The Lone Wolf VS The Steel Fists Witch [Makishura Ebiko VS Komamura Sajin]
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  



The Lone Wolf VS The Steel Fists Witch [Makishura Ebiko VS Komamura Sajin]

avatar
MessageSujet: The Lone Wolf VS The Steel Fists Witch [Makishura Ebiko VS Komamura Sajin]
Mer 25 Déc - 20:33

Enfin. L'heure de l'attaque contre le Seireitei avait débuté.
Makishura Ebiko sortit des passages secrets de la Division Kurenjingu, et surgit dans une ruelle du Seireitei en faisant exploser des flammes tout autour d'elle. On lui avait confié un bataillon de soldats, mais cela  l'ennuyait, aussi elle avait envoyé ses guerriers quadriller une zone tandis qu'elle partait dans son coin s'amuser en solo. Elle créa la surprise au milieu des Shinigamis qui étaient là en fracassant leurs infrastructures. Ils poussèrent des grognements de stupéfaction en voyant Ebiko jaillir de la fumée qu'elle venait de créer. L'un d'eux se décida à briser le silence :

"Ca doit être une des rebelles que nous devons repousser ! On nous a prévu de votre arrivée, femme ! Vous allez regretter d'avoir attaqué le Gotei 13 ! En avant les gars ! Yaaaaaaaaaaaaaaaaa !

Ces soldats étaient bien entraînés, téméraires, on ne pouvait pas leur retirer ça. Mais ils étaient aussi particulièrement bêtes. Lui foncer dessus, comme ça, sans penser un seul instant qu'ils n'avaient pas la moindre chance... La Sorcière n'hésita pas une minute et mit fin tout de suite aux présentations.

"Hadô # 61 : Raikôhô !"

Elle créa un énorme laser d'éclairs qui détruisit ceux qui chargeaient contre elle. Que c'était comique ! Ces soldats du Gotei 13 tombèrent comme des mouches. Les sortilèges d'Ebiko étaient bien trop puissants pour eux. Elles contempla avec amusement leurs carcasses foudroyées tapisser le champ de bataille.

Une nouvelle cohorte de Shinigamis arriva quelques instants après. Tiens, curieux, ceux-ci portaient une espèce de bandoulière verte sur leur uniforme... Cela lui disait quelque chose, il y avait tellement longtemps qu'elle n'avait pas fréquenté le Gotei 13. Ils étaient menés par une fille très jeune, mais aux cheveux déjà gris. L'officier de la Division Kurenjingu s'apprêta à leur réserver le même traitement, mais elle vit avec étonnement qu'ils ne l'attaquèrent pas. Non. Ils examinaient les corps de leurs défunts collègues, voyant si certains étaient encore vivants. Quant ils virent Makishura les observer, ils s'immobilisèrent, tremblotant. Certains devaient certainement songer à fuir, mais la fille aux cheveux gris leur cria :

"Ne reculez pas ! Il faut amener les blessés au centre ! Toi, là ! Je suis Kotetsu Isane, Vice-Capitaine de la 4e Division ! Et toi, qui es-tu ?"

Vice-Capitaine de la 4e Division... La Division d'Unohana Retsu, l'ancienne Kenpachi, une des membres les plus dangereuses du Gotei 13... Ebiko fut bien contente de n'avoir affaire qu'à son sous-fifre et pas à elle directement. L'officier Kurenjingu ne répondit pas à sa question. La jeune fille fronça les sourcils et dit :

"Bon, tant pis si tu ne réponds pas. De toute manière, tes méfaits s'arrêteront ici. Bondis, Itegumo !!"

Le katana qu'elle tenait mua en une armé à trois lames. Makishura souleva un sourcil, amusé. Isane, quant à elle, rugit et fonça vers elle courageusement, prêt à la trancher. Ebiko n'allait pas lui laisser le temps d'utiliser son Shikai, et, au moment où elle atterrissait devant elle et abattait son Zanpakutô de toute ses forces, attrapa sa lame centrale et l'arrêta à mains nues.
La lame parvint tout juste à l'entailler. Quelques flaques de sang se déversèrent, mais la Kurenjingu s'en moquait éperdument.. La Vice-Capitaine de la 4e Division fut stupéfaite de n'avoir fait que si peu de dégât. Ses bras se mirent à trembler sous le choc. Ebiko, tenant toujours son Zanpakutô lui chuchota :

"Je suis l'ancienne Capitaine des Nécromanciens. La Sorcière aux poings d'Acier, Makishura Ebiko."

Ne laissant pas le temps à son adversaire de réaliser sur quelle ennemie légendaire elle était tombée, la femme aux cheveux blancs leva sa main libre. Une sphère noirâtre y naquit. Elle allait en finir rapidement, et ne pas y aller de main morte. Un sort de Kidô très puissant allait être nécessaire.

"Hadô # 90 : Kurohitsugi."

Elle recula de quelques pas tandis qu'une haute boîte noire encadrait le Vice-Capitaine. Des dizaines de pieux virent la percer, et, sans que personne ne puisse le voir, charcuter la victime à l'intérieur. Petit à petit, la Vierge de faire cubique s'effaca. Et la dénommée Kotetsu Isane, après avoir craché un torrent de sang, tomba à terre.
Morte.

Après un bref silence, les derniers Shinigamis restés là hurlèrent de terreur et s'enfuirent à toutes jambes. Ebiko s'approcha à nouveau de la dépouille de sa victime, et la regarda nonchalamment. Son visage affichait la dernière expression qu'elle avait eu dans sa vie : la peur. Ebiko éclata de rire, tant ce spectacle la réjouissait. Elle détacha le brassard de Vice-Capitaine de la défunte officier et la fourra dans sa poche. Elle l'offrirait à Hikari, il aimait bien collectionner ces breloques. Elle étendit les bras, et, cherchant la bagarre, s'écria !

"Bande de larves ! A qui le tour ? Allez vous vous laisser pulvériser sans rien faire, cachés dans vos baraquements comme des gamins ? Allez, venez donc me voir !"


Dernière édition par Makishura Ebiko [PNJ] le Mar 31 Déc - 16:01, édité 1 fois
Invité






MessageSujet: Re: The Lone Wolf VS The Steel Fists Witch [Makishura Ebiko VS Komamura Sajin]
Lun 30 Déc - 22:59

Tout le monde connait cette expression. Le calme avant la tempête. Vous savez, c'est ce moment avant que le conflit n'éclate. Un moment de calme et d'angoisse. C'est la période qui fait tant craindre le début des affrontements. Un moment de stresse énorme pour ceux qui ne savent pas gérer leur pessimisme. Beaucoup préféraient sans doute que le conflit éclate maintenant, pour mettre fin à cette angoisse insidieuse. Komamura, lui, restait dans son bureau, debout face à la fenêtre. Il contemplait le Seireitei, le regarda perdu sur les toits des bâtiments. Il se demandait… combien allaient encore mourir ? Après Aizen et les espadas, c'était maintenant le Kurenjingu et ses shinigamis traitres.

Soudain, des bruits d'explosions, des cris, une alarme… L'imposant homme-loup inspira profondément et rabattit les oreilles en arrière. *Ils sont là.* Quelqu'un entra brusquement dans son bureau, son frapper. Le capitaine savait qui c'était : Iba Tetsuzaemon. Ce dernier annonça que l'attaque commençait. Il attendait ses ordres. Komamura se tourna vers son vice-capitaine et lui demanda un rapport. Il voulait connaitre le nombre d'assaillants ainsi que par où ils attaquaient. Iba le renseigna, et l'homme-loup lui dit comment il devait placer les troupes.

Le shinigami s'en alla d'un shunpo pour prévenir les soldats. Komamura sortit lui aussi de son bureau, puis de ses quartiers. Il sentait de nombreuses pressions spirituelles à quelques rues d'ici. D'un shunpo, le capitaine se rendit sur un toit pour observer la scène. C'était un groupe de shinigamis de sa division qui combattait un groupe de shinigamis du Kurenjingu. L'homme-loup libéra une partie de son reiatsu. Les shinigamis de sa division s'écartèrent d'un coup. Komamura sauta du toit et atterrit lourdement entre les deux groupes. Il dégaina son zanpakutô en un ample mouvement, ce qui trancha les assaillants et le mur derrière deux en deux.

- Rejoignez le groupe plus au sud, ils sont débordés.

- Et vous, Komamura-taisho ?

L'homme-loup tourna la tête vers un endroit d'où s'élevait de la fumée.

- J'ai repéré le reiatsu d'une personne puissante. Je vais m'en occuper. Allez rejoindre l'autre groupe, c'est un ordre !

- Hay, Capitaine !

Le groupe s'en alla en trottant. Le capitaine Komamura les regarda partir un instant puis se concentra sur le puissant reiatsu qu'il avait repéré. Sans le vouloir, l'imposant canidé bipède émit un grognement, les oreilles couchées en arrière. Serrant la garde de Tenken, il s'élança d'un shunpo, puis se retrouva en un rien de temps à "shunpoter" sur les toits du Seireitei en direction de la menace. Il s'arrêta dans une rue où gisaient les shinigamis morts ou gravement blessés. D'autres étaient en train de se sauver en hurlant de terreur.

- Bande de larves ! A qui le tour ? Allez-vous vous laisser pulvériser sans rien faire, cachés dans vos baraquements comme des gamins ? Allez, venez donc me voir !

Parmi les cadavres, le capitaine Komamura reconnut la vice-capitaine de la 4ème division : Isane Kotetsu. La femme du Kurenjingu venait de prendre son brassard de vice-capitaine. Révolté par cette attitude envers les morts et le Gotei 13, l'homme-loup échappa un grognement guttural. Celui-ci exprimait la colère de son cœur et résonnait dans ses tripes comme un appel à la vengeance. Mais il ne devait pas céder à la vengeance. Celle-ci avait détournée son ami Tôsen du droit chemin et provoquait aujourd'hui ces combats contre leurs anciens camarades.

- Certainement pas !

Les fuyards se stoppèrent et se retournèrent en entendant la voix grave du capitaine de la septième division.

- Les shinigamis du Gotei 13 ne fuient pas face au danger, ce serait faire honte au Seireitei et à Yamamoto-dono.

Se tenant légèrement de profil, le géant pointa son zanpakutô vers la sorcière. Ses yeux dorés débordaient de colère, pourtant il veillait à garder une expression impartiale. Chose guère difficile à faire lorsque l'on a une tête de canidé.

- Je suis Komamura Sajin, le capitaine de la septième division, et je serais ton adversaire ! J'y laisserais la vie s'il le faut, mais je ne te laisserais pas insulter plus longtemps le Seireitei et tout ce qu'il représente.

C'était une façon un peu théâtrale de se présenter, de plus l'homme-bête venait de réduire à néant son effet de surprise – car il avait tout de même atterri derrière l'ennemi. Mais il n'était pas un homme sans honneur, contrairement à l'envahisseur. Enfin, un homme… un shinigami. Le capitaine n'attaqua pas, pas tout de suite. Il attendait que son adversaire se présente pour attaquer. Mais il était prêt à parer ou à esquiver une éventuelle attaque puis à répliquer. Si son ennemi ne voulait pas se présenter, alors c'était son choix.
avatar
MessageSujet: Re: The Lone Wolf VS The Steel Fists Witch [Makishura Ebiko VS Komamura Sajin]
Mar 31 Déc - 18:17

Une voix grave et puissante se fit entendre :

"Certainement pas !"

La Capitaine Kurenjingu fit-volte face et put contempler celui qui avai dit ça. Les yeux d'Ebiko s'écarquillèrent sous le surprise. Cette... chose n'était pas un Shinigami ordinaire... Ce type là était gigantesque et il avait une tête de loup. Qui était-il ? Comment se faisait-il qu'il portait un Haori de Capitaine ? Il houspilla les misérables poltrons qui déguerpissaient devant la puissance de Makishura.

" Les shinigamis du Gotei 13 ne fuient pas face au danger, ce serait faire honte au Seireitei et à Yamamoto-dono."

L'honneur, la discipline, la honte, tssss... Ebiko cracha par terre. Encore un de ces preux chevaliers qui s'attachaient à des valeurs ridicules et inefficace. Fuir pour survivre était une simple question de jugeotte. Le Sorcière vit alors la grande bête pointer une énorme épée vers elle. Il était assez impressionnant, tant par sa stature que par la fureur que dégageaient ses yeux jaunes.

"Oh, comme il a l'air fort ce loupiot..." se dit-elle.

- Je suis Komamura Sajin, le capitaine de la septième division, et je serais ton adversaire ! J'y laisserais la vie s'il le faut, mais je ne te laisserais pas insulter plus longtemps le Seireitei et tout ce qu'il représente."

Ebiko eut un sourire aiguisé devant cet incipit. Ce Capitaine de la 7e Division ne manquait pas de cran. Prêt à sacrifier sa vie pour le Seireitei, rien que ça ! Bien, bien... Elle accepta le défi. Il était massif et posséder une force physique colossale, ce qu'Ebiko aimait beaucoup ; cet ennemi allait être un défi autrement plus appétissant que l'autre loque aux cheveux gris qu'elle venait d'assassiner.

"Très bien, si tel est ton souhait. Tu es courageux, Komamura Sajin, je sens que tu vas être un adversaire valable. Bien... As tu entendu mon nom ? Non ? Pfff... Je sens que ça va me fatiguer de me présenter à chaque personne que je vais tuer aujourd'hui."

Ebiko fit craquer ses jointures, finit les genoux et brandit ses poings. Elle rejeta sa longue chevelure blanche en arrière, et lança au dénommé Komamura :

"Je suis Makishura Ebiko, Capitaine du Kidô déchue. Peut-être ce cher Yamamoto t'a-t-il parlé de moi ? On me surnomme la Sorcière aux poings d'acier, et tu verras que ce titre, je ne l'ai pas volé. Je te propose de régler ça mano a mano."

Là-dessus Ebiko sauta et fila avec un Shunpô. Elle réapparut dans les airs, derrière le géant touffu, au niveau de son cou et s'apprêta à lui donner un énorme coup de pied dans la nuque.
Invité






MessageSujet: Re: The Lone Wolf VS The Steel Fists Witch [Makishura Ebiko VS Komamura Sajin]
Mer 5 Fév - 1:27

''Je suis Makishura Ebiko, Capitaine du Kidô déchue. Peut-être ce cher Yamamoto t'a-t-il parlé de moi ? On me surnomme la Sorcière aux poings d'acier, et tu verras que ce titre, je ne l'ai pas volé. Je te propose de régler ça mano a mano ''

La Sorcière au poing d'acier, rien que ça ? Komamura plissa les yeux. Son adversaire se figeait. Cette félonne préparait un sale coup...
En effet, la dénommée Makishura Ebiko bondit dans les airs, et disparut soudainement à l'aide d'un déplacement éclair. Le Capitaine de la 7e Division la sentit réapparaître derrière lui ; il la vit une fraction de seconde, la jambe pliée, prête à lui briser la nuque avec un coup de pied. Il eut tout juste le temps de se retourner de lever son poing armé pour parer le coup de pied ; celui-ci l'atteignit de plein fouet. Le gant de fer qui protégeait sa main se brisa sous l'impact ; mais sa main s'en tirait indemne. Le choc fut si violent que Komamura fut projeté en arrière, labourant le sol dallé.

Le Capitaine gronda, énervé par cette démonstration de force. Il n'allait pas se laisser faire, même si la partie Komamura devina clairement que Makishura aurait l'avantage sur lui dans ce style de combat « mano a mano », même si lui-même était très compétent en la matière. Aussi il décida de ne pas entrer dans son jeu... Quoiqu'il allait le laisser entendre.

« Si tel est ton souhait, Makishura Ebiko ! »

Komamura fléchit ses imposants genoux, et fila avec un Shunpô vers son ennemi. Il brandit son poing, et une fois devant elle, l’abattit verticalement, comme s'il voulait l'enfoncer dans le sol. Mais sans doute allait-elle esquiver et réapparaître derrière lui ou dans ses flancs, un point faible, pour le frapper à nouveau. Aussi, en même temps, il activa son Shikai pour pouvoir riposter automatiquement ! Il espérait que Makishura n'allait pas voir le spectre d'un sabre géant qui naissait au dessus de lui...
avatar
MessageSujet: Re: The Lone Wolf VS The Steel Fists Witch [Makishura Ebiko VS Komamura Sajin]
Dim 9 Fév - 2:22

Komamura Sajin plaça son poing recouvert d'un gantelet de fer devant le pied d'Ebiko pour se protéger. Initative on ne peut plus logique. Sous le frappe magistrale d'Ebiko, le gantelet fut réduit en miette ; et son propriétaire fut éjecté sur quelques mètres, mais sans tomber à la renverse.

La Sorcière ne cacha pas qu'elle fut légèrement surprise. Ce coup de pied avait brisé quelque crânes par le passé ; là il avait tout juste cassé une pièce d'armure qui lui avait semblé plutôt fragile à première vue. Bien, bien, ce loup géant était résistant, c'était exquis Mais Ebiko n'oubliait pas sa mission, en finir avec le maximum de soldat du Gotei 13. Si besoin, elle utiliserait son Kidô surpuissant.
Mas pour le moment, Komamura semblait disposait au corps à corps.

« Si tel est ton souhait, Makishura Ebiko ! » dit-il fièrement.

Et la dessus, l'animal lui fonça dessus, ses muscles en ébullition. Il s'apprêta à la frapper de son énorme main. Ce cher Capitaine entrait dans la danse ! Ebiko n'attendait que ça pour lui démontrer sa supériorité. Elle dévia le coup du capitaine avec un simple mouvement de coude. Elle se préparé à riposter...
Quand soudain, elle vit un sabre titanesque apparaître dans les airs, prêt à la faucher en deux. Ses yeux s'arrondirent, stupéfait. Si ce sabre l'atteignait, elle allait en pâtir. Au moment ou la lame gargantuesque effleurait sa peau, Ebiko se plia en deux et fit un saut arrière. Elle parvint à l'éviter, de justesse certes, mais elle l'évita quand même.

Mmmh... « Si tel est ton désir », hein ? Décidément, il ne s'était pas laissé avoir, ce Capitaine de la 7e Division. Il ne l'avait pas suivi dans sa tactique Craignait-il Makishura dans ce domaine ? La modestie n'était pas vraiment l'apanage des officiers du Gotei 13. Boarf, quelle importance ? Elle était de toute manière ici pour gagner ses combats. Elle toisa le loup bipède et lui lança :

« C'est ton Shikai ? Un peu mollasson à mon goût, Komamura Sajin. Il va falloir faire mieux que ça ! Voilà ce que, moi, j'appelle cogner son adversaire ! »

Makishura banda ses membres, et repartit à l'attaque contre l'officier géant. Mais au moment ou elle atterrit devant son torse, elle utilisa un sort de Kidô :

« Bakudô # 21 : Sekienton ! »

Elle créa alors un gros panache de fumée rouge qui la masqua totalement. Cette fumée aller emplir les yeux de son adversaire suffisamment longtemps pour qu'elle lui assène un autre coup.
Ebiko utilisa un Shunpô pour réapparaître dans le dos de Komamura. Elle contacta les muscles de ses deux bras, pour porter deux coups de poings simultanés :

« SÔKÔTSU ! »
Invité






MessageSujet: Re: The Lone Wolf VS The Steel Fists Witch [Makishura Ebiko VS Komamura Sajin]
Mer 12 Mar - 5:15

Aveuglé par la fumée poudreuse rouge, Komamura eut à peine le temps de se retourner en ressentant le reiatsu de son opposante. Il entendit avec stupéfaction Ebiko hurler :

« Sôkôtsu ! »

Pour ensuite lui flanquer ses deux poings dans le flanc. Le grand loup fut projeté dans les airs, et s'écrasa contre un mur, y creusant un gros trou. Le choc fut terrible, tout comme la douleur que ressentait le Capitaine. Il poussa des grognements de rage. L'ennemi venait de lui casser plusieurs côtes. Il comprit alors que s'il continuait ainsi, il allait mourir ; Makishura allait gagner à la longue. Il élabora une stratégie dans sa tête à une vitesse fulgurante.

« Je dois faire vite ! »

Komamura ne ramassa pas tout de suite son nodachi. Au lieu de cela, il leva et joignit son index et son majeur de sa main droite, et y produisit 6 planches d'énergie jaune. Et dans sa main gauche naquit une étrange lumière bleue... Du Kidô. C'était certes très prétentieux d'en utiliser devant une reine en la matière, mais elle allait sans doute en voir de toute les couleurs.

« Bakudô n°61 : Rikujôkorô ! »

Il envoya les traits de Kidô sur la guerrière pour l'immobiliser. Il ne prit même pas le temps de voir si oui ou non elle les avait bloqué ou repoussé ; il renchérit aussitôt en utilisant un sortilège plus spacieux :

« Bakudô n° 71 : Tozanshô ! »

L'officier fit apparaître une énorme pyramide inversée bleu clair ; c'était censé être un sort de protection, mais il l'envoya sur son adversaire. Car il avait l'avantage de recouvrir une très large zone. En fait, Sajin faisait en sorte d'empêcher Makishura de bouger le plus de temps possible pour achever sa tactique, qui nécessitait qu'elle ne fasse pas de cabrioles un peu partout. A peine ses barrières furent-elles achevées qu'il ramassa son sabre et s'écria :

« Bankai ! »

Le sol se mit à trembler. Derrière le massif Capitaine apparut un guerrier géant, carapaçonné de métal, qui reproduisait tous ses mouvements.. Il matérialisait toute sa force brute !

« Kôkujô Tengen Myô-ô ! »

Il n'aurait besoin que d'un coup pour en finir. Komamura mit toutes ses forces dans un mouvement vertical avec son bras... Dans le vide. Mais son Bankai,lui, n'allait pas faucher du vent : lui aussi abbatit son sabre titanesque. Et le Capitaine avait bien visé : il allait frapper à l'intérieur de la pyramide de Kidô,là où se trouvait son ennemie ! En frappant, l'arme de Kôkujô Tengen Myô-ô cassa la pyramide de Kidô en deux et fit en sorte de réduire en bouillie sa prisonnière.
avatar
MessageSujet: Re: The Lone Wolf VS The Steel Fists Witch [Makishura Ebiko VS Komamura Sajin]
Lun 17 Mar - 4:38

Le Capitaine géant n'en resta pas là, et répliqua bien vite au Sôkôtsu de Makishura. Elle le vit se relever et lui balancer un sortilège. C'était le Bakudô 61. Amusant. Quand les rayons arrivèrent à proximité, elle les brisa en un coup de pied en tourbillon. Mais juste après, elle vit qu'une pyramide bleue se formait autour d'elle. Elle la reconnut : c'était un le Tozanshô, le Bakudô 71. Ebiko rit à gorge déployée et railla Komamura Sajin :

"Tu vas utiliser du Kidô contre moi, la reine en la matière ? Quelle arrogance, sale bête !"

Elle pointa son doigt vers le ciel, et se prépara à défoncer cette tentative pitoyable de l'officier du Gotei 13. Elle dit d'une voix claironnante :

"Hadô # 73 : Sôren..."

Mais elle n'eut pas le temps de terminer son Kidô. Quelque chose d'autre explosa le Tozanshô. Ebiko vit, stupéfaite, un titan fait de métal se dresser devant elle. Revêtant d'une épaisse armure de samourai, il était terrifiant. Avec un tel gabarit, c'était forcément un Bankai ! Impuissante, elle ne put que le voir abattre sa gigantesque épée sur elle ; elle ne parvint pas à l'éviter, et la reçut de plein fouet.
Le coup de sabre souleva un grand nuage de poussière dans le Seireitei ; il avait d'ailleurs brisé une partie de ses bâtiments. Quand Komamura l'ôta, il dévoilà un grand cratère au milieu duquel gisait Ebiko. Elle était à genoux, appuyées sur ses bras. Elle haleta, gravement blessée. La douleur avait été fulgurante, et le coup du Bankai supposé lui avait infligé une énorme entaille tout le long du torse et laissé aussi une coupure au front. L'officier gémit de douleur, puis poussa un cri de rage. Elle releva la tête et lança  un regard lourd de haine à son adversaire. Elle cracha :

"Tu vas me le payer, abruti !!"

Elle se releva immédiatement, tendit le bras vers son ennemi et étira ses doigts. Elle récita une incantation :

"Écoute les pas qui martèlent la Terre au son du tonnerre,
Les légions courent encore vers un destin de souffrance et de guerre
Il n'y a que dans la tombe que les rêves ne sont pas,
Ne crois pas a destin, il n'est pas ce que tu crois,
Aie peur du démon, brûle ton être,
L'appel de la sauvagerie déchire ton âme !
"

Une sorte d'échafaudage apparût autour du Capitaine. C'était la structure de son sortilège. Aussitôt, de solides morceaux d'ivoires vinrent s'accumuler pour le compléter.

"Mu chūtō no juujika !"

Makishura enferma alors le Capitaine Komamura dans une grande croix à la tête brisée. C'était un sort de Kidô de son invention. Une fois que Komamura fut piégé dedans, le Capitaine Kureningu crispa sa main gauche. Alors, la croix sans tête commença à se rétrécir pour broyer son ennemi.
Invité






MessageSujet: Re: The Lone Wolf VS The Steel Fists Witch [Makishura Ebiko VS Komamura Sajin]
Mer 23 Avr - 22:06



Je quittai mon bureau après m’être assurée que l’on avait plus besoin de moi dans les locaux administratifs, je pouvais dès à présent me diriger vers les dojos. Là-bas s’entraînaient déjà de nombreux membres de notre division qui n’étaient actuellement pas en poste dans le monde réel afin de se préparer suite à l'avertissement lancé par la Division Kurenjingu. Il était de mon devoir de leur prodiguer mes conseils et de les guider afin d’orienter leur progression et de leur permettre de combler leurs lacunes de la façon la plus efficace qui soit. Il me semblait un peu étrange d’endosser le rôle de sensei alors que j’avais encore tant à apprendre moi-même, mais me pliais à cet exercice avec un grand sentiment de fierté à l’idée de pouvoir aider autrui à progresser. Sans oublier que je pouvais également retirer d’enrichissants apprentissages en la compagnie des autres membres de la treizième division. Quoi qu’il en soit, je gagnai le dojo et après quelques salutations me mit à l’ouvrage. Le temps passa sans même que je le remarque, absorbée par mon devoir. Dans l’ombre, une attaque inattendue se profilait lentement.

Le sol se mit à trembler et tous abaissèrent leur arme, cherchant autour d’eux la cause de cet inattendu phénomène. Je fronçai les sourcils, me dirigeant vers le shoji avant d’ouvrir celui-ci et de jeter un regard indigo à l’extérieur, tendant l’oreille et cherchant toutes traces de reiatsu inconnu et ou suspect. Il y avait quelques temps maintenant qu’une attaque n’avait point été menée à l’encontre de la Soul Society, mais tous demeuraient des plus prudents, parés en tout temps à devoir croiser le fer. Mes recherches ne tardèrent pas à prouver leur utilité puisque, peu de temps ensuite, de grandes poussées d’énergie commencèrent à se manifester, accompagnées du bruit de la guerre et même bientôt de fumée ça et là. Mes yeux s’agrandirent légèrement sous le coup de la surprise et mes sourcils se froncèrent, tout ceci ne laissait présager rien de bon.


Mataku. Serait-ce...?

Je me déplaçai d’un shunpo sur le toit le plus proche afin d’avoir une vue d’ensemble de la situation. Tous attendaient mes instructions et je devais être aussi informée que possible afin de prendre les bonnes décisions. Rien ne devrait être laissé au hasard et nous devions présenter une organisation méthodique, une défense exemplaire et une offensive efficace. C’est donc avec la main gauche agrippée à mon fourreau et le bras droit simplement le long de mon corps que je grimpai jusqu’à l’arête du toit sans attendre, scrutant les alentours de mes iris à la couleur de tanzanite. Plus loin à l’Est des cris retentissaient déjà, signe que certains de nos hommes avaient déjà fait la rencontre d’un adversaire et que celui-ci n’était sans doute pas risible. Nous devions réagir et au plus vite. Trois de mes collègues étaient venus se poster à mes côtés d’un shunpo également, sans oublier que plusieurs autres membres de la Jû san ban tai s’étaient approchés, l’anxiété se lisant sur leur visage, se tournant vers moi et prêts à recevoir mes instructions. Il n’y avait plus une seule seconde à perdre.


Tout le monde à son poste! Nous devons résister à cet assaut. Kajomaru-san, prenez contact avec la quatrième division afin de faire transporter nos blessés hors du champ de bataille. Kiyone et Sentarou, informez Ukitake-taicho de la situation. J’irai quant à moi prendre part aux affrontements dans les plus brefs délais.

Tous acquiescèrent avant de se séparer à l’aide de shunpo, chacun s’attelant à son affectation avec le plus grand des sérieux, prêt à tout faire pour repousser l’envahisseur. Notre honneur et celui du Gotei 13 en dépendaient maintenant. Je quittai moi-même le toit, me rapprochant de l’adversaire qui semblait le plus puissant dans les environs, accompagné du Reiatsu imposant du Nana ban tai taicho. Je me déplaçai efficacement, mais n’hésitant pas à faire un détour ici ou là le temps de communiquer de nouvelles directives aux shinigami que je croisai sur mon chemin s’ils n’en avaient pas déjà reçues. Chacun devait avoir de quoi faire car un seul homme pouvait parfois faire toute la différence dans ce genre de circonstances. Je ne ralentis guère le pas jusqu’à finalement arriver tout près du combat. J’arrivai au moment où la gigantesque épée du bankai de Komamura-Taicho s’abattit sur sa cible, pulvérisant le bakudo 71 du même coup. Un immense nuage de poussière en fut soulevé et je n’eu d’autre choix que de camper sur mes positions, me protégeant les yeux du bras droit alors que le gauche était toujours accroché à mon fourreau. Plissant les yeux, je tentai d’apercevoir ce qui se tramait afin de réagir au plus vite et de porter efficacement assistance au Taicho qui était déjà pleinement lancé dans le combat, sans lui nuire. Après tout, nous n’avions jamais travaillé ensemble et nous devrions donc nous accorder aussi efficacement que possible, notre succès en dépendait. Quoi qu’il en soit, l’ennemi réapparu, apparemment en mauvais état, bien que prête à contre-attaquer. Cette dernière débuta alors une incantation que je n’avais jamais entendue auparavant. J’ignorais quels effets cette technique allait avoir, mais il me semblait préférable de faire ce qui était en mon pouvoir afin d’en sauvegarder le Nana ban tai taicho autant que possible. C’est donc sans plus attendre que je me préparai à intervenir.


Mae, Sode no Shirayuki.

Certes, il peut être étonnant de voir que je n’utilisai pas plutôt le kîdo, mais sa propre incantation était déjà entamée. Chaque seconde était précieuse maintenant et je devais donc intervenir le plus rapidement possible, ce que la nécromancie ne m’aurait pas permis de faire si je voulais que mon intervention soit significative. Car il fallait se l’avouer, si elle avait pu résister à ce coup d’épée asséné par le bankai de Komamura-Taicho, elle ne sourcillerait même pas si je devais l’attaquer d’un classique Sokkatsui. Par la suite, c’est d’un shunpo que je me déplaçai afin d’être positionnée sur son flanc droit, à environ dix mètres, employant l’une de mes danses alors que son propre sort de kîdo commençait à prendre effet. Via l’effet de surprise et prenant en compte le fait qu’elle s’employait déjà à blesser le Capitaine, mon assaut avait bien des chances de porter ses fruits, bien que je ne me leurrais pas non plus. Elle semblait puissante et il aurait été plus que surprenant que cela suffise à la mettre hors combat. Je traçai donc quatre marques blanches dans l’air, environ à la hauteur du sol, accompagnée du tintement de grelots. Je relevai ensuite ma lame à l’horizontal, en orientant la pointe vers ma cible.


Tsugi no mai, Hakuren.

La déferlante de glace blanche quitta donc ma lame, se dirigeant à toute allure vers notre adversaire alors que, déjà, je me préparais à une contre-attaque de sa part, surveillant tout de même du coin de l’œil l’état du Nana ban tai taicho. Puis, lorsque la femme serait visible de nouveau, si elle ne m’attaquait pas directement, je prendrais la peine de me présenter à elle, lui annonçant ainsi l’identité de celle qui venait de l’interrompre, sourcils froncés et l’air sérieux.


Jû san ban tai fukutaicho, Kuchiki Rukia.



HRP:
 


Dernière édition par Kuchiki Rukia le Mar 6 Mai - 4:40, édité 1 fois
Invité






MessageSujet: Re: The Lone Wolf VS The Steel Fists Witch [Makishura Ebiko VS Komamura Sajin]
Sam 3 Mai - 19:44

(Désolé d'avoir tant tardé pour répondre).

Ça allait mal. Le Capitaine de la 7e Division n'avait pas réussi à vaincre Makishura Ebiko en un seul coup de son Bankai, comme il le faisait d'habitude. Même si elle était gravement blessée, elle réussit à répliquer. Ebiko hurla une incantation démoniaque, et le pauvre Sajin, stupéfait, se vit encagé dans ce qui semblait être une grande croix en ivoire. Il eut tout juste le temps de comprendre qu'elle rétrécissait petit-à petit et qu'elle allait l'écrabouiller. D'ailleurs, elle avait déjà commencé : Komamura poussait d'affreux hurlements en sentant la pression du sortilège de Kidô lui briser le corps.

Il força du mieux qu'il put sur ses bras contre les parois. Il allait se déchirer les muscles sous l'effort, mais il devait le faire pour survivre. Enfin, à l'aide d'énormes coups de coudes, il parvint à forer un trou et s'échapper de cette prison. Une fois dehors, il tomba à terre sous le coup de la douleur. Il avait plusieurs côtes de broyées. Du sang suintait de presque tou son corps, et il avait des difficultés monstres à respirer. Ses blessures s'étaient reportées sur Kôkujô Tengen Myô-ô, qui prenait la même posture que lui et avait d'énormes trous dans son armure.

Il leva la tête ; sa vision était horriblement trouble. Il voyait Makishura Ebiko en double tant il était sonné ; cette dernière était en train de le dominer. Il ne put s'empêcher de gronder tant il était en colère, mais du même coup il cracha du sang épais sur le sol.

"Je... ne... te laisserais pas... me vaincre, Makishura..." parvint-il à haleter.

A ces mots, il sentit soudain l'atmosphère se refroidir d'un coup. Quelqu'un utilisait un Zanpakutô de glace ! Komamura reconnut tout de suite le reiatsu de son propriétaire.

"V... Vice-Capitaine Kuchiki !"

En effet ; la sœur adoptive de son collègue de la 6e Division utilisait Sode no Shirayuki ; le plus beau Zanpakutô de toute la Soul Society ! Elle avait le courage immense d'affronter l'adversaire de Sajin, seule à seule, alors qu'elle l'avait vu mettre le Capitaine à genoux, c'était incroyable... Celui-ci murmura :

"Je déshonore mon rang, me faire aider par une Vice-Capitaine..."

Il était resté trop de temps sur le sol ! Il se releva et poussa un formidablement rugissement :

"HUUUUUUUUOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !!!"

Cette femme arrogante allait goûter à la fureur de 2 officiers du Gotei 13 ! Il bondit alors dans les airs, tenant son nodachi à deux mains. Son Bankai fit de même. Komamura plongea sur Makishura, profitant du fait qu'elle était retenue par la jeune Rukia, et lui donna un autre coup d'épée de toutes ses forces.
avatar
MessageSujet: Re: The Lone Wolf VS The Steel Fists Witch [Makishura Ebiko VS Komamura Sajin]
Lun 16 Juin - 1:07

À moitié morte, Ebiko exultait de voir Komamura se faire écraser pour être réduit peu à peu à un tas de chair sanguinolente. Ebiko n'était pas sadique, à vrai dire elle préférait tuer rapidement, mais il avait osé la malmener ainsi et ça, elle ne le supportait pas. Toutefois, le Capitaine avait encore une grande partie de sa force et de sa vigueur, il luttait contre les mur pour survivre, même s'il souffrait atrocement. Au cours de l'incantation, la Vice-Capitaine Kuchiki était intervenue, libérant son Zanpakuto d'un blanc immaculé, et projetant une vague de glace dans sa direction. Mais on ne faisait pas le coup à l'ancienne Capitaine des Nécromanciens. Sans même avoir besoin d'y réfléchir, elle matérialisa un Danku pour se défendre et arrêter le gros de l'attaque, ressentant une brise légère et froide. Néanmoins, cette diversion qui demanda du reiatsu avait détourné son attention et affaibli le Mu chuto no juujika. Finalement, le sortilège n'avait pas totalement broyé le Capitaine, mais son corps était en lambeaux, il se vidait peu à peu de son sang. Les Capitaines de la Division Kurenjingu avait eu pour ordres de ne tuer aucun Capitaine du Gotei, pas pour le premier assaut. Pourtant, les mettre hors d'état de nuire était permis, s'il se vidait de son sang ensuite, faute de traitement, ce serait à la Quatrième Division qu'il faudrait le reprocher.

Dans un état encore plus piteux que le sien, le loup-garou émit un grognement en haletant qu'il ne la laisserait pas le vaincre. Risible. Elle se demandait bien comment il comptait l'en empêcher puisque c'était, pour ainsi dire, déjà fait. Makishura n'avait plus qu'à se débarrasser de Rukia et s'en aller, cela ferait un souvenir de plus à ramener au disciple de Léana. Elle allait la tuer, d'une manière ou d'une autre, comme cette Isane Kotetsu, comme le moucheron qu'elle était. Cela serait peut-être même déjà fait si Ebiko n'était pas dans un état si lamentable.

Elle commençait à emmagasiner son énergie spirituelle pour préparer un sortilège qui vaincrait en un coup son ennemi, alors que sa barrière luttait toujours contre la vague gelée, quand le Capitaine animal attira de nouveau son attention, se faisant remarquer par un hurlement bestial. Très fier, et disposant d'un sens de l'honneur sans faille, se faire aider par moins gradé que lui avait eu pour effet de lui redonner, c'était le cas de le dire, du poil de la bête.

D'un saut formidable, il décolla et retomba dans sa direction, son Bankai faisant de même. Elle ne s'attendait pas à ce que, dans cet état, le Capitaine animal puisse relever, et encore moins effectuer une telle action. Le Zanpakuto traversa son buste de haut en bas, laissant gicler une belle pluie de sang.

Tombant à la renverse, Ebiko vit son Danku, devenu écran de glace, voler en éclat, la déferlante gelée continuer son chemin ainsi que Kôkujô Tengen Myô-ô prêt à s'écraser sur elle.

C'était la fin, la Capitaine n'en revenait pas. Elle s'était fait vaincre par des Officiers du Gotei 13, ce Gotei qu'ils ne cessaient de décrire si faible. Non, elle ne le permettrait pas, qu'importe les conséquences sur l'espace-temps, elle se servit de l'énergie déjà accumulée et incanta aussi vite que possible.

« Jikanteishi ! »

Un carré de lumière entoura la zone dans laquelle ils se trouvaient et tout se figea. Makishura haletait, elle se releva avec peine et s'éloigna de la zone d'impact. Rassemblant ses forces pour reprendre un peu de prestance, elle dissipa son sortilège. Les deux loyalistes ne se seraient rendus compte de rien, pour eux, elle aurait complètement disparu de sa place précédente, se serait téléportée. Le temps reprit son cours et le Bankai s'écrasa sur le sol, détruisant une bonne partie de la zone aussi bien par son poids et son élan qu'avec son arme. La vague gelée le percuta, mais elle avait été bien amortie par le Danku. Tant pis, cela ferait tout de même des dégâts répercutés sur le Capitaine. La Sorcière aux Poings d'Aciers lâcha quelques mots, quand ses adversaires l'eurent retrouvée du regard.

« Ne croyez pas m'avoir vaincue. Komamura, je t'aurais réduis en bouillie sans l'intervention de cette Vice-Capitaine, et elle n'a pu me surprendre que parce que tu m'avais mise mal en point. Cela prouve bien l'infériorité du Gotei 13, dont les Capitaines ont besoin d'aide pour  gagner face à ceux de la Division Kurenjingu. Nous avions pour ordre de ne pas vous tuer de Capitaines pendant cette bataille, mais comptez sur moi pour vous vaincre définitivement à notre prochaine rencontre, si vous survivez d'ici là. »

Elle disparut d'un Shunpo, s'engouffrant dans les égouts et rejoignant un passage secret menant au Palais Souterrain. Là-bas, elle s'y écroula et cracha du sang. Quelques infirmiers, laissés de garde, lui apportèrent les premiers soins mais guère plus, de quoi la maintenir en vie jusqu'au retour du Purificateur expert en soins.

Elle l'attendit un moment, ses auxiliaires l'apostrophèrent à son arrivée.

« Capitaine Chujitsuna, la Capitaine Makishura est dans un état critique ! »

Il s'approcha d'elle, et soupira en la regardant.

« Désolé, j'ai eu deux-trois détours à faire. Je reviens tout de suite. »

C'est alors qu'elle parvint à identifier ce qu'Hikari était en train de porter : Toshiyoki Ukitake, dans un état encore moins enviable que le sien. Elle se demanda ce qui avait bien put lui arriver alors qu'Hikari sortait de sa chambre pour l'emmener dans une autre salle. Il revint et enfila des lunettes, regardant brièvement ses blessures. Il les referma rapidement, convenablement, mais pas de manière parfaite ou aussi appliquée que d'habitude.

« Excuse-moi, mais je dois traiter Toshiyoki en urgence. Je pense que le pronostic vital est engagé, je reviens vers toi après pour finir ça correctement ! Elle opina du chef et Hikari lui subtilisa le brassard qu'elle avait pris sur le cadavre de la Vice-Capitaine de la Quatrième Division. Et merci pour le cadeau, je vais en avoir besoin ! »

Et il quitta la salle, laissant Ebiko à sa douleur, la gêne des cicatrices fraîchement et rapidement refermées ainsi qu'à sa frustration.
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: The Lone Wolf VS The Steel Fists Witch [Makishura Ebiko VS Komamura Sajin]






Sujets similaires

-
» (M/FAMILY) MARTIN FREEMAN + Lone wolf
» Lone Wolf - Rpg Lupin
» Présentation de LoneWolf
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» [Rapport 1500pts] Chaos de Dan VS Crimson Fists de Tarkand
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération