The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  



The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]

Hikari Chujitsuna

_________________
Division Kurenjingu

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
82/100  (82/100)
Points:
0/100  (0/100)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Mar 24 Déc - 20:11


Enfin, enfin le Jour Promis était arrivé ! Après près d'un millénaire d'attente, une suite de siècles presque aussi ennuyeux les uns que les autres, le Jour de la Purification était venu ! Hikari jubilait, il devait s'occuper, absolument, sinon il ne pourrait s'empêcher de lancer l'attaque plus tôt que prévu. Il commença par laver son corps et son uniforme du sang de Chojiro, raccommodant ses vêtements en quelques habiles coups d''aiguilles. Une fois qu'il fut rhabillé, il remarqua qu'il avait toujours le brassard de vice-capitaine du défunt... et une idée lui vint. Il le ceignit soigneusement à son bras gauche avant de rejoindre la salle commune.

Les soldats s'écartant sur son passage, il grimpa finalement sur une table, se racla la gorge et commença un nouveau discours d'une forte et claire.

« Mes amis ! L'heure, notre heure, est venue ! Le Gotei doit être en train de trembler de peur, il met probablement en place un plan de défense bancal que nous avons déjà prévu il y a des années ! J'ai volé au-dessus, je l'ai surplombé, je peux vous assurer qu'il est en tout points identique à celui que vous avez connu ! Pendant ces mois, ces années, ces décennies, ces siècles de réclusion je suis certain que vous avez eu le temps de vous le visualiser des centaines, que dis-je, des milliers de fois ! Vous vous êtes imaginés arpentant ses rues si bien que vous connaissez les moindres détours par cœur ? Eh bien il n'a pas changé ! Ces chemins que vous voyez en rêve vous allez pouvoir les arpenter physiquement, vous qui en connaissez les recoins mieux que ses habitants ! Avant le départ je veux vous rappeler une chose, une guerre n'est pas que physique ! Elle est aussi psychologique ! Et quoi de mieux pour briser mentalement ses ennemis que de mettre à mal ses symboles ? Léana et moi avons vaincu le Capitaine-Commandant et l'avons soulagé d'un de ses bras, j'ai tué son vice-capitaine ! Le Seireitei doit déjà être ébranlé ! Vous voyez cet emblème accroché à mon bras ? C'était le symbole des fonctions de feu Sasakibe Chojiro ! Je l'arbore fièrement tel un trophée ! Comprenez-vous ? Si vous parvenez à tuer un officier majeur ôtez lui son haori ou bien son brassard ! Si ces distinctions vous semblent trop lourdes à porter, que vous craignez des représailles que vous ne sauriez gérer ou bien que cela ne vous intéresse pas, ne vous gênez pas pour me les apporter ! C'est avec joie que je les porterais en votre nom pour me faire l'avatar de votre victoire et de notre provocation envers le Gotei ! Sur ce, camarades, que la vague de la Purification rase le Seireitei ! »

Tous les soldats avaient salué la fin du discours et le début des hostilités par un hurlement et chacun avait commencé à se diriger vers son poste. Hikari mena son groupe ni rapidement ni lentement et fit s'infiltrer ses hommes non pas à la manière forte mais par les chemins conventionnels, c'est à dire les échelles qui menaient à la surface. Alors que tout le monde se dispersait il sentit exploser le reiatsu de Léana, il n'allait pas faire de même. Au contraire, il ne souhaitait pas attirer un Capitaine immédiatement. Dissimulant sa pression spirituelle, il commença à se faufiler discrètement dans les rues de manière à passer inaperçue. Son passage à propos de l'extermination des gradés n'était pas dépourvu de sens à ses yeux et il était en train de traquer les vice-capitaines. Rien de mieux pour déstabiliser leur unique supérieur dont il devait être très proche et leur faire perdre le contrôle.

Après une dizaine de minutes, alors que les combats faisaient déjà rage : on pouvait entendre des cris, des explosions, le son caractéristique des lames s'entrechoquant, sentir les reiatsu se libérer, il tomba finalement sur ce qu'il recherchait. L'homme était en retrait, menant plus ou moins ses troupes et portait un brassard... il était difforme, en sur-poids, laid, répugnant... c'était à n'en point douter Oomaeda Marechiyo, le Ni Ban Tai Fukutaisho.

« Hey le gros, on a les boules et on se planque derrière ses subalternes ?
-Qui tu traites de gr... Attend... t'es... t'es... ce... celui qui...

Il s'était retourné, énervé et avait soudain pâlit en voyant le haori du purificateur, lequel avait son caractéristique sourire agaçant, assuré et moqueur. Il voulait aussi certainement dire qu'il avait reconnu celui qui avait vaincu le vice-capitaine Sasakibe, probablement que les Capitaines avaient fait diffuser des portraits-robots des deux intrus.

-Eh bah qu'est-ce qui t’arrive, t'as des problèmes de diction aussi ? Tes lèvres sont trop grasses pour articuler correctement et ça te fait bégayer ?

Piqué au vif, il reprit du poil de la bête et dégaina son zanpakuto.

-Peuh, tu as l'air bien chétif ! Tu as dû vaincre le vice-capitaine Sasakibe par chance en le prenant par surprise et avec l'aide de l'autre ! Je vais te réduire en miettes ! Écrase, Gegetsuburi !

Le fléau d'arme remplaça la lame de l'hideux personnage qui se jeta sur le Capitaine Kurenjingu pour l'abattre violemment sur ce dernier... sauf que l'imposante masse ne rencontra que le sol. Hikari avait évité d'un saut en arrière et par un pas en avant il s'était retrouvé sur l'arme encastrée au sol.

-Pas mal du tout, mais si tu veux mon avis tu devrais te lancer toi plutôt que ton Gegetsuburi, t'es plus lourd ça devrait faire plus mal !
-Ta gueule connard ! S'était écrié le vice-capitaine, vexé, en relevant brusquement le bras pour faire s'élever la boule à pics sur laquelle le Chujitsuna jouait les équilibristes.

Celui-ci s'était retrouvé lancé dans les airs et avait lâché un sobre mais enjoué « Wouhou ! » comme si ce vol plané l'amusait, avant de se réceptionner sur l'épaule du gros officier, figé sur place.

-Tu dis que j'ai battu Chojiro grâce à Léana et uniquement en l'ayant par surprise... mouais pas tout à fait. On t'as pas dit que je l'ai battu en solo... sans même sortir mon Shikai alors qu'il avait libéré son Bankai ?

Il put sentir le corps du vice-capitaine se crisper. N'avaient-ils pas été mis au courant pour en pas être trop impressionnés ou bien cet imbécile avait-il oublié ce passage, n'y croyant guère.

-M'enfin... contre toi j'aurais même pas besoin de sortir Boko.

Ne se tenant plus que sur une jambe, l'agaçant Capitaine donna un violent coup de pied à l'arrière du crâne du lieutenant, le faisant tomber au sol alors que lui même s'écartait ensuite pour ne pas être entraîné dans la chute.

-Allez, chiale pas tout de suite. On va jouer, si t'arrives à me porter un seul coup j'te laisse la vie sauve et je quitte le champ de bataille !
-Sé... sérieux ?
-Parole de traître ! Rétorqua Hikari avec ironie.
-Tu vas voir ! Si je te porte un seul coup tu seras bien obligé de le quitter de toute façon !

Oomaeda se mit alors à enchaîner les coups avec son arme, coups qu'Hikari se contentait d'éviter en reculant, parfois in extremis mais il était difficile de savoir si c'était pour donner l'illusion qu'il y avait du challenge ou bien si c'était réel.

-Ohlala, t'as du mal quand même ! Tu dois pas être super bon au Tap'Taupes toi !

Les coups ne perdaient pas si rapidement que ça de leur puissance, il y avait peut-être une raison au rang de cet homme, son bras ne se fatiguait pas malgré les coups à répétitions donnés par son arme imposante. Le purificateur sentait toutefois où il voulait le mener, les coups se ressemblaient et tombaient dans une espèce de routine. Il y allait bientôt y avoir un rebondissement.

-Ahah ! Imbécile ! Je sais me servir du kido aussi ! Oukasen !

Hikari avait fait un pas vers l'avant pour saisir le bras tirant le sortilège et le dévier pour que le sort passe juste à côté de sa tête, provoquant une grimace ahurie de la part de l'aîné du clan Marechiyo.

-C'est toi l'imbécile, même si je l'avais deviné ça aurait peut-être était plus malin de le dire après...

Hikari avait ensuite saisit l'homme par le col pour le plaquer violemment contre un mur.

-Ouah, j'ai presque eu du mal à te soulever à cause de ton poids, bravo ! Il prit ensuite un air à peine plus sérieux mais d'autant plus effrayant. C'est les types comme toi qui me dégoûtent. Ni Ban Tai Fukutaisho, un gros porc dans ton genre ? C'est bien ça qui rend le Gotei dégueulasse... J'ai même pas besoin d'un sort niveau dix pour te battre. Il reprit ensuite son expression taquine et provocatrice. Mais c'est qu'il est costaud ce mur pour avoir résisté à l'impact avec toi ! Je me demande qui gagne entre lui et ta tête !
-Non... non... non !

Hikari tendit deux doigts devant le visage de l'officier.

-Hado numéro un, Shiyou.

L'onde de choc eut lieu et la tête d'Oomaeda se fracassa contre le mur qui se brisa. Le purificateur lâcha le vice-capitaine qui tomba au sol.

-Oh ! Match nul, plutôt classe comme baroud d'honneur ! »

Le meurtrier délesta le cadavre de son brassard qu'il ceignit à son bras droit et dissimula une nouvelle fois son reiatsu pour prendre la poudre d'escampette avant que Soi Fon n'arrive précipitamment en constatant la disparition de l'énergie de son bras droit... si tout du moins elle arrivait à mettre un terme à un éventuel combat auquel elle participait.

Continuant sa balade dans le Seireitei il constata avec amusement qu'il avait le brassard de la première et de la seconde division.

« J'le fais dans l'ordre ? Ca serait marrant que je tombe sur le lieutenant de la troisième division !

Mais le sort en fit autrement, il croisa un homme plutôt baraqué au détour d'une allée du Seireitei. Il combattait vaillamment contre les soldats purificateurs et en avaient déjà défaits un certain nombre. Hikari resta dissimulé et put le voir vaincre ses ennemis, se retrouvant momentanément seul. Il prit une gorgée d'une gourde à sa ceinture, que le soigneur savait contenir du saké. L'homme n'était autre que Tetsuzaemon Iba, le vice-capitaine de la septième division aux lunettes noires. Son Shikai était libéré.

-Bon... au suivant.
-Pas besoin de chercher, le suivant est tout indiqué ! S'exclama le Chujitsuna en sortant de sa cachette.
-Toi... Il vit le second trophée du Capitaine. Alors tu as aussi eu Oomaeda.
-Bien vu ! Et moi qui croyait que les lunettes c'était parce que t'étais aveugle !

Iba se savait habile et avait confiance en ses capacités, mais il savait aussi jauger un ennemi et se rendait compte que celui-ci n'était pas de son niveau. Il tenta de battre en retraite mais un vif shunpo de son opposant l'interrompit.

-Allez, t'es meilleur que l'autre je suppose. Je peux me battre presque sérieusement non ? Demanda sans attendre de réponse Hikari en dégainant Boko.

Les coups commencèrent à s'échanger, le purificateur se rendit bien vite compte que le vice-capitaine faisait émaner de lui bien plus de reiatsu que nécessaire.

-Qu'est-ce que tu fais ? C'est un genre de SOS ? Tu sais, si je ne m'abuse, ton Capitaine est déjà aux prises avec un de mes collègues... comme la plupart des officiers qui pourraient t'aider d'ailleurs !

Iba se propulsa alors en hauteur pour retomber lourdement sur l'agaçant personnage en abattant son épée avec toute la puissance possible. Sa cible planta Boko dans le sol et sortit Shoheki de sous sa langue pour parer en tenant la garde d'une main et l'extrémité du Zanpakuto de l'autre, il plia les coudes et les genoux sous l'impact. Un sourire barra le visage d'Hikari alors qu'il relevait la tête pour avoir le faciès dans l'angle de celui de Tetsuzaemon. Il prit alors une voix exagérément grave.

-Oh j'ai compris t'es un homme un vrai toi ! T'as des muscles, une voix grave et des poils ! Tu joues les Bad Guy en picolant et en mettant tes lunettes noires ! Son timbre vocal redevint normal. Laisse-moi rire, tu tapes comme une fillette !

Usant toute la détente possible au niveau de ses jambes, le tueur en série place un coup de pied au niveau de l'estomac du vice-capitaine pour l'envoyer valser quelques mètres plus loin. Celui-ci se réceptionna sur ses pieds et se mit en garde.

-Je reconnais que t'es un dur à cuire. Tu fais partie de ceux qui pourraient appartenir au Gotei dont je rêve... dommage que tu sois trop loyal. Il rengaina Shoheki sous sa langue et reprit Boko, à deux mains cette fois. Allez pour la peine... promis, je vais te tuer comme un homme.

Il s'élança d'un Shunpo, lame droit devant lui. Iba para mais d'un rotation du pied droit Hikari tourna sur lui-même pour dévier le zanpakuto ennemi et, une fois un tour complet effectué, planter le sien dans l'abdomen de son opposant et donner un vif coup latéral pour l'extraire de son corps, tranchant le cœur au passage dans une véritable frappe chirurgicale. Le vice-capitaine s'écroula. Le purificateur respirait un brin plus rapidement qu'à l'accoutumée.

-Eh bah dis donc, c'est que tu m'as fait suer un peu ! Dit-il en rengainant Boko. Mais t'as oublié un détail... Il prit le brassard et le mit à son bras gauche, juste sous celui de Chojiro. Le Bad Guy ici, c'est moi. Conclut-il en mettant les lunettes de l'homme sur son nez et en buvant à sa gourde.

Une fois qu'elle fut finie il la jeta plus loin.

-Et un, et deux, et trois zé-ro ! »

Continuant sa traversée, il arrive aux abords de la zone gardée par la cinquième division. Il déambulait toujours de manière furtive, ce qui lui donnait un tantinet un air d'agent secret grâce aux lunettes de sa dernière victime.

Il sentit soudain un pic d'énergie étranger dans son dos et se retourna pour voir un Soren Sokatsui parfaitement exécuté foncer dans sa direction. Un sourire, encore un, étira ses lèvres alors qu'il tendait le bras pour matérialiser un Danku après avoir incanté à la vitesse de la lumière. Il ne s'ennuyait définitivement pas, une guerre était beaucoup plus excitante qu'un entraînement surtout sur un terrain de jeu si immense. Les langues de feu percutèrent son bouclier et vinrent le lécher durant une bonne dizaine de secondes avant de dissiper, pour le coup Hikari aurait été ébloui sans les lunettes de soleil. Une fois ceci fait il put contempler le visage déconfit de la vice-capitaine Hinamori et applaudir.

« Magnifique ! Sublime ! Si cela avait été à peu près n'importe qui d'autre que moi cela aurait été un  succès ! Belle embuscade, un reiatsu correctement dissimulé, juste à la bonne distance pour que je ne repère l'assaut qu'au dernier moment. Peut-être que si tu avais attaqué un peu plus près je n'aurais pas pu créer mon bouclier à temps ! Tu as toutes mes félicitations ! J'en regretterais presque de devoir mettre fin à ta vie !

L'instant d'après il n'était plus là, après un shunpo aussi véloce que possible il s'était retrouvé juste au-dessus de la jeune fille, un peu à gauche, et lui avait donné un violent coup de pied au niveau des cervicales pour la catapulter au sol, juste devant le mur que lui-même longeait auparavant quand elle l'avait attaqué. Il se réceptionna sur un toit.

-Tu l'as mérité, laisse-moi te montrer mon propre Soren Sokatsui à pleine puissance... Masque de Sang et de Chair, Toute Création, Battement d'Ailes, Ô Vous qui Portez le Nom d'Hommes. Sur le Mur d'une Flamme Bleue, Inscrivez un Double Lotus. Dans les Abysses du Brasier, Attendez dans les Lointains Paradis. Hado numéro soixante-treize : Soren Sokatsui ! »

Les flammes azurée s’échappèrent de ses paumes dans un rayon meurtrier qui allait rencontrer et réduire en cendres la demoiselle d'un instant à l'autre...


Dernière édition par Hikari Chujitsuna le Mer 2 Avr - 17:18, édité 2 fois
Toshiro Hitsugaya
Shinigami de la 10ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
74/100  (74/100)
Points:
0/0  (0/0)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Jeu 26 Déc - 1:04

Assourdissante, l’alerte tira Toshiro de ses pensées. CA avait commencé. Il était encore en train de penser aux conséquences qu’aurait la mort d’un des vices-capitaines les plus importants, le plus ancien du Goteï, sur le moral des combattants aujourd’hui. Il ne put prendre le temps d’aller chercher son haori au fond de sa penderie, il eut tout juste le temps d’empoigner son zanpakuto, déjà prêt.

A peine sorti de ses quartiers, il se retrouva face à deux des envahisseurs, qui venaient d’après leur odeur tout juste de sortir des égouts. Ils avaient le visage très pâle, comme s’ils n’avaient pas vu le soleil depuis de très longues années. Une preuve supplémentaire que la cache des rebelles se situait sous terre. Le premier donna un coup d’estoc de son épée vers le visage de Toshiro, qui esquiva l’attaque sans difficulté. Il empoigna le poignet du soldat, le tordit dans son dos jusqu’à entendre un craquement sec, avant de l’envoyer valser sur l’autre soldat. Il prit alors le temps de dégainer Hyorinmaru, et, en deux rapides coups, mit fin à deux vies. Il n’aurait pas de pitié pour ses ennemis, le message était clair. Sans plus attendre, il se mit en quête d’un officier ennemi dans sa division, comme ses ordres le voulaient. Mais il ressentit un puissant reiatsu dans la division voisine, la 5ème. Et celle d’Hinamori. Dans ses fluctuations de pression spirituelle, il sentit le pic caractéristique du lancement d’un Kido. Elle était donc déjà en plein combat ?

D’une série de vifs shunpos, il se dirigea vers elle. Il ressentit le reiatsu inconnu croitre en flèche, signe de la préparation d’un Kido par l’adversaire de Momo. Il se dépêcha, poussé par la panique.

-Siège dans le ciel gelé, Hyorinmaru !!!

D’un dernier shunpo, il se plaça juste devant Hinamori et commença à condenser en glace l’air autours de lui, mettant toute sa puissance afin d’arrêter le Soren Sokatsui de l’inconnu. Une fois la vague passée, la glace s’effondra, révélant un Toshiro soufflant et une Momo stupéfaite.

Hitsugaya fut premièrement choqué devant l’individu, par les trois brassards qu’il portait au  bras. Ceux de ses victimes : les lieutenants de la 1ère, 2ème et 7ème division. Nul doute qu’il voulait ajouter celui d’Hinamori à sa « collection ». Il arborait ses nouveaux brassards tels des trophées. Un homme primitif, pensa Toshiro. Et homme est un bien grand mot…

-Je vois que tu aimes attaquer les plus faibles que toi.... Prend des adversaires à ton niveau, espèce de lâche !!

La voie de Toshiro était pleine de haine non-dissimulée, son regard aussi. Chaque seconde décuplait sa haine et son dégout envers la personne en face de lui. Il voulait le pourfendre, le tuer avec violence. Il allait toutefois étudier plus en détails son adversaire. Il se tourna en premier lieu vers Hinamori.

-Momo, recule s’il te plait, je ne pense pas que tu sois de taille pour l’affronter.

Puis, se retournant vers l’envahisseur :

-Qui es-tu ?

Il avait lancé cette parole comme un crachat, voulant extérioriser tout son dégout.  Il attendit une réponse, le regard haineux.
Hikari Chujitsuna

_________________
Division Kurenjingu

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
82/100  (82/100)
Points:
0/100  (0/100)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Jeu 26 Déc - 2:21

Une poignée de secondes avant que son sort n'atteigne sa cible, Hikari sentit et entendit la libération d'un zanpakuto. Se concentrant, il put distinguer brièvement une silhouette s'immiscer entre son sortilège et sa cible puis son sort rencontrer ce qui n'était visiblement pas un corps sans réaction, un obstacle pour faire clair. Ledit obstacle se révéla être un bouclier de glace, lequel se brisa bien vite  pour offrir au purificateur la vision d'un homme d'apparence jeune, très jeune, et haletant ; il venait de protéger la vice-capitaine.

Rien qu'en voyant ses pouvoirs, il n'était pas bien compliqué de deviner, malgré l'inexplicable absence de haori, qu'il s'agissait du Capitaine Toshiro Hitsugaya de la dixième division, mais les rapports d'espionnages que la Division Kurenjingu effectuait depuis toujours étaient beaucoup plus précis que cela et son physique confirmait l'identité du garçon. Toutefois, Hikari excellait dans l'art de la provocation et trouvait follement amusante l'idée de jouer sur un quiproquo imaginaire aussi bien pour agacer son adversaire que pour lui faire penser à essayer de tirer avantage de ce faux manque d'informations. Que le gamin aux cheveux incolores se laisse prendre ou pas n'était de toute manière pas important.

Celui-ci semblait d'ailleurs relativement choqué par les distinctions volées qu'il arborait, comprenant par là la défaite des seconds plus haut gradés du Gotei. Le prenait-il pour un rustre ou comprenait-il la subtilité stratégique et psychologique de la chose... si c'était le premier cas, c'est qu'il était tombé dans le piège de ladite stratégie.

« Je vois que tu aimes attaquer les plus faibles que toi.... Prend des adversaires à ton niveau, espèce de lâche !

Le dégoût et la haine étaient presque palpables tant ils étaient intenses et allaient crescendo. Ca ne fit qu'accentuer le sourire du Capitaine Kurenjingu qui rétorqua d'un ton outré :

-Attaquer les plus faibles ? Mais que nenni, comme tu peux le voir je ne m'en suis pris qu'aux plus valeureux adversaires que j'ai croisé ! Je suis prêt à jurer sur mon zanpakuto que je n'ai pas tué un seul officier ou soldat si ce n'est ceux dont je porte les brassards... j'imagine qu'ils étaient forts et valeureux puisqu'ils faisaient partie du top 26 du Gotei 13... C'est dur de rencontrer des ennemis à mon niveau tu comprends, tu saurais pas où je peux en trouver ?

J'imagine qu'il est inutile de préciser que c'était le début de la mascarade et qu'il insinuait par là qu'il ne reconnaissait pas le jeune homme comme un Capitaine et que même si c'était le cas il le jugeait comme plus faible que lui ?

Il demanda à la vice-capitaine de se mettre à l'abri. Hikari n'allait pas l'en empêcher, ce n'était pas son genre de frapper sur un ennemi à terre alors qu'un autre était bien portant et le défiait, surtout si ce dernier était Capitaine. Il pourrait bien reprendre sa chasse au brassard plus tard... un haori valait plus de points d'ailleurs.

La colère et la répugnance franchirent un nouveau palier quand le purificateur fut questionné sur son identité, il ôta les lunettes noires d'Iba pour les ranger dans une poche intérieure et regarder avec gaieté le Capitaine en herbe.

-Eh bah tiens, t'es bien le premier à me demander mon nom et c'est pas faute de leur avoir laissé le temps ! A part à la gente demoiselle derrière toi, j'en conviens, mais je ne pensais pas avoir le temps de tergiverser au vu de ses compétences ! … peut-être qu'ils ne considéraient pas que ce genre de blablas avaient de l'importance sur le champ de bataille. Peut-être que mon identité ne les intéressait ou bien que pour eux je n'étais déjà qu'un futur cadavre. A moins que mettre un nom sur un ennemi ne soit de trop, c'est déjà le rendre un peu humain, comme soi-même ! En faire simplement un démon sans nom, une chose qu'on appelle adversaire, doit simplifier la tâche pour le tuer de sang-froid... Enfin, c'est pas le moment de philosopher là-dessus n'est-ce pas ? T'es pas là pour ça j'imagine.

Un poing posé sur la hanche, laissant l'autre bras ballant, c'est donc avec une pose relativement décontractée qu'il se présenta finalement.

-Je suis Hikari Chujitsuna, Capitaine Kurenjingu et ancien lieutenant de la quatrième division, mais ça doit pas te dire grand-chose vu qu'on m'a condamné au Nid des Asticots alors que t'étais même pas né ! Au passage, t'en fais pas j't'épargnerai la provoc' bas de gamme du genre « Eh bah qu'est-ce que tu fais là petit, t'as perdu ta maman ? ». 'fin bref, belle performance d'avoir arrêté mon Soren Sokatsui ! Pour avoir fait ça, dire à une vice-capitaine de battre en retraite et prétendre être de taille à m'affronter.... tu dois être quoi, troisième siège ? Avec un niveau de lieutenant peut-être ? Même avec ça faut que je te dise... t'es pas de taille, je porte pas un haori pour rien. Devant cette grande preuve de vaillance et de fraternité je peux te laisser partir avec l'autre fille, j'lui ai peut-être un peu abîmé la nuque. Avec tout le chemin que j'ai parcouru je devrais bien finir par tomber sur un Capitaine. T'en dis quoi ? Au fait, si ça t'amuses présente-toi aussi tant qu'à faire !»

Un choix factice, au vu de la répulsion profonde qu'Hitsugaya avait à son égard il allait probablement l'attaquer soit par conviction ou par méfiance. L'argument de la blessure de sa protégée avait une mince chance de faire mouche, mais elle semblait encore en bon état et il devrait penser qu'il ne risquait rien à ne pas l'emmener en urgence chez des soigneurs. Et puis... un Capitaine digne de ce nom, plein de vigueur, de fougue et de zèle, devait se dire qu'il allait vaincre le vilain et lâche envahisseur plutôt rapidement non ?
Toshiro Hitsugaya
Shinigami de la 10ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
74/100  (74/100)
Points:
0/0  (0/0)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Sam 28 Déc - 12:23

Sa haine était intense, jamais un individu n’avait autant dégouté Toshiro Hitsugaya. Cet inconnu se mit à parler, longuement, une argumentation bidon pour expliquer le choix de ses cibles. Ce personnage donnait de plus en plus envie de vomir au loyaliste. Quelque chose piqua toutefois son attention. Il lui demanda effectivement s’il ne savait pas où trouver des capitaines. Il n’avait donc aucune idée de qui il était ? Pas que Toshiro se croie particulièrement célèbre, mais l’ennemi devait bien avoir quelques informations au sujet du Goteï et de ses représentants les plus puissants… Ou alors il jouait la provoque, l’ayant reconnu mais jouant sur l’absence de Haori, ou alors il ignorait réellement qui il était. Le jeune capitaine tenta de jouer le jeu, voyant ce que pourrais apporter une situation où l’ennemi ne savait pas qui il était. Et s’il jouait la comédie, et bien tant pis.

Mais une pique fit mouche dans l’esprit de Toshiro : l’inconnu tergiversa sur la fonction d’un nom sur le champ de bataille. Un nom n’était-il pas la pour humaniser l’adversaire, comme il disait ? Hitsugaya se contredirait donc, en pensant que son ennemi était un monstre. En plus de le dégouter, le shinigami l’irritait.

Il se présenta finalement : Hikari Chujitsuna. Ce nom ne disait rien au capitaine de la 10ème division, ce qui était normal d’après le rebelle. Enfin il proposa à Hitsugaya de s’en aller. Il est vrai qu’Hinamori était blessé, mais ça ne semblait pas bien grave. Il faudrait juste un peu déplacer le combat si on s’approchait trop d’elle. Pour finir, Hikari invita le jeune capitaine à se présenter. Il n’allait pas le faire, cela lui retirerait un potentiel effet de surprise sur son niveau.

Hitsugaya n’allait donc pas hausser le niveau directement, il allait faire le minimum, aussi bien en attaque qu’en défense, pour tenter de surprendre son adversaire au moment opportun. Et qui sait, en imaginant que ce Chujitsuna sache réellement qui il était, allait-il quand même voir ses estimations sur le niveau de son adversaire à la baisse ?

La plan de bataille était prêt, il fallait maintenant l’exécuter. Sans prendre la peine de répondre, Toshiro se lança à l’attaque, et envoya une frappe modérément puissante, avant de prendre la parole :

Je serais ton adversaire, en vengeance des vices capitaines que tu déshonore en portant leurs brassards!

Hitsugaya le savait, trop parler c’était ouvrir des portes à l’adversaire, qui savait magner la parole comme un lame acérée.
Hikari Chujitsuna

_________________
Division Kurenjingu

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
82/100  (82/100)
Points:
0/100  (0/100)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Dim 29 Déc - 4:08

Hitsugaya n'avait pas ou que peu hésité avant de partir à l'assaut sans se présenter. Son coup, sans manquer de vigueur, était plutôt mauvais pour un soldat de son rang ; il aurait pu être bien plus rapide, puissant et précis. Le cadet des Capitaines jouait donc la carte du mensonge, il devait toutefois avoir des doutes sur l'absence cruciale d'informations d'Hikari. Restait donc à savoir qui serait le plus retors des deux.

Le coup avait donc été facilement paré, et avec Boko. La parade était en général réservée à Shoheki, mais il ne souhaitait pas le dégainer tout de suite et certainement pas pour une attaque si faiblarde. Le coup fut suivit d'une remarque sur la vengeance de l'honneur des vice-capitaines vaincus et blablabla !

« Comme il est mignon ! Tant de courage ! De répartie ! De sens aiguisé de l'honneur et de la justice ! Et pourtant il ne prend même pas la peine de se présenter alors qu'il était le premier à poser la question. Bah, ça doit être les hormones, on est tous passés par là ! Je comprends mieux pourquoi tu veux sauver la jolie demoiselle petit galopin ! Avait-il dit d'un ton plein de sous-entendus avant de se mettre à parer sans difficulté les nouveaux assauts du mioche qui devait être piqué au vif ou bien ne pas avoir envie de traîner en bavardages... ou les deux en fait. Malheureusement pour lui, s'il continuait son petit rôle de simple troisième siège il n'allait pas pouvoir empêcher le purificateur de parler. C'est donc en reculant au fil des attaques qu'il continua sa réplique, le sourire aux lèvres. Puis bon, j'les déshonore pas tellement ! Je reconnais qu'ils étaient de vaillants adversaires ! Sinon j'aurais pu découper leurs corps en morceaux et en faire un jeu de piste, les crucifier nus, les décapiter et me balader avec leurs têtes à ma ceinture... ou encore des trucs un peu plus dégueus et puérils comme leur pisser dessus... mais bon j'aurais dû pas mal boire avant. Surtout pour le premier là, tu sais, le gros ?

Sur ce mot, Hikari avait paré le coup de manière plus ferme, prenant bien appui sur le sol pour stopper la marche arrière. Pourquoi ? Parce qu'ils arrivaient au bord du toit et que le purificateur n'était pas fan des chutes de Vidéo Gag, surtout en plein combat contre un Capitaine.

-Allez, tu m'es sympathique. Je vais pas jouer avec toi et plutôt te prendre relativement au sérieux. Vois ça comme du respect, ça veut dire que je vais t'expédier rapidement !

Il prit cette fois l'offensive, ne faisant pas le moins du monde mine d'y aller doucement avec le Capitaine sous prétexte qu'il se faisait passer pour plus faible qu'il n'était. Il faisait donc reculer Hitsugaya à l'aide d'amples et puissants coups de zanpakuto, pas trop lents non plus, sans se départir de son sourire pour rester dans son rôle du type se sentant totalement supérieur à son adversaire. Il n'en laissait donc rien paraître mais n'oubliait pourtant à aucun moment que le garçon face à lui était Capitaine, il était donc constamment sur ses gardes prêt à répliquer en cas de réplique digne du véritable niveau de son adversaire. Même si, à vrai dire, il ne comptait pas lui laisser le temps de faire ainsi pour l'instant.

-Avec un peu de chance, et je me doute que t'en as plein en stock, tu vas même peut-être survivre ! Puis bon après tu vas nous faire un bon truc d'envie de vengeance et d'honneur pour me retrouver et prendre ta revanche après un power-up hein ? C'est ce qui se passe dans ta tête d'ado j'parie ! A moins que tu penses encore pouvoir gagner maintenant ? T'es mignon tu sais, mais bon comme j'ai infiniment plus d'expérience que toi dans la vie je vais me la jouer moralisateur. Il faut savoir être lucide vis-à-vis de soi-même et des autres. Reconnaître sa faiblesse n'est pas un tort au contraire !

Arrivant à l'autre bord du toit il effectua un petit saut combiné à un rapide tour sur lui-même pour abattre violemment Boko sur Hyorinmaru et projeter Hitsugaya vers le bas de l'édifice. Il faisait tout pour garder cette hauteur, comparé à son ennemi, afin de donner inconsciemment à celui-ci un sentiment d'infériorité. Sa main libre s'emplit d'un globe teinté d'un jaune électrique.

-Allez, c'était pas trop mal pour ton âge ! A la revoyure le p'tiot, j'ramènerais le goûter la prochaine fois ! Hado 63, Raikoho ! »

Le rayon foudroyant vint à la rencontre du Capitaine et Hikari se retourna au moment de l'impact comme s'il était certain d'avoir mis son ennemi hors d'état de nuire alors qu'il se doutait très bien qu'Hitsugaya avait pu parer son assaut. Il avait d'ailleurs fait exprès de lancer un sortilège qu'un vice-capitaine était en mesure de contenir afin que son ennemi n'ait pas besoin de montrer tous ses talents au cas où il voudrait continuer à jouer au soldat bas de gamme.

Boko dans la main droite, Hikari déambulait donc lentement sur le toit de manière décontractée comme s'il cherchait sa prochaine destination mais s'attendait en vérité à tout moment à ce que le Capitaine surgisse dans son dos pour l'attaquer... selon la manière de procéder de celui-ci, il aviserait.
Toshiro Hitsugaya
Shinigami de la 10ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
74/100  (74/100)
Points:
0/0  (0/0)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Sam 4 Jan - 1:42

A peine avait-il fini sa phrase qu’Hikari reparti dans un discours afin d’abattre mentalement le capitaine, se moquer de lui. Il utilisa finalement l’argument portant sur l’apparence juvénile de Toshiro, trouvant les sous-entendus qu’il voulait. Un argument de plus se tournant contre lui, il était hypocrite avec tout le reste. Tout en parlant, il arrêtait sans difficulté les attaques faiblardes, qui étaient  toujours dans le rôle du 3ème siège. Ils approchaient du bord du toit. Peut être qu’une frappe puissante permettrait d’envoyer Chujitsuna en bas, et d’enchainer sur une seconde attaque ? Non, ce serait utiliser un potentiel bonus trop tôt. Il continua d’attaquer simplement, tentant de faire abstraction des horribles idées du renégat. Il était vraiment écœurant, avec des idées très males placées… Uriner sur les cadavres de ses adversaires, pas étonnant qu’il ait été radié du Goteï.

Hikari partit ensuite dans une série de coups offensifs, que le jeune capitaine eut du mal à parer tout en conservant un apparent niveau de lieutenant. La réparti restait la même, de la provoque bas de gamme dans le but d’enrager le jeune capitaine et de lui faire perdre sa concentration. Arrivé au bord du bâtiment, un coup bien placé de la part du Kurenjingu envoya Hitsugaya au sol, l’empêchant de riposter immédiatement. Hikari profita de cet avantage pour tirer un Kido en direction du capitaine loyaliste.

Ce sort le prenait de court, il ne s’y attendait pas. Mais Hitsugaya n’était pas le plus jeune capitaine de l’histoire du Goteï pour rien. En un éclair, il échafauda son plan pour la suite des hostilités. Il évita d’un vif shunpo le tir pour se placer sous le rebord du toit du bâtiment, accroché d’une main aux tuiles. En un rien de temps, il envoya un dragon de glace à pleine vitesse et puissance vers le dos tourné d’Hikari, et laissa une demi-seconde d’intervalle, pour que ce dernier commence à se tourner. Puis il effectua un nouveau shunpo, se plaçant sur la droite du Kurenjingu, avant d’enchainer le bras tenant le zanpakuto de son adversaire à l’aide du croissant de lune de Hyorinmaru. Il effectua alors la phase finale de ce mouvement, envoya un large coup de taille avec la lame de son zanpakuto vers le flan de son adversaire. Avec ces deux attaques parallèles et cette immobilisation du bras, Hikari aurait du mal à s’en tirer sans dommage. En tout cas, ce qui était sur, ce que Toshiro était grillé.

Hitsugaya avait déjà une phrase en tête, espérant saper le puissant sentiment de supériorité de son adversaire. Que l’affirmation soit juste ou pas, elle aurait son effet.

Voici mon vrai niveau, je suis Hitsugaya Toshiro, capitaine de la 10ème division. Mais tu le savais déjà, j’me trompe ?
Hikari Chujitsuna

_________________
Division Kurenjingu

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
82/100  (82/100)
Points:
0/100  (0/100)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Dim 5 Jan - 3:40

Tout était une question de timing, le Capitaine attaquerait c'était certain, il fallait juste savoir temporiser pour s'en sortir sans dégâts. Il se concentrait sur sa respiration et les battements de son cœur pour rester calme puis faisait abstraction de tout bruit nuisible et des toutes les explosions de reiatsu aux environs pour se concentrer sur celui de l'enfant prodige, lui et uniquement lui, son reiatsu et les bruits dans un petit périmètre. Il ne s'attendait pas à que son sort fonctionne, si bien qu'il l'ignora au maximum. Il sentit le shunpo qui était effectué, entendit faiblement le bruit de la main saisissant la tuile et le froissement de l'air quand le dragon gelé lui fonça. Même s'il fallait l'avouer, la montée subite de reiatsu avant cette attaque lui avait peut-être plus mis la puce à l'oreille que ces bruits.

D'un bref mouvement, plus théâtral qu'utile, il fit un quart de tour de manière à offrir son profil au dragon avant de prononcer « Bakudo no Hachiju Ichi, Danku. » à voix basse. Un mur spirituel se matérialisa devant le reptile gelé et l'interrompit en pleine course. Le laissant s'écraser sur l'obstacle, il continuerait jusqu'à être à court de glace, il chercha brièvement Hitsugaya du regard. Il sut où il était lorsque la chaîne de Hyorinmaru s'enroula autour de son bras empoignant Boko, lui limitant les mouvements. Une seule déduction possible, une autre attaque allait suivre sinon il l'aurait d'abord enchaîné ! Ce ne serait probablement pas un second dragon, après en avoir lancé un de cette puissance il devrait sans doute recharger un peu. Restait donc l'hypothèse d'un coup de zanpakuto ou d'un sort de kido, un Seki n'était pas approprié en l'occurrence et un Bakudo plus puissant encore moins !

Oh oui, cet enchaînement était bon, pour ne pas dire parfait, presque tout le monde se serait fait avoir... Mais Hikari faisait partie des rares personnes capables de parer ce coup. C'est d'ailleurs finalement plus par réflexe que par réflexion qu'il porta son bras libre, le gauche, à sa bouche pour en retirer Shoheki au fur et à mesure qu'il s'allongeait pour reprendre sa forme d'épée longue, cela en un mouvement vers le bas de manière à ce que la lame entre directement en contact avec celle du Capitaine qui ne tarda pas à arriver, ébranlant un rien le Purificateur mais ne lui causant pas de dégât.

Un rien haletant, c'est avec un sourire non plus ironique mais plutôt mauvais, qu'Hikari lâcha sa réplique.

« Ahah... pas mal, pas mal du tout... tu m'as fait dégainer Shoheki p'tit enfoiré ! »

C'était relativement tôt pour le sortir... il aurait peut-être dû moins jouer tout à l'heure, pas comme avec Sasakibe. Toshiro avait cru surprendre Hikari ? Ce n'était pas tout à fait raté, mais maintenant c'était à lui de profiter de son coup d'éclat et de la stupeur momentanée et peut-être courte du Capitaine après l'avoir vu sortir un deuxième asauchi de sa gorge semblait-il.

« Hado no Ju Ichi, Tsuzuri Raiden ! »

De l'électricité apparut brièvement au niveau de sa main droite pour ensuite suivre le long chaîne et envoyer une décharge au Capitaine.

« Non, je savais effectivement qui tu étais. Mais à part s'échauffer un peu, est-ce que ça a vraiment changé grand chose tu penses ? »

Sa phrase terminée, il campa fermement sur ses appuis et entreprit d'effectuer un double coup d'estoc, cherchant à planter ses deux lames dans l'abdomen de son ennemi. Après avoir été sonné par l'éclair, et lié comme il était à Hikari, les seules alternatives pour permettre à Hitsugaya d'esquiver qui venaient à l'esprit du Capitaine Kurenjingu était qu'il abandonne son zanpakuto ou qu'il brise sa chaîne, sacrifiant par là un certain avantage.

Il ne l'exprima pas à haute voix, mais l'ironie est une des caractéristiques les plus marquant du Chujitsuna, il ne put donc s'empêcher de penser « Alors petit Capitaine, que vas-tu sacrifier, ton arme, une partie d'elle ou ton corps ? ».
Toshiro Hitsugaya
Shinigami de la 10ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
74/100  (74/100)
Points:
0/0  (0/0)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Ven 24 Jan - 20:17

Stupéfait, Toshiro assista avec déconfiture à l’échec de son enchainement. En un rien de temps, un Danku apparut et arrêta net le puissant dragon tiré une seconde plus tôt. Un rapide mouvement du bras plus tard, Hikari était sans une égratignure, un deuxième zanpakuto en main, ce qui lui avait permis de parer le coup qu’avait porté Toshiro avec Hyorinmaru. Il respirait un peu plus vite. « C’est tout ? » pensa Toshiro. C’est tout ce qu’avait provoqué un enchainement de niveau capitaine ? Cet adversaire était plus fort que ne l’avait pensé Toshiro. Certes, cette attaque n’avait pas pour but de tuer, mais déjà de pousser l’adversaire vers un certain niveau, au moins son shikaï.

Après une courte réflexion, le capitaine Hitsugaya se rendit compte  que cette attaque n’avais pas été totalement inutile. Il en avait appris pas mal sur son adversaire : il était plus fort que prévu, c’était flagrant. Ensuite, son adversaire avait du révéler une certaine maitrise du Kido. En effet, ce n’est pas à la portée de tous de placer un Danku sans incantation. Enfin, Chujitsuna avait révélé un atout qu’il voulait sans doute conserver secret un peu plus longtemps : un deuxième Zanpakuto, caché quelque part sur son visage d’après le mouvement qu’il avait effectué.

Cette dernière hypothèse fut confortée par la réplique de l’adversaire

Ahah… pas mal… pas mal du tout… tu m’as fait dégainer Shoheki p’tit enfoiré !

Toshira espéra que dans une ou deux attaques il pourrait lui faire révéler son Shikai. Mais en attendant, un autre problème arrivait : la riposte d’Hikari. En un éclair, c’est le cas de le dire, ce dernier lança une nouvelle attaque de type Kido, le Tsuzuri Raiden, qui passant par la chaine les reliant, sonna Hitsugaya, mais pas assez pour le déstabiliser réellement. En effet, la décharge le toucha à la main et ne put engourdir tout le corps. Lorsque Hikari tenta une double attaque d’estoc, Toshiro n’eut qu’à sauter en pivotant au dessus de son adversaire, entrainant par la même occasion le bras tenant le premier Zanpakuto, ce qui eut pour effet de légèrement déstabiliser le Kurenjingu.

En vol, il commença à glacer la chaine et par ce biais le bras droit d’Hikari, en une fois atterrit de l’autre côté, envoya à son tour un puissant coup de taille vertical  vers le visage de son adversaire, prêt à envoyer une impulsion de glace pour bloquer la deuxième lame de Chujitsuna, qui ne manquerait pas de venir parer le coup. Il pourra alors enfin placer un coup de pied dans le genou de son ennemi, afin de l’envoyer à terre. Si le plan fonctionnait, il pourrait soit placer un puissant coup, soit le forcer un révéler un atout de plus…
Hikari Chujitsuna

_________________
Division Kurenjingu

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
82/100  (82/100)
Points:
0/100  (0/100)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Ven 24 Jan - 20:29

Le Capitaine n'avait pas, malgré son apparence juvénile, trouvé son haori dans un Kinder Surprise ! Outre le fait que le manteau blanc était trop grand pour rentrer dans un des petits containers cachés dans les œufs en chocolat, tout ça pour qu'il y ait moins de chocolat, cela était prouvé par le talent incontestable d'Hitsugaya. Il disposait d'une agilité et de réflexes particulièrement bons qui lui avaient permis d'éviter le coup mortel en sautant par-dessus Hikari. Pour être face à son adversaire et à cause de la chaîne lui tordant le poignet, ce dernier avait pivoté sur sa jambe, remarquant au passage que cette manière de changer de position lui plaisait vraiment.

La suite se déroula extrêmement vite, signe caractéristique de combattants de haut et de même niveau. Le Capitaine de la Dixième Division était en train de maintenir sa chaîne en tension pour empêcher le Purificateur de se mouvoir à sa guise et commença à lentement geler le bras de celui-ci. De son autre bras il engagea un mouvement descendant dans le but d'atteindre le visage du Kurenjingu. Les possibles parades, esquives, suites, bref une série de combats virtuels défilèrent dans l'esprit d'Hikari. Il n'y avait pas tant d’alternatives que ça en vérité, pour savoir comment réagir il allait donc devoir se servir de tout son talent. Mais qu'est-ce que le talent ? C'est ce petit quelque chose d'inné entre l'instinct et le génie, cette capacité à exceller naturellement dans un domaine. C'est ce qui lui permettait, tout comme à son opposant, de réagir justement et prestement.

Le Capitaine traître abaissa Shoheki de manière à interrompre le coup. Son homologue officiel lui asséna un coup de pied dans le genou, faisant brusquement toucher terre à celui-ci. L'envahisseur profita de cette descente pour rengainer son arme de défense dans son fourreau, et, alors qu'Hitsugaya s'apprêtait à proprement séparer sa tête du reste de son corps, il prononça le libérateur impératif.

« Brûle jusqu'aux cendres, Kagyaku Rengoku ! »

Libérateur dans bien des sens puisque la libération du Shikai provoqua la libération de l'épée gelée qui se dématérialisa pour prendre l'intangible forme de flammes bleues recouvrant le corps du Purificateur et libérant donc par la même occasion le bras entravé, faisant fondre la glace, qui se retira prestement de la chaîne l'enserrant, celle-ci s'étant détendue suite aux différents mouvements et à la disparition de la couche gelée.

L'heure n'était plus aux taquineries interminables, et ce depuis un moment. C'est sans ponctuer son action par une réplique cinglante que le Purificateur jeta sa tête en arrière pour éviter la lame. Il plaqua ses mains sur le sol et s'offrit à son tour une acrobatie en exerçant une pression sur ses bras afin de tendre son corps pour effectuer un poirier, avec pour objectif de frapper son jeune ennemi au menton avec son talon enflammé au passage, et se réceptionna sur ses jambes, les mains tendues.

Les flammes d'un azur infernal s'en échappèrent pour se jeter en direction du Capitaine.
Toshiro Hitsugaya
Shinigami de la 10ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
74/100  (74/100)
Points:
0/0  (0/0)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Sam 25 Jan - 1:07

Une fois de plus, tout se déroula comme prévu, jusqu’au dernier moment… Après la synchronisation parfaite des différends mouvements de l’attaque du capitaine loyaliste, tous les efforts furent réduits à néant en un mouvement. Alors qu’Hikari, suite à sa parade, était un genou à terre, sur le point de se faire taillader le visage, range sa lame tout en étonnant et distrayant la capitaine un moment. Ce dernier, qui ne s’attendait par ce mouvement à une tentative d’attaque du bras enchaîné, fut déconcentré de son coup vers le visage, qui dévia légèrement. Au moment même où la garde du sabre toucha le fourreau dans ce petit bruit caractéristique, l’ennemi libéra son Shikaï.

Des flammes apparurent sur le corps du capitaine Kurenjingu, ce qui finit de déstabiliser Toshiro, qui manqua son coup vers le visage de son adversaire. L’écart était d’au moins 10 centimètres, le Kurenjingu ayant de son côté évité l’attaque d’un mouvement de tête. En parallèle, il extirpa son bras de la chaîne de Hyorinmaru, dont la prise avait été desserrée suite à la fonte de la glace due au feu et au reiatsu libéré. Une fraction de secondes plus tard, Hikari paracheva son enchaînement par une figure acrobatique amenant son talon à une poignée de centimètres du visage de Toshiro.

Toute cette action s’était déroulée en un temps extrêmement court. Pour un combattant de niveau inférieur à capitaine, la scène aurait été plus que difficile à voir à l’œil nu. La preuve que les deux capitaines méritaient leur rang.

Sur ce moment, le temps était comme immobilisé. Le cerveau du plus jeune des deux capitaines était en ébullition. S’étant concentré sur l’action, il n’avait pu entreprendre quoi que ce soit. Jusqu'à maintenant. Il avait aussi son plan.

Le temps repris soudainement son court. Le pied passa à un cheveu du menton du capitaine, qui avait comme son adversaire esquiver d’un simple mouvement arrière de la tête le coup. Mais cette fois avec beaucoup moins de marge, car les flammes lui brulèrent légèrement le menton. Il effectua juste après un shunpo, comme il n’était plus lié à Hikari par la chaîne. A peine placé plus loin de son adversaire, à une vingtaine de mètres en l’air, il vit arriver une bouffée de flammes dans sa direction, qu’il para d’un tir de dragon. Il profita de la légère fumé provoquée par le choc des attaques pour envoyer à travers un dragon de puissance moyenne, puis un deuxième et un troisième qu’il fit arriver respectivement par la droite et la gauche d’Hikari.

Il profita du léger répit offert par cette attaque pour faire le point sur les pouvoirs de son adversaire. Il se retrouvait apparemment sans zanpakuto, mais entouré de flammes. Sa brulure sur le menton le lançait légèrement. L’attaque ennemie avait semblée plus dangereuse au corps à corps qu’à distance, Toshiro allait donc tenter de rester loin de son adversaire. Peut être que grâce à un genre de combat d’usure à coup de dragons, en attendant de trouver une meilleure solution, permettrait de monopoliser l’attention de son adversaire. Ce qu’il débuta, en lançant de nombreux dragons de relativement faible puissance sur son adversaire, qu’il ne voyait que par la lueur créée par les flammes à travers la poussière du champ de bataille.

Mais du type feu ? Un désavantage logique pour le pouvoir du capitaine de la 10ème division. Il ne pourrait se reposer que sur des attaques de son pouvoir, il lui faudrait faire aussi utiliser sa maîtrise du Zanjutsu. Avec l’absence apparente de défense adverse, un mixte de distance et de corps à corps semblait optimal. Actuellement, le capitaine avait l’avantage de l’offensive, et donc de l’initiative. Il faudrait aussi conserver cela.

Laisser son adversaire libérer son bankaï serait sans doute une mauvaise idée. Il faudrait donc prévoir par la suite un enchainement qui mènera à la perte du Kurenjingu.

Mais tout cela était trop théorique, il fallait laisser voir la pratique, et mieux connaitre son adversaire en observant sa réaction.
Hikari Chujitsuna

_________________
Division Kurenjingu

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
82/100  (82/100)
Points:
0/100  (0/100)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Sam 25 Jan - 16:49

Une fois de plus, l'adage de son tuteur avait eu l'effet escompté. Toujours surprendre, toujours déstabiliser l'adversaire. Hitsugaya s'attendait sûrement à ce qu'Hikari libère son Shikai, peut-être même que c'était ce qu'il cherchait afin de, justement, ne pas se faire surprendre par la suite. Néanmoins, bien que le Purificateur ait deux sabres, il ne devait pas s'attendre à ce qu'il en rengaine un ; il devait s'imaginer le même mode de libération que Shunsui Kyoraku. L'instant d'étonnement du Capitaine loyaliste permis au traître d'éviter le bel enchaînement de celui-ci et de réussir le sien.

Son coup de pied n'avait qu'effleuré Toshiro, lui brûlant légèrement le menton, mais ce serait juste assez gênant et le but principal de la manœuvre n'était de toute manière pas une blessure grave. Il avait ensuite contré le jet de feu en envoyant un dragon de glace à sa rencontre, provoquant un grand nuage de vapeur.

Hikari resta sur ses gardes. Bien que, de ce qu'il savait, l'éventail de techniques du Ju Ban Tai Taisho n'était pas des plus larges en Shikai, surtout à longue portée, le juvénile Capitaine n'en était pas moins redoutable et avait déjà bien prouvé qu'il savait imaginer des enchaînements qui l'étaient tout autant. Ce nuage lui permettait de contre-attaquer, à moins qu'il ne pense que le Chujitsuna le ferait, mais ce n'était pas dans ses intentions. Ce dernier était donc particulièrement concentré et attentif : il ne souhaitait pas être surpris, considérant cela comme son domaine.

Plissant les yeux pour percevoir un mouvement quelconque, même insignifiant, il les écarquilla soudainement en voyant la draconique projection gelée traverser l'écran vaporeux et se diriger dans sa direction, suivi de ses deux petits frères qui comptaient bien le prendre en étau.

Le Shinigami aux zanpakuto ardent intensifia ses flammes et tourbillonna pour frapper les dragons aussi bien avec ses poings, que ses coudes et le genou de sa jambe qui ne lui servait pas d'appui. S'il put éviter le gros des dommages possibles, il fut tout de même assez violemment propulsé en arrière par l'impact. Plantant ses talons dans le sol pour stopper sa course, il vit que du givre avait recouvert les parties de son corps qui avaient pris l'attaque de plein fouet, il ne tarda toutefois pas à se dissiper grâce aux flammes de Kagyaku Rengoku.

C'était à son tour d'être dissimulé par un voile légèrement opaque. Hitsugaya Toshiro aimait les enchaînements ? Hikari allait lui en montrer un beau.

Reculant légèrement, il se campa sur ses jambes et tendit le bras droit, posant sa main gauche au niveau de son coude. Il aperçut une multitude de dragons plonger dans sa direction. Il attendit le moment où ils convergèrent à peu près tous juste devant lui pour agir.

« Hado no Hachiju Hachi, Hiryūgekizoku shinten raihō ! »

Le laser électrique fut projeté, suivi de son caractéristique hurlement assourdissant et strident tel une détonation. Il percuta les dragons, loin d'être à pleine puissance, traversant leurs têtes comme un couteau dans du beurre et fut projeté droit sur le Capitaine. Oh, il était assez capable et éloigné pour l'éviter ou le parer, mais ce sort pourtant puissant n'était qu'une diversion. Le Kurenjingu déplia son bras gauche, l'index tendu vers son ennemi.

« Bakudo no Nanaju Kyu, Kuyo Shibari ! »

Des boules d'énergies mauves se matérialisèrent tour à tour autour du Taisho miniature et une dernière apparut entre la cage thoracique et l'estomac de celui-ci, l'immobilisant totalement.

D'un vif Shunpo le Purificateur s'élança en direction de sa cible entravée et envoya violemment son poing enflammé de manière légèrement oblique, vers le bas, en direction du sceau central pour envoyer valser Hitsugaya
Toshiro Hitsugaya
Shinigami de la 10ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
74/100  (74/100)
Points:
0/0  (0/0)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Ven 31 Jan - 18:43

Après plusieurs secondes de pilonnage, le capitaine Hitsugaya décida de s’arrêter un instant. Il tenta de deviner les faits et gestes de son adversaire d’après les fluctuations de son reiatsu. Il ressentit après le premier impact un instant d’affaiblissement. Il pouvait donc lui causer des dégâts, être en situation de supériorité ! Mais cette joie fut de courte durée. Après avoir ressentit une montée en pointe du reiatsu d’Hikari, il put éviter l’énorme attaque lancée par ce dernier. L’énorme et assourdissant Kido passa sur sa position deux secondes après qu’il l’ait quitté, ce qui représentait dans un combat de ce niveau un laps de temps relativement long. Ce qu’il ne vit pas arriver, c’était le Kurenjingu. Distrait par le Kido, et presque plongé dans une contemplation de la puissance ainsi libérée, il se fit prendre au piège dans un puissant Kido d’emprisonnement. Il ne pouvait absolument plus bouger, immobilisé par le maitre en Hado. Les nombreuses boules d’emprisonnement le maintinrent en place au moment le Kurenjingu s’approcha d’un shunpo et lui envoya un puissant coup dans l’estomac. Un instant avant l’impact, il crut apercevoir un sourire à mi-chemin entre le sadisme et la satisfaction.

Puis une forte douleur.

Toshiro se sentit soulevé. La puissance du coup lui fit voir des étoiles, et il vola sur une certaine distance avant de commencer à « déraper » dans l’air. Lorsqu’il s’arrêta enfin, il était essoufflé, après avoir eu le souffle coupé. Il trouva rapidement son adversaire du regard. Il n’avait pas bougé. Toshiro se permit quelques secondes de répits. Il avait vraiment été surpris, comme pris par surprise. Il ne perdit absolument pas confiance en lui, il mettait la faute sur son moment d’inattention. Il fallait juste rester absolument concentré. Le jeune capitaine allait devoir pousser jusqu’au maximum qu’il pouvait donner avec son shikai. A nouveau, un plan se format dans l’esprit du jeune génie. Un déclic.

Il intensifia son reiatsu. Des nuages s’amoncelèrent sur le Seireitei. Une légère lueur bleue apparut autours de Hyorinmaru. Les nuages descendirent, formant sur un bon rayon autours des deux belligérants un épais brouillard. Toshiro avait remarqué qu’en dehors des Kido, le Kurenjingu devait s’approcher pour placer des coups. Son estomac le faisait toujours souffrir d’ailleurs. Et son menton le grattait. Mais c’était secondaire. Il distinguait encore son adversaire à cause des flammes l’entourant. Il allait retourner cette luminosité contre son adversaire. Le brouillard était plus épais qu’un naturel. Habillé en noir et donc quasi indétectable visuellement, il masqua du mieux qu’il put son reiatsu. Il devait pouvoir se concentrer sur d’autres taches, mais c’était déjà mieux que rien. Il était un fantôme s’attaquant à une âme luminescente. Les rôles s’inversaient-ils ? Non, Toshiro était toujours aussi dégouté qu’au début par les pratiques et les paroles de son adversaire.

Le round commença. Toshiro dispersa son reiatsu en effectuant une série de shunpos autours d’Hikari, brouillant les pistes visuelles et sensitives pouvant le trahir. Il lança enfin, tout en étant assez proche de son adversaire, un dragon particulièrement puissant et rapide, qui avait du malgré lui créé un léger pic de reiatsu. Il se déplaça à un nouveau, tout en lançant des dragons de moindre puissance vers la lueur de son adversaire. Il les faisait cette fois arriver un par un, la tactique consistant à les faire arriver de manière convergente ayant échouée. Il attendrait maintenant à un certaine distance, tout en gardant son adversaire en vue. Il concentra cette fois une plus grande partie de sa concentration à se dissimuler, tout en restant parfaitement alerte.
Hikari Chujitsuna

_________________
Division Kurenjingu

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
82/100  (82/100)
Points:
0/100  (0/100)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Dim 2 Fév - 17:40

Hikari n'avait pu réprimer un sourire quand, sans aucun problème, son coup avait touché le Capitaine pour l'envoyer faire un beau vol plané. Il s'était amorti en glissant dans les airs et avait ensuite repris son souffle. Le Kurenjingu était resté sur place, les bras croisés, ses propres flammes ne le brûlant nullement, pas plus que ses vêtements, et l'avait contemplé. Non, il n'avait pas enchaîné avec d'autres assauts. D'une part car, l'air de rien, enchaîner ainsi deux kido de hauts niveaux était relativement épuisant et d'autre part pour voir dans quel état était son adversaire. Vraiment curieux, il se demandait s'il avait déjà autant été malmené lors d'un combat.

Hitsugaya ne se laissa pas démonter, ce qui eut été décevant, et se remit bien vite sur pied. Son reiatsu monta en flèche, irradiant autour de son sabre, et des nuages s'amoncelèrent autour des deux combattants sur un large périmètre, rendant leur « père » difficilement percevable, d'autant plus qu'il avait ensuite fait une série de shunpo pour disperser son reiatsu avant de le dissimuler.

« Comme il est charmant ! Ce brave petit veut jouer à cache-cache ! Je compte jusqu'à cent ou ça ira ? »

Un. Avait-il intentionnellement laissé son haori dans ses quartiers en prévision d'une telle situation ? Peut-être... En tout cas le Purificateur était un rien désavantagé de par la nature de son Shikai qui le rendait assez visible dans cette purée de pois. Ses yeux roulaient dans ses orbites, cherchant par brefs coups d'yeux d'où l'attaque allait venir. Il eut un léger mouvement de recul en sentant un reiatsu se manifester relativement près de lui et déplia ses bras pour les croiser devant sa poitrine, serrant les poings et intensifiant ses flammes, juste avant qu'un dragon de glace ne le percute de plein fouet.

Trente. Hikari se fit emporter par la déferlante gelée sur une distance plutôt conséquente avant de trouver la force de déplier brutalement ses membres enflammés pour endommager le dragon et s'en séparer en se projetant en arrière. Ses membres étaient engourdis par le gel qui fondait lentement, faisant retrouver une douce, bien que vacillante, chaleur au Capitaine traître qui se demandait si, au bout d'un moment, il ne risquait pas le choc thermique. Le coup avait été dur, il allait le sentir un moment ; son bras droit, celui qui était le plus en avant, le tirait.

Soixante. De nouveaux dragons, moins dangereux sans être inoffensifs, vinrent à sa rencontre un par un. Toujours sonné par le premier assaut il évita grossièrement le second projectile en se jetant sur le côté et donna un uppercut du droit au troisième pour s'en débarrasser. Le suivants furent évités plus adroitement, à l'aide de pirouettes, de simples déplacements bien temporisés.

Quatre-vingt-dix. Il arrivait que le Kurenjingu pare ou contre les véritables missiles de glace avec des coups de poings, pieds ou coudes. Dans ces cas là il était invariablement légèrement projeté en arrière, le souffle coupé et remarquait que les parties de son corps dont il se servait comme bouclier étaient lacérées à l'impact, saignant par endroit ; surtout ses mains. Pour les derniers il matérialisa un Danku.

« Cent ! Attention, je viens te chercheeeeeer ! »

Vous me croyez si je vous dis qu'il avait vraiment compter ? Il était certain que cela était de la provoc',  mais il en avait fait un art alors j'ai envie de vous répondre : pourquoi pas ?

Enfin, bien que fatigué et un peu haletant après tant de cabrioles, il ne se servit pas de sa protection simplement pour prendre du repos. Il commença immédiatement à emmagasiner son reishi en psalmodiant une double incantation. L'exercice était ardu mais pas infaisable, surtout qu'en plusieurs siècles le Kurenjingu avait bien eu le temps de se perfectionner. Pourquoi exécutait-il cette manœuvre ? En ayant bien observé la provenance des dragons au cours de ses esquives, il avait pu se délimiter une zone approximative où devait se trouver son adversaire. Il allait tenter une attaque de zone.

« Hado no Goju Hachi : Tenran ! »

Le Danku disparut. De ses deux mains il envoya une tornade, couplée aux flammes bleues de son Shikai, de la gauche vers la droite en effectuant un mouvement latéral. A peine celui-ci fini, il en effectua un deuxième dans l'autre sens.

« Hado no Nanaju San : Soren Sokatsui. »

Artistiquement, la transition était belle puisque les flammes du Hado se distinguaient peu de celles de Boko. L'idée de l'enchaînement était simple : le Tenran devait dissiper, même un tout petit peu, la  brume et faire se décaler le Capitaine. Le Soren Sokatsui devait illuminer un peu la zone pour distinguer la silhouette de Toshiro et si possible le prendre en tenaille.

Il avait pensé un instant effectuer un shunpo jusqu'au dessus de ladite zone pour ensuite enchaîner avec un autre Hado mais si la première manœuvre était mauvaise cela aurait été vain et dangereux. Il préféra utiliser le Sekienton pour créer de la fumée opaque et rougeâtre autour de lui. Il en profita pour rematérialiser Boko, le rengainer et dégainer Shoheki qui se dématérialisa à son tour pour matérialiser le Shin'en no Tate, ce manteau de flammes noires beaucoup plus sombres et intenses qui recouvrait son corps. Il dissimula à son tour son énergie spirituelle, bien entamée par tous ces sorts et s'éloigna de son nuage écarlate pour se fondre dans le brouillard du Capitaine en partant dans la direction opposée de ses attaques. Il courrait, un Shunpo pouvait faire fluctuer, même de manière infinitésimale, l'énergie spirituelle ambiante.

Contrairement au Capitaine loyal, il ne comptait pas attaquer dans l'ombre. Il comptait restait dissimulé autant que possible par cette cachette gentiment créée par son juvénile ennemi. C'était à son tour de devoir le trouver ! Pendant ce temps il essayerait de retrouver ses forces et se préparait à se défendre, d'où son changement de forme de Shikai. Soit Hitsugaya allait devoir opérer de la même manière que lui, soit dissiper son brouillard, soit changer de tactique.

Oh que oui, ce combat était vraiment excitant. Mais d'une manière bien différente que celle des membres de la Onzième. Cela faisait si longtemps qu'Hikari ne s'était pas battu en conditions réelles... et là il avait droit, en plus de ce charmant jeu de traque, à un véritable duel d'intelligence. Il était bien content d'être tombé sur Hitsugaya, vraiment.
Toshiro Hitsugaya
Shinigami de la 10ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
74/100  (74/100)
Points:
0/0  (0/0)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Ven 28 Fév - 17:26

Après cette pluie de glace régulière, son adversaire devait être un rien affaibli, pensait Toshiro. Il n’en était rien. Il put matérialiser un Danku sans difficulté pour arrêter les derniers. Hitsugaya souffla un instant, entendant clamer son adversaire qu’il venait le chercher. Il pensait jouer à cache-cache ? Même si c’était du second degré, le jeune capitaine se sentit sur le moment infiniment plus mature que son adversaire vieux de nombreux siècles, alors qu’il n’en avait pas un.

Le repos fut de très courte durée. La lueur de son adversaire s’intensifia quand un Tenran mêlé de flammes arriva légèrement sur sa gauche. Il put l’esquiver de justesse en se jetant sur sa droite, le sort se dirigeant vers l’autre côté. L’ennemi redoubla d’effort en envoyant un Soren Sokatsui dans le sens inverse. Alors que le sort n’était même pas terminé, le capitaine Hitsugaya fonça vers le point d’origine du sort, qui avant même son arrivée, n’était plus qu’un nuage rouge. Une fois de plus, Toshiro put réaliser le niveau de son adversaire. Il venait d’effectuer quatre sorts avant de prendre la fuite et de disparaitre. Cet adversaire avait sans aucun doute infiniment plus de pratique et d’expérience que lui.

Son adversaire s’étant esquivé, le loyaliste se retrouvait dans la même situation que lui précédemment. Reiatsu dissimulé, il ne restait plus qu’a chercher. Un cache-cache mortel.

Toutefois, Toshiro ne mit pas longtemps à retrouver son adversaire, car il était toujours entouré de flammes. De flammes noires ? Qu’est ce que cela changeait ? Il savait que les flammes bleues lui permettaient de faire des attaques au corps à corps, à distance et de se protéger des attaques. Enfin, il n’avait pas revu précisément son adversaire, il était peut être amoché. Mais qu’ajoutaient les flammes noires alors ? Pas le temps de chercher à deviner, il fallait agir. Le jeune capitaine fonça une fois de plus, se concentrant entièrement à la dissimulation de son reiatsu. Il prit un peu de hauteur. Au tout dernier moment, il créa une puissante attaque de glace, une vague concentrée et tranchante, prête à couper ou enfermer son adversaire. Toshiro se plaça immédiatement après juste face à son adversaire, légèrement en dessous, prêt à parer une éventuelle contre attaque ou à en lancer une autre pour achever le Kurenjingu.
Hikari Chujitsuna

_________________
Division Kurenjingu

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
82/100  (82/100)
Points:
0/100  (0/100)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Sam 1 Mar - 2:11

Hikari était heureux, excité, mais pas inconscient. Il avait vécu des centaines et des milliers de combats et avait participé à la guerre la plus grande et la plus meurtrière que la Soul Society ait connue à ce jour... ou plutôt au jour précédent puisque la Kurenjingu avait bien l'intention de rafler ce titre aux Quincys. Tout ça pour dire qu'il ne baissait pas sa garde, il n'avait pas la prétention d'avoir descendu un Capitaine avec ces quelques sorts lancés sur une large surface. Aussi sombres que soient ses flammes elles restaient toutefois éclatantes et Hitsugaya était sur son terrain ; le Purificateur ne serait guère dissimulé longtemps. Sa fuite servait éventuellement à faire changer Hitsugaya de tactique mais surtout à faire le bilan. Après un rapide examen il ne trouva guère de blessures si ce n'est son bras droit qui le tirait un petit peu suite à l'assaut précédent du Capitaine loyaliste et un de ses genoux qui avait probablement un bleu suite au coup qu'il avait pris, rien de grave ou qui, pour l'heure, ne méritait d'être soigné.

Comme le brouillard ambiant ne se dissipait pas, il y avait fort à parier que Toshiro allait conserver le même modus operandi ; chose normale puisqu'il avait l'avantage d'être dissimulé contrairement au Kurenjingu relativement voyant. Celui-ci restait par conséquent sur ses gardes, il fallait lui laisser croire qu'il avait l'avantage, qu'il était le prédateur poursuivant un blessé ou un fuyard qui cherchait un refuge, qu'il était en position de force, et cela pour mieux le piéger. Avec un champ de vision si restreint il était impossible de se battre efficacement à distance, il fallait donc le forcer à arriver au combat rapproché pour ne plus le laisser s'éloigner par la suite. Et pour ça pas besoin de le chercher, il allait venir à lui bien assez tôt.

Hikari était donc alerte aussi bien dans ses sens physiques que spirituels. Il savait qu'il pouvait déjà éliminer des zones à protéger ses flancs, Hitsugaya avait un esprit plus rationnel qu'original et penserait certainement qu'en visant les côtés le Chujitsuna aurait le temps d'accélérer ou de dépasser les attaques d'une autre manière. Sans être stupide, une attaque frontale était peu probable : en effet le jeune Capitaine, sans être fourbe, avait une certaine propension aux assauts dans le dos, logique puisque c'était théoriquement la zone la plus vulnérable. La première contre-attaque du jeune homme aurait donc vraisemblablement lieu dans l'angle mort de l'envahisseur, le Shinigami de la Dixième Division était plutôt du genre à effectuer de longs enchaînement qu'à faire preuve de second degré. Sans être impossible, la combinaison n'était pas franchement évidente à réaliser en pleine action et sans préparation préalable. Le côté surdoué du Capitaine à la chevelure blanche n'était pas absent de l'esprit de son adversaire, qui ne se considérait pas particulièrement mal lotis de ce côté, mais les chances d'une attaque de ce style restaient faibles.

Hitsugaya se débrouillait plutôt bien en dissimulation, physique comme énergétique, puisque le Kurenjingu n'avait qu'une vague idée, notamment par son raisonnement, d'où il pouvait être. Puis soudain il se fit sentir, une fluctuation provoquée par une propulsion puis un pic spirituel qui présageait une attaque. Assez proche et rapide d'ailleurs.

Hikari se jeta sur sa gauche, pivotant pour ne plus offrir son dos à la lame de glace qui fonçait dans sa direction. Il tourna ensuite son visage vers la droite pour ne pas voir son nez coupé, offrant par la même occasion sa joue gauche à la déferlante de givre qui, atténuée et ralentie par le contact brusque avec la traînée flamboyante laissée par l'esquive du Purificateur, vint rapper celle-ci. La partie gauche de son visage, de la pommette au menton, avait donc, pour dire cela trivialement, été épluchée par le rasoir gelé du Capitaine. Le sang s'en écoulait et la morsure du froid était désagréable bien que vite compensée par la chaleur du Shin'en no Tate.

L'esquive et ses directions étaient calculées, bien qu'un peu justes. Il était en effet, grâce à son demi-tour, désormais face au Capitaine qui l'attendait quelques mètres en-dessous. Sa position avait été trahie, quoique n'ayant probablement pas pour but d'être discrète, par le déplacement effectué à proximité du brûlant revanchard. Ce dernier se laissa choir, comme désorienté par le coup et semblait offrir son corps à la lame du fidèle au Goteï qui semblait attendre qu'il s'empale dessus.

Pas le temps de faire dans la dentelle, le Purificateur tira violemment sur son zanpakuto encore accroché à sa ceinture et Hitsugaya vit... les sous-vêtement et le torse nu d'Hikari. En effet, en tirant violemment son zanpakuto vers l'avant il avait défait la ceinture de son Shihakusho qui s'ouvrit crûment et provoqua la chute de son Hakama jusqu'à ses pieds.

Pourquoi me direz-vous ? Non, petits pervers aux idées pédophiles, je vous arrête ! Outre le fait que la vision du Fundoshi d'Hikari ainsi que de son corps soudainement dénudé devrait bien distraire et/ou surprendre Hitsugaya environ une fraction de seconde, il avait désormais Shoheki dans la main droite... mais toujours à l'intérieur de son fourreau, ce qui empêchait le passage en Nensho Gokei, et, cerise sur le gâteau, par propagation de son pouvoir l'arme était aussi entourée de flammes ! Et puis ça faisait bien marrer, intérieurement, le Chujitsuna qui affichait un large sourire l'air de dire « Surpriiiiiise ! ».

C'est donc avec comme un bâton de flammes obscures et intenses, laissant une traînée ardente derrières elles, qu'il dévia Hyorinmaru pour s'ouvrir le passage vers Hitsugaya et frapper son torse de ses pieds joints pour l'entraîner dans sa chute. Il se dévia ensuite pour atterrir plus loin, les mains sur les hanches... offrant au passage à Toshiro la vision de son dos nus et de son Fundoshi qui, comme chacun le sait, de derrière fait un rien string.

Mais comme je sais que des âmes sensibles nous regardent, et parce que se battre avec son pantalon au niveau des genoux c'est pas franchement pratique, Hikari remonta vivement son Hakama et le ceignit à son bassin en resserrant la ceinture. Pour ne pas perdre de temps il laissa la veste ouverte, flottant donc à la manière de son Haori ce qui laissait entrevoir ses abdominaux et pectoraux plutôt bien dessinés sur lesquels ruisselaient un mélange sensuel de sueur et de sang comme après un éb... euh je m'égare, autant pour moi.

Il se retourna et prit une position plutôt décontractée, accoudé à Shoheki posé verticalement avec la pointe du fourreau contre le sol mais bel et bien prêt à le ressaisir si jamais, et tourna son regard vers Hitsugaya.

« Hopla, désolé ! Le spectacle te plaisait sûrement pas... et même si c'est le cas je suis pas sûr que tu puisses dire que t'as lu et accepté la charte d'utilisation sans mentir ! »

Spoiler:
 
Toshiro Hitsugaya
Shinigami de la 10ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
74/100  (74/100)
Points:
0/0  (0/0)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Dim 30 Mar - 0:39

L’attaque ne fit pas l’effet voulu. Du point de vue de Toshiro, l’attaque n’avait qu’effleuré le capitaine Kurenjingu. Il pu toutefois apercevoir une quantité non négligeable de sang sur la joue de son adversaire. Une blessure certes, mais sans doute superficielle.

L’action suivante étonna alors le jeune capitaine : l’ennemi sembla tomber vers lui, comme gravement blessé. Sur ses gardes, Hitsugaya ne fut pas surpris quand l’ennemi sortit son deuxième Zanpakuto. Il le fut un peu plus lorsqu’il l’aperçu à moitié nu, sa ceinture défaite. Ce bref moment d’hébétude permit à l’ennemi de dévier Hyorinmaru de sa position, afin d’envoyer un coup de ses pieds joints sur le torse de Toshiro, ce qui le propulsa violement vers le sol. Il se réceptionna de façon sommaire, défonçant le pavage au passage. Il reprit un instant son souffle, et vit son ennemi atterrir dos à lui à quelques mètres, ne portant rien d’autre que son sous-vêtement. Il se rhabilla sommairement, avec toujours le même air hautin et méprisant. Il se la jouait ostensiblement, avec son air décontracté et son torse apparent. Ceci irrita encore plus le jeune capitaine, qui pestait intérieurement d’avoir affaire a un ennemi si énervant. Son sang-froid habituel failli être brisé par la dernière réplique du Kurenjingu.

Hopla, désolé ! Le spectacle te plaisait surement pas… et même si c’est le cas je suis pas sur que t’as lu et accepté la charte d’utilisation sans mentir !

Toshiro Hitsugaya, le regard rivé sur le sol devant lui, serrait son sabre si fort que les articulations de ses doigts lui faisaient mal. Son reiatsu augmentait et de la glace commença a apparaitre autours de lui. Le brouillard se dispersait lentement.

Il était sidéré par l’attitude de son adversaire. Que ce soit fait exprès ou naturel, c’était inacceptable lors d’un combat. Il se croyait… comme dans un jeu, ou un scénario de roman où il fallait exécuter les actions les plus insolites possibles… Une vision des choses tellement différente… Une philosophie de vie opposée…

Toshiro parla entre ses dents serrées :

Toi… Comment peux-tu être aussi indifférent à un combat ? Cela n’a absolument aucune valeur à tes yeux ? Tu te crois dans un jeu ! Je vais te faire comprendre ce qu’est un combat ! Bankaï, DAIGUREN HYORINMARU !!!

Une grande rage brulait en lui. Son adversaire représentait dans d’irrespect, de moquerie, de manque de maturité. Plusieurs siècles d’existence les séparaient, mais c’est Hitsugaya qui avait l’impression de se retrouver face à un enfant mal élevé ne prenant rien au sérieux. Il espérait sérieusement faire changer l’attitude d’Hikari en sortant son Bankaï, qu’il devienne enfin sérieux dans son agissement. Et de plus, il fallait l’abattre rapidement, car un combat encore plus prolongé pourrait mal tourner pour le loyaliste…

Ses quelques blessures n’étaient pas graves, son coup à l’estomac ne le faisant presque plus souffrir. Le récent coup au thorax lui avait coupé le souffle et légèrement brûlé les vêtements, mais le contact ne s’était pas prolongé. Son ennemi avait pas mal de sang sur le visage et le corps, plus que Toshiro. Il allait essayer de pousser son adversaire plus loin, mais de le tuer avant qu’il ne déclenche son Bankaï.

Il partit à l’assaut, envoya une série de puissants coups sur son adversaire, mettant sa maitrise du Zanjustu en avant, mais pas à ses limites. Après une poignée de coups que son adversaire para, il envoya trois coups avec un chaque fois un certain recul puis une poussée des ailes pour donner plus de puissance. Il fit le même mouvement une quatrième fois, mais hurla au tout dernier moment:

RYUSENKA !!
Hikari Chujitsuna

_________________
Division Kurenjingu

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
82/100  (82/100)
Points:
0/100  (0/100)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Dim 30 Mar - 0:42

La tête que tirait Hitsugaya était absolument jouissive ! Cette rage dans ses yeux, ce rictus caractéristique d'un homme excédé, ses mains qui tremblaient tant il tenait fort son zanpakuto à cause de son agacement, de sa colère et de sa haine, tout cela rendait le Purificateur quasiment euphorique. Hikari n'était jamais aussi satisfait que lorsqu'il parvenait à faire sortir quelqu'un de ses gonds, et là, cela avait si bien fonctionné sur le juvénile Capitaine qu'il devait faire de gros efforts pour ne pas éclater de rire !

Le brouillard qui envahissait leur champ de bataille depuis que le loyaliste avait décidé de jouer à cache-cache commençait à se dissiper, signe que le combat allait prendre un nouveau tournant. Le traître en profita pour jeter un bref coup d’œil du côté où Léana combattait, non pardon, du côté où Léana massacrait Kyoraku. Il n'avait pu qu'imaginer ce qui s'y passait en tendant l'oreille pendant qu'il jouait au chat et à la souris. Et bah... c'était exactement comme il l'avait imaginé : des bâtiments qui s'écroulent et d'autres qui s'envolent !

Après cette petite parenthèse de curiosité, il se concentra à nouveau sur son adversaire si cher à son cœur.

« Toi..., commença-t-il, comment peux-tu être aussi indifférent à un combat ? Cela n'a absolument aucune valeur à tes yeux ? Je vais te faire comprendre ce qu'est un combat !

Son discours ne manquait pas d'intérêt, il plaisait beaucoup à Hikari... en effet, puisque son sourire amusé s'étirait à chaque nouveau mot prononcé ! Ca ne leurrait pas l'orateur qu'était le Capitaine Kurenjingu ; il disait cela pour se donner de la constance. Il allait en venir au clou du spectacle !

-Allez Hitsugaya, ne te fais pas attendre ! Dis-le !
-BANKAI ! DAIGUREN HYORINMARU !

Le sourire du provocateur se mua en une expression satisfaite, alors qu'il sentait la bourrasque d'énergie émaner du Capitaine dans un nuage de buée qui lui balaya le visage et agita sa chevelure.

-J'ai bien fait de me rhabiller, on dirait qu'il va faire frisquet... dit-il en saisissant Boko dans sa main droite.

Il y avait toujours cette espèce de moment sacré après la libération d'un Bankai, où l'adversaire de celui ayant montré sa forme ultime l'observait tandis que l'autre se laissait contempler. Probablement pour savoir à quoi ressemblait ce pouvoir que si peu de personnes avaient atteint. Hitsugaya émergea d'un rideau de givre légèrement opaque, et déplia ses ailes gelées. Hikari connaissait les pouvoirs du Capitaine, mais il joua le jeu pour admirer de près Daiguren Hyorinmaru. Le jeune homme était doté d'une paires d'elles plus grandes que lui, d'une queue de dragon et son bras était recouvert d'une griffe tandis que trois étoiles à quatre branches flottaient au-dessus de lui. Le tout était bien entendu en glace. Le petit Capitaine gagnait en prestance.

-Oh, impressionnant ! J'ai peur ! Tu vas me remettre sur le droit chemin en me battant ! Je vais perdre toute crédibilité en tant que vilain !

Il n'y avait pas besoin de plus d'ironie, Hitsugaya était déjà mûr. Mais ça faisait tellement de bien !

Il se propulsa sur lui, et Hikari plaça Boko en opposition pour arrêter le coup, ce qui le projeta un tantinet en arrière à cause de l'élan. Il pouvait sentir d'ici le froid émanant de Toshiro...

Tenant son arme dans ses deux mains, il contrait les coups de lame ennemie, tentant d'en rendre entre deux assauts. Ce petit manège continua quelques secondes et, finalement, le Shinigami aux plein pouvoirs en action se propulsa en arrière pour ensuite se projeter en avant et donner un coup d'estoc avec toute la puissance et la vitesse causées par l'élan de la projection. Le Purificateur évita le coup d'un mouvement de bassin pour se jeter sur le côté et le shinigami aux cheveux argentés recommença à trois reprises. L'envahisseur évitait toujours de la même manière, mais lors du dernier assaut, Hitsugaya lâcha soudainement le nom de sa technique.

-Ryusenka.

La glace fut projetée à toute vitesse depuis le Zanpakuto du Capitaine de la Dixième Division et celui de la Division Kurenjingu n'eut que le temps de commencer à tirer très légèrement sur le fourreau pour commencer à sortir son arme de celui-ci avant d'être scellé dans une croix de givre.

Oh, que c'était froid... la morsure du gel agitait sa blessure à la joue, le picotait affreusement. Hikari était frigorifié... Des frissons lui parcouraient l'échine, ainsi que le reste du corps, aussi bien à cause de la température glaciale de sa prison que par l'excitation. Il tremblait aussi bien pour ses os gelés que par une peur inconsciente, et tout à fait naturelle, de la mort qui pouvait survenir. Après tout... la conclusion du Ryusenka était normalement l'éclatement du cercueil de glace, et celui de son hôte par la même occasion.

Mais le Chujitsuna n'allait pas se laisser faire ! Loin de là ! Le Shin'en no Tate faisait son effet et fondait une légère pellicule de glace autour de son porteur. Assez pour lui laisser tirer rictus d'excitation presque démente. Il était faux de croire que la Onzième Division était barbare, ils étaient juste plus sensibles à l'adrénaline du combat à laquelle tout le monde était soumis ! Au cours d'un combat, chacun se complaît à frôler la mort. L'adrénaline excite quiconque a une arme en main, même inconsciemment. Enfin, je m'éloigne du sujet. La libération de quelques millimètres autour de son corps lui permit de saisir plus fermement la garde de Boko et son fourreau et il banda ses muscles pour les tirer tous deux dans un sens opposé. La lame sortait de son étui petit à petit et des flammes commençaient à s'en échapper, facilitant donc la fonte de l'entrave ainsi que la libération du Zanpakuto. Il parvint finalement à la sortir dans sa quasi totalité, elle n'était déjà plus vraiment matérielle, elle n'était qu'un trait de flammes bleues qui n'attendaient que de se déchaîner... il ne devait plus y avoir beaucoup de temps... Il rangea intégralement l'arme... Et la dégaina subitement, causant une explosion de flammes azurées qui liquéfièrent, puis firent disparaître dans une nuage de vapeur, la glace environnante, faisant éclater la pointe du crucifix horizontal dans lequel il était emprisonné. Le reste ne tarda pas à suivre, bien que ce fut par l'action du lanceur de la technique.

Ses muscles et articulations étaient endolories, il les bougeait par à-coups, comme un automate un peu rouillé, du givre chutait à chaque mouvement et de la vapeur s'échappait aussi bien de son nez et de sa bouche lorsqu'il respirait que de son corps à cause du duo de flammes dansant autour de son corps.

Après la morsure du gel, voilà que venait celle des langues de feu. Cela brûlait tellement... si lentement... Le Nensho Gokei était puissant, certes, mais particulièrement douloureux, une vraie torture. Il devait vite le stopper pour ne pas se blesser ou incinérer ses vêtements. Il se mit fredonner doucement.

-Tourner le temps à l'orage... Revenir à l'état sauvage... Forcer les portes, les barrages... Sortir le loup de sa cage... Sentir le vent qui se déchaîne... Battre le sang dans nos veines... Monter le son des guitares... Et le bruit des motos qui démarrent...

Les flammes redevinrent des Zanpakuto qu'il rangea dans leur étui respectif. Il sortit de son Shihakusho les lunettes d'Iba qu'il mit sur son nez.

-Il suffira d'une étincelle... D'un rien, d'un geste... Il suffira d'une étincelle... Et d'un mot d'amour, pour...

Il dégaina soudainement les deux lames qui explosèrent en d'immenses flammes, prenant l'apparence de démons ardents tournant autour de lui.

-Allumer le feu... Allumer le feu... Et faire danser les diables et les dieux ! Bankai, Chōetsu-tekina Kagyaku Rengoku ! Rengoku no Tsuinburedo.

Les démons tourbillonnèrent encore pour se glisser entre les mains du Purificateur et s'y transformer en deux grandes lames flamboyantes, l'une noire et l'autre dorée.

-J'espère que t'as aimé ma petite reprise ! Ahlala ce Johnny, toujours les bons mots !

Il ôta les lunettes du Vice-Capitaine et les rangea à nouveau.

-C'est froid ton truc, le pouvoir de ton Bankai c'est de téléporter l'Antarctique en fait ? Tu me parlais de la valeur du combat ? Quel valeur ça a ? On devrait être solennel et tirer une gueule jusqu'à par terre parce que quelqu'un va peut-être crever à la fin ? Et bah si je dois mourir, ce qui n'arrivera pas, on dira que j'suis resté fidèle à moi-même et à mes principes jusqu'à la fin ! Allez, voyons qui aura la température la plus extrême ! »

D'un Shunpo laissant une large traînée de flammes derrière lui, il se lança en direction d'Hitsugaya pour abattre ses deux lames sur ce dernier. Il ferma les ailes et de la vapeur s'échappa de l'endroit où la glace et les flammes se rencontraient. D'un second Shunpo il se déplaça jusque derrière lui pour donner un coup d'estoc en direction de son dos.
Toshiro Hitsugaya
Shinigami de la 10ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
74/100  (74/100)
Points:
0/0  (0/0)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Sam 26 Avr - 0:47

Un soudain silence s’installa sur la zone. Un long soupir de la part d’Hitsugaya, créant un nouveau nuage de buée parmi ceux déjà présents, fut le seul trouble au milieu de cet assourdissant silence. S’il se tramait quelque chose à l’intérieur de la prison de glace, son épaisseur rendait tout signe invisible. Certes, cette attaque devait avoir porté un coup à l’ennemi, mais ce n’était pas fini pour autant. Un capitaine ne se faisait pas achever avec une telle attaque. Briser la prison était inutile, Hikari allait le faire-lui-même. Mais que fera-t-il une fois sorti ? C’était la question à un million.

Le jeune capitaine s’éloigna d’un bond presque nonchalant, se plaçant à distance respectable. Un mouvement se fit sentir, puis plus rien. Après une seconde supplémentaire, la prison de glace éclata dans un nuage de vapeur et de cristaux. Un grand feu se trouvait maintenant à la place du capitaine Kurenjingu. Les flammes étaient noires et bleues, les deux couleurs vues précédemment. Une technique combinée ? Pas le temps de le deviner, les flammes disparurent vite. Il ne restait plus qu’Hikari, debout. Une voix s’élevait déjà, de plus en plus fortes. Il chantait ? Il avait pris un coup de trop ? La voix s’éleva encore, accompagnée d’un accroissement exponentiel du reiatsu du capitaine Kurenjingu. Hitsugaya comprit : son adversaire s’élevait à son niveau. Le chant s’acheva dans une nouvelle explosion de feu, où l’on crut apercevoir des démons et des créatures vivantes. Enfin, deux immenses épées de flammes se fixèrent dans les mains du combattant.

C’était la dernière ligne droite, vers un achèvement du combat. Le fait qu’Hikari sortait son Bankaï montra à Toshiro qu’il en avait bien besoin pour rivaliser. Le temps reprit son cours normal, la bulle dans laquelle s’étaient trouvés les deux combattants le temps de l’invocation du deuxième Bankaï éclata.

C'est froid ton truc, le pouvoir de ton Bankai c'est de téléporter l'Antarctique en fait ? Tu me parlais de la valeur du combat ? Quel valeur ça a ? On devrait être solennel et tirer une gueule jusqu'à par terre parce que quelqu'un va peut-être crever à la fin ? Et bah si je dois mourir, ce qui n'arrivera pas, on dira que j'suis resté fidèle à moi-même et à mes principes jusqu'à la fin ! Allez, voyons qui aura la température la plus extrême !

Sur ces mots, Hikari s’élança d’un Shunpo pour abattre ses deux lames sur le capitaine loyaliste, qui eut toutefois le temps de refermer ses ailes sur lui-même, arrêtant les lames de flammes dans un énième nuage de vapeur. Il réédita le même déplacement, se plaça dans le dos d’Hitsugaya et envoya un coup d’estoc vers le dos de ce dernier.

N’ayant pas le temps de se tourner en entier, il tenta le tout pour le tout : déployant au maximum son aile gauche, il fit un quart de tour sur lui-même. L’aile frappa violement le capitaine Kurenjingu, le faisant manquer son coup. Puis le capitaine de la 10ème division s’évada d’un Shunpo.

En une fraction de seconde, il élabora sa stratégie suivante. En deux attaques, le Kurenjingu avait du par deux fois se placer très près. Des épées ? A moins de les lancer, c’était une technique de combat rapproché. Et le jeune capitaine avait un Bankaï versatile, lui permettant d’attaquer de loin comme de près. Il continuerait de mener la danse.

Il atterrit à côté d’un mur et s’en servit pour se propulser à toute vitesse vers l’antique capitaine. Immédiatement, il prononça une rapide invocation :

Bakudo N63 : Sajo Sabaku !!!

La liane enserra et immobilisa Hikari. Il n’avait pas besoin que cela dure longtemps, et ça n’arriverait pas : le jeune capitaine n’avait qu’un niveau lambda en Kido, au contraire de son adversaire. Toshiro se rapprocha encore un peu, toujours dans sa lancée. Accompagnée d’un large mouvement du sabre, une seconde formule suivit :

Hyoryu Senbi !
Hikari Chujitsuna

_________________
Division Kurenjingu

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
82/100  (82/100)
Points:
0/100  (0/100)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Sam 26 Avr - 14:49

Hitsugaya avait prévu qu'il s'en sortirait, il savait que cette attaque ne le tuerait pas. Comme il ne savait pas ce qu'Hikari allait faire, il avait reculé par précaution. D'un accord tacite, le combat reprit. Le Purificateur c'était élancé sur le futur purifié et, après un premier assaut, avait attaqué son dos d'un coup d'estoc de la main gauche. Ne pouvant parer décemment, son Bankai n'étant pas fait pour le doter d'une agilité et d'une liberté de déplacements exceptionnelles, il tenta une technique de dernier recours en tournant à quatre-vingt-dix degrés sur sa gauche, l'aile de ce côté étant déployée au maximum. C'était pour ce genre de situations que le Capitaine n'utilisait pas ses deux sabres pour faire un estoc, cela aurait été plus puissant et plus esthétique, mais pas adapté si l'ennemi avait le genre de possibilités qu'Hitsugaya à cet instant. Il passa son bras droit par-dessus le gauche, mettant son deuxième Zanpakuto entre l'aile du Capitaine et sa propre épaule pour éviter d'être frappé de plein fouet. De la vapeur se dégagea lorsque les deux Bankai entrèrent en contact et Hikari fut envoyé un ou deux mètres plus loin.

Hitsugaya n'aimait pas être attaqué, il préférait de loin mener la danse. D'autant plus que le Chujitsuna avait réussi un certain nombre de coups et que dans sa forme libérée, contrairement à ce dernier, Toshiro n'avait pas la possibilité d'esquiver trop efficacement de par l'ampleur de son Bankai. Il était donc logique qu'au lieu d'essayer d'en connaître plus sur la nouvelle forme de l'envahisseur, il allait reprendre l'assaut.

En effet, à peine le Kurenjingu eut-il fini de déraper qu'il put apercevoir le Capitaine du Gotei 13 se propulser depuis un mur dans sa direction. Déjà aérodynamique, lorsque la lame était pointée en avant, Daiguren Hyorinmaru s'en retrouvait désormais fulgurant ! Prévoyant pourtant une esquive du traître, preuve qu'il ne le sous-estimait pas, Hitsugaya lança un Bakudo relativement puissant : le Sajo Sabaku. Toutefois, Hikari était un expert en la matière. S'il ne pouvait le faire se désintégrer, avant même d'être entravé, rien qu'avec sa pression spirituelle, comme l'aurait fait Léana, il savait profiter de ses faiblesses. Un sort puissant, d'autant plus lancé à la va-vite et par un utilisateur occasionnel du Kido, était long à se mettre en place. C'était suffisant pour le Purificateur. Il parvint à extraire son bras gauche de l'emprise du sort avant que celui-ci ne se resserre à son maximum.

Une fois cela fait, il reporta son attention à Hitsugaya qui effectuait un mouvement latéral, gelant l'air au fur et à mesure. Le Hyoryu Senbi, certainement. Quel avantage d'avoir toutes les informations sur les techniques de ses adversaires, bien que même sans cela, le Capitaine beau parleur aurait réagi de la même manière. C'était à peine déloyal.

Pas sûr d'avoir le temps pour un Danku, de plus ce n'était pas forcément la meilleure solution. Et puis il fallait bien profiter des derniers instants de jeu ! La fin du second combat de Léana qui, vu son adversaire, signerait l'arrivée de Yamamoto serait aussi le clairon qui sonnerait la retraite. Enfin, après l'exécution de la dernière partie du plan. Il devait donc conclure bientôt lui aussi. Mais Hitsugaya n'avait pas de souci à se faire pour sa petite gueule d'angelot, les Capitaines traîtres avaient eu pour ordres de ne pas tuer leurs homologues loyalistes. Juste les malmener ou les mettre hors d'état de nuire s'ils n'en valaient vraiment pas la peine. Enfin, pour en revenir à l'action, Hikari tendit son bras libre en direction du Capitaine.

« Bakudo no Sanju Kyu, Enkosen ! »

Un bouclier rotatif commença à se matérialiser devant lui, terminant son apparition au moment où l'attaque du Capitaine portait. Arrêter un technique en Bankai avec un sort aux alentours du niveau quarante était un peu prétentieux, et le but de l'attaqué était plus d'amortir le choc que d'annuler les dégâts. C'est donc projeté par l'éclatement de sa barrière au lieu d'être gelé ou tranché qu'Hikari s'en sortit. Roulant sur quelque mètres, la forme du sort d'entrave causant cet effet secondaire, il parvint à se redresser aussi vite que possible.

Les ordres revinrent à l'esprit du Capitaine. Juste malmener les Capitaines ennemis pour leur montrer la force de la Division Kurenjingu. C'était donner le bâton pour se faire battre d'après certains. Épargner un ennemi comme ils le faisaient là, et surtout comme ils l'avaient fait pour Yamamoto, c'était lui laisser une chance d'accumuler de la rancœur mais surtout de devenir plus fort. Mais après tout, n'était-ce pas le but de la Division Purificatrice ? Purifier le Gotei, certes, mais en éliminant la vermine et en permettant aux Purs, aux méritants, de survivre à la place qui leur est due. C'était une purge. Leur « Gotei » était compétent, et plutôt complet. Ils allaient maintenant permettre au Gotei en place d'atteindre un vrai niveau, quitte à diminuer en nombre, et ils s'affronteraient pour savoir qui est le plus méritant. Une alliance serait impossible, les deux camps avaient trop de rancune l'un pour l'autre. Mettre hors d'état de nuire ceux qui n'en valent pas la peine. Mais toi, Toshiro Hitsugaya, tu en vaux la peine n'est-ce pas ? Hikari se rappelait si clairement les mots de Léana lorsqu'elle avait fait de lui et Cana, ses élèves.

« Cana Shihôin et Hikari Chujitsuna, j'ai décelé en vous un potentiel, un potentiel que le Goteï 13 n'a pas exploité. »

Oui, c'était exactement cela. Oh, bien sûr que le Gotei avait décelé le potentiel d'Hitsugaya. Parfaitement même ! Mais c'était tout. Le Capitaine de la Dixième Division était le seul responsable de sa force, il n'avait de l'aide de personne pour lui permettre de faire fructifier ses efforts. Il ne devait tout qu'à lui-même. Ce qu'Hikari pensait du jeune Capitaine à cet instant était tout à son honneur.

« Allez, Hitsugaya, je vais te faire exploiter ton potentiel moi ! Grâce à moi, tu deviendras fort ! Ce combat te fera comprendre tes faiblesses, ta haine à mon égard te fera progresser pour me vaincre ! Si seulement je pouvais t'ouvrir les yeux... Tu as les bons principes, mais pas une vision d'ensemble, tu es trop jeune pour ça. Tu ne sais pas à quel point le chef que tu respectes est mauvais, incompétent et égocentrique. Alors que toi et moi, si ce n'est ma vengeance, avons les mêmes idéaux. Si seulement tu t'en rendais compte... »

Le Purificateur laissa s'échapper une grande quantité de son reiatsu d'un coup, momentanément, pour desserrer les liens autour de son buste et son bras droit, lui permettant de s'en servir pour les trancher et causer leur disparition.

C'était à lui maintenant. Ses roulades à répétition lui avaient causés quelques bleus et autres contusions, son bras gauche, celui qui avait pris l'impact du Hyoryu Senbi via le Enkosen, le faisait quelque peu souffrir. Il saignait peut-être un peu. Rien de trop grave. Même sa blessure au visage, bien que superficielle, semblait plus impressionnante visuellement car elle saignait plutôt abondamment. Comme on dit, chacun son tour.

D'un Shunpo, il fut sur le loyaliste pour donner un coup de ses deux sabres, comme la première fois. Comme la première fois, Hitsugaya para avec ses deux ailes et, comme la première fois, Hikari utilisa son Shunpo pour changer de position, mais c'était s'éloigner pour mieux attaquer à nouveau. Le but n'était plus de porter une blessure grave, mais juste de harceler l'ennemi au fil des assauts qui venaient de tous les côtés tour à tour. Quand Toshiro parvenait à parer avec son épée, il lui fallait tout de même se servir d'au moins une de ses ailes pour intercepter la seconde lame flamboyante. Un nuage de buée se formait tout autour des deux protagonistes, on peinait à voir l'extérieur. Toutefois, de par la nature du Bankai du Purificateur, le Capitaine officiel pouvait voir les assauts de celui-ci.

Cela faisait un moment qu'Hikari n'avait pas lancé de pique. D'une part parce que le Capitaine était déjà énervé, déstabilisé et affecté au possible, mais d'autre part car Léana lui répétait sans cesse que cette manie de l'insolence était une qualité aussi bien qu'un défaut. Dans un combat, il fallait être concentré. Et pour le Chujitsuna, s'il fallait qu'il se concentre un moment, c'était maintenant. Cela aurait pu mettre la puce à l'oreille de Toshiro, lui signifier que quelque chose se tramait, mais Hikari avait été sobre depuis qu'il s'était mis à attaquer avec son Bankai. Le loyaliste réclamait que le traître fasse preuve de sérieux, maintenant qu'il était passé à la vitesse supérieure c'était le cas. Il l'interpréterait sûrement ainsi, et ce n'était pas vraiment faux.

Après un certain nombre d'assauts à répétitions consistant à s'éloigner pour attaquer à nouveau par un autre côté, Hikari s'éloigna une fois de plus. Un brouillard plutôt dense entourait le surdoué à cause de la rencontre répété de son Bankai avec celui de l'envahisseur. Ce dernier ne perdit pas de temps, murmurant alors que sa main droite s'entourait d'une sorte d’électricité violet foncé.

« Serre les dents, Hitsugaya... Hado no Kyuju, Kurohitsugi... »

Le cercueil noir engloba l'endroit où devait se trouver Hitsugaya, et une partie du nuage avec, avant de se parcourir d'impitoyables lames.

L'instant d'après, Hikari était au-dessus de la boîte noire qui commençait à se dissiper, ses deux Zanpakuto au-dessus de ses épaules et prêts à frapper. Le Kurohitsugi avait été lancé précipitamment. Avec un peu d'astuce, Hitsugaya avait peut-être pu s'en tirer sans trop de dommages, mais ses ailes devaient être dans un état pitoyable. Ses attaques précédentes avaient eu pour but de les faire fondre autant que possible, et il ne devait pas avoir eu le temps de les régénérer pleinement en se servant de l'humidité ambiante. Normalement, le coup descendant qu'Hikari s'apprêtait à porter de ses deux lames allait traverser la glace comme dans du beurre pour brûler et trancher Hitsugaya de haut en bas le long des deux épaules.

Toutefois, on est jamais trop prudent. Le Purificateur incantait un sort de protection. Il envisageait un sort sans incantation en cas d'urgence et, si l'attaque devait à ce point échouer, le reiatsu  encore présent dans ses pieds à cause de son Shunpo lui permettrait d'en effectuer un autre s'il en avait l'occasion.


Dernière édition par Hikari Chujitsuna le Sam 26 Avr - 18:32, édité 1 fois
Toshiro Hitsugaya
Shinigami de la 10ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
74/100  (74/100)
Points:
0/0  (0/0)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Sam 26 Avr - 18:25

Une fois de plus, une quantité non négligeable de glace fut créée à partir de l’eau présente autour du jeune capitaine. L’atmosphère comme arme, cela donnait théoriquement une réserve infinie d’attaques. Et l’on n’en était pas si loin, seul son reiatsu imposait une limite. Malgré cela, l’attaque ne réussit pas. Chujitsuna, expert en Kido, put correctement résister à l’entrave d’Hitsugaya, se libérant un bras, et lança le Enkosen. Cette contre attaque lui permit d’atténuer la vague de glace tranchante, qui ne fit que le repousser. Il était encore entravé, mais pas pour longtemps. Il desserra ses liens et se débarrassa de la liane sans difficulté avant qu’Hitsugaya ne puisse porter un nouveau coup.

 Allez, Hitsugaya, je vais te faire exploiter ton potentiel moi ! Grâce à moi, tu deviendras fort ! Ce combat te fera comprendre tes faiblesses, ta haine à mon égard te fera progresser pour me vaincre ! Si seulement je pouvais t'ouvrir les yeux... Tu as les bons principes, mais pas une vision d'ensemble, tu es trop jeune pour ça. Tu ne sais pas à quel point le chef que tu respectes est mauvais, incompétent et égocentrique. Alors que toi et moi, si ce n'est ma vengeance, avons les mêmes idéaux. Si seulement tu t'en rendais compte...

Cette dernière réplique, bien différente des autres, laissa le jeune capitaine perplexe quant aux intentions de son adversaire. Les seules choses qu’il lui avait dites précédemment étaient des piques afin de l’énerver, ce qui avait fonctionné. Mais là… Il semblait vouloir faire partager sa vision des choses. Toshiro comprenait alors que son adversaire ne nourrissait pas vraiment de haine à son égard, mais à celui du Gotei, et particulièrement du capitaine-commandant. Mais Histugaya avait beau être jeune et relativement influençable, une simple réplique comme celle-ci n’irait pas changer son idéal et ses principes. Toutefois, il était assez intelligent pour tenter d’être compréhensif à l’égard de ses ennemis, et cette dernière phrase le laissa vraiment pensif. Etait-il vraiment trop jeune pour comprendre ?

Il n’eut pas beaucoup plus de temps pour réfléchir à ces paroles énigmatiques, car Hikari repartit à l’attaque. Les mêmes coups furent employés à plusieurs reprises, des attaques au sabre que Toshiro parait avec Hyorinmaru et ses ailes. La vapeur augmentait toujours en quantité, son apparition rythmée avec le bruit des chocs d’armes, de feu, de glace et de métal. Et malgré ces bruits, la bataille était étrangement silencieuse. Plus de piques depuis la dernière parole, voir depuis le début de la confrontation entre les Bankaï. L’état d’esprit avait réellement changé, les libérations finales avaient eu leurs effets. Le combat était pris au sérieux par les deux opposants. Un point d’orgue à cette bataille pourrait arriver, personne ne s’en étonnerait. Et l’enchainement final de la part du Kurenjingu arriva.

Après la longue série d’attaques, le jeune capitaine profita du léger repli de son adversaire pour souffler un instant. Cet instant fut fatal, car Toshiro ne vit pas son adversaire incanter, à l’abri du nuage de vapeur. Il vit juste de grands murs noirs apparaitre autour de lui, et ne mit pas longtemps à comprendre : il allait subir un Kurohitsugi. Il s’était préparé à cette éventualité de nombreuses fois dans sa vie, ce sort lui insufflant un certain effroi. Que se passait-il dans ce cercueil ? Il allait le découvrir. Il s’entoura de ses ailes, et se mit en garde. Des dizaines d’épées apparurent en même temps, et l’impact fut violent. Il put en parer certaines de ses ailes et de son Zanpakuto, mais les autres vinrent l’entailler en de multiples endroits. Toutefois lorsque ce moment d’enfer prit fin, le capitaine loyaliste était dans un meilleur état que ce qu’il présageait. Les blessures étaient assez superficielles, les saignements nombreux mais pas assez profonds pour entraver définitivement Toshiro : il était blessé mais toujours apte.

L’attaque suivante était presque aussi dévastatrice que la précédente, toutefois la parer était possible. Plaçant ses ailes au dessus de sa tête, il créa ensuite un bouclier de glace, petit mais compact, au dessus de sa lame, et mit cette dernière en opposition au coup futur qui viendrait pulvériser ses ailes meurtries et s’entrechoquer avec la garde de fortune qu’il avait créée.

En effet, le choc fut rude, le jeune capitaine défonça plusieurs dizaines de centimètres de pavage en parant. Ses bras ployèrent sous l’impact et sa lame vint presque heurter sa tête. Lorsque cet assaut prit fin, qu’Hikari recula un peu, Hitsugaya prit conscience de son état : épuisé, meurtri. Une petite flaque de sang s’était formée à ses pieds. Il fallait finir ce combat maintenant ou il mourrait. La bonne endurance du capitaine de la 10ème division lui permettrait de se battre encore quelques minutes. Il n’allait en utiliser qu’une. Un dernier enchainement, qui, s’il ne tuait pas Hikari, le mettrait hors d’état de nuire. La règle allait être de ne plus le laisser orchestrer la moindre attaque. Reconstituant ses ailes avec la vapeur présente, Toshiro se lança dans une série d’attaques basiques, avec élan. Le capitaine Kurenjingu allait se douter de quelque chose, alors Hitsugaya profita de ces quelques secondes pour préparer sa première attaque majeure, l’acte un de l’enchainement.

Après un bref saut à reculons, et sans plus de cérémonie, Toshiro créa de nombreux piliers de glace autours d’Hikari. Sans attendre, et sans même une parole, le capitaine loyaliste pointa son sabre vers le centre de la future prison et le tourna comme une clé.

Sennen Hyoro

La prison de glace millénaire. Le Ryusenka était une attaque mineure à côté. Alors s’il avait eu un peu de mal à en sortir, cette entrave allait lui donner du fil à retordre. Et il l’espérait bien, il avait mis presque toutes ses réserves de reiatsu dans la constitution d’une prison résistante. Mais avant de lancer la prochaine attaque, Hitsugaya en pesa bien les conséquences. Le ciel commença à se couvrir, de lourds nuages noirs apparaissant. Il ne l’avait jamais utilisée. Elle risquait d’ailleurs de ne pas être parfaitement contrôlable, vu l’état de son lanceur. Il ne faudrait pas rester dans les parages trop longtemps. Il fallait quitter le champ de bataille, en emportant Hinamori, qui devait déjà avoir subi les retombées du combat. Le temps n’était maintenant plus à la réflexion. Toshiro prononça d’une voix solennelle :

Hyotten Hyokkaso. Le plus grand danger arrive lorsque tu utilises ta meilleure tactique. C’est la dure loi du combat, Hikari Chujitsuna.

L’épaisse couche nuageuse s’ouvrit au dessus du Sennen Hyoro, et de la neige commença à en tomber. Si l’ennemi sortait de la prison de glace, les flocons fleuriraient sur son corps déjà refroidi, et l’emprisonneraient à nouveau. Enfin, pour rajouter une précaution de plus, Toshiro laissa en s’en allant un clone de glace.

Il marcha en titubant vers la position d’Hinamori. Il était exténué, ne tenait debout que grâce à sa volonté de protéger son amie d’enfance. Momo s’était redressée et était assise contre le mur, l’air faible et fatiguée .Ses yeux n’étaient qu’entr’ouverts.

Tu as gagné ? Shiro-chan…

Ce dernier ne sut répondre. Il se posait la même question. Il la saisit délicatement, la portant dans ses bras, prenant bien garde à ne pas lui faire de mal avec son Zanpakuto. Ses ailes de glace tombèrent. Il se dirigea vers les quartiers de la 4ème divison, espérant ne pas rencontrer d’ennemis en chemin.

La question de Momo résonnait dans son crâne. Cet ennemi l’avait poussé à bout, l’avait presque tué. Il ne savait pas s’il était encore vivant, mais quelque chose avait changé depuis le début du combat. Il essayait, mais n’arrivait pas à le haïr autant qu’avant. Etait-ce l’effet de son éloquence, de la dernière parole qu’avait entendu Toshiro d’Hikari ?

Arrivant à l’infirmerie, le capitaine Hitsugaya se déplaça comme un déterré vers un brancard vide et y déposa doucement Momo. Puis il fit demi-tour, marcha deux pas, et s’écroula au milieu de la salle. Une flaque de sang apparut sous lui. Il perdit progressivement connaissance.

Secrètement, Toshiro espérait pouvoir revoir Hikari. Leur combat n’était pas achevé.
Hikari Chujitsuna

_________________
Division Kurenjingu

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Capitaine
Niveau:
82/100  (82/100)
Points:
0/100  (0/100)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]
Dim 27 Avr - 0:40

Violence. Voilà le mot qui vous traversait l'esprit lorsque vous entendiez l'écho du dernier assaut du Purificateur. Les ailes blessées n'avait pas résisté, se brisant avec fracas. Sauf qu'au lieu de rencontrer la chair d'Hitsugaya, Hikari fut interrompu dans son coup par un bouclier solide, placé juste là où il fallait par le Capitaine qui avait puisé dans ses dernières réserves de glace. Finement joué. Là encore, le bruit des deux lames flamboyantes rencontrant sans pitié la barrière de glace concentrée causa un bruit effroyable qui résonna dans l'atmosphère, suivi du bruit du sol éclatant littéralement sous les pieds de Toshiro. Tout semblait si silencieux autour d'eux que le Capitaine de la Division Kurenjingu se demandait presque si les soldats n'avaient pas cessé de combattre pour assister au dénouement d'un affrontement dantesque entre les héros de leurs rangs.

Quoi qu'il en soit, son juvénile adversaire avait tenu le coup. Ses jambes comme ses bras avaient ployés, mais il avait échappé à la lacération et à la désagréable sensation des chairs brûlées, cautérisées de force, des entrailles en proie aux langues de feu qui viendraient les lécher avec une langueur douloureuse. Un coup de maître.

Mais aussi vaillant qu'il puisse l'être, Hitsugaya était à bout. À bout de souffle, à court d'énergie. Du sang coulait sans avarice, son corps devait lui sembler lourd. La fatigue devait s'emparer de lui peu à peu. Il le savait. Il devait tenter le tout pour le tout. Oui, car Hitsugaya Toshiro n'abandonnerait jamais, ne se déclarerait pas vaincu. Peut-être pensait-il qu'il risquait sa vie, il n'était pas au courant des ordres après tout.

Sans perdre de temps, il se régénéra un Bankai pour repartir à l'assaut. Les attaques étaient classiques, sans originalité, sans feintes, assez similaires à celles qui précédaient le Ryusenka. Hikari se contentait d'éviter, simplement, de manière aussi simple que l'étaient les attaques. Il arborait un calme froid, concentré. À cette expression déterminée, neutre, presque résignée, on aurait pu deviner qu'il était le disciple de la Fleur écarlate. Chaque geste était calculé pour être le moins fatigant possible. C'était la fin du combat, il le savait, il n'y aurait plus de coup d'éclat de sa part, de grande tirade bruyante, vantarde. Il allait subir le dernier enchaînement d'Hitsugaya ; il économisait ses forces en prévision de celui-ci.

Il ne tarda pas à venir. Le garçon recula prestement, son Zanpakuto braqué sur le Chujitsuna alors que des colonnes de glaces naissaient autour de ce dernier, formant une couronne de glace. Le sabre fut pivoté, le mécanisme enclenché. Le Purificateur avait fermé les yeux, inclinant la tête avec un sourire, non pas amusé, non pas fier, mais... Il n'y a pas de mot pour décrire ce sentiment.

Si Toshiro avait regardé ses lèvres, il aurait pu y lire le silencieux « Sennen Hyoro » prononcé en même temps que lui. Hikari savait très bien ce qui l'attendait. D'un même mouvement, les tours gelées se refermèrent sur lui, pour l'écraser, le broyer. C'est probablement ce qui serait arrivé s'il n'avait pas prononcé calmement trois mots avant d'être percuté.

« Rengoku no Hinokyodai. »

Les deux lames se dématérialisèrent, se muant en deux brasiers des mêmes couleurs entourant ses bras en une imposante, chaleureuse et ardente aura. Et pourtant le jeune Capitaine ne saurait pas que le Purificateur disposait d'une seconde forme de Bankai, encore moins d'une troisième. Ayant ainsi fait, la glace qui devait le broyer fondit et lorsque les colonnes s'unirent, Hikari disposait d'un espace circulaire lui servant de refuge. Le froid y était grand, c'était comme être enseveli sous la banquise. Il devait s'enlacer les genoux pour garder une température plutôt confortable. Il sentait aussi bien la chaleur de ses flammes que le froid de sa prison. Il transpirait tout en expirant de la buée. Les deux Bankai tentaient tant bien que mal de prendre le dessus l'un sur l'autre.

Déformées, comme étouffées, un bruit sourd, les paroles d'Hitsugaya parvinrent aux oreilles du Capitaine traître.

« Hyotten Hyokkaso. Le plus grand danger arrive lorsque tu utilises ta meilleure tactique. C’est la dure loi du combat, Hikari Chujitsuna. »

Un sourire en coin, déjà plus similaire à ses premiers, étira les lèvres du Purificateur. Ce môme prétendait lui donner des leçons. Là où ça devenait intéressant, c'était que le Hyotten Hyokkaso était inconnu au Capitaine de la Division Kurenjingu. Une technique que le loyaliste n'avait jamais utilisée. Elle devait être dangereuse, car le Chujitsuna put sentir le reiatsu faiblissant de Toshiro s'éloigner en emportant la Vice-Capitaine qu'il avait protégée au début de leur affrontement. Il resta terré encore un peu, puis, la curiosité l'emportant, et histoire d'éviter que ses doigts et ses orteils ne deviennent bleus à cause du froid, il décida de sortir de la prison millénaire pour voir de quoi il en retournait. Et puis, une fois le possesseur éloigné de sa technique, celle-ci devait être amoindrie.

Tendant ses bras engourdis vers le haut, les deux puissantes boules de feu luttèrent pour se creuser une galerie jusqu'à la surface. Jouant avec les articulations de ses genoux pour les dégourdir avant de s'élancer, il finit par sauter en utilisant son Shunpo pour atteindre la surface en un bond. Atterrissant sur le rebord de la tour de gel, curieusement couvertes de fleurs glacées, c'est presque par réflexe qu'il écrasa son poing lourdement enflammé dans le visage d'un Hitsugaya qui vola en éclat alors qu'il lui fonçait dessus. Il avait presque eu peur, il ne s'attendait pas à ce que le Capitaine du Gotei lui laisse un piège aussi fourbe. Le clone avait réussi à lui transpercer l'estomac, juste en-dessous des côtes droites. Y plaçant sa main pour effectuer un point de pression dans le but de retenir le sang, ladite main ne tarda pas à s'illuminer de lumière pour faire cicatriser la plaie.

Il sentit un flocon lui toucher la nuque et une de ces étranges fleurs en jaillit, le surprenant, avant que celle-ci ne fonde sous l'effet de la chaleur lorsqu'il posa sa main dessus.

Le Capitaine vêtu de flammes bichromes tendit son autre main pour qu'un flocon y tombe et qu'une fleur y naisse, l'observant sous toutes les coutures avant qu'elle ne disparaisse. Contrôle total du climat pour emprisonner l'ennemi. Brillant, pas à la portée de n'importe qui. Heureusement pour Hikari que son aura ardentes fasse fondre une bonne partie des flocons avant qu'ils ne touchent son épiderme ou ses vêtements et que la tempête commençait à se calmer. Sinon il était reparti pour un séjour en chambre froide.

Il fit l'inventaire de ses blessures. Beaucoup de bleus, divers hématomes et contusions. Des entailles à la joue et au bas-ventre, celle qu'il était en train de soigner. Le froid n'avait pas fait trop de bien à la première qui piquait et le tirait affreusement. Ses muscles lui faisaient mal, en plus d'être engourdis. Ses lèvres étaient gercés, il en arrachait des morceaux de peau par réflexe et ceux-ci provoquaient une légère coulée de sang le long de son menton. Il était gelé jusqu'aux os, certains devant être victimes de micro-fissures suite aux coups et impacts qu'ils avaient encaissés. Il tremblait de tous ses membres, de la buée continuait de s'échapper de son nez et de sa gorge lorsqu'il expirait, il avait froid dans les poumons en inspirant. Dans le doute, en rentrant, il vérifierait s'il n'avait pas du sang ayant gelé dans ses veines et autres vaisseaux sanguins. Un caillot de sang non détecté et traité pouvait s'avérer fatal. Lui aussi ressentait la fatigue, des cernes lui faisaient des poches sous les yeux et il se serrait lui-même dans ses bras, frottant son corps glacé avec ses membres ardents. Il soupira. Les Vice-Capitaines avaient été un échauffement, Toshiro avait été particulièrement coriace. Il n'y avait que Léana pour affronter, et vaincre, seule, deux Capitaines d'affilée. Hikari n'aurait pas tenu le coup dans un second combat de cet acabit. Pas après celui-ci en tout cas.

Finalement, ses flammes s'éteignirent, s'amenuisant petit à petit jusqu'à prendre l'apparence de deux Zanpakuto dans ses mains. Il les planta sur le rebord de la tour, croisés, et s'accouda sur Shoheki, le plus grand.

Le jour arrivait à son terme, il avait été le témoin d'une bataille violente. Entre Toshiro et Hikari, mais aussi entre Hikari et Léana contre Chojiro et Genryusai, entre Léana et Zaraki, ainsi qu'entre Léana et Shunsui. Entre Ebiko et Sajin allié à Rukia. Entre des anonymes et de grands noms, tels que Yasuri et Miko, aidés par Retsu, contre Calypso, Iwako contre Toshiyoki, puis Calypso contre Iwako. Il avait été témoin de l'affrontement entre deux armées, entre deux idéologies. Il avait été témoin de la guerre entre le Gotei 13 et la Division Kurenjingu.

Hikari observait ce bain de sang suivre son cours, les derniers affrontements se finir. C'était la conclusion de cette bataille, la retraite allait être sonnée. Tournant son regard vers l'horizon, vers la Quatrième Division où s'était probablement rendu son rival du jour. Un sourire, serein et sincère, se forma sur la visage décontracté du Purificateur.

« Hitsugaya... tu penses qu'on va se revoir ? Qu'aucun de nous ne perdra la vie avant notre prochaine rencontre ? Nous battrons-nous à nouveau ? Serons-nous toujours ennemis ? Me détestes-tu toujours ? Non, probablement pas. Je me suis laissé aller dans ma dernière tirade, tu as changé ton opinion sur moi. Certes, je suis toujours un envahisseur, un terroriste, mais tu as vu que je n'étais pas qu'un connard ironique qui prend son pied à mettre les gens en état de rage. Tu sais que je mise sur toi ? C'est un peu naïf, mais j'ai toujours eu foi en la nouvelle génération, à chaque génération je me disais que ce serait celle qui changerait les choses. J'aimerais que tu ne sois pas une déception de plus... La prochaine fois que nous nous battrons, mes piques ne marcheront plus hein ? Tu t'y es fait, tu passeras outre. Ca te fera peut-être même marrer. On combattra dans les règles de l'art alors, j'assume toutes mes folies, mais cette fois on prendra tous les deux l'autre au sérieux. Il rengaina ses Zanpakuto, rangeant même Shoheki dans son étui plutôt que sous sa langue. Tu disais quoi déjà... Ah oui, « Le plus grand danger arrive lorsque tu utilises ta meilleure tactique. C’est la dure loi du combat. ». Ma meilleure tactique... ahah, si tu savais, tu as encore tellement à voir ! Enfin, tu peux être fier de toi Toshiro Hitsugaya... d'ailleurs je suis fier de toi. »

Hikari regarda le ciel pensivement avant de secouer la tête.

« Ouah, j'ai dû me manger un choc thermique ! Trop de froid et de chaud ça m'a monté à la tête ! J'viens de me prendre un de ces coups de vieux en disant ça ! Heureusement que Cana m'a pas entendu déblatérer ces conneries ! Enfin, j'peux me consoler en me disant qu'on peut pas avoir l'air aussi vieux que Yamamoto ! Allez Hikari, rentre à la maison te préparer un chocolat chaud ! T'oublieras vite les glaçons du morveux ! »

Les mains dans les poches, Hikari se mit au bord de la tour de glace, et fit un pas dans le vide, se laissant tomber. D'abord, il irait rejoindre Léana pour soigner ses blessures si elle en avait. Chose relativement inimaginable mais un type qui se balade avec un kimono à fleurs par-dessus son haori, c'est fourbe. Puis, il prendrait un passage dans les égouts pour rejoindre le Palais souterrain des Purificateurs. Il y soignerait ses blessures et changerait de vêtements, une nouvelle mission allait débuter sous peu. Comme il avait fait bonne impression en déclarant la guerre, il y avait des chances qu'il y soit envoyé une nouvelle fois. Il devait être comme neuf ! Comme si ce combat ne l'avait pas affecté, presque comme s'il n'avait pas participé à cette bataille et qu'il était en pleine forme.

Si seulement il pouvait se débarrasser de ce sourire stupide qu'affichait son visage... Sûrement le gel qui l'empêchait de changer d'expression.
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: The Burning Revenger & The Ice Protector [Hikari VS Hitsugaya]






Sujets similaires

-
» Nodox >> Hikari
» Legend of the burning sands
» ronon&logan ? « don't walk away when my world is burning »
» Kyurem Sparkling Blue / Kyurem Burning Red
» Quand deux paramecias se heurtent (Flashback PV Hikari)
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération