça de gagner. Elle avait aussi remarqué que le Shinigami blond était blessé. Peut-être que les assauts de la Kurenjingu avait aggravé cela et atteint le second Shinigami. Elle les soignerait dès qu'elle en aurait l'occasion.
Yasuri Holsaki

_________________
Shinigami de la 3ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
56/100  (56/100)
Points:
20/60  (20/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Fight's Pleasure (Yasuri, Calypso)
Sam 26 Avr - 21:05

Les deux collègues attendaient des ordres. Ordres qu'Unohana s'apprêtait à donner, mais elle fut interrompue dans son élan par Calypso qui lui lançait un Byakurai en direction de la tête. Elle parvint à éviter l'attaque, mais la traîtresse était déjà sur eux. Deux éclairs, un pour lui et un pour Miko. Pour sa part, Yasuri recula en faisant un pas sur le côté. La foudre blanche passa juste devant lui, à quelques centimètres de son visage.

Il ne vit pas ce qu'il advint de Miko... et pour cause, ce qui se passait du côté des Capitaines était affreusement impressionnant. La Kurenjingu lança le même sort par trois fois, à une vitesse que Yasuri ne pouvait même pas imaginer atteindre dans ses rêves les plus fous, pour complètement empêcher son adversaire de se mouvoir. Dans le doute, elle lui avait aussi rajouté une ceinture, histoire que ça serre encore un peu plus. Histoire de corser le tout, elle l'avait enfermé dans une pyramide d'un bleu clair et autour de laquelle avaient été ajoutés cinq piliers bancals qui menaçaient de chuter à chaque instant. Le blondinet en retenait presque sa respiration au cas où cela aurait pu les faire basculer.

L'instant d'après, c'était à nouveau sur eux que l'attention de la Capitaine se portait. Un véritable déluge d'éclairs tombait sur eux. Yasuri dégaina Dakudoragon pour les dévier, reculant à chaque fois. Il en dévia un légèrement trop malhabilement, pas facile quand on a qu'un bras valide, qui vint lui entailler la joue gauche. Un autre fonçait droit vers sa tête et le San Ban Tai Yon Seki n'eut que le réflexe de se pencher en arrière, écopant d'une belle estafilade bien droite au front, comme dans le prolongement de son nez. Le bandeau qu'il portait habituellement autour de la tête avait été tranché net, tombant par terre. Cela avait un côté frustrant et effrayant, il était passé à ça de mourir... Mais bon, tout allait bien, il avait d'autre ruban à la maison. Peut-être même un dans sa poche.

Il se redressa et passa sa main libre sur son front pour essuyer le sang qui en coulait et lui rentrait dans les yeux. Les traits électriques avaient pris fin. Il n'avait pas utilisé son Shunpo car il y avait une chance sur deux que, là où il apparaisse, une lance électrique soit en train d'être projetée. Calypso venait de créer un Fushibi, cette large toile d'araignée ayant la faculté d'exploser, entre eux et les Capitaines, ainsi qu'une partie des blessés. Un seul avertissement.

« Si vous essayez de franchir cette toile, je vous ferai exploser avec, shinigami du Goteï 13. »

Elle n'y allait pas par quatre chemins. Elle semblait ne vraiment pas les apprécier. Dommaaaaaage. La guérisseuse s'adressa à elle, laissant un peu de répit aux deux jeunes hommes.

« Quelle folie, j'crois que je viens de voir plus de sorts en une seule fois que pendant toute ma vie ! Dit-il en s'adressant à son camarade. Mais tu sais quoi, ça ma donné une idée ! »

Il essuya une nouvelle fois un peu de sang avant de rengainer son Zanpakuto et mettre la main au niveau de son visage.

« Elle fait exploser la toile si on tente de la franchir... ok. Il suffit de pas la franchir ! »

La seconde suivante, sa main irradiait d'électricité.

« Fais-en autant si ça t'amuses ! »

Yasuri était affreusement mauvais en Kido, trop rapidement fatigué lorsqu'il s'en servait, ses sorts avaient aussi la graaaaaande qualité d'être instables. Mais le Byakurai, dont Calypso avait fait un usage massif, était son sort favori. Il lui avait rarement joué de mauvais tour. Et pour cause, le sort était sensiblement similaire aux attaques de son Zanpakuto. Il tendit le bras au niveau de son visage, se servant de son index et de son majeur tendus comme d'un viseur. Histoire d'être quittes, il visait la tête à travers les trous du Fushibi.

« Hado no Yon, Byakurai ! »

Premier tir, bientôt suivi de quelques autres. Cela suffit à faire diversion pour permettre à la Capitaine du Gotei de réagir. En se libérant de ses entraves, elle parvint même à utiliser le sort de son ennemie en faisant choir deux piliers sur le Fushibi qui empêchait les deux soldats de passer. Tout se passait si rapidement. Elle lança même un sort sur la Capitaine de la Division Kurenjingu pour l'immobiliser.

Il fallait en profiter, ce genre de retournements de situations étaient trop rares pour ne pas le faire.

« Allez, Miko, pas de temps à perdre ! Let's go ! »

Yasuri courut, enjamba le pilier et sauta pour prendre de l'élan avant son Shunpo. Il atteignit le sol un peu avant d'être à portée de Calypso. N'ayant pas récupéré ses sandales en repartant, il continua de glisser sur le parquet dans sa direction. Passant à côté d'elle en continuant sa route, il tenta de lui donner un large coup de Zanpakuto au niveau des genoux. Dérapant encore sur un ou deux mètres histoire de se retourner, il utilisa son Shunpo pour s'élancer vers la nouvelle position de la Capitaine. Nouvelle position car, entre-temps, elle devait avoir pu se libérer et, que son attaque ait réussi ou pas, elle devait avoir bougé. Quoique, Yasuri n'était pas sûr. Il n'avait jamais eu le sens de l'orientation. Une fois cela fait, il se laissa emporter par son élan, sans toucher le sol. Miko s'était moqué de lui tout à l'heure, en sous-entendant qu'avec ses plans à deux balles il était capable d'essayer d'étrangler la Kurenjingu avec son écharpe. Eh bien il allait le faire ! Tentant au passage de lui caser un coup de genou au bas de la colonne, il saisit son écharpe dans sa bouche et jeta sa tête sur le côté pour forcer son bras à effectuer un geste, comme un marionnettiste. Il essayait de lui passer le bras et l'écharpe autour du cou pour la déséquilibrer et l'étouffer.

En fait, Miko, il avait raison. Le blondinet avait vraiment des stratégies à la con.
MessageSujet: Re: Fight's Pleasure (Yasuri, Calypso)
Mar 16 Sep - 23:21

Le combat avait pris un nouveau tournant grâce à Unohana qui avait libéré les deux soldats, qui s'étaient fait un plaisir d'harceler aussi vainement qu'ironiquement la Capitaine Purificatrice. Quand finalement Yachiru s'était libérée de l'entrave de Calypso pour débloquer leur situation, ils ne s'étaient pas fait prier pour repartir à l'assaut. L'ancienne Kenpachi en avait profité pour appeler des infirmiers et leur faire évacuer les patients, ou tout du moins commencer. Du coin de l’œil, elle avait continué d'observer l'affrontement futile des deux Shinigami contre la traîtresse. Il était certain qu'ils allaient être défaits ou tués... Le blond se lança dans un mouvement assez... original, comme s'il cherchait à attraper la Capitaine Kurenjingu. La méthode était surprenante et pouvait même fonctionner, mais c'était aussi la meilleure manière pour lui s'il souhaitait mourir d'un sort de Kido à bout portant.

Ça ne manqua pas. La Shihôin esquiva la manœuvre et se retourna pour l'envoyer valser plus loin à l'aide d'un Sokatsui bien placé. Avant que Miko puisse attaquer à son tour, elle fit sauter le sort sur lequel un pilier de fer avait atterrit, celui qui entravait les deux soldats auparavant. Les cinq piliers s'apprêtaient à s'écraser sur Yasuri, ainsi que divers blessés et infirmiers autour de lui. C'était clairement un piège pour Unohana, mais elle fronça les sourcils et décida d'en faire fi. D'un Shunpo véloce, elle arriva au niveau du Quatrième Siège et, dégainant son Zanpakuto, elle trancha les cinq lourds objets pour en faire s'écrouler les miettes juste autour des personnes présentes, sans que quiconque ne soit blessé. La Kenpachi venait de refaire surface, tant pis pour la discrétion, la Capitaine n'allait pas se laisser faire. Elle vit Miko se faire éjecter et lança un Soren Sokatsui en direction de la noble pour gagner du temps, elle s'apprêtait à s'élancer pour l'affronter au corps-à-corps quand elle sentit qu'on l'agrippait à la cheville.

Le Shinigami de la Troisième Division, voulait-il être soigné ?

« Tu as bien travaillé, mais je dois m'occuper d'elle. Les infirmiers vont te prendre en charge.
-On s'en fiche de moi... mais vous allez sûrement faire pas mal de dégâts et tout le monde pourra pas évacuer... laissez-moi faire diversion pour que vous en finissiez... j'ai juste besoin d'un peu de votre reishi... »

Ce qu'il disait n'était pas insensé, la plus puissante manieuse de Zanjutsu contre la plus puissante utilisatrice du Kido risquaient de ne pas faire dans la dentelle, mais où voulait-il en venir ? Que pouvait-il faire ? Pourquoi voulait-il récupérer des forces alors que, dans le fond, il n'avait pas tant que cela consommé de son énergie spirituelle ? Soudain elle se rendit compte qu'il avait libéré son Zanpakuto, il devait avoir un plan. Un bon cette fois. C'était peut-être une erreur mais elle décida de lui faire confiance. Ils n'avaient pas beaucoup de temps, une fois que Calypso en aurait fini avec Miko, ce qui n'allait pas tarder, il serait trop tard.

« Dois-je restaurer tout ton reiatsu ?
-Plus que ça... »

Il souriait naïvement. Se rendait-il compte qu'il serait presque impossible pour lui de supporter plus de pression spirituelle qu'il n'était supposé en posséder ? Ce serait comme s'écrouler sous son propre poids. Surtout dans son état... mais d'un autre côté, dans cet état, c'est à dire avec des membres brisés et le corps brûlé, il avait des chances de succomber tout de même. En vérité, elle comprit qu'il n'avait rien à perdre. Elle posa la main sur son épaule.

« Tu atteindras le niveau Capitaine l'espace d'un instant, mais ton corps va instinctivement rejeter le surplus si tu ne t'en débarrasses pas rapidement. Fais vite, Holsaki. »

Il hocha la tête alors qu'elle lui insufflait une partie de son pouvoir et que sa lame commençait à s'éclairer. Il marmonnait.

« Que vous soyez prophètes ou profanes.
Que l'orage vous effraie ou vous fascine.
Que l'ennemi que je vais pourfendre vous évoque du dégoût ou de l'indifférence.
Que derrière vous se cache la silhouette d'un ange ou celle d'un démon... »


Une incantation... c'était bon signe. Calypso remarqua qu'il se tramait quelque chose alors qu'elle venait d'envoyer Miko dans le décor une nouvelle fois avec un Shakka Hô, elle s'apprêtait à lancer un sort dans leur direction quand elle se sentit engourdie. Le Shinigami avait libéré son Zanpakuto et avait déployé une de ses capacités alors qu'il avait été projeté, diffusant ainsi dans l'air un gaz ralentissant la Capitaine. Cela ne dura qu'une fraction de seconde, et pourtant c'était ce qu'il fallait au blondinet pour en finir.

« Que vous soyez prêtre ou assassin.
Que vous soyez bénis par l'ombre ou maudits par la lumière.
Portez-moi dans vos prières car j'ai le soutien du Maître des Cieux !
Furasshuzeusu...»


Le nom de son attaque fut lâché dans un soupir alors que la totalité de son reishi s'évapora d'un coup pour être envoyé dans un éclair aussi puissant et rapide que bruyant, allant droit dans la direction de la Princesse Céleste.

Celle-ci dut faire un pas sur le côté tout en matérialisant un Dankû qui éclata littéralement mais parvint toutefois à dévier l'attaque sans qu'elle ne soit nullement blessée. Elle se retourna, étonnée que le siège si simplet soit capable de lancer un tel sortilège pour se rendre compte qu'il avait été propulsé par sa propre déferlante d'énergie et se retrouvait presque encastré dans un mur. Son Zanpakuto reprit sa forme d'asauchi et sa lame vola en éclats. Toutefois il manquait quelque chose... elle se retourna pour apercevoir Yachiru qui braquait son arme contre sa nuque.

« Tu as été distraite par le travail d'équipe de ces deux soldats, Calypso Shihôin. Je n'ai aucune information à te donner sur le traître Aizen. Je consens à te laisser partir, ne laisse pas filer ta chance. »

Elle ne disait cela que pour pouvoir reprendre soin immédiatement des blessés en les préservant, et la Purificatrice le savait très bien. Mais celle-ci était pour le moment en position de faiblesse. C'était un coup à son orgueil mais elle fronça les sourcils en disparaissant d'un Shunpo.

Pour l'une comme pour l'autre, l'issue de ce combat était évidente : match nul. Il n'avait pas vraiment eu lieu.

Yachiru Retsu Unohana Kenpachi contempla la salle pleine de désordre. Euphémisme. Elle lança à ses assistants.

« Remettez-vous au travail, occupez-vous des blessés ! Et ramenez deux lits, je m'occupe personnellement de ces deux-là ! »

Elle rengaina son arme en voyant ses infirmiers s'activer. Soudain elle entendit un bruit sourd. Le Capitaine Hitsugaya venait de déposer la Vice-Capitaine Hinamori dans un des rares brancards vides et venait de perdre conscience, se mettant à baigner dans son sang.

La bataille touchait à sa fin et la Capitaine de la Quatrième Division en craignait plus qu'une chose :
le bilan des victimes.
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Fight's Pleasure (Yasuri, Calypso)






Sujets similaires

-
» Jamaica struggles to fight crime
» Bite fight...
» Calypso.
» Calypso Acuos ; Maitre Jedi
» Davy Back Fight !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération