Des lunettes à perte de vue ! [PV Uryuu & Konrad]
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  



Des lunettes à perte de vue ! [PV Uryuu & Konrad]

avatar
Tanel Logan

_________________
Humain

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
30/100  (30/100)
Points:
0/35  (0/35)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Des lunettes à perte de vue ! [PV Uryuu & Konrad]
Ven 3 Jan - 3:01


R'ah ! Quelle sotte elle faisait ! Logan avait eu la malheureuse idée de mettre l'une de ses peluches favorites dans son sac pour son premier cours. En revenant chez elle le soir, ses écouteurs dans les oreilles, une main dans une poche et l'autre main en train de tripoter son portable – oui, elle joue sur son portable en marchant, et alors ? – la brunette n'avait pas vu un petit groupe d'individus louches sortirent de leur ruelle mal famée. Ce qu'ils voulaient ? Tout son argent, son téléphone portable et son MP3… et aussi son sac. Tant qu'à faire ! La jeune femme avait pris la seule décision qui lui paraissait sensée sur le coup : faire demi-tour et partir en courant.

Hélas, la fullbring n'était ni rapide ni endurante, et elle était encore moins sportive ! Aussi le groupe eut vite-fait de la rattraper par le sac. Le réflexe de la brunette fut de crier "Attention à mon sac, y'a mon ordi dedans !" Pas très malin. Ricanant comme les racailles à deux balles qu'ils étaient, ces sales types lui prirent son sac et l'ouvrirent. Logan remonta ses lunettes, et le reflet de la lumière sur les verres les rendirent blanc. Comme si elle allait se laisser faire comme ça ! L'étudiante allait pomper leur reiatsu et les laisser K-O pendant qu'elle rentrait tranquillement chez elle lorsqu'un des balourds se saisit de la peluche. Cette dernière était à peine plus grande que l'index et représentait un panda aux taches vertes et brunes.
Comme ceci :
 
Le racketeur se moqua de la geek et écrasa la petite peluche avec un ricanement gras et dégoutant. *Vous vous croyez malin à vous attaquer à moins fort que vous ? Les japonais sont parfois écœurant… M'enfin, en France y'a les même cas soc' alors… En fait c'est ce monde qu'est pourri… Je me demande comment c'est la Soul Society… Y'a parfois j'ai vraiment envie de me suicider… Mais bon, si ça se trouve à la Soul Society c'est pire… Ma pauvre Kimiko, comment ai-je pu t'abandonner ?* Passablement très énervée, Logan activa son pouvoir. L'un de ses verres devint blanc et l'autre noir. Mais ça, ces débiles ne le voyaient pas.

Sans comprendre ce qui leur arrivait, les racailles s'écroulèrent, totalement vidées de leur force. En revanche la binoclarde, elle, se mit à péter le feu. Tout en récupérant ses affaires, la geek se mit à les insulter dans les trois langues qu'elle connaissait : français, japonais et anglais. En voyant dans quel état l'autre lourdaud avait mis son petit Shifu, Logan se mit encore plus en colère et utilisa l'énergie des gaillards pour leur lancer des éclairs. Voilà qui devrait leur passer l'envie de l'ennuyer à nouveau ! Et tant pis s'ils la traitaient ensuite de sorcière. Elle avait l'habitude de toute façon… Sur ce, l'humaine continua son chemin, le cadavre de Shifu dans les mains.

La mort dans l'âme, la brunette se rendit bien vite compte que la peluche était dans un trop sale état pour qu'elle puisse le recoudre : la tête était détachée du corps, un bras avait décidé de prendre des vacances avec le coton, une moitié de jambe était sur le point de les rejoindre et le reste des coutures étaient à deux doigts de lâcher. Logan eut de la peine en voyant sa peluche dans un tel état. *C'est triste à dire mais je crois que mon tendre Shifu est bon pour la poubelle… Je pourrais l'enterrer. … Eh, oui, c'est ça ! Je vais l'enterrer !... Mais où ? Mh… Je crois que si je continue tout droit j'arriverais à, euh… Yu… Yumisawa je crois. Il y a un terrain vague par là-bas à ce qu'il parait. Je vais l'enterrer là-bas. Quoi que, c'est peut-être un peu étrange d'enterrer une peluche, non ? Je ferais peut-être mieux de le jeter à la poubelle… Mais on a vécu tant de choses tous les deux ! Non, je ne peux pas le jeter comme un objet inutile !*

Plongée dans ses pensées, Logan marchait tranquillement vers le terrain vague. Elle passa devant un cimetière sans le voir. Et elle l'avait vu elle l'aurait certainement ignorait. Les fantômes, les morts tout ça… ça lui rappelait Kimiko. Non, vraiment, c'était trop douloureux. La geek ne souhaitait qu'une chose : avoir une vie normale et oublier le monde spirituel ! Bien sûr, pour cela ç'aurait sans doute été mieux qu'elle n'utilise pas ses pouvoirs pour se sortir de situations comme celle qu'elle venait de vivre. C'était juste un réflexe idiot qu'elle avait pris. L'humaine continuait de marcher silencieusement, fixant sa peluche en morceau. Ce qu'elle ignorait en traversant Kita-Kawase, c'est qu'on ne se débarrasse pas aussi facilement du monde spirituel, et que d'autres personnes à Karakura avaient d'étranges réflexes…
avatar
Uryuu Ishida

_________________
Quincy

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
71/100  (71/100)
Points:
11/80  (11/80)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Des lunettes à perte de vue ! [PV Uryuu & Konrad]
Sam 4 Jan - 7:36

Un an et demi... Un an et demi que la mission de sauvetage d'Inoue, suivie de près par le combat contre Aizen avait eu lieu... Un an et demi qu'Ishida s'était servi une seconde fois de son Quincy Letz't Style et avait donc perdu ses pouvoirs. Ils n'avaient pas été totalement annihilés comme pour Ichigo, mais étaient devenus instables, incontrôlables. Il percevait le monde spirituel et pouvait matérialiser son arc, mais il ressentait beaucoup plus de difficultés à s'en servir... tirer droit était pour ainsi dire un calvaire. Ses seules ressources étaient donc ses Ginto et ses Seeleschneider qu'il s'efforçait de manier au mieux. Avec quoi tirait-il au fait, me direz-vous, puisqu'il avait sacrifié sa Quincy Cross en forme de Quincy Zeichen ? Eh bien il avait ressorti son tout premier modèle, celui en forme de croix chrétienne qui matérialisait un arc spirituel simple. Et même lui il avait du mal à le manier... C'était frustrant, vraiment, ses sens spirituels étaient brouillés et même un Hirenkyaku a vitesse moyenne était compliqué à effectuer. Autant dire que lors de l'incident d'Xcution il s'est senti bien inutile et faible, surtout après avoir été blessé. Avoir pu aider Kurosaki grâce à son intellect avait été une maigre consolation, surtout au vue des résultats pas franchement probants qui en avaient découlé.

Toutefois, cet épisode pas bien glorieux de notre histoire lui avait redonné de l'espoir ! A la fois trop fier et trop honteux,  il n'avait pas osé demander à son père de l'aider à récupérer ses pouvoirs une nouvelle fois, d'autant plus qu'il n'était pas certain que l'opération soit possible. Mais son camarade aux cheveux oranges avait développé un substitut de ses pouvoirs grâce à Xcution, et ceux-ci avaient ensuite fusionnés avec ceux qu'il avait retrouvé ! Uryuu pensait que le même procédé pourrait s'appliquer à lui et que le Fullbring qu'il développerait s'assemblerait et stabiliserait ses pouvoirs de Quincy. Mais là encore, il n'allait pas demander de l'aide au rouquin ! Il ne lui aurait probablement pas refusée, mais... c'était au-dessus de ses forces, il ne s'imaginait pas être redevable au Shinigami Daiko ! C'était hors de question !

Il avançait donc à tâtons, expérimentant de nouvelles techniques d'entraînement.

Vint un jour, après les cours, où il sentit un reiatsu s'élever en ville. Rien d'anormal jusque-là, enfin pour la ville qu'était Karakura, mais d'après la perception instable du Quincy déchu il vacillait entre le Hollow et en quelque sorte l'humain... un Fullbringer ? Un Vizard ? Un Arrancar ? Être incertain après avoir eu des sens des plus aiguisés était absolument agaçant ! Il ne regrettait pas trop son choix, cela avait aidé à sauver la ville et surtout Orihime... Qu'importe, ce n'est pas le sujet. Là où le reiatsu était anormal c'était qu'il semblait s'en prendre à des humains sans défenses... Il se trompait peut-être mais dans le doute, s'assurant que sa Quincy Cross était bien suspendue à son poignet, il se dirigea vers le lieu de l'action... avant de laisser tomber l'affaire. Les Humains semblaient aller bien malgré leur traitement et il n'était pas en état de faire quoi que ce soit... la Soul Society enverrait des personnes compétentes et rapidement si le problème était grave. Il détestait devoir s'en remettre à elle mais c'était la chose la plus sensée à faire, et si Ishida était orgueilleux c'était en grande partie parce qu'il était intelligent et sensé.

Perdu dans ses pensées, il rentra chez lui.



Il l'aperçut au détour d'un virage.

Le visage blanc, difforme comme son corps désarticulé et semblant se vider de ses entrailles, semblant sur le point de se déchirer à tout instant...

Ishida allait en découdre...

Sortant son arme, l'adolescent se jeta sur le défi, entreprenant de faire retourner à sa place ce qui devait se trouver à l'intérieur du corps. L'ennemi était de taille ! Le binoclard le transperçait de part en part, remettant ses articulations en place contre son gré ! Il allait faire briller ce visage d'un blanc délavé... et lui redonner des couleurs ! Il sortit donc ses fils de couleurs de son sac aussi vite qu'il avait dégainé son aiguille et... Quoi ? Comment ça « Qu'est-ce que le fil et l'aiguille viennent foutre là ? » ? Bah c'est évident... le... Ah ! Le visage blanc, le corps horrible tout ça vous croyiez que c'était un Hollow ?! Non ! Il venait de croiser une demoiselle et, sans même faire attention à son visage, son regard s'était fixé sur la peluche visiblement en fin de vie dans ses bras ! Et s'il y avait bien une chose qu'Ishida pouvait ressusciter c'était ça ! Par un réflexe incontrôlable il avait pris les restes du cadavre de mousse dans ses mains et avait soudainement sorti son kit de couture ! Remettant le coton dans le corps en tissu, il s'était mis à recoudre les membres entre eux, solidifiant par ailleurs celles qui avaient plus ou moins survécu au massacre et entreprenait maintenant de lui redonner des couleurs en repassant du fil blanc par-dessus, puis du vert et du brun sur les parties qui arboraient ces couleurs. Signant son travail par une croix bleue cousue sobrement et discrètement à l'arrière du crâne de la poupée, il prit une pose victorieuse, faisant étinceler ses lunettes en les rehaussant grâce à son majeur et tendant le jouet vers sa propriétaire en clamant un fier et clair « Et voilà ! » ...

… et c'est là qu'il comprit, en se crispant dans sa pose et en laissant planer le silence, qu'il s'était peut-être un peu laissé aller en raccommodant la peluche de la demoiselle, portant des lunettes tout comme lui mais d'un modèle dit « cul-de-bouteille », alors qu'elle ne le connaissait pas et ne lui avait rien demandé. Mais bon... elle ne pouvait qu'être contente non ? Hein ? N'est-ce pas ? Ce n'était pas du tout.. bizarre ? Hum... Euh... Ishida se demandait donc comment la « miraculée » malgré elle allait réagir...
avatar
Tanel Logan

_________________
Humain

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
30/100  (30/100)
Points:
0/35  (0/35)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Des lunettes à perte de vue ! [PV Uryuu & Konrad]
Lun 12 Mai - 16:31

Alors que Logan avançait d'un air encore plus déprimé que d'habitude, un jeune homme taillé comme une allumette se jeta sur elle. L'étudiante sursauta et poussa un cri de surprise. Aussitôt, et pour la deuxième fois en peu de temps, la brunette mit un doigt sur ses lunettes, comme pour les remonter. Elle venait d'activer son pouvoir. Un verre devint noir, l'autre blanc. Effarée, la jeune femme resta dans cette position, l'autre main ayant la paume vers le ciel... la main où était Shifu. Était. Car l'inconnu venait de lui prendre. À la vitesse de l'éclair, le binoclard avait sortit un... kit de coutures ?! C'est quoi ce bazar ?... Bah, comme disait le joueur du grenier : *JAPOOONNNN*

La geekette ne bougea pas d'un poil tandis que le japonnais réparait sa petite peluche avec des gestes rapides et précis. Un fois qu'il eut fini, le jeune homme pris une posture victorieuse en lui rendant la peluche ressuscitée. Un silence plana. Le couturier de la mort se tendit alors, comme s'il se rendait compte que ce qu'il venait de faire était très... bizarre. Quoi que, le Japon était le pays de la bizarrerie, alors pourquoi s'étonner de si peu ? Logan décida de répondre à la bizarrerie de l'autre par un comportement tout aussi étrange. La jeune femme désactiva son pouvoir pour plonger sa main dans sa poche. Elle en sortit son portable et, avant que l'autre ait eu le temps de comprendre, elle le prit en photo dans sa position victorieuse. Voilà une photo qui irait sur son blog.

La jeune femme voyait l'article d'ici : "Une peluche sauvée par un illustre inconnu". L'article serait forcément humoristique. Elle dirait quelque chose comme : "Shifu avait rendu son dernier souffle, son corps était disloqué, en morceau. Plus personne ne pouvait rien pour lui. Excepté 'Couture-man', le super-héros couturier qui sauve tous les jours le monde des peluches de l'extermination. Son Nemesis est le terrible 'Young Dog' qui s'amuse à déchiqueter des peluches pour semer la terreur et s'amuser." etc. Oui, c'était une bonne idée d'article. Un article digne de la folie et de l'étrangeté qui régnait au Japon. Peut-être même pourrait-elle faire "Les aventures de Couture-man". Des petites histoires drôles et rafraîchissantes... Euh, mais, euh. Ce n'était pas le moment d'y penser. Elle réfléchirait sur le concept une fois chez elle, derrière son ordi.

Par la suite, Logan... rangea son portable, déjà. Elle sentait poindre un début de rougissement qui ne lui plaisait pas du tout. Les sourcils froncés, encore plus que d'habitude, l'air ronchon avec un début de rougissement, la geekette récupéra sa peluche avec une brutalité involontaire. Gênée par la situation, la française remonta elle aussi ses lunettes, cachant ainsi son regard gêné derrière des reflets blancs. L'étudiante remercia l'inconnu en un japonnais légèrement taché d'un accent français. Sur ce, décidant de faire comme s'il ne c'était rien passé, la brunette décida de continuer sa route d'un air fier et revêche. Mais elle n'avait plus besoin d'aller au terrain vague. Ah. Bon. Demi-tour alors ! La fullbring fit demi-tour pour tout compte fait revenir sur ses pas, de plus en plus gênée. C'est alors qu'elle se rendit compte qu'elle était... complètement perdue. Cette fois-ci rouge pivoine, l'étudiante se tourna vers le couturier fou.

- Heum... Ce serait possible que vous me rendiez un deuxième service...?

Sans attendre la réponse de l'autre, Logan fouilla dans son sac et en sortit une carte. *Chuis la carte, chuis la carte, chuis la caaaaaaarte ! Euh, pourquoi je pense à Dora l'exploratrice moi ? Ridicule. Stupide, même !* Ne laissant rien paraître de ses pensées sur son visage fermé et sérieux, l'étudiante déplia sa carte de Karakura et la montra au type qui venait de réparer Shifu. D'un doigt à l'ongle coupé à ras, la brunette montra un point de la ville. Le quartier Mitsumiya.

- Comment on fait pour aller par là ? … Et on est où, tout de suite...?

La jeune femme tenait Shifu et la carte dans la même main. La carte était toute froissée, comme si elle avait été beaucoup utilisée... ou comme si sa propriétaire n'était pas très soigneuse. Voire même les deux. Logan se demanda alors si Couture-man accepterait de bien vouloir lui montrer comment rentrer chez elle. Il avait réparé sa peluche, ok... Mais ça faisait pas de lui un GPS pour autant. Hélas. Mais bon, de toute façon il y avait peu de chance qu'ils se croisent de nouveau un jour, non ? Et tous les deux se dépêcheraient d'oublier cet épisode gênant de leur vie, c'était sûr. Ah moins que... L'esprit toujours mal tourné, Logan se posa une question très importante. Et si ce type avait fait ça dans le seule et unique but d'attirer son attention ? Et si c'était une sorte de technique de drague capillotractée ?
avatar
Uryuu Ishida

_________________
Quincy

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
71/100  (71/100)
Points:
11/80  (11/80)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Des lunettes à perte de vue ! [PV Uryuu & Konrad]
Ven 13 Juin - 20:39

Alors... hum... rester naturel, ne pas paraître gêné... Ce genre de situation pouvait arriver à n'importe qui hein ? C'était le feu brûlant de la passion qui l'avait fait agir, tout le monde comprendrait ça ! Il allait lui rendre sa peluche, se faire remercier, ou pas d'ailleurs, et s'en aller comme si de rien n'était pour vite tout oublier.

Sauf que, pour le déplaisir d'Ishida, la demoiselle dégaina son téléphone portable pour le photographier.

Euh, pardon ? Comme ça, sans prévenir, demander, le connaître ? Bon, il était vrai que le Quincy avait aussi recousu la peluche sans prévenir, demander ou la connaître, mais c'était un service ! Dans quelle galère s'était-il fourré ?

Elle sembla se perdre dans sa rêverie pendant un instant avant de ranger son téléphone et de se mettre à rougir. Elle récupéra brutalement son panda et fit volte-face en le remerciant, laissant entendre un accent étranger, avant de s'en aller sans plus de cérémonies.

Bon... ok... ça c'était fait... Il s'apprêtait à faire demi-tour, décidé à oublier tout ça, quand il se souvint qu'elle l'avait pris en photo ! Mais elle allait faire quoi avec ? Et le droit à l'image alors ?! Il était sur le point de l'apostropher quand elle s'immobilisa et se retourna à nouveau, plus écarlate que jamais.

- Heum... Ce serait possible que vous me rendiez un deuxième service...?

Et sans attendre de réponse, elle fouilla dans son sac pour en sortir une carte froissée.

- Comment on fait pour aller par là ? … Et on est où, tout de suite...?

Elle était... perdue. D'accord, pourquoi pas, après tout elle était étrangère. Ishida, en bon chevalier servant, digne de l'honneur des Quincy, allait l'aider. Elle voulait aller en direction du quartier Mitsumiya.

« B... Bien sûr. Vous êtes au quartier Kita-Kawase, Mitsumiya est un peu plus au Sud-Est. Dit-il en montrant du doigt la direction à prendre. Il s'éclaircit la gorge. Plutôt que de vous donner de longues explications incomplètes ou que vous pourriez oublier, laissez-moi vous raccompagner si vous le permettez. Encore désolé, pour cette attitude... étrange, je suis un couturier passionné. »

S'il y avait bien une chose sur laquelle le taciturne lycéen n'hésitait pas à se vanter, c'était à propos de ses talents de couturier. Et puis... il se sentait le besoin de se justifier, c'était maladif !

Ce n'était pas sans arrières-pensées qu'il la raccompagnait chez elle, il avait quelque chose de très important à demander, quelque chose de quasiment vital... Il fit quelques pas en sa compagnie, restant de marbre malgré le tourbillon intérieur qui s'agitait en lui... il n'en pouvait plus, il devait demander... pour cette fichue photographie ! L'air un peu inquiet et gêné, il s'adressa à elle.

« Et... hum... que comptez-vous faire avec la photo que vous avez prise tout à l'heure ? »

C'était tout de même important... Hum ? Plus important que ça vous dites ? Ah oui, quand il l'avait prise par surprise, il avait cru avoir l'impression de ressentir du reiatsu... Pas trop loin de celui qu'il pistait auparavant. Mais comment vérifier ?
avatar
Tanel Logan

_________________
Humain

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
30/100  (30/100)
Points:
0/35  (0/35)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Des lunettes à perte de vue ! [PV Uryuu & Konrad]
Ven 29 Aoû - 16:48



HJ :
 

- B... Bien sûr. Vous êtes au quartier Kita-Kawase, Mitsumiya est un peu plus au Sud-Est.

Logan haussa un sourcil. Le Sud-Est ? Mais oui, bien sûr ! Elle aurait dû y penser plus tôt, quelle sotte elle faisait ! Après tout, elle était une boussole, non ?... *C'est vers où le Sud-Est, au juste ?* Ah ben justement l’allumette montra du doigt une direction. Par réflexe, la jeune femme tourna la tête vers la direction indiquée. Ainsi donc c'était là le Sud-Est ? Cool ! Couture-man était donc doté d'un sens de l'orientation digne d'une boussole. En plus d'être le sauveur du monde des peluches. Quel super-héros digne d'un manga ! Dommage qu'elle ait la flemme de faire un manga. Mais bon, une petite nouvelle sur son blog accompagnée de quelques dessins ferait tout aussi bien l'affaire, n'est-ce pas ?

- Plutôt que de vous donner de longues explications incomplètes ou que vous pourriez oublier, laissez-moi vous raccompagner si vous le permettez.

La brunette plissa les yeux. Ses soupçons de technique de drague étrange semblaient se confirmer – l'étrange étant le quotidien des japonnais, soit dit en passant. Allait-elle accepter ? Avait-elle ne serait-ce que le choix ? Mmh... Le japonnais s'excusa de son attitude, prétextant qu'il était un couturier passionné. Pour un type qu'elle venait de renommer Couture-man, il avait plutôt intérêt à être passionné de couture ! Surtout après avoir sauvagement réparé sa peluche favorite...! M'enfin, elle n'allait pas s'en plaindre non plus. Et si jamais Couture-man se montrait un peu trop entreprenant, un Éclair et, pouf!, le problème serait réglé ! On allait encore la traiter de sorcière, mais bon... quoi que, en tant que japonnais il serait capable de trouver ça cool, le fourbe !

Haussant les épaules en guise de réponse à la question du jeune homme, les deux binoclards se mirent en marche vers le Sud-Est, donc. Le silence régnait entre eux, et, immédiatement, Logan se mit à chercher son MP3. Mais, avant qu'elle ne le trouve, Couture-man lui adressa de nouveau la parole. Il souhaitait savoir ce qu'elle comptait faire de la photo prise. L’étudiante rougit légèrement et afficha une moue à mi-chemin entre la désinvolture et l'agacement.

- Je compte la mettre sur mon blog et m'en inspirer pour écrire une nouvelle.

Ce qui était, d'ailleurs, la stricte vérité. Pour tenter d'arrondir les angles et éviter de se faire engueuler, l'orpheline rajouta :

- Je vais faire de vous un super-héros. Couture-man. J'ai déjà une idée de comment va se dérouler ma nouvelle. En tout cas, j'ai les bases. Si j'étais moins flemmarde je me lancerais peut-être dans l'écriture d'un manga amateur mais je suis pas assez patiente pour faire un gros scénario. Seulement une nouvelle de quelques pages, pas plus. Accompagnée de dessins, bien sûr. Je vais faire de vous le nouveau super-héros de mon blog. Avec un peu de chance, des nanas que vous connaissez vont le lire et vont devenir des fangirls complètement in love de vous.

À l'entendre, on aurait pu croire que Logan rendait un immense service au japonnais qui l'accompagnait.

Soudain la jeune femme se raidit. Face à eux, dans la rue, un vieillard avec une chaîne sur la poitrine. Oh non, pitié, tout sauf un fantôme !... et tout sauf un hollow, aussi ! Profitant qu'ils soient à un croisement, coupant court à tout ce que pourrait être en train de répliquer Couture-man, la brunette le prit par le coude et montra du doigt une rue à sa gauche avec une joie surjouée.

- Oh mais regardez comme elle est jolie cette rue !

Et, hop!, elle força le lycéen à passer par là. Ladite rue brillait par sa morne banalité. Elle n'avait rien de jolie. Aussitôt, la fullbring supposa que le jeune homme allait deviner que le "comme elle est jolie cette rue" n'était qu'un prétexte pour y aller. Rougissant de nouveau, se creusant les méninges à fond les manettes, elle s'exclama d'un air faussement ravi :

- Je sens l'inspiration s'emparer de moi ! C'est ici que vivra mon Couture-man ! Il faut que je choisisse une maison et que je la regarde bien pour m'en inspirer !

Accélérant le pas, la jeune femme à la queue de cheval brune avait la tête qui ne cessait de regarder à droite puis à gauche, à gauche puis à droite. Au bout d'un moment elle lâcha son guide et fit face à une maison. Celle-ci était la moins morne du quartier.

- Celle-ci me semble parfaite !

Les mains sur les hanches, Logan regarda à droite et à gauche soit disant pour examiner la rue d'un sur-air satisfait, mais en réalité pour vérifier si le fantôme ne les avait pas suivi. Elle se raidit de nouveau. Il les avait suivi. Aussitôt, la fullbring s'empara de nouveau du bras de Couture-man et couru presque jusqu'au croisement suivant.

- Tout compte fait c'est nul par ici, essayons par là !

Elle leur fit prendre à droite. Et là – horreur ! – un autre fantôme ! Une femme adulte à l'air sévère ce coup-ci. Logan freina sec et fit demi-tour.

- Ici, c'est pourri !

Hélas le vieux était déjà presque sur eux. Zut ! Improvisation !

- Ah ! J'ai une crampe ! Temps mort ! 'Faut que je me repose !

Contre le mur du carrefour, juste là où il se finissait, elle s'assit. Toute raide, la jeune femme se concentra sur son mollet. Elle se mit à le masser pour la forme, histoire de ne pas voir le fantôme passer. Le vieillard la regardait bizarrement. Il se tourna vers Uryuu – ce qu'elle ne vit pas, trop occupée par son mollet qu'elle était – et lui adressa la parole en pensant très certainement que les deux jeunes gens ne le voyaient pas.

- Elle est bizarre ta petite copine, mon gars !... M'est d'avis qu'elle doit être à fond sur toi. Mais comme elle est maladroite, elle fait n'importe quoi dans l'espoir d'attirer ton attention. Ah la la, ces jeunes. Ils ne savent plus quoi inventer. C'est mignon mais bizarre.

La "petite copine" était rouge pivoine. Mais elle n'avait pas spécialement envie de se faire persécuter par des fantômes, aussi elle fit comme si elle n'avait rien entendu. En fait, elle était toujours en train de masser son mollet.
avatar
Uryuu Ishida

_________________
Quincy

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
71/100  (71/100)
Points:
11/80  (11/80)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Des lunettes à perte de vue ! [PV Uryuu & Konrad]
Sam 6 Sep - 18:19

« Je compte la mettre sur mon blog et m'en inspirer pour écrire une nouvelle. »

Ishida se raidit une paire de secondes, la bouche entre-ouverte et s'apprêtant à lever le doigt pour dire il ne savait quoi alors que la « demoiselle en détresse » se lançait, presque aussi gênée que lui, dans une justification pas banale pour un sou. Ahah, la bonne blague, il n'avait pas la moindre idée de ce que la jeune femme allait bien pouvoir raconter sur lui, mais quelle fille craquerait devant un héros de la couture ? Oh et puis, ce n'est pas de ce dont il se souciait, pas son genre. Il n'avait juste pas vraiment envie de figurer sur le blog d'une inconnue rencontrer au coin de la rue et qui pouvait écrire n'importe quoi sur lui ! Ah, il allait s'en mordre les doigts longtemps, lui et ses pulsions. Au passage, il n'osait imaginer les stéréotypes que les occidentaux avaient sur les Japonais, mais l'étrangère sous ses yeux était aussi plutôt originale.

« Hum... merci mais... je n'ai pas vraiment envie que des... euh... « nanas » de mon lycée tombent là-dessus ou ne fassent quoi que ce soit à mon égard. Enfin... à la rigueur, faites votre nouvelle si vous voulez mais peut-être pourriez-vous simplement ne pas l'illustrer avec cette pho... »

Il ne put pas finir sa phrase. En effet, la binoclarde lui attrape le coude avec rudesse en lui pointant un quartier du doigt, raide excitée. Inutile de dire qu'avec cette histoire de cliché, il n'avait pas remarqué le fantôme non-loin.

Elle l'entraîna sans lui demander son avis, sans le prévenir non plus d'ailleurs, si bien qu'il faillit s'étaler de tout son long alors qu'ils se dirigeaient vers un des nombreux et tous similaires quartiers résidentiels de Karakura.

Alors qu'il se faisait traîner nonchalamment là où voulait se diriger l'inconnue, qui partait dans un espèce de délire d'auteur envahi par l'inspiration, il tentait de continuer d'argumenter.

« D'accord mais à propos de... »

Encore une fois, il était vain de parler, sa kidnappeuse accéléra encore, manquant une fois de plus de le faire tomber. Quand elle s'arrêta finalement, le guide qui n'avait pas vraiment guidé était essoufflé et aurait presque eu du mal à tenir sur ses jambes.

« Celle-ci me semble parfaite ! S'exclama-t-elle devant un bâtiment tout ce qu'il y a de plus normal.
-Euuuh, si vous le dites mais...
-Tout compte fait c'est nul par ici, essayons par là ! »

Et c'était reparti pour un tour. Mais dans quoi s'était-il embarqué ?! Le décor bougeait tellement vite qu'il voyait flou, si bien qu'il crut un instant avoir perdu ses lunettes. Elles étaient toujours là, mais plus pour longtemps à ce rythme. Et ce n'était pas fini, elle fit à nouveau demi-tour, changeant d'avis plus vite que... que il ne savait pas quoi ! Et soudain, alors qu'il s'imaginait continuer ce manège infiniment...

« Ah ! J'ai une crampe ! Temps mort ! 'Faut que je me repose ! »

Pas étonnant, après une telle course effrénée sans échauffements ! C'était presque un miracle qu'ils n'aient pas eu un tête à tête avec le bitume. Ishida, quant à lui, vacillait légèrement, essoufflé, les cheveux en bataille et les lunettes de travers alors que sa « nouvelle amie » s'asseyait pour se masser le mollet. C'est là qu'il remarqua le vieil homme fantomatique, tournant la tête vers lui par réflexe quand il lui adressa la parole.

« Elle est bizarre ta petite copine, mon gars !... M'est d'avis qu'elle doit être à fond sur toi. Mais comme elle est maladroite, elle fait n'importe quoi dans l'espoir d'attirer ton attention. Ah la la, ces jeunes. Ils ne savent plus quoi inventer. C'est mignon mais bizarre. »

Ce fut au tour d'Uryuu de sentir l'écarlate lui monter au niveau des joues. Il se mit à faire, le plus discrètement possible, des mouvements pour nier en murmurant.

« Je... non ce n'est pas ce que vous croyez ! »

Il jeta un regard vers la « blessée » qui n'avait pas réagi... elle ne voyait ni n'entendait le fantômes donc ? Elle ne pouvait pas être la source du reiatsu qu'il avait ressenti dans ce cas... Il décida d'ignorer le spectre, il ne voulait pas passer encore plus pour un fou, et puis qu'est-ce qu'il en avait à faire, hein ? Son côté « chevalier servant » reprenant le dessus, il remit ses lunettes parfaitement droites, passa brièvement sa main dans ses cheveux et se pencha vers la jambe de l'étrange étrangère. Il devait reprendre son assurance et son calme.

« Hum... ne vous en faites pas, ça devrait passer. Je pense bien que votre blog et ce qui tourne autour doit être très important pour vous, mais peut-être devriez vous remettre votre... quête d'inspiration à plus tard ? Il regarda aux alentours, personne. À cette heure il n'y avait pas grand monde dans les rues. Ouf, personne ne le verrait. Je devais vous raccompagner je crois. Si vous n'arrivez pas à marcher je peux vous porter. »

Il n'eut pas le temps de réaliser la connerie monumentale qu'il venait de faire (et de dire) que le vieux mec mort et décidé à faire chier son monde encore un moment éclata de rire !

« Ahah, ça marche en plus ! Tu t'es fait avoir mon pote ! Elle te revisite le coup de la panne ! »

Enfoirés de Shinigamis jamais foutus de faire leur boulot ! Et pourtant il aurait tellement voulu qu'il y en ait un qui fasse son apparition... Mais il n'y en avait pas un à l'horizon. Ils avaient une invasion de traîtres sur les bras ou quoi ?!

« 'fin j'serais toi j'hésiterai pas et je la mettrai direct sur mon dos et elle me rendrait la pareille chez elle ! Aaah, ça me rappelle le bon temps ! »

Non Ishida ! Ne te frappe pas le visage sans raison, ça serait louche ! Voilà repose cette main, douuuucemeennnnt... OH LE CON ! Pas sur sa jambe !

« Euh pardon ! C'était un instant d'inattention ! »

Le Quincy recula vivement son bras, crispé. Il n'avait jamais rencontré un Plus comme celui-ci, tellement... agaçant. En plus ses paroles commençaient à faire leur petit bout de chemin dans sa tête. Il se faisait tout un film. Peut-être qu'effectivement la jeune femme était « à fond sur lui », après tout qui prend en photo les gens dans la rue ?! Et puis elle rougissait à tout bout de champ, un furtif coup d’œil lui avait permis de se rendre compte que c'était aussi le cas lorsqu'elle s'était assise. Pas que ce genre d'histoires l'intéressait mais...

Non, non Ishida. Les histoires de deux personnes qui se rentrent dedans au coin d'une rue, le coup de foudre tout ça, ça n'existe pas. Si si j't'assure.

Quoi qu'il en soit, attendant une réaction quelconque de l'inconnue, l'adolescent se promit une chose.

Si ce vieux devenait un Hollow, il se ferait un devoir de s'en occuper pour effacer à jamais son existence.
avatar
Tanel Logan

_________________
Humain

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
30/100  (30/100)
Points:
0/35  (0/35)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Des lunettes à perte de vue ! [PV Uryuu & Konrad]
Lun 8 Sep - 12:37



HJ :
 

Logan entendit le jeune homme marmonner quelque chose. Elle mit ça sur le compte de son comportement tout à fait spécial. Ça devait énerver le japonais. S'exprimant ensuite à voix haute, l’allumette lui proposa de remettre sa crise d'inspiration à plus tard puis de... euh ? La porter ? Oui mais... non ! Non, non, non, non ! Tss, décidément ce fantôme avait tout faux. Ce n'était pas elle qui draguait, c'était le binoclard ! Et s'il entendait le fantôme, il devait croire qu'il avait réussi son coup. Ah, mais oui, c'est vrai... À part Logan, personne ne voyait les shinigamis, les hollows et les fantômes.

- Euh, non mer- commença la brunette, synchro avec le vieux.

Le reste de sa phrase – "merci, ça ira" – se noya dans un bégaiement incompréhensible. L'étudiante n'avait pas dérougi. Et les paroles du fantômes ne firent que la mettre encore plus mal à l'aise. C'était dégoutant ! La fullbring jeta un regard – noir – à son guide – qui ne la guidait pas, d'ailleurs. Lui ? Avec elle ? Sur son... dos...? Rouge de gêne, Logan baissa les yeux. La jeune femme mourrait d'envie d'étrangler le mort. Elle était tellement gênée qu'elle étouffait de chaud. Nan mais n'importe quoi, quoi ! Elle n'était pas une prostituée ! La medium ne remarqua pas que l'allumette avait failli se faire un facepalm – comme disent les anglais. En revanche elle le vit très bien poser sa main sur sa jambe.

- Euh pardon ! C'était un instant d'inattention ! fit le jeune homme en reculant comme s'il s'était brûlé.

Mais c'était trop tard. Le mal était fait. Immobile, la fullbring sentie monter en elle une de ces colères noires qui lui avait valu le surnom de "tsundere" par sa meilleure amie. Une colère qui finissait généralement en passage à tabac magique. C'est-à-dire que toutes les personnes ayant mérité de près ou de loin la colère de la brunette se prenait un ou des Éclairs dans la figure, voire aussi des baffes et des objets volants – comme des sacs, des vases, des assiettes, etc. Logan posa un doigt sur la branche droite de ses lunettes. Le verre gauche vira au noir. La jeune femme bouillonnait. Son pouvoir activé, elle explosa.

- BANDE DE PERVEEEEEERRRRRRS !!!!!!

Son cri résonna avec puissance dans le carrefour. En même temps, trois Éclairs sortirent presque simultanément de son verre gauche pour aller frapper lesdites pervers. Un pour le lycéen, deux pour le fantôme. Rouge tomate, Logan s'en alla vers le Sud-Est au pas cadencé. On aurait pu croire qu'elle était dans l'armée. Le deuxième fantôme, celui de la femme à l'air sévère, assista à la scène sans piper mot. Elle semblait... clouée.

- Non mais c'est pas vrai ! Putains de japonnais de merde ! Tous des obsédés pervers et dégueulasses ! Les morts comme les vivants ! Nan mais j'vous jure, je suis vierge et on me traite comme une pute ! J'vais leur en donner moi du "monter sur le dos" ! Fantôme de merde à la con ! Tu peux pas faire comme tout les autres fantômes et te faire bouffer par un hollow ou tout simplement aller à cette connerie de Soul Society ?! P'tain, toi personne te regretterait ! Vieux con dégueulasse ! Et l'autre débile à couture il vaut pas mieux ! Super-héros de mon cul oui ! Rien à faire sur mon blog ce taré, grrmhgr !

Comme vous l'aurez sans doute deviné, tandis qu'elle s'éloignait du duo à grand pas énervé, elle rageait à voix haute et, surtout, en français. Comme ça au moins, personne ne la comprendrait. Dans son énervement, la jeune femme n'entendit pas le vieux fantôme qui se remettait de sa fausse double-électrocution.

- Quelle furie ! Elle m'a entendue ? Brr, c'est une pile sur patte ! Elle fait peur !

Et, ni une, ni deux, le vieux pervers s'envola vers d'autres cieux avant de se faire électrocuter une nouvelle fois. La vieille femme à l'air sévère sembla suivre son exemple et partit se cacher dans le feuillage d'un arbre. Mais ça, Logan ne le remarqua pas. Mais si elle l'avait fait, nul doute que ça l'aurait un peu calmé et beaucoup satisfaite. La fullbring était d'autant plus énervée que c'était la seconde fois qu'elle utilisait son pouvoir aujourd'hui, à la puissance max là encore, et ça commençait à la fatiguer quelque peu. Utiliser ses capacités de façon trop intenses, en alliant à la fois puissance et vitesse, ça la fatiguait autant que d'utiliser ses capacités à puissance et vitesse "normales" pendant plusieurs minutes. Elle se sentait tendue, raide, à deux doigts des courbatures. Comme après avoir fait du sport sans échauffement.
avatar
Uryuu Ishida

_________________
Quincy

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
71/100  (71/100)
Points:
11/80  (11/80)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Des lunettes à perte de vue ! [PV Uryuu & Konrad]
Lun 20 Oct - 15:22

Ishida en était tout à ses pensées meurtrières lorsqu'il sentit une explosion de reiatsu. Même avec ses pouvoirs amoindris, à cette distance aucun doute possible. L'énergie émanait de la demoiselle. Un de ses verres de lunettes avait changé de couleur. Des éclairs sortirent dudit verre et allèrent frapper le lycéen et le fantôme, lesquels purent ressentir de violentes vibrations. L'adolescent se retrouva allongé au sol, mais quand il rouvrit les yeux il se rendit compte que l'impact n'avait pas été si violent que ça, pour lui en tout cas. Se pouvait-il que... même si ses propres pouvoirs étaient instables, la demoiselle soit... relativement faible ? Plus que lui en tout cas !

Il l'entendit jurer à voix haute dans une langue qui lui était inconnue et entendit le fantôme se plaindre. Le jeune homme n'eut que le temps de le foudroyer du regard alors qu'il s'envolait vers d'autres cieux... où il se fit foudroyer au sens propre. Si elle avait des pouvoirs, ça voulait dire qu'elle avait entendu le fantôme elle aussi ! Et qu'ils étaient l'un comme l'autre victime d'un malentendu, un quiproquo !

Mais toutes les pièces du puzzle s'emboîtaient ! Le reiatsu qu'il avait ressenti auparavant, près de ces jeunes à moitié morts, c'était elle ! Cela voulait dire qu'elle était une Fullbringer ! Il devait la rattraper !

Et accessoirement pour sauver son honneur.

« Attends ! Reviens ! C'est un malentendu ! »

Il se redressa et se mit à courir pour la rattraper, si on lui avait dit qu'un jour il poursuivrait une fille en hurlant... Heureusement pour lui elle n'était pas trop loin et semblait fatiguée. Il n'osa pas lui toucher l'épaule ou s'approcher trop de peur de se reprendre une décharge ou une gifle, mais assez près pour qu'elle l'entende sans que d'autres ne se mêlent à la conversation.

« Attends... Les types de tout à l'heure... c'était toi n'est-ce pas ? Tu as des pouvoirs c'est ça ? Tu es une Fullbringer ! C'était une des rares fois où il s'exprimait aussi peu calmement. Écoute... je voyais et entendais aussi ce fantôme, excuse-moi ! »
Il reprenait son souffle... il avait besoin d'elle. Si elle savait quoi que ce soit au sujet des Fullbring, il devait lui demander. Enfin, s'il parvenait à la convaincre de sa bonne foi. Mais un mec qui dit voir les fantômes pile quand on en a vu un, ça devrait être convaincant. Non ?
avatar
Tanel Logan

_________________
Humain

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
30/100  (30/100)
Points:
0/35  (0/35)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Des lunettes à perte de vue ! [PV Uryuu & Konrad]
Mer 22 Oct - 14:48


- Attends ! Reviens ! C'est un malentendu ! hurla le jeune homme dans le dos de la brunette.

Tiens ? Cet Éclair ne l'avait pas assommé ? Eh ben, il était solide pour une allumette !... À moins qu'elle ne soit plus fatiguée qu'elle ne le pensait et que l'attaque ait eu un effet amoindri. M'enfin, dans tous les cas, Logan entendit que le japonnais la poursuivait en courant. Quoi ? Il en voulait d'autres ? Il serait servi ! Malgré sa fatigue, et ne souhaitait pour rien au monde paraître faible, la fullbringer posa de nouveau un doigt sur la branche droite de ses lunettes et le verre situé du même côté vira de nouveau au noir. Cette nuit elle allait bien dormir. Alors qu'elle s'apprêtait à lancer un ultime Éclair – un paresseux ce coup-ci, elle voulait éviter les courbatures – le jeune binoclard la rattrapa et, fort heureusement pour lui, prononça des mots qui la forcèrent à attendre un peu avant de lancer son Éclair.

- Attends... Les types de tout à l'heure... c'était toi n'est-ce pas ? Tu as des pouvoirs c'est ça ? Tu es une Fullbringer !

La brunette se mit à marcher plus lentement et regarda le japonnais avec des points d'interrogations dans les yeux. Keuwa ? Une Fullbringer ? Kézako ?

- Écoute... je voyais et entendais aussi ce fantôme, excuse-moi !

Toujours aussi naïve, l'étudiante le crut sur parole, mais...

- Ça t'a pas empêcher de me tripoter, sale pervers dégueulasse ! lui criait-elle à la figure, sa rage et son humiliation résonnant de nouveau dans la rue.

Juste à la fin de sa phrase, elle lâcha ses lunettes. Son pouvoir se désactiva. Hein ? Qui a dit ouf ? Mais non, je n'ai pas dit que la brunette avait abandonné l'idée de frapper Uryuu ! Au contraire, elle fit ça pour enlever une bretelle de son sac à dos, laisser l'autre glisser le long de son bras jusqu'au niveau de la main, et... BAM ! Je jeune homme aux cheveux noirs se prit un sac contenant des manuels, des livres et un ordinateur – un petit mais solide – en pleine face. Ou, tout du moins, c'était ce qu'elle visait. Juste après elle laissa son sac tomber par terre comme une fiente de mouette et continua de crier sur le japonnais en postillonnant de temps en temps.

- Sale con ! Tu mériterais un Tonnerre au lieu d'un Éclair ! Et je suis même pas une Fullbringer, d'abord !

Petite pause. Ah, oui... Fullbringer... Bring, bringer... La trilingue chercha toutes les traductions possibles de ce mot pour tenter de le comprendre. En vain. Ce mot ne signifiait rien. En tout cas, rien qui lui paraissait être plausible. Calmée d'un coup, rougissant de nouveau devant son ignorance, l'étudiante croisa les bras en faisant la moue.

- … C-C'est quoi d'ailleurs un... un fullbringer...? … Ça veut rien dire ton mot... tu sais pas parler anglais ou quoi...?

Très gênée par son ignorance – et encore plus d'être obligée de demander des explications à ce japonnais pervers – la tsundere regardait sur le côté comme si ça pouvait masquer son rougissement.
avatar
Uryuu Ishida

_________________
Quincy

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
71/100  (71/100)
Points:
11/80  (11/80)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Des lunettes à perte de vue ! [PV Uryuu & Konrad]
Jeu 23 Oct - 2:20

Il semblait avoir réussi à capter l'attention de la jeune femme à nouveau. Toutefois, elle se ressaisit rapidement en hurlant qu'il avait atteint à sa pudeur. Il tenta de calmer le jeu mettant ses mains devant lui.

« Mais non, ce n'est pas du tout ce que tu crois ! J'ai vraiment glissé, ce n'est pas du tout mon genre ! »

Il était tant affairé à s'excuser tout en regardant à droite et à gauche pour vérifier que personne ne les observait qu'il ne vit pas le coup de sac arriver et se fit donc violemment frapper au visage, s'écroulant par terre et s'étalant de tout son long. Par chance, ses lunettes n'avaient rien, mais son crâne le faisait atrocement souffrir. Il sursauta en entendant le sac tomber juste à côté de lui.

Logan continuer de l'insulter, faisant pleuvoir l'un ou l'autre postillon sur lui. Parlant de... son pouvoir probablement, et niant être une Fullbringer. Elle sembla réfléchir un instant sur ce mot et finit par croiser les bras boudeuse, demandant ce que le Quincy entendait par là. Il fronça les sourcils. Il n'aurait pas dû s'étonner pourtant, ce n'était pas parce qu'un petit groupe avait ainsi nommé leurs pouvoirs que le terme s'était démocratisé ou répandu. Mais de son point de vue, cela faisait office de référence.

Il se releva, s'épousseta et rehaussa ses lunettes. C'était parti pour l'exposé.

« Les Fullbringers, c'est comme ça que des gens comme toi se sont appelés. Des humains qui ont la capacité de voir des fantômes, des Hollows, les espèces de monstres avec un masque, et des Shinigamis, des personnes habillées en noir et portant un sabre. Sauf qu'en plus ils ont développé des pouvoirs. Celui d’interagir avec des objets et la matière pour diverses utilités et un tout à fait personnel se rapprochant à un objet qui leur est propre. À vue de nez, je dirais que dans ton cas ce sont tes lunettes. Je me trompe ? »

Il se frotta l'arrière du crâne, un peu plus gêné, et repris le vouvoiement qu'il avait abandonné dans le feu de l'action.

« Désolé pour tout ce qui s'est passé, c'est véritablement un malentendu. La faute à ce fantôme, vous l'avez entendu comme moi. »

Il toussota.

« Nous sommes partis d'un mauvais pied, je m'en excuse. Et si nous reprenions tout à zéro ? Nous ne nous étions même pas présentés je crois. »

Il lui tendit la main.

« Je m'appelle Ishida Uryuu. »
avatar
Tanel Logan

_________________
Humain

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
30/100  (30/100)
Points:
0/35  (0/35)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Des lunettes à perte de vue ! [PV Uryuu & Konrad]
Lun 27 Oct - 21:49

En vraie caricature de premier de la classe, l'allumette se releva, épousseta ses vêtements puis rehaussa ses lunettes. Ainsi positionné, les yeux cachés derrière le reflet de ses verres, Logan se dit que ce type était une véritable caricature de l'intello présenté dans les mangas. Il serait né en occident, nul doute qu'il aurait aussi eu des boutons sur la face et une raie au milieu des cheveux. Le jeune homme expliqua à la brunette ce qu'était les fullbringers. Ainsi donc c'était des humains capables de voir les fantômes, les hollows et les shinigamis – ouais, pas la peine de décrire, elle connaissait... et, vu la tête de la demoiselle, elle n'appréciait guère ni les uns ni les autres – et capable de... de... "d’interagir avec des objets et la matière pour diverses utilités"...

… Ah bon ? Pourtant, d'aussi loin qu'elle se souvenait, elle n'avait pu "interagir" qu'avec ses lunettes. Regardant le japonnais avec des yeux de chouette sidérée – grossis par ses verres –, il était plus qu'évident que la binoclarde ignorait complètement cette facette de ses pouvoirs. Elle regarda la route en béton, un muret entourant une maison, un arbre... En se demandant si le jeune homme était en train de se foutre de sa poire. En tout cas, il avait vrai concernant ses lunettes. Ce qui ne l'empêcha pas de lui lancer un simple regard mitigé entre le scepticisme, l'agacement et la perplexité lorsqu'il lui demanda s'il se trompait.

Visiblement gêné, l'inconnu se frotta le crâne puis s'excusa une énième foi. Après un toussotement – gêné, là encore – il s'excusa encore et demanda à Logan s'ils pouvaient... tout reprendre à zéro ? Moue sceptique, un brin méprisante. La demoiselle récupéra son sac sans quitter l'autre du regard. Cependant, elle ne le mit pas. Elle se contentait de le tenir par la bretelle, comme si un autre coup n'allait pas tarder à partir. Le japonnais se présenta sous le nom d'Ishida Uryuu et tendit la main. La brunette regardait la main en faisant la moue. Allait-elle accepter de reprendre à zéro avec ce pervers ou le renvoyer sur les roses ? Elle hésitait. Puis, boudeuse, à contre-coeur, elle serra sa main en marmonnant avec un accent français :

- Tanel Logan...

Regardant ailleurs, les joues légèrement rouges, la mine boudeuse, la demoiselle mit sa main dans sa poche et, de son autre main, mit l'une de ses bretelles. Le geste fut tellement brusque qu'on aurait facilement pu croire qu'Uryuu allait s'en prendre une autre. Mais non, elle n'avait fait qu'enfiler d'une de ses bretelles. Gênée et agacée d'avoir cédé, la tsundere tentait de se donner un genre "rien à foutre, et si tu me fais chier je te tabasse". Regardant les alentours comme si le japonnais n'était pas digne de son regard, les mains dans les poches, sa peluche dépassant à moitié de l'une de ses poches, elle prit de nouveau la parole :

- Bon, t'étais pas censé me guider ?

Le ton était sec, aussi brusque que sa gestuelle. Rapide coup d'oeil à l'Ishida avant de regarder de nouveau un arbre. Comme s'il n'y avait pas eu de coup d'oeil. Une question lui brûlait la langue, mais elle n'osait pas la poser. Et lui, dans l'affaire, il était quoi au juste ? Un fullbring lui aussi ? Ou juste un medium ? Nan mais si elle posait sa question, ça ferait vraiment trop ignorante. Après tout, c'était elle la nana qui pouvait "interagir avec la matière" et compagnie. Alors, hein. Qu-qu'on la cherche pas trop, hein ! Sinon son sac allait interagir avec de la face de jap' !
avatar
Uryuu Ishida

_________________
Quincy

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
71/100  (71/100)
Points:
11/80  (11/80)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Des lunettes à perte de vue ! [PV Uryuu & Konrad]
Jeu 30 Oct - 20:36

Ishida fut soulagé en voyant la demoiselle tendre le bras pour lui serrer la main, dévoilant son nom. Tanel Logan... pas très japonais tout ça, ça se sentait aussi à son accent. De toute façon, il l'avait entendue parler dans une autre langue, donc ça ne l'étonnait guère. Toutefois, il eut un léger mouvement de recul quand elle enfila son sac, de peur de se manger une autre beigne. Le silence plana quelques instants, la tension régnant, si bien que l'adolescent se demandait si lui et la jeune femme avaient vraiment fait la paix. Quoi qu'il en soit, elle rompit le silence en lui rappelant qu'il était sensé la ramener chez elle.

« Si, bien sûr. »

Il rehaussa irrésistiblement ses lunettes pour s'empêcher de lui rappeler que c'était elle qui les avait forcés à faire mille et un détours.

Ils revinrent sur leurs pas dans un silence de mort, seulement ponctué par le bruit de leurs pieds foulant le bitume.

Non Ishida, retiens-toi, ne fais pas ton petit speech sur les Quincy. Je sais que ça t'a vexé qu'elle ne te demande pas ce que tu étais, toi, dans toute cette histoire mais met un peu ta fierté de côté ! Tu dois partir à la pêche aux infos là ! Certes, elle n'est pas bien puissante mais elle doit bien pouvoir te donner l'une ou l'autre information sur le Fullbring. Il s'éclaircit la gorge, rompant le silence.

« Et donc, à part lancer des « éclairs », quels sont vos pouvoirs ? Demanda-t-il, plus poliment qu'à l'accoutumée. Enfin, je veux dire. J'ai quelques informations mais pas tant que ça. Je vous serais vraiment reconnaissant si vous m'en disiez un peu plus sur leur nature, comment et quand vous les avez obtenus, ce genre de choses. »

Ouais, bien, et puis comme ça elle va peut-être te demander les tiens. Je t'ai vu venir Uryuu ! Mais attention, je te rappelle qu'ils sont instables... ça pourrait faire mal.
avatar
Tanel Logan

_________________
Humain

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
30/100  (30/100)
Points:
0/35  (0/35)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Des lunettes à perte de vue ! [PV Uryuu & Konrad]
Sam 1 Nov - 18:24

En silence, les deux binoclards rebroussèrent chemin. Logan était gênée. Et elle n'aimait pas se sentir gênée. L'étudiante était persuadée d'être rouge pivoine – ce qui n'était pas le cas, elle avait seulement les pommettes roses – et, par conséquent, cherchait encore plus à se donner un air de brute. Une brute à la moue boudeuse qui regardait partout excepté du côté du japonnais. Après plusieurs pas silencieux, Uryuu finit par briser le silence. La brunette se raidit sur le coup, regardant ailleurs.

- Et donc, à part lancer des "éclairs", quels sont vos pouvoirs ?

Elle se détendit légèrement et se mit à regarder droit devant elle, les sourcils froncés. La jeune femme se demandait ce qu'elle pouvait lui dire ou non. Jusqu'où elle pouvait lui faire confiance. Cette situation était nouvelle pour Logan. Jusqu'ici, elle n'avait jamais rencontré d'autres vivants capables de voir les fantômes...

- Enfin, je veux dire. J'ai quelques informations mais pas tant que ça. Je vous serais vraiment reconnaissant si vous m'en disiez un peu plus sur leur nature, comment et quand vous les avez obtenus, ce genre de choses.

Et s'il se jouait d'elle ? Et si ce n'était qu'un mensonge pour ensuite la faire passer pour une folle et l'enfermer à l'asile ? Logan baissa la tête, ses pommettes virèrent au rouge. Honteuse, la fullbring se rendit compte qu'elle avait envie d'y croire. Qu'elle ne voulait plus être seule. Seule au monde à pouvoir voir les fantômes, la seule à avoir des pouvoirs, la seule à... à... à avoir vu sa meilleure amie et seule véritable confidente lui être retirée par un shinigami...

- Je...

*Allez, reprends-toi !* pensa-t-elle. Logan rangea ses souvenirs de Kimiko dans un tiroir et tacha de se concentrer sur le présent.

- Hum ! La binoclarde releva la tête pour regarder l'horizon. J'ai découvert mes pouvoirs au lycée, alors que je me faisais attaquer par un hollow. Je venais de déménager, et je ne savais pas où attirer le hollow pour les shinigamis lui tombent vite dessus, du coup j'ai été obligée de me démerder seule...

L'étudiante sentit ses yeux s'humidifier. Elle revoyait Kimiko en prise avec le hollow. Elle se revoyait encore, son corps recouvert de Hacker, foncer sur le monstre pour protéger sa meilleure amie. Puis absorber son attaque et le pulvériser en un Tonnerre. Après, elle avait passé plusieurs semaines à dormir et avoir des courbatures. La binoclarde inspira profondément pour faire disparaître la boule dans sa gorge. Oublier Kimiko. Elle l'avait abandonnée...

- Et, euh... Je peux absorber l'énergie des gens. Logan se frotta la nuque, gênée. Enfin... des âmes, plutôt. C'est assez bizarre à expliquer... Puis je renvoie cette énergie, ou ma propre énergie quand j'ai pas de réserve, pour attaquer. J'ai remarqué que ça pouvait... Comment dire ? Vibrer ? Oui, je crois que c'est le mot. Et en faisant vibrer suffisamment vite, j'arrive à imiter la sensation d'électrocution.

Voilà, tout était dit. Rapide coup d'oeil à Uryuu. Elle allait pouvoir poser la question qui lui brûlait les lèvres de façon détournée. Sûr, il allait y voir que du feu, et pas un signe d'ignorance !

- Et toi ? … T'as des pouvoirs ?

Allez, on respire. Question posée. Et, avec un peu de chance, il oublierait de lui demander une démonstration de ses capacités. Logan était trop fatiguée, elle risquerait de s'évanouir si elle poussait trop...
avatar
Uryuu Ishida

_________________
Quincy

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
71/100  (71/100)
Points:
11/80  (11/80)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Des lunettes à perte de vue ! [PV Uryuu & Konrad]
Dim 9 Nov - 20:07

La demoiselle sembla hésiter avant de répondre en regardant au loin. Ses pouvoirs dataient du lycée selon ses dires, ça ne lui disait pas vraiment depuis combien de temps mais il pouvait se faire une vague idée. Elle était apparemment tombée sur un Hollow qui l'avait poursuivie et c'était par pur instinct de survie qu'elle s'en était sortie. Il se demandait comment elle pouvait bien être au courant pour les noms des Shinigami et Hollows, mais ce n'était pas la priorité.

Il était assez intéressé par la nature même des pouvoirs de Logan, ils ressemblaient un peu à ceux des Quincy : absorber de l'énergie pour s'en servir. Il aurait été curieux de les voir à l'action mais son interlocutrice ne lui avait pas semblé bien puissante ou habituée à se servir de ses facultés de façon intensive, si bien qu'il craignait un peu pour elle alors qu'elle s'était servie de ses capacités à plusieurs reprises en peu de temps. Il se contenterait de ce dont il avait fait, désagréablement, l'expérience.

Il aurait presque sourit en entendant Logan demander s'il avait des pouvoirs. À vrai dire, il avait sourit, un peu. Mais pas d'un sourire enjoué illuminant son visage, ce qui n'eut pas été étonnant. Mais plutôt d'un sourire légèrement hautain ou arrogant, sans être particulièrement mauvais pour autant.

« Évidemment. »

C'était parti pour l'exposé.

« Mais je ne suis pas un Fullbringer, je suis un Quincy. J'ai la capacité de manipuler le reishi, c'est à dire l'énergie spirituelle, présente dans l'atmosphère pour mes techniques et surtout pour en faire une arme. »

Il trembla un peu en saisissant sa Quincy Cross, celle en forme de croix chrétienne. Il ne maîtrisait plus ses pouvoirs depuis son affrontement contre Aizen, mais ça devrait aller pour matérialiser Kojaku. De toute façon elle n'avait pas de moyen de comparaison, elle n'y verrait que du feu. Il vérifia qu'ils étaient bien seuls. Il tendit d'abord la main à la demoiselle pour qu'elle puisse observer le petit objet.

« C'est cette croix qui me permet de matérialiser mon arme. Il ferma le poing et un arc d'énergie bleutée, brillant un peu, apparut au creux de sa main. Voici Kojaku, mon arc. »

Il était instable, l'énergie n'était pas bien lissée, l'arc tremblait à intervalles réguliers comme s'il hésitait entre se rétracter et exploser. Il le dématérialisa.

« Grâce à lui et d'autres accessoires je possède un assez grand panel de capacité. Et je peux aussi me déplacer à haute vitesse, comme vous avec votre... Bringer Light je crois que cela s'appelle ? »

Il remit ses mains dans ses poches.

« Malheureusement, je suis l'un des derniers de mon clan. Les Shinigami nous ont exterminé... D'ailleurs, vous leur avez déjà parlé ? Sinon comment connaîtriez-vous les termes comme « Shinigami » et « Hollow » ? »
avatar
Tanel Logan

_________________
Humain

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
30/100  (30/100)
Points:
0/35  (0/35)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Des lunettes à perte de vue ! [PV Uryuu & Konrad]
Mer 12 Nov - 15:35

L'air suffisant du jeune homme provoqua une moue blasée chez Logan. L'image qui lui vint à l'esprit fut celui d'un gosse de riche premier de la classe sur le point de vanter ses génialissimes capacités intellectuelles, ou parler de sa dernière voiture trop classe. Bref, vous avez compris. La binoclarde regretta presque d'avoir posé sa question.

- Évidemment. Mais je ne suis pas un Fullbringer, je suis un Quincy. J'ai la capacité de manipuler le reishi, c'est à dire l'énergie spirituelle, présente dans l'atmosphère pour mes techniques et surtout pour en faire une arme.

D'un autre côté, s'il était aussi intelligent et plein de savoir qu'il le semblait, il pourrait peut-être combler ses lacunes... Uryuu tendit la main vers l'occidentale. Cette dernière regarda l'objet qui était dedans. Quoi ? Une croix chrétienne ?... Eh bien ?

- C'est cette croix qui me permet de matérialiser mon arme.

Un arc d'énergie bleuté – oh my god, un arc jedi ! – qui arracha un "waah" admiratif à l'étudiante.

- Voici Kojaku, mon arc.

*Bonjour Kojaku !* pensa-t-elle. Le pouvoir du japonnais avait de la gueule, il fallait l'avouer. En tout cas, c'était plus classe que ses lunettes...

- Grâce à lui et d'autres accessoires je possède un assez grand panel de capacité. Et je peux aussi me déplacer à haute vitesse, comme vous avec votre... Bringer Light je crois que cela s'appelle ?

Bringer Light ? Euh... Logan fit sa tête du "oui, oui, je sais ce que c'est" tout en se demandant ce que c'était. Elle eut une vision des shinigamis qui apparaissaient de nulle part sans crier gare, comme s'ils se téléportaient. C'était peut-être ça. Ah ? Mais ça voulait dire qu'elle pouvait se téléporter, alors ? La binoclarde cacha son étonnement bêta derrière le reflet de ses lunettes. Elle en découvrait de belles !... Enfin, si l'allumette ne lui mentait pas, bien sûr...

- Malheureusement, je suis l'un des derniers de mon clan. Les Shinigami nous ont exterminé... D'ailleurs, vous leur avez déjà parlé ? Sinon comment connaîtriez-vous les termes comme « Shinigami » et « Hollow » ?

Les images de Logan, se voyant se téléporter un peu n'importe où, disparurent comme un ballon qu'on fait éclater avec une aiguille. Parler avec un shinigami... La jeune femme sortit sa tête de déprimée. D'ailleurs, ça ne l'étonnait guère qu'ils aient cherché à exterminer la "race" d'Uryuu. Soudain, Logan prit peur.

- Vous croyez qu'ils vont chercher à m'exterminer, moi aussi ?! demanda-t-elle, angoissée et pâle, ignorant volontairement la question de l'autre.

De toute façon, nulle doute qu'avec l'air déprimé que la fullbring avait eu lorsqu'il avait posé sa question qu'il allait deviner comme un grand que... oui. Et que ça c'était plutôt mal passé.

- J'essaie de me faire discrète pour pas qu'ils me remarquent, et j'évite autant que possible les hollows, alors ça devrait aller, non ?

D'ailleurs, s'ils la tuaient, irait-elle à la Soul Society ? À moins qu'ils ne détruisent son âme, comme ils semblaient le faire avec les hollows ? D'un autre côté, le seul qui l'avait remarquée n'avait pas cherché à la tuer... D'un autre côté, il avait fait bien pire : il lui avait retiré sa meilleure amie, presque sa sœur. Tiens, au fait...

- Est... Est-ce que c'est possible d'aller à la Soul Society sans mourir...?

Logan posa sa question tête baissée, se tenant le coude. Sa timidité trahissait à quel point ça lui paraissait important comme question.
avatar
Uryuu Ishida

_________________
Quincy

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
71/100  (71/100)
Points:
11/80  (11/80)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Des lunettes à perte de vue ! [PV Uryuu & Konrad]
Mar 18 Nov - 23:41

Ishida avait été satisfait durant son petit exposé en voyant que ses pouvoirs impressionnaient la jeune femme. Toutefois, il s'était lui aussi rembruni en parlant du génocide et en voyant le regard de Logan devenir plus sombre et inquiète quand il avait abordé les termes techniques. Elle se demandait si les Shinigami allaient l'exterminer à son tour, elle disait qu'elle se faisait discrète pour ne pas être remarquée. Certes, cette perspective était inquiétante mais pourquoi semblait-elle si... traumatisée ? Il allait bien se garder d'aborder l'incident d'Xcution. Il tenta de se faire rassurant.

« Non, ils ne vont probablement pas s'intéresser à vous, je doute même qu'ils soient vraiment au courant de votre existence. À moins que vous ne vous révéliez être dangereuse, il n'y a véritablement pas de quoi vous en faire. »

Par contre, quand elle lui demanda si on pouvait aller à la Soul Society sans mourir, il écarquilla un peu les yeux et ne put se retenir de la dévisager pendant un instant. Pourquoi voulait-elle se rendre là-bas ? Ce n'est pas ce qu'elle avait dit, mais c'était évidemment le véritable sens de sa question. Ça plus le fait qu'elle ne semblait pas particulièrement informée au sujet de ses pouvoirs, pas particulièrement expérimentée, qu'elle semblait tendue en abordant les Shinigami... se pouvait-il qu'elle fut liée à une âme et que les Shinigami utilisèrent le Konsô ? Il reprit un visage neutre, que devait-il dire ?

« Eh bien... oui, c'est possible. »

Il enchaîna rapidement avec les bémol.

« Toutefois, cela demande une procédure particulière que n'importe qui ne peut prétendre effectuer. Et il n'y a pas vraiment d'intérêt à le faire. La Soul Society est composée du Seireitei et du Rukongai, lui-même composé de quatre-vingt districts plus ou moins miséreux qui peuvent se révéler très dangereux. Cela couvre une immense superficie. Quand au Seireitei, il abrite les nobles et le Gotei 13, l'armée des Shinigami. Quiconque tente de l'infiltrer se fera refouler et, le cas échéant, pourchassé, arrêté et peut-être exécuté. »

Et il était bien placé pour le savoir.

Il ne lui demanderait pas de détails, ça la regardait. Il allait aussi arrêter de la harceler de question, on le considérait à juste titre comme un taciturne après tout. D'ailleurs...

« Nous allons bientôt arriver, nous sommes dans votre quartier je crois. »
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Des lunettes à perte de vue ! [PV Uryuu & Konrad]






Sujets similaires

-
» Roulotte et perte de chevaux.
» Perte des points en dextérité après Up
» Perte d'AP
» a vendre casque shoei et lunettes oakley
» perte de connexion sauvage
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération