(Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  



(Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]

avatar
Yasuri Holsaki

_________________
Shinigami de la 3ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
56/100  (56/100)
Points:
20/60  (20/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Sam 29 Déc - 21:46

« Je ne retournerai pas à l’école parce qu’à l’école on m’apprend des choses que je ne sais pas ! »
Paroles d'enfant

~ Il y a un peu plus d'un siècle ~



Il faisait un peu froid... moyennement froid... non, il faisait très froid ! L'hiver semblait passer sur la Soul Society. Yasuri Holsaki courrait à toute allure sur les plaques de verglas et bien entendu ne manquait pas de tomber lamentablement au sol sous les rires des gamins du Seïreïteï auxquels il répondait par un sourire. C'étaient des fils et filles de nobles bien entendu mais ils restaient des enfants et ne prenaient pas encore cet air strict et blasé qu'arboraient leurs parents, ils avaient sûrement profité de l'inattention de leurs paternels pour sortir.

A cette époque, le blondinet que nous commençons à bien connaître n'était qu'un étudiant de l'académie -vers laquelle il se dirigeait justement- et ne vivait pas de péripéties telles que celles dont vous avez peut-être déjà pu lire les récits. Par contre il y a des choses qui ne changent jamais et comme vous vous en doutez peut-être il était... bah en retard comme d'habitude et perdait encore plus de temps avec ses enfantillages et ses gamelles. Le faisait-il exprès ? Allez savoir, en tout cas le redoublant avait enfin dans son champ de vision le bâtiment dans lequel il était sensé s'instruire et se former au métier de shinigami... et cela depuis une heure.

Décidé à ne pas en faire trop il hâta le pas, n'évitant bien entendu pas de chuter à plusieurs reprises. Il essuya ses pieds à l'entrée, courra dans les couloirs et arrivant devant sa salle il toqua avant d'entrer.

- Bonjour tout le monde ! Excusez-moi pour le retard monsieur !
- Encore !? J'aurais préféré que tu sois absent, ça commence à bien faire !
- Mais c'est le premier mois de l'année seulement.
- C'était pareil toutes les autres années, tu devrais être sorti de l'académie depuis un moment ! Comment peux-tu avoir une heure de retard ?
- Bah vous voyez j'habite un peu loin et....
- Ton dortoir se trouve à dix minutes d'ici sans se presser !
- Ah euh... oui bien vu !
- Alors c'est quoi l'excuse cette fois ? Tu ne t'es pas réveillé ? Tu t'es perdu ? Tu as eu des problèmes en chemin ?
- Un peu de tout en fait...

La classe partit dans un léger éclat de rire, Yasuri, le cancre, le redoublant, le guignol de la classe, avait encore fait des siennes comme d'habitude, l'année n'avait pas commencée depuis longtemps mais du fait de ses années plus nombreuses que la normale à l'académie il avait acquis une petite réputation. Le professeur soupira.

- Soit, et pourquoi ne portes-tu pas l'uniforme réglementaire ?

En effet, Yasuri -au lieu de porter son kimono blanc aux rayures bleues typiques des étudiants masculins- arborait son bandeau rouge qui depuis ne l'abandonne plus, une écharpe dont les couleurs allaient du bleu au vert et un long manteau gris aux boutons noirs. Réfléchissant quelques secondes il répondit.

- Parce que comme vous le savez -puisque vous me connaissez depuis un moment maintenant suite à mes nombreux redoublements- je suis quelqu'un d’anticonformiste et je trouve que tous nous vêtir de la même manière c'est essayer de nous imposer une règle de conduite, nous forcer à rentrer dans un moule, nous priver de notre manière de penser par nous-même et de notre propre façon d'être alors que nous sommes tous différents, que nous avons nos idées propres et c'est ce qui fait la richesse d'un groupe. Le prof aurait presque put croire à ce discours et laisser le blondinet tranquille... sauf qu'il ajouta quelque chose. Et puis on se les pèle dehors et cet uniforme il est franchement moche !

Nouveaux rires de la classe, nouveau soupir du professeur.

- Mais Yasuri, cet uniforme sert à montrer que vous êtes tous du même groupe, que vous vous battez sous la même bannière et pour des idéaux communs. Est-ce que plus tard tu ne porteras pas ton uniforme ?
- Baaaah non ? Ce qu'en effet il ne fit pas jusqu'à un certain moment, le professeur soupira longuement en hochant la tête négativement.
- Bref... va t'asseoir.
- D'accord Gen-senseï !

Il alla s'asseoir et suivit le cours -très ennuyeux soit dit en passant- sur le dosage du reiatsu lors d'un sortilège... chose qu'il n'a pas encore vraiment assimilée depuis. Une fois celui-ci passé, toute la classe sortit pour la pause de milieu de journée. Gen-senseï interpella le blondinet.

- Yasuri, ne pars pas tout de suite, viens à mon bureau s'il-te-plaît.

Comprenant qu'il y a des moments où il ne faut pas faire le pitre il obtempéra.

- Oui ?
- Il faut que tu comprennes que ton comportement n'est plus admissible.
- Mais...
- Pas de « mais » qui tienne !
- Ca tombe bien je savais pas quoi mettre après.

Gen avait sourit, il était sévère devant toute la classe mais dans le fond il aimait bien ce jeune homme.

- Yasuri, tu es sympathique et je suis sûr que tu as un bon potentiel mais tu le gâches, tu ne t'en sers pas et tu ne l'alimentes pas. Tu étais un bon élève durant tes deux premières années, depuis la troisième tu as à chaque fois redoublé au moins une fois. Pourquoi ce changement ?

Le blondinet resta penseur quelques instants en baissant les yeux et répondit.

- J'ai commencé à décrocher à partir de ma troisième année, je ne comprenais plus et j'ai abandonné. Quand je me suis décidé à revenir dans le droit chemin et en faisant des efforts j'avais pris trop de retard. Du coup j'arrivais après le redoublement car à force de réentendre quelque chose on l'assimile à peu près.
- Tes examens de tes années redoublées qui t'ont permis de rejoindre les classes suivantes étaient pourtant corrects. Tu aurais dû réussir à suivre les suivante.
- Non, c'est comme demander de réciter une poésie, on peut très bien apprendre par cœur sans en comprendre le sens.
- Tu aurais dû en parler plus tôt.
- Je sais, mais de la fierté mal placée m'en a empêché.
- C'est ta dernière année à l'académie, j'aimerais sincèrement que tu la réussisses du premier coup cette fois. Sinon ton admission dans le Goteï risque vraiment d'être difficile voire refusée.
- Quoi !? Mais c'est pas possible ! Je dois...
- Je connais tes idéaux et tes motivations, mais cela ne suffit pas. Si tu veux vraiment rendre hommages aux shinigamis qui t'ont sauvé tu dois réussir. C'est pourquoi j'ai prévu un petit quelque chose pour toi. Tu connais sûrement Herumetto, je l'espère en tout cas puisqu'il est dans ta classe. C'est un élève sérieux et assidu, j'ai eu l'autorisation de vous envoyer en mission d'entraînement dans le monde réel. Vous commencerez par un combat contre quelques Hollows d'entraînements, puis vous vous opposerez l'un à l'autre. Je ne vous empêche pas de discuter.
- Mais... ça a pas besoin de prendre autant d'ampleur vous savez...
- Non, je le fais pour toi et aussi pour Herumetto. Il ne faudra pas lui dire mais je l'évalue aussi un peu, il est très bon mais il a une légère tendance à l'asociabilité, je veux savoir ce qu'il vaut en équipe.
- D'accord...
- Il n'est pas encore au courant, je m'en vais justement lui dire. Rendez-vous derrière l'académie cet après-midi, vous serez exemptés de cours. Vous utiliserez notre Senkaïmon privé.

Et ils sortirent tous deux de la salle de classe.

*
* *


L'après-midi, Yasuri vint au point de rendez-vous comme convenu, à l'heure et avec son uniforme pour l'occasion. Le professeur leur confia deux sabres.

- Ce ne sont pas des zanpakutos, ce sont de simples épées mais ça pourra tout aussi bien trancher des hollows d'entraînement. Notre Senkaïmon a un léger décalage, quand vous arriverez dans le monde des humains il fera nuit donc ne vous étonnez pas si vous ne voyez pas de passants et si quand vous rentrez il fera jour. Au cas où cela dégénérerait des surveillants sont déjà sur place mais bien dissimulés. L'attaque commencera un quart d'heure après votre arrivée. Allez-y.

C'était la première fois que Yasuri passerait un de ces portails de transports, il pénétra le portail énergétique en compagnie de son camarade de classe et traversèrent le couloir obscurs avant d'arriver dans une ville. Le professeur sourit après leur passage, ce Senkaïmon était un faux et il les avait envoyés dans une fausse ville. Il leur révélerait la supercherie plus tard, il alla dans sa salle de classe.

Dans cette ville qu'il croyait vraie, le blondinet se senti dépaysé plutôt que pris par un sentiment de nostalgie, tout avait tant changé... Il se tourna en souriant vers Herumetto et lui tendit la main.

- Autant faire des présentations correctes, je m'appelle Yasuri Holsaki mais tu peux m'appeler Yasu. C'est plus sympa et c'est plus rapide pour m'appeler si t'es en train de te faire bouffer.
avatar
Herumetto no ishi
Shinigami de la 11ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
50/100  (50/100)
Points:
50/70  (50/70)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Dim 30 Déc - 1:13

Le cours sur le reiatsu : celui qu’Herumetto détestait le plus… Et pourtant il se concentrait et écoutait parce qu’il le devait. Au bout d’une heure de cours qui lui sembla durer le double, un élève en retard débarqua : c’était Yasuri Holsaki, une personne de sa classe. Il le connaissait principalement de vue et de réputation. Depuis sa première année à l’académie, Herumetto l’avait remarqué comme quelqu’un d’indiscipliné, et avait assez rapidement éprouvé du dégout pour ce quelqu’un qui ne respectait pas l’uniforme, qui n’avait aucun gout pour le travail, qui… bref, qui avait l’air de se fouttre de l’académie et de ses études.

C’était donc cet élève connu qui entra en classe avec une heure de retard et démarra son ’spectacle’ pour amuser la galerie. Il répondait au prof, il faisait de son entrée en classe un show. Cela dégoutait Herumetto. Presque tout le monde riait à ses blagues sauf Herumetto et quelques autres élèves soit profondément endormis soit qui pensaient comme Herumetto. Ce dernier soupira lorsque le prof abandonna et le renvoya à sa place.

A la fin du cours, Heru remarqua que Yasuri fut retenu. Peut être allait-il enfin se faire remonter les bretelles. Mais Heru ne croyais pas à une réelle efficacité. Pour lui Holsaki ne méritait pas de devenir shinigami. Ce n’était qu’un gamin gâté.

Peu après la pause, le professeur vint lui signaler qu’il partait de suite en mission d’entrainement dans le monde réel combattre des hollows d’entrainement avec… Yasuri Holsaki. Il allait même devoir l’affronter à la fin. Heru eut envie de partir à la recherche d’une corde. Il allait devoir le surveiller durant l’entrainement voir lui apprendre quelques trucs. Pourquoi lui ? Mais comme d’habitude, il n’avait pas le choix. Il aurait voulu s’entrainer en solo où réviser pour le contrôle du lendemain. Mais les privations contribuent à former les bons soldats, alors Herumetto accepta sans broncher.

* * *

Arrivé au point de rendez-vous en même temps, Yasuri et Herumetto écoutèrent le professeur donner les dernières instructions et ils reçurent les sabres d'entrainement. Herumetto tenta d'ignorer son partenaire pour le moment.

Le Senkaimon s’ouvrit et Heru y entra sans plus de cérémonie. L’épée en main, il traversa sans un mot le couloir sécurisé de ce passage privé. Arrivé dans le monde réel, il faisait nuit. Le portail se ferma derrière eux. Yasuri engagea la conversation :

" Autant faire des présentations correctes, je m’appelle Yasuri Holsaki mais tu peux m’appeler Yasu. C’est plus sympa et c’est plus rapide pour m’appeler si t’es en train de te faire bouffer, dit-il en tendant la main à son coéquipier

Herumetto laissa sa main seule en l’air et répondit brusquement :

«Mon nom est Herumetto no Ishi, et ne souhaite pas devenir familier avec toi. Je te connais déjà, ta réputation te précède. Et je pense que nos valeurs sont opposées. Tu à l’air de privilégier l’amusement et la paresse au travail et au devoir. Et puis, te trouvais peut être drôle ce matin ? Je t’ai trouvé affligeant. Tu me dégoute. Je ne sais pas ce qui te pousse à être shinigami, mais pour moi tu t’es trompé de voie. Tu aurais du rester au Rukongai. Comment arrives-tu à te regarder dans un miroir ? N’as-tu pas honte de ce que tu es devenu ? »

Heru laissa retomber sa rage et commença à regretter d’avoir été si franc. Il se dit qu’il n’aurait pas du le juger sans le connaitre un peu mieux.

« Désolé d’avoir été si brusque, je me suis laissé aller. Je devrais attendre la fin de la mission pour te juger. »

A nouveau il regretta, car il venait de passer pour quelqu’un de mal assuré et d’impulsif. Il détourna donc le regard vers un point du paysage faussement intéressant et attendit la réaction de son interlocuteur.
avatar
Yasuri Holsaki

_________________
Shinigami de la 3ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
56/100  (56/100)
Points:
20/60  (20/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Dim 30 Déc - 15:21

Sa main resta en l'air, non saisie. A la place son partenaire se présenta et lui expliqua toutes les raisons qu'il avait de ne pas l'apprécier et ce qu'il pensait de lui... ce qui en soit n'était pas très flatteur, mais Yasuri ne pouvait pas lui en vouloir. Ce qu'il disait était vrai, du moins en apparence. Il s'excusa aussitôt... oulah il avait du mal à se décider celui-là ! Enfin, peut-être s'était-il excusé juste par politesse... en tout cas le message était passé. Fallait-il répondre ? Se justifier comme un enfant qu'on vient de gronder ? S'adressant au dos de son partenaire en train de regarder l'horizon il le fit.

- Je vois où tu veux en venir, en fait je te plains même d'avoir à me supporter. Excuse-moi de t'imposer cette tâche. Je sais que tu es un élève sérieux et que j'ai l'air d'un boulet fini qui a raté sa vie... ou plutôt sa mort. En effet nous n'avons pas la même manière de penser, d'appréhender les événements. Peut-être me suis-je tromper de voie... Il laissa planer quelques secondes de silence. Par contre je t'interdis de dire que j'aurais dû rester au Rukongaï, si je l'avais fait effectivement je n'aurais plus osé me regarder dans un miroir -si miroir il y a au Rukongaï- car je pense que j'ai une dette envers la Soul Society. Si quand six shinigamis meurent pour une âme, que celle-ci est capable de faire quelque chose et de se rendre utile, si là celle-ci ne fait rien alors elle doit avoir honte, mais moi je n'ai pas honte de ce que je suis devenu, presque pas, j'ai fait ce que j'ai pu et j'assume totalement mes échecs car j'en suis le seul responsable.

Peut-être que mal lui en pris, mais sa désinvolture habituelle repris le dessus et il tenta de détendre l'atmosphère.

- Et puis honnêtement j'aime bien me regarder dans le miroir, je suis pas si mal que ça !

Cinq minutes étaient passées, l'attaque ne tarderait plus trop... le blondinet se trouvait à un stade entre la peur, le stresse et l'excitation. Il était agité d'un tic nerveux qui le faisait tourner sa lame dans sa main, la passant parfois de l'une à l'autre. Elle n'était ni longue ni courte, une épée banale quoi. A quoi ressembleraient ces hollows fictifs ? Quels seraient leurs capacités ? Combien y en aurait-il ? Attaqueraient-ils en groupe ou séparément... et eux qu'allaient-ils faire ?

- Au fait, l'élève modèle. Est-ce que tu vas vouloir que l’exécrable personne que je suis et toi-même travaillent séparément de peur d'entacher ta sainteté ou bien tu vas tenter de me ramener dans le droit chemin et de me faire avoir une illumination et une révélation avec un travail d'équipe ?

Paroles dites sur un ton anodin mais qui avaient tout de même leur dose de poison et de piment. En effet, sans en venir à détester Herumetto, Yasuri n'avait pas non plus très bien pris les insultes et les accusations du jeune homme. C'était de bonne guerre, un juste retour des choses non ?

Cette relation pimentée allait-elle faire éclater le groupe déjà fragile ou bien le tout allait-il s'unir face à l'adversité et le besoin de travailler de conserve ?
avatar
Herumetto no ishi
Shinigami de la 11ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
50/100  (50/100)
Points:
50/70  (50/70)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Dim 30 Déc - 19:53

Herumetto aurait voulu retourner en arrière et changer ce qu’il avait dit, ne pas être aussi brusque et ne pas s’excuser. A la grande surprise de l’élève assidu, Yasuri assuma entièrement le fait de ne pas avoir les mêmes pensées sur le travail et le devoir qu’Heru et s’excusa même de devoir être un boulet attaché à la cheville de ce dernier. Mais le fait de lui avoir demandé pourquoi il avait quitté le Rukongai semblait avoir touché une corde sensible et sentimentale. Il fit une allusion à une âme sauvée par le sacrifice de six shinigamis. Il semblait y avoir un genre de dette derrière cette histoire… Heru n’eut aucune envie d’insister sur le sujet. Il ponctua la fin de sa réplique par une blague sensée faire baisser la tension.

Peu après, il posa (de façon méprisante) l’interrogation du travail en groupe. Allaient-ils pouvoir travailler efficacement ensemble avec une telle électricité dans l’air ? Ou bien devraient-ils travailler en solo, ce qui ne serait vraiment pas constructif.

« Non, nous allons bien sûr travailler ensemble, et ce pour plusieurs raisons. Déjà, cette mission a été faite dans le but que tu t’améliore, alors si je dois te laisser seul j’aurais mieux fait de ne pas venir. De plus, ne serais-ce pas nous rabaisser au niveau de nos pires ennemis que de travailler chacun dans son intérêt ? N’est-ce pas la méthode des hollows ? »

Il avait bien sûr pensé que ce sont des hollows qui avaient attaqué l’âme de Yasuri et causé la perte de plusieurs shinigamis. Il eut envie de citer cet exemple, mais se ravisa, déduisant que ce ne serait peut être pas très… propre. En effet, il avait des remords de lui avoir posé si brutalement la question de son engagement dans les shingamis sans rien savoir de lui. Il continua :

« Enfin bon tu m’a compris. Et arrête de jouer avec ton sabre, tu vas finir par le lâcher ou te blesser avec. Bref, on va buter ces hollows ensembles. »

Heru observa sans le regarder le terrain, car maintenant une idée lui était venu à l’esprit. Il n’avait aucune idée de comment il avait commencé à penser comme ça, mais c’était maintenant dans son esprit : et si ce Yasuri pouvait encore changer ? Cela ne ressemblait en aucun cas à la pensée de quelqu’un qui avait prononcé un discours humiliant sur son partenaire. Mais secrètement, Herumetto pensait pouvoir changer son camarade, le rendre assidu, travailleur et respectueux. Car il y avait en Herumetto une étincelle d’espoir qu’ils s’entendent bien un jour. Maintenant Herumetto avait presque envie de le prendre sous son aile et de lui implanter son mode de vie et ses valeurs, même si soit dit en passant il doit avoir plusieurs années de plus que lui à l’académie. Enfin, déjà fallait-il remplir cette mission.

Herumetto s’interrogea alors sur la difficulté de cet entrainement. Allait-il être plutôt simple où particulièrement vicieux ? Les gardes allaient-ils devoir intervenir ? Ces questions resteraient sans réponse car des hurlements de hollows se firent entendre.

« Les voila ! T’a un plan à proposer ? demanda Herumetto en empoignant à deux mains le sabre qui lui avait été remis.
avatar
Yasuri Holsaki

_________________
Shinigami de la 3ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
56/100  (56/100)
Points:
20/60  (20/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Mer 2 Jan - 23:48

Yasuri ne répondit pas à la question sûrement rhétorique de son partenaire... parce qu'en fait il avait pas écouté son baratin. Occupé à jouer avec son sabre, il n'avait pas non plus entendu l'interdiction de son camarade et avait compris qu'ils bosseraient ensemble en entendant « Bref, on va buter ces hollows ensemble. », comme quoi les longs discours ça sert à rien. L'étudiant opina du chef, au fond il préférait ça. Il comptait bien prouver à ce type qui semblait se croire un tantinet supérieur -et qui accessoirement avait peut-être son destin entre ses mains- qu'il n'était pas qu'un boulet. Oui, parce qu'il en est un et il l'assume, mais il sait qu'il est aussi capable de faire des choses correctement et qu'il a sa place au Goteï. Il ne pensait d'ailleurs pas le faire pendant cette mission mais se disait que quand il aurait du temps à tuer il pourrait essayer de décoincer un peu Herumetto.

- Ca roule Heru ! Il n'attendit pas la réaction du nouveau nommé face à ce surnom et enchaîna. J'espérais bien qu'on fasse comme ça, par contre je te préviens tout de suite, mes bras c'est des baguettes, mes muscles sont bien planqués et je suis une brêle en kido. Tout ça pour dire que même si je me débrouille à l'épée je vais plutôt compter sur ma vitesse et mon agilité pour ce combat.

Ouais, courir dans les rues quand on est en retard et faire des acrobaties pour arriver encore plus en retard ça peut aider... mais bon, rassurez-vous je ne vais pas dire que c'est fait exprès et que Yasuri avait tout prévu.

Les hollows furent lâchés, leur cri caractéristique en témoigna. Herumetto le signala -comme si c'était nécessaire, ce n'était pas parce qu'il était blond qu'il n'avait pas entendu ce cri hein ?- et demanda si son camarade avait un plan à proposer. C'est alors qu'un hollow -seul comme pour confirmer les précédents dires de Heru- débarqua, c'était un espèce de... cube ? Ouais quelque chose comme ça, monté sur six pattes et dont le visage était orné de deux protubérances aux allures assez tranchantes.

- Cool ! Un amuse-gueule pour bien commencer la mise en bouche ! J'ai toujours aimé les apéritifs entre amis !

Se rappelant la question de son partenaire, il enchaîna :

- Ah si j'ai un plan ? Eh bien...

Lame au clair, il courut en direction du hollow et bondit vers lui.

- … carrément pas !

Son saut lui ayant donné assez d'altitude pour atteindre le visage blafard du monstre, il abattit sa lame sur le masque en se disant que c'était du travail facile et bien fait. Seul hic, la bête tourna le visage et la lame du blondinet rencontra la protubérance gauche du Hollow, il eut beau employer toute sa maigre force pour enfoncer son arme, la lame ne bougea pas d'un millimètre et l'étudiant retomba au sol, debout, et repartit à l'assaut.

- Prends-toi ça face de craie !

Il était à terre mais en théorie son épée lui donnait assez de portée pour atteindre le faciès de la bête qui se trouvait être son point faible. Dommage que les points faibles soient toujours durs à atteindre. Chaque coup était paré par les défenses du monstre qui faisait des mouvements de la tête, un peu comme s'il disait non, interdisant le passage. Ces coups devinrent plus vifs et ce fut à Yasuri de reculer pour éviter car la force du hollow qui labourait l'air de ses coups était bien supérieure à la sienne.

Une nouvelle frappe latérale fonça droit en direction de son cou et, les yeux écarquillés, le blondinet mit sa lame en opposition pour éviter la décapitation. La supériorité de la force de la bête et l'élan qu'elle avait pris envoya valser l'étudiant dans le décor à quelques mètres de là.

Un peu sonné et la vision floue, il entendit des bruits d'affrontements : Herumetto avait pris la relève. Yasuri avait été stupide de se lancer bêtement à l'attaque, il le comprit. Il reprit ses esprits et parvint à se relever au bout de quelques minutes. Il réussit juste à apercevoir le monstre qui jouait les contorsionnistes, il avait fait tourner sa tête à quatre-vingt dix degrés pour frapper son partenaire verticalement. Un simple sabre résisterait-il à une telle attaque ? Autant ne pas tenter le sort. Yasuri se remémora rapidement toutes ses années à l'académie et tout en courant et en incantant, il concentra son reiatsu dans ses deux bras. Voyant l'attaque imminente il se jeta et mit ses bras en opposition, lesdits bras s'entourèrent d'une aura bleutée qui sembla éclater au contact de l'assaut et repoussa le monstre et le chétif Yasuri par la même occasion.

- Pas si inutile que ça le Seki en fait... bon l'était pas très réussi comme tous mes sorts mais ça a suffit.

Il se releva et se mit en garde, à côté d'Heru.

- Bon... j'ai été idiot. On repart à zéro ? T'as l'air plus balèze que moi alors je propose que pendant que je m'amuse à l'occuper avec des coups rapides tu essaies de lui porter des coups plus importants... et si possible tu me sauves si je suis sur le point d'être coupé en deux ?
avatar
Herumetto no ishi
Shinigami de la 11ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
50/100  (50/100)
Points:
50/70  (50/70)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Sam 5 Jan - 22:04

Un deuxième cri de hollow entra en résonnance avec le premier, mais celui-ci semblait plus lointain. Yasuri parla en ayant l’air d’avoir cinq minutes de retard, car il ne répondit pas à sa question. A la place, il l’affubla d’un raccourci de son nom puis lui parla de sa nullité personnelle. Heru espéra que c’était une forme de modestie, car s’il était nul comme il le signalait, ils étaient vraiment dans la merde.

Le premier hollow arriva, un genre de cube. Il avait six pattes et des protubérances sur les côtés du masque, qui semblaient avoir un rôle défensif. Alors qu’Heru cherchait du regard d’éventuels autres hollows, Holsaki se jeta sans réfléchir sur le cube en signalant qu’il n’avait aucune idée de plan. C’était bien partit…

Son attaque, même si elle avait l’air puissante, fut parée par le hollow qui tourna la tête. Heru le rejoignit plus prudemment mais Yasuri se relança immédiatement à l’attaque, sans lui laisser le temps d’en placer une. Mais rapidement, il fut repoussé puis envoyé dans le décor par un puissant coup. C’était donc au tour de son partenaire. Il se rapprocha et envoya le plus rapidement possible une attaque vers le visage du monstre, mais il semblait avoir des reflexes mieux affutés que les siens. Ca allait donc être un duel de force. Ou d’ingéniosité. Il lança une attaque qui vint s’écraser sur une protubérance, mais Heru ne s’arrêta pas là. Il ne lâcha pas prise et continua d’appuyer, avec pour seul résultat une égratignure. Il réessaya sans plus de succès.

C’est alors que Yasuri revint en scène en préparant un Kido. Heru, l’ayant entendu, s’écarta et Holsaki vint percuter le monstre en utilisant le Seki, ce qui leur donna un petit répit.

Le blond donna une idée de plan, où il occuperait le monstre avec des coups rapide pendant que Herumetto lancerait des attaques plus puissantes. Il n’omit pas de demander une protection en cas de tentative de la part des hollows de le scinder en deux. Heru regarda en l’air et remarqua, au loin, deux autres hollows s’approcher.

« Ok, tu sembles avoir eu une bonne idée pour une fois, convint Herumetto, je te suis sur ton plan et me permet de rajouter qu’il va falloir s’occuper rapidement de celui-là, car la suite arrive et on n’arrivera pas à en gérer trois en même temps. C’est partit ! »

Yasuri se lança à l’attaque du hollow et commença à l’occuper avec des coups rapides, qui génèrent le hollow à la mauvaise mobilité. Heru eu alors le déclic : il fallait creuser dans son désavantage et le rendre quasi-immobile. Le shinigami fonça sur la droite du monstre et lui coupa toutes les pattes du côté droit, puis avant que le monstre ne puisse réagir, il fit de même du côté gauche. Yasuri continua d’irriter le hollow avec ses coups rapides, et Heru sauta sur le monstre affalé au sol pour monter sur sa tête et planter le sabre en plein dans le visage du hollow. Il faillit trébucher en montant sur sa tête mais réussi tout de même sa mission avant de sauter à terre tout en essayant d’en mettre plein le vue à Yasuri. Il se sentait dans son élément. Il était presque heureux.

Avant même que le hollow eut fini de s’évaporer, il observa les deux autres hollows. Celui de droite n’avait aucune défense visible et un long coup ; il serait surement facile à battre, mais l’autre semblait représenter un tout autre défi : grand de trois mètre, monté sur quatre robustes pattes et possédant quatre grand bras équipés chacun d’une lame.

«Bon, je propose de s’attaquer d’abord à celui de droite, peut être même que l’un de nous peut s’en occuper seul, mais l'autre a l’air fort. Tu serais partant où t’as encore une idée géniale ? »

Heru n’était pas sarcastique, car le plan d’avant avait superbement bien fonctionné. Pendant un bref instant, il avait réellement cru que ce gars était plus intelligent que lui. »
avatar
Yasuri Holsaki

_________________
Shinigami de la 3ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
56/100  (56/100)
Points:
20/60  (20/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Lun 7 Jan - 0:03

Yasuri acquiesça en entendant que son partenaire acceptait son plan -il ne releva pas le « pour une fois », c'était pas vraiment le moment- et partit à l'assaut de l'ennemi. Il enchaîna les coups rapides les uns après les autres, n'espérant même pas atteindre vraiment l'adversaire et parfois bougeant avant même d'avoir effleuré sa cible, le but étant surtout de le distraire et de l'agacer. S'il manqua une fois ou deux de se faire rétrécir à coup de lames rotatives, il s'en sortit sans trop de dégâts. Herumetto se décida finalement à attaquer et passa sur le flanc de la bête, lui tranchant les pattes qui n'opposèrent aucune résistance. C'était donc ça son point faible ! Ce type était génial ! Le monstre hurla et voulut défendre son autre côté que l'étudiant allait attaquer, malheureusement pour lui, le blondinet s'interposa, portant une nouvelle portée de coups pour le garder occupé et immobile.

- Pas bougé mon coco, on a pas fini de jouer toi et moi. Laisse ce cher Heru te débarrasser de ces pattes.

Nouveaux membres tranchés, nouveau cri du monstre qui chuta au sol, incapable de bouger. Après avoir pris de l'élan, le camarade Yasuri fonça sur le monstre pour lui briser le masque. Dans une attaque désespérée, le monstre voulut faire tourner sa tête à grande vitesse à la manière d'une hélice. Voyant ça, l'étudiant blond plaça son sabre contre la première protubérance à portée et mit toute sa force en opposition pour empêcher ce masque de faire des tours sur lui-même. Les bras tremblants il s'adressa au hollow.

- Désolé mon vieux, pas pour cette fois.

Pas si bête que ça et n'ayant pas très envie de se laisser faire, le monstre tenta de faire tourner ses lames dans le sens opposé, c'est à dire le sens contraire des aiguilles d'une montre. Yasuri parvint à stopper cette attaque aussi juste au moment où Heru entreprenait d'escalader leur ennemi ce qui eut pour effet de le faire trébucher mais sans gravité. Il enfonça son arme dans le visage immaculé de leur opposant et sauta vers l'arrière sûrement pour se donner un air classe. Le blondinet put enfin relâcher la pression exercée par ses bras et planta son arme dans le sol avant de frapper lentement dans ses mains pour applaudir. Y avait pas à dire, l'action et la pratique c'était beaucoup mieux que la théorie. Certes, c'était pas très gai et en vraie situation ils risquaient leur vie mais cette adrénaline, cette possibilité -non ce besoin !- de laisser libre cours à son imagination, c'était... vivifiant.

Avant qu'il n'ait pu adresser la parole à son collègue, Yasuri vit débarquer les deux autres hollows qu'ils avaient entraperçus précédemment. L'un ressemblait... à rien en fait, une chose quadrupède dotée d'un long cou fini par un masque d'ivoire mais qui ne pouvait nullement être comparé à une girafe à cause de sa taille moyenne. L'autre était un genre de colosse, quatre membres inférieurs et supérieurs... c'était assez impressionnant. Il écouta ce que disait Heru.

- Une idée de génie par jour c'est assez, faut pas trop m'en demander. Par contre c'est vrai que le gars de gauche est plutôt effrayant. J'espère que c'est le boss de fin sinon j'ose pas imaginer la suite. Je suis d'accord avec toi mais je suis d'avis qu'on doit d'abord s'occuper du... truc à droite. Comme on dit, l'habit ne fait pas le moine et il pourrait nous réserver quelques surprises... je veux bien m'en occuper mais je me sentirais pas très bien de te laisser avec ce titan... Mais en même temps...

L'esprit du blondinet bouillonnait et il ne savait pour quel choix opter dans ce dilemme.

- Ouais bon, je m'occupe du nul. J'essaie de faire vite.

Et il partit vers celui-ci sans demander son reste.

S'approchant de la créature, il tenta de l'attaquer tout simplement et celle-ci esquiva, faisant bouger avec agilité son cou puis enroulant celui-ci autour des bras et de la taille du jeune homme.

- Ah bah pas si nul que ça en fait...

Yasuri voulut se servir du Byakurai, mais son éclair partit s'écraser à côté du monstre qui était pourtant juste en face et autour de lui... maudite maîtrise du kido. Ledit monstre le secouait dans tous les sens, comme si ça allait servir à quelque chose. Bah si en fait il était nul, restait juste à savoir comment s'extirper de cette mauvaise passe. L'étudiant tenta de se débattre pour s'extirper et parvint à sortir son bras qui ne tenait pas le sabre. Comprenant ses efforts vains, le monstre tentait d'étouffer Yasuri en le serrant très fort à la manière d'un boa. Après de multiples efforts, le blondinet parvint à attraper l'épée qui se trouvait dans son autre main et leva le bras désormais armé.

- C'est pas que j'aime pas les câlins... Il abattit son sabre à la base du cou du hollow, le décapitant. … mais t'es vraiment pas mon genre !

Au grand désarroi du blond, même s'il était libéré de l'étreinte de celui-ci, le cou se mit à onduler comme un serpent. Il fallait donc briser le masque, sans quoi le monstre vivrait encore. Petit problème : ce truc était beaucoup plus dur à atteindre. Il resta immobile et attendit que cette chose l'attaque. Au lieu de s'enrouler autour de lui, le hollow sauta pour le mordre ce qui permit à Yasuri de le trancher en deux dans le sens de la longueur.

- En fait si, bien que chiant il était vraiment con...

Il revint alors près de Heru qui affrontait le géant depuis tout à l'heure. Préférant ne pas quitter du regard le hollow de grande taille, c'est sans jeter un regard à son partenaire -et donc sans voir d'éventuelles blessures- qu'il demanda :

- Alors, ça donne quoi ?
avatar
Herumetto no ishi
Shinigami de la 11ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
50/100  (50/100)
Points:
50/70  (50/70)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Dim 20 Jan - 15:57

Heru regarda son partenaire. Celui-ci eut l’air de réfléchir, puis avoua que deux bonnes idées par jour ça ferait trop. Il accepta de s’occuper seul du hollow de droite non sans hésiter à laisse Heru seul avec le colosse. Ils partirent chacun de leur côté.

Fonçant sur le monstre, il prit légèrement le temps de l’observer. Son visage était long et effilé, le corps grand et solide. Ses quatre membres étaient prolongés par des épées aux bords non tranchants mais avec des pointes à couper un cheveu en deux. Il ne pourrait donc pas lancer des attaques de taille. Il fallait donc se rapprocher du Hollow. Il fonça et visa immédiatement le masque.

Avec une vitesse fulgurante, le monstre ramena son bras devant son visage et écorcha l’épaule d’Heru au passage. La douleur l’arrêta et le força à reculer. Il prit une seconde pour observer la blessure : elle n’était pas profonde mais saignait abondement. Il ne pouvait faire de garrot, il n’avait ni le temps ni de ficelle ou corde. Il se relança en effectuant une feinte gauche-droite que le Hollow para sans difficulté. Après diverse autres tentatives infructueuses, le hollow contre-attaqua et envoya un coup direct vers le visage d’Heru. Celui-ci plaça sa lame devant son visage, mais la force du monstre le fit ployer et la pique du hollow lui coupa l’arcade sourcilière. Un long filet de sang coula sur son visage. Pour cette fois, Heru aurait pu y passer. Il ressentait presque de la peur mais arriva à colmater la brèche dans sa détermination avec son sang-froid. C’est ce moment que Yasu choisit pour arriver et demanda qu’est ce que ça donnait…
Herumetto fut soulager de voir que son coéquipier s’était occupé du hollow au long coup sans trop de difficulté. Plus qu’un.

Il ne lui répondit pas, tournant simplement le visage vers lui. Holsaki avait compris.

" Pour l’info, ce truc pique très fort du bout des bras, est très rapide et très chiant. Je pense que tu es plus doué face à se genre d’adversaire, car vous avez un point commun : l’agilité .En tout cas, même moi serait incapable de le battre seul… J’pense qu’on devrait l’attaquer de plusieurs côtés en même temps, ça devrait le déstabiliser pour l’attaque finale. Ou je peux ressayer de couper les pattes."
avatar
Yasuri Holsaki

_________________
Shinigami de la 3ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
56/100  (56/100)
Points:
20/60  (20/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Mer 30 Jan - 23:41

Pas de réponse... euh c'était pas bon. Il s'était fait coupé la langue ? Pour vérifier Yasuri tourna le visage vers Herumetto pour voir le sien, inexpressif, couvert de sang à cause de quelques blessures.

- Ah ok.

Son partenaire lui expliqua alors que cette bestiole était très vive et que ses lames avaient une forte capacité de perforation... enfin il l'avait dit en plus simple parce que sinon le blondinet aurait pas sûrement pas compris. Il expliqua que Yasuri était certainement plus apte à combattre ce monstre puisqu'il était rapide. Il proposait de l'attaquer à différents endroits pour en venir à bout. Comme on ne change pas une technique qui marche il proposait de trancher de nouveau ses pattes.

- Je vois ce que tu veux dire. Même un abruti comme moi sait que la vitesse et la force réunies font partie des meilleures équipes. L'idée de couper les jambes n'est pas mauvaise mais j'ai bien peur que celles-ci soient un tantinet plus résistantes, c'est pourquoi je changerai légèrement tes dires si tu le permets. Je dirais que le but n'est pas spécialement de couper les pattes mais plutôt d'ouvrir une brèche pour atteindre son point faible ! Il se trouve que les jambes de l'amuse-gueule précédent était ledit point faible mais cela me paraît peu probable que ce soit aussi le cas de celui-ci... enfin, comme tu veux on est jamais à l'abri d'un coup de chance !

Oui, Yasuri est, a été et sera longtemps, si ce n'est éternellement, naïf.

- En bref, emmerde le au possible -malgré ton apparente lenteur que je dois compenser- pendant que je t'ouvre une brèche. En théorie il devrait le plus protéger son point faible et l'ouverture ne durera guère plus d'une poignée de secondes.

Et le blondinet se lança à l'assaut. A peine fut-il à quelques mètres du monstre qu'il commença déjà à l'assaillir, plantant ses pointes dans le sol -qui visaient Yasuri mais qu'il esquivait de justesse-, touchant parfois l'étudiant assez pour lui ôter une mèche de cheveux ou lui déchirer ses vêtements. Il était probable que son camarade ne soit pas loin derrière, dans le fond s'il arrivait à occuper ne serait-ce qu'un bras cela serait déjà une grande aide pour celui qui deviendrait shinigami de la troisième division. Le parcours d'obstacle et les zigzags ayant duré jusqu'à qu'il soit assez près, c'est les vêtements déchirés tels un hard-rockeur, les cheveux coiffés... ou plutôt décoiffés de même et quelques traînées de sang dues à des blessures bénignes sur ses joues que l'aspirant shinigami arriva devant l'imposant ennemi.

C'était là que le challenge débutait, il était assez proche du monstre pour avoir du mal à éviter les coups. C'est que ce bestiaux avait une sacrée coordination pour maîtriser quatre membres à la fois... bon en même temps il les avait depuis sa « naissance ». Bref, ne nous égarons pas. Yasuri dû éviter à grande vitesse les espèces de dards de la bête ce qui lui donnait l'impression d'être dans un de ces films où les cow-boys disent à leur victime en tirant à leurs pieds « Allez, danse pour nous. ». Il ne pouvait savoir ce que faisait Herumetto tant il était concentré sur ses esquives. Peut-être attendait-il le bon moment pour frapper, peut-être le soutenait-il sans qu'il le remarque.

Il sut que le moment était venu quand le hollow leva ses quatre bras au ciel. Avez-vous déjà eu cette impression que tout va au ralenti ? C'est quand le cerveau assimile que son hôte est dans une situation « délicate » où qu'il se concentre intensément sur quelque chose. A ce moment, les fonctions cérébrales tournent à plein régime et captent plus d'images par seconde qu'habituellement, ce qui donne cet effet de ralenti. Néanmoins, n'en allait pas à croire que cela vous rend tout puissant car votre enveloppe charnelle se retrouve dans l'incapacité de réagir durant ce laps de temps. Yasuri eut alors une vision de la situation et la comprit, sut quoi faire. C'est pourquoi quand il vit les quatre membres de l'ennemi redescendre lentement, il eut un espèce de déclic, comme si quelqu'un lui disait « Maintenant ! ». Peut-être était-ce le cas, peut-être était-ce Heru, il ne le saurait jamais. En tout cas il sortit de son état assez particulier et alors que les dards plongeaient tout quatre à pleine vitesse vers lui, il sauta assez vivement pour éviter le coup mortel et atterrir sur les pointes du monstres, croisées et plantées dans le sol. Pas très pratique pour attaquer le monstre, mais ce serait bientôt le moment parfait pour Heru. Le blondinet n'eut pas le loisir de voir ce qu'il faisait car il sentit les membres du hollow se tendre et pensa « Bah... j'ai toujours aimé les acrobaties. »

L'imposant monstre masqué releva brutalement ses bras, ce qui fit voltiger Yasuri plusieurs mètres au-dessus du sol. Les bras écartés donnaient l'impression que le hollow mimait un X et laissait son poitrail à découvert. Il ne faudrait peut-être pas longtemps pour qu'il replie ses bras sur lui-même, Herumetto avait l'occasion de porter un violent coup au pectoral de leur ennemi.

- A toi de jouer camarade !

L'angle de vol de Yasuri le fit tourbillonner de manière telle qu'il ne put voir ce que faisait son équipier, avait-il réussi à porter son attaque ? Quand il commença lentement à redescendre, il vit qu'il était assez bien placé pour frapper le monstre, l'élan qu'il avait rendrait son coup impitoyable... peut-être, en tout cas c'est comme ça que ça se passait dans les mangas. Il continua sa chute, sabre en avant, visant le masque et... passa à côté, dévié par le vent. Son coup eu quand même l'occasion de blesser l'ennemi en lui coupant le membre supérieur droit, réduisant son nombre d'armes à trois. Eh ouais, comme il avait dit, on est jamais à l'abri d'un coup de chance.

L'étudiant blond toucha terre brutalement, bien campé sur ses jambes et senti une légère douleur lui parcourir les membres inférieurs. Il fit quelques pas en arrière pour éviter d'éventuels coups. Il avait un peu le tournis et ne savait pas exactement où il se trouvait par rapport à son partenaire. Il lança quand même à son intention.

- On est sur la bonne voie ! On se ramollit pas et on enchaîne sur la même lancée !

Spoiler:
 
avatar
Herumetto no ishi
Shinigami de la 11ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
50/100  (50/100)
Points:
50/70  (50/70)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Dim 3 Fév - 18:14

La réponse ne fut pas celle attendue : Herumetto avait été ironique. Et ce blond abruti sur les bords ne l’avait pas compris. Mais peu importe. Le blondinet était d’accord qu’il fallait compenser la relative lenteur d’Heru par sa rapidité. Yasuri allait tenter d’ouvrir une brèche et son compagnon de s’y engouffrer pour vaincre le hollow. La tactique devrait être gagnante.

Yasuri se lança en premier, et Heru nota cette marque de courage. Il eu beaucoup de mal à approcher du monstre car celui-ci tenta d’empaler par le haut le blondinet. Et lorsqu’un bras arriva droit dans la colonne vertébrale de Holsaki, Heru sut qu’il ne pourrait pas le parer ; il était trop loin. Le blond semblait condamné, lors d’un entrainement, c’était impossible. Cela ne pouvait pas se produire. Heru tenta tout de même de dévier la lame et celle-ci, par miracle, elle ne fit que couper le vêtement et érafler le flanc. C’était passé très près. Yasuri arriva aux pieds du monstre pour ne faire qu’esquiver. Ce n’était pas très utile, car il ne gênait en rien le monstre. Heru tentait de son côté d’affaiblir le hollow en lui coupant un bras. Mais il arriva à peine à le lui entailler.

Soudain, Yasuri s’immobilisa. Il devait être dans un de ces moments de concentration extrême. Au même moment, le hollow leva tous ses bras et les rabaissa tous sur Yasuri. Si le blond s’occupait des lames, ce qui devrait être possible sachant qu’elles étaient groupées pour cette attaque, Le reste du corps serait sans défense.

« MAINTENANT !!! hurla Herumetto »

Yasuri sauta et atterrit sur les pointes croisées du monstre, ce qui les lui monopolisa. Au moment où il relevait, le blondinet sauta. Heru ne faisait plus attention à son coéquipier. La voie vers le thorax et l’abdomen du monstre était ouverte. Il se jeta dans la brèche, les pattes du monstre s’abattant derrière lui. Il lança toute sa force dans un coup dévastateur : il perfora l’abdomen du hollow, remonta vers le thorax et fut arrêté par un os. Le monstre avait une entaille de cinquante centimètres dans le ventre.

Mais Heru sentit alors une violente douleur sur tout le dos. Il recula, para le bras s’abattant sur lui, et se plaça hors de portée du hollow amoindris. Yasuri atterrit devant son partenaire, suivit par un bras du monstre. Les jambes de Heru ne le soutenaient plus, il tomba à genoux. Une grande coulée de liquide chaud se fit sentir dans tout le dos d’Heru, et il dut utiliser son arme pour ne pas tomber à plat ventre.

« On est sur la bonne voie ! On se ramollit pas et on reste sur la même lancée !
-Ok, on va l’achever. »

Le hollow regardait ses plaies. Heru fit abstraction du fait que Yasuri venait presque de lui donner un ordre, et tenta de se relever. Il le fit avec difficulté, se mit en garde, et trébucha dès le premier pas.
C’était un cauchemar. Faiblir juste à la fin. La honte l’envahit, il ne voulait pas que son partenaire le voit ainsi. Il devait montrer l’exemple. Il ne devait pas faillir. Le désespoir non pas de la mort, mais de la honte eu presque raison de lui. Il tenta une fois de plus de se relever, sans succès. Son partenaire l’avait remarqué. Heru ne baissa pas les yeux et fit ce qu’il put pour avoir de la dignité, même allongé au sol.
avatar
Yasuri Holsaki

_________________
Shinigami de la 3ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
56/100  (56/100)
Points:
20/60  (20/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Lun 4 Fév - 0:26

- Ok on va l'achever.

Pourquoi cette phrase manquait-elle horriblement de conviction ? Pourquoi était-elle faible, lasse ? Pourquoi Yasuri entendait-il le même bruit que du liquide touchant le sol ? Il tourna la tête vers son camarade, inquiet, pour savoir ce qui lui arrivait et écarquilla les yeux d'effrois. Il avait le dos perforé et saignait, il semblait avoir du mal à respirer et à tenir debout. Il ne tarda pas à chuter.

Mais quel imbécile ! Dans le feu de l'action et à cause de l'adrénaline, il ne s'était plus vraiment soucié de son partenaire. Il aurait dû penser que là où il allait, il serait la victime parfaite pour un revers ! En même temps, ils pensaient sûrement tous les deux vaincre le monstre en un seul coup...

Par respect pour lui, le blondinet ne regarda pas son partenaire avec pitié et tenta de garder sa terreur pour lui. Il n'allait pas mourir... n'est-ce pas ? Après tout c'était une simulation... oui voilà... Mais tout de même, la situation était franchement paniquante. Il aurait été utile à Yasuri que cela arrive cent ans plus tard, juste après sa rencontre avec Iroai, car la situation était la même bien que les rôles soient inversés. Cela aurait évité qu'il soit paniqué, même s'il pouvait se rassurer un peu en se disant qu'il y avait des surveillants... normalement en tout cas. Cela était impossible, mais vu le cauchemar dans lequel il était plongé, il imaginait que ce hollow les avait tous tués. Il chassa cette pensée de son esprit et se tourna vers son camarade.

- Je... ça va aller hein ? Euh... tout va bien se passer !

Si seulement il arrivait à s'en convaincre lui-même...

Le hollow se rapprochait, il était beaucoup moins rapide et était déséquilibré à cause de la blessure importante que lui avait fait Heru et à cause de son membre manquant. Il fallait déguerpir, trouver une solution. Yasu ne pouvait combattre ce monstre tout seul. Pourtant il allait devoir s'y remédier, il ne pouvait pas déplacer son coéquipier à cause de sa blessure et de toute façon le jeune homme baraqué était trop lourd pour le frêle blond. Il se mit entre son camarade et le hollow qui se rapprochait en hurlant et déglutit bruyamment. Il tourna la tête vers son équipier.

- Ca va le faire, blessé comme il est je vais l'avoir à coup sûr. Je le laisserai pas passer.

Il se remit face au monstre et, moins fort et pour lui-même ajouta :

- Enfin j'espère.

Les pas lourds du hollow faisait trembler légèrement le sol, une goutte de sueur perla d'une des tempes de Yasuri. Le premier coup partit à grande vitesse, l'étudiant se pencha sur le côté et mit son sabre en opposition sur la droite, le frottement du bras contre le métal provoqua des étincelles.

A partir de là, il commença à frapper de plus en plus vite et le blondinet ne put que parer maladroitement, éviter et encaisser. Les blessures qu'il prenait était heureusement du niveau de la coupure, rien de plus... mais un peu plus à droite ou à gauche et le résultat aurait été l'empalement crânien. Alors qu'il esquivait, il vit un coup qui se prolongeait, visant indubitablement son équipier blessé. Que faire ? Les attaques à intervalles réguliers du hollow avait prendre à Yasuri une espèce d'esquive programmée ; son arme était déjà en route vers l'autre côté ! Quelques secondes d'hésitation, une mort imminente de son partenaire, une idée folle... Il tendit le bras et saisit le membre meurtrier, bandant son muscle au maximum et y mettant toute sa force pour retenir l'attaque. Il avait stoppé le coup mais n'y arriverait pas éternellement, avec un cri de fureur il donna un coup de son sabre et sectionna le bras, n'en laissant ainsi qu'un de chaque côté du monstre. Celui-ci hurla de douleur et fit quelques pas en arrière. Yasuri voulut se servir du membre qu'il avait en main comme javelot mais n'étant pas doué, il l'envoya à côté. Tant pis, cela lui laissait quelques secondes de répit. Il se tourna vers Herumetto pour s'assurer que tout allait bien... enfin à peu près et eut une idée. Il se pencha vers lui et ramassa son sabre.

- Je pense que ça me servira plus qu'à toi.

Deux sabres, deux membres tueurs... c'était à peu près équitable. Il prit les devants. Les coups s'échangeaient rapidement, Yasuri n'avait jamais appris à se servir de deux sabres, il était légèrement désavantagé et quand la première épée voltigea à quelques mètres, il recula.

- Bordel, si seulement Heru savait se servir du Kido... mais attends... mais bien sûr !

Il jeta son autre épée sur le monstre mais elle ricocha... bon, le lancer c'était vraiment pas son truc. De toute manière ce n'était pas le plan, sa main s'illumina d'électricité.


- Je suis peut-être une brêle en Kido et j'ai raté ce sort tout à l'heure mais dans ce genre de situation... ça passera ! Byakurai !

L'éclair partit à grande vitesse et -peut-être un peu par chance- toucha le masque du monstre et le transperça sans autre forme de procès, il s'évapora.

- Ouf... j'ai de la chance aujourd'hui.

Il se tourna vers Heru et lui tendit la main.

- Relève-toi et appuie toi sur moi. Autant attendre l'équipe de soins qui ne devrait pas tarder debout ou assis. Honnêtement t'es mon héros ! J'aurais pas réussi sans toi Heru !


Dernière édition par Yasuri Holsaki le Mer 27 Fév - 19:50, édité 1 fois
avatar
Herumetto no ishi
Shinigami de la 11ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
50/100  (50/100)
Points:
50/70  (50/70)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Mer 13 Fév - 21:14

Yasuri le regarda. Il n’y avait pas de pitié, mais de la terreur refoulée. Le blondinet luttait pour garder son calme. Herumetto pensa que son partenaire avait plus de courage qu’au début. Ce gars-là n’était peut être pas si indigne du titre d’aspirant shinigami. Heru se surprit lui-même avec cette pensé. Mais maintenant qu’il avait tout de même perdu une bonne part de son sang, il pensait peut être différemment…

Son coéquipier semblait évaluer la situation, puis en se rassurant lui-même, il se retourna face au Hollow et se tint en garde. Une fois de plus, Herumetto sentit la honte lui teinter le visage. Son supposé accompagnant -- voir élève – le protégeait ? Cela devrait être l’inverse. Il faillait dans sa mission. Il aurait du lui montrer le combat, l’exemple. Il ne lui montrait que son corps perforé se vidant de son sang. Il voyait le Hollow et Yasuri combattre, mais ils étaient trop rapides. Ou alors Herumetto était totalement HS. Peu importe, il ne vit même pas l’attaque du hollow, il vit juste un bras tomber. Yasuri était maintenant face à un adversaire à deux bras. Nul doute que le blondinet avait fait un coup d’éclat, mais Heru commençait à décrocher…

Il fut « rappelé » lorsque Holsaki arriva vers lui pour lui prendre son sabre. C’était le comble du déshonneur. Il fit face contre terre pour cacher la larme qui perlait au coin de son œil. Personne ne le saura.

Finalement, il entendit un éclair et vit en relevant la tête que le hollow disparaissait. S’en était fini, il n’avait pas participé à la victoire finale. Yasuri vint l’aider à se relever. Il ne vit pas en le flattant qu’il était au bord des larmes.

L’équipe de secours arriva et prit en charge Herumetto. Il fut allongé et il s’évanouit. Il eut juste le temps de voir le visage de son coéquipier qui veillait sur lui. C’était impossible… Un cauchemar. Non pas qu’il ne voulait pas, mais que ce n’aurait pas du se passer comme ça.

*********************


Il se réveilla dans l’infirmerie de la 4ème division. Sur lui était penchée une charmante infirmière. Elle se leva au moment où il ouvrit les yeux, ne lui permettant pas de profiter plus longtemps de cette vision réconfortante. A la place vint le professeur de Kido qui avait organisé la mission. Il avait l’air désolé.

« Je suis désolé que ce se soit passé ainsi, Herumetto. Toutes mes excuses. Je n’ai rien d’autre à dire.
- La misère fait parti du quotidien du soldat. Je vous pardonne, répondit l’intéressé
- J’aurais presque préféré ne pas avoir à te parler à nouveau. Néanmoins, je suis toujours votre professeur, et non une personne de votre entourage proche. Je dois donc te poser quelques questions à propos de ta mission. Déjà, le but principal était de voir comment se comportait ton partenaire. Qu’en as-tu pensé ?
- La première chose qui m’a frappé, commença Herumetto, c’est qu’il a un franc esprit de camaraderie. Mais je ne suis pas sur qu’il ait toutes les capacités requise pour devenir un bon shinigami. Et puis, pour être franc, il n’est pas extrêmement… intelligent. Il a une certaine initiative, mais se jette parfois dans un combat sans réfléchir. Contre des hollows d’entrainement, ce n’est pas très grave, mais face des adversaires plus puissants, il pourrait vraiment se mettre en danger. Et le deuxième point que j’ai remarqué, c’est qu’il est plus habitué à combattre en solo. Il ne fait pas toujours attention à son coéquipier. Enfin, ce sont des avis personnels.
- Merci beaucoup, Herumetto. Je dois te laisser maintenant, j’ai cours avec ta classe ! »

Au moment où il partait, il rajouta : « Ah, et votre duel est reporté à dans 2 semaines. Tu auras à peu près récupéré dans une. Bon rétablissement ! »

La pilule eut du mal à passer, Herumetto resta sans voix. Il allait à nouveau devoir faire un duel. Le dernier avait été celui qui causa sa mort.

********************

Herumetto s’échauffait depuis une demi-heure lorsque Yasuri arriva sur le lieu du duel, accompagné du professeur. Il n’avait plus vraiment parlé à son camarade depuis leur mission. Heru essaya de faire comme si de rien n’était, mais il était maintenant moins naturel et assuré dans ses gestes. Cette fois, il voulut savoir comment don adversaire allait lui parler. S’il lui tendait la main, Herumetto la serrerait.
avatar
Yasuri Holsaki

_________________
Shinigami de la 3ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
56/100  (56/100)
Points:
20/60  (20/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Dim 17 Fév - 1:19

Un silence gêné, un malaise mortifiant, une certaine distance s'étaient instaurés entre les deux étudiants et ce jusqu'à que l'équipe de secouristes ne viennent leur porter assistance. Ils évacuèrent prestement et sans commentaires. Yasuri arriva devant le professeur, lui remit les deux sabres et s'enfuit prestement. Il avait besoin de solitude pour réfléchir aux derniers événements. Il avait honte, Herumetto avait honte de n'avoir pas participé à la fin, de s'être blessé. Yasuri, lui, avait honte de l'avoir laisser se blesser, c'était sa faute il n'avait pas assez pensé à son partenaire. Herumetto était un vrai héros selon lui, il s'était blessé pour accomplir sa mission, s'était blessé pour son partenaire... selon le blondinet, Heru devrait être fier de lui.

- J'me suis éclaté, je me sentais vraiment bien... mais est-ce que je suis fait pour ça ? Je veux pas que d'autres personnes meurent ou bien soient blessées par ma faute...

Il rentra chez lui et s'endormit avec la résolution que dorénavant, si quelqu'un devait se prendre des coups et se sacrifier pour les autres, se serait lui.


*
* *


Le lendemain, il alla en avance en classe pour parler au professeur.

- Bonjour Yasuri.
- Bonjour Senseï.
- Alors, qu'as-tu à dire de ton camarade ?
- C'est quelqu'un sur qui on peut compter, il a l'étoffe pour devenir un vrai shinigami. Pas besoin d'en dire plus.
- Je vois... je veux savoir quelque chose. Veux-tu faire le duel qui était prévu ?
- Oui. Répondit-il sans hésiter. Je veux finir de lui montrer qui je suis... je veux essayer de faire oublier mon incompétence.
- Tu te rabaisses un peu non ?
- Mieux vaut ça que de se surestimer et s'idéaliser.
- Je te le concède, j'ai l'impression que ce petit exercice t'as fait mûrir, j'en suis content. Nous avons encore le temps de voir Herumetto avant le début des cours, tu veux m'accompagner ?

Yasuri acquiesça et ensemble, ils allèrent à la quatrième division en compagnie de son professeur mais n'entra pas dans la chambre de son homologue aspirant shinigami, il n'osa pas et resta adossé au mur qui séparait le couloir de la chambre, de là il entendait tout. Quand le maître sortit, il regarda son élève.

- Qu'en penses-tu ?
- Il a totalement raison.

Le blondinet fit volte-face sans un mot, se dirigeant vers l'académie. Le professeur ne le voyait pas mais il affichait une mine résignée et triste, il avait besoin de changer et de changer l'opinion qu'on avait de lui. Durant la semaine d'absence de son camarade, il arriva toujours à l'heure voire en avance, se mit au premier rang, fit des efforts d'attention et de compréhension, quitte à demander de répéter et essaya de répondre à des questions. Ce changement radical en surprit plus d'un, Yasuri remontait dans l'estime des plus sceptiques et haineux à son égard et dans celle de ses professeurs qui espéraient que cela dure. Quand Herumetto revint, les élèves gardèrent le silence quand le blondinet et lui échangèrent un long regard... avant de se détourner l'un de l'autre et se placer relativement loin, ils s'évitaient l'un et l'autre. Leurs camarades se demandaient si quelque chose s'était mal passé durant leur entraînement, s'ils s'étaient disputés. Mais aucun ne répondait.

La veille du combat, quelques amis de Yasuri vinrent lui parler.

- Hey Yasu ! Tu bosses dur en ce moment, tu veux sortir boire un coup demain soir ?

- Non merci les gars, dans deux jours si vous voulez mais je peux pas demain.
- Qu'est-ce que t'as ?
- Un duel avec Heru, d'ailleurs je vous laisse, faut que je sois en forme !

*
* *


Notre futur shinigami arriva au lieu d'entraînement et croisa le professeur à l'entrée.

- Bonjour Yasuri ! Pas trop le trac ?
- Un peu.
- Allez viens, Herumetto est déjà là depuis une demi-heure ou trois-quarts d'heure, il doit être en train de s'échauffer.

Ils pénétrèrent dans l'enceinte du bâtiment et purent apercevoir l'étudiant effectivement en train de se préparer, le blondinet avait aussi aperçu dans les gradins quelques uns de leurs camarades venus assister à l'affrontement. Le doute que les deux rivaux avaient laissé planer et l'annonce de Yasuri le jour d'avant semblait avoir attirés des curieux. Qu'importe. Il avança jusqu'à son ancien équipier et malgré la gêne qu'ils avaient eu durant quinze jours, il ne put s'empêcher de lui sourire.

- Bonjour Heru, ravi de te voir. Es-tu totalement rétabli ? Si ce n'est pas le cas on peut encore décaler cet affrontement. Il lui tendit la main. Au fait, je suis encore désolé pour ce qui s'est passé l'autre jour, c'est ma faute. Merci encore, c'est toi qui nous a permis de gagner.
avatar
Herumetto no ishi
Shinigami de la 11ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
50/100  (50/100)
Points:
50/70  (50/70)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Mar 19 Fév - 12:49

Yasuri avança vers Herumetto. Il sourit et le salua. Son adversaire ne semblait ne plus être le même depuis leur combat contre les hollows. Dans sa manière de bouger, de regarder les gens. Les spectateurs dans les gradins se murmurèrent à l’oreille lorsqu’il s’approcha d’Heru .Ils se serrèrent la main puis Yasuri s’excusa encore pour ce qui c’était passé lors de leur mission commune.

« Bah tu sais, c’est pas si grave, je m’en suis sortit sans séquelles. J’aurais pu perdre un bras, ça aurait été pire. Mais c’est aussi de ma faute, ne rejette pas tout sur toi. Je n’ai pas été très prudent.
Sinon à part ça j’espère que tu t’es entrainé, car je ne vais pas me ménager. Ce temps passé à l’hôpital m’a fait du bien !
ajouta-t-il avec un sourire très peu dissimulé »

Car malgré tout, il ne pouvait pas encore le considérer comme un ami. C’était une connaissance, une fréquentation aux yeux d’Heru. Son adversaire avait-il le même point de vue ? Il n’y avait plus le temps pour penser à ça, le professeur approchait avec deux vrais sabres. Yasuri sembla un peu surpris, mais Heru n’était pas non plus parfaitement installé dans ses sandales. Ils allaient faire un combat quasi-réel.

Le souvenir de son dernier duel remonta en Heru. La première blessure à la poitrine. La neige se rapprochant de lui. La lame de son adversaire s’abattant sur son cou. Il fut tiré de son douloureux souvenir par le professeur qui leur donna les sabres.

« Avant que vous ne commenciez, ajouta ce dernier, je spécifierais certaines choses. Pour commencer, le combat s’arrêtera au premier sang, où s’il est vraiment bénin, à la première vraie entaille. Par la même occasion, veuillez vous modérer (il appuya légèrement son regard sur Herumetto lors de cette phrase). Enfin, sachez que je serais votre arbitre sur ce combat. Je me permettrais d’intervenir si a dégénère. Rappelez-vous en permanence que c’est un duel entre élèves. Prônez la camaraderie. Laissez votre adversaire se relever s’il est à terre. Sur ce, vous pouvez commencer. »

Il s’éloigna de quelques pas. Plaçant son sabre devant son visage, Herumetto salua puis se mit en garde. La tension était à son comble pour Herumetto. Le premier depuis sa mort. Comme son adversaire ne bougeait pas, il se lança.

Sa première attaque fut basique. Pour ‘tester’ l’adversaire. Même s’il l’avait déjà vu combattre, c’était en temps qu’allié. Heru lança donc une faible attaque de haut en bas que le blondinet para sans difficulté apparente. Il savait déjà que son adversaire ne déclarerait pas forfait. En apparence, il était déterminé. Même si ce n’était qu’extérieur, un adversaire qui n’a pas la volonté de combattre ne montre pas le contraire. Du moins un shinigami qui se respecte.


avatar
Yasuri Holsaki

_________________
Shinigami de la 3ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
56/100  (56/100)
Points:
20/60  (20/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Mar 19 Fév - 17:37

Ce jour là, Herumetto lui avait serré la main, Yasuri considérait ça comme une petite victoire. Il le rassura sur sa santé et lui demanda de ne pas se rejeter toute la faute. Voyant le sourire d'Heru, le blondinet ne put s'empêcher d'ajouter.

- Ouais, il paraît que les infirmières sont sympas.

Ah, s'il savait que lorsqu'il serait shinigami il fréquenterait aussi souvent les infirmières que les gars de sa division, il n'en rirait peut-être pas ! Il ne put s'empêcher de penser qu'avec ce genre d'échanges il ne savait pas où se placer par rapport à son équipier désormais adversaire. Un ami, une connaissance ? De simples camarades ? Ils ne se connaissaient pas, ou plutôt ils ne se connaissaient plus. Les deux semaines précédentes paraissaient étrangement lointaines pour Yasuri, cette mission l'avait changé et avait changé Herumetto à ses yeux. Deux semaines auparavant il était un élève turbulent, un cancre, un fauteur de troubles, deux semaines auparavant il n'était pas fait pour être shinigami. L'était-il maintenant ? Qu'importe. Aux yeux de Yasuri, deux semaines auparavant Herumetto n'était qu'un mec chiant parmi d'autres, un presque intello et un type qui savait pas se faire d'amis, deux semaines auparavant il n'avait pas envie de le connaître. Mais ce jour-là, c'était différent. Désormais Yasuri était un élève faisant des efforts, quelqu'un qui essayait de remonter la pente même si c'était difficile, même s'il était impossible de rattraper quelques années de retard, il voulait en rattraper autant que possible. Désormais, Yasuri voulait connaître Herumetto, il le voyait avec un regard neuf, il le voyait comme un gars sur qui les gens peuvent compter et s'appuyer, il voulait le connaître mieux.

Ils se tournèrent vers le prof qui arrivait, il avait les épées dont ils s'étaient servis l'autre jour. Le blondinet perdit une partie de son assurance et blêmit. Combattre des hollows avec l'intention de tuer, d'accord, mais combattre un humain dans le but de le vaincre mais sans lui faire de mal lui paraissait beaucoup plus délicat.

C'est avec appréhension que Yasuri retrouva le contact presque familier de l'arme qu'il avait eu lors de la mission. Il le fit tourner dans sa main droite et le fit passer d'une main à l'autre pour échauffer rapidement ses poignets et ses bras puisqu'il n'en avait pas eu le temps.

Il écouta les règles du duel ainsi que les recommandations du professeur avec attention, il hocha de la tête quand il eut fini. Les deux rivaux se mirent chacun à l'extrémité de la surface de combat et se mirent en garde. Alors qu'Herumetto optait pour une position où son sabre barrait son visage, Yasuri se positionna de manière à ce que sa lame soit en diagonale par rapport à son corps. Voyant qu'il n'était pas décidé à prendre l'initiative, c'est Heru qui fit les premiers pas de la danse. Il chargea et fit un coud descendant que Yasuri put parer sans difficulté. Un coup classique pour jauger l'autre... m'enfin si quelqu'un se faisait avoir par ça c'est qu'il était plus qu'un boulet en puissance et Yasuri aurait été obligé de lui remettre ses lauriers de dieu incontesté des boulets.

- Joue pas à ça avec moi, tu sais frapper bien plus fort, j'ai pas envie de m'être préparé pour rien ! Des gens sont venus exprès pour nous voir, donnons leur du spectacle !

En effet, on pouvait apercevoir leurs camarades de classes qui, intéressés, amusés ou qui s'ennuyaient étaient venus assister au premier combat intéressant de l'année. Ils encourageaient leur favori et on pouvait même en voir quelques uns qui pariaient. Il ne mentait pas non plus quand il disait s'être préparé, durant la première semaine après la mission il avait emprunté un sabre en bois pour entraîner ses muscles en frappant contre un arbre. La deuxième semaine il avait demandé à un type baraqué de sa classe de bien vouloir être son partenaire et celui-ci avait gentiment accepté, l'exercice était simple : le gars frappait et Yasuri encaissait les assauts et les parait afin de se préparer à des attaques puissantes de la part de son opposant et aussi parce qu'il s'était promis que désormais ce serait à lui de se prendre des coups et plus à ses alliés.

Le blondinet repoussa l'épée de son adversaire en effectuant une pression sur la sienne ce qui le fit reculer aussi, il se remit en garde bien entendu. L'étudiant blond contre-attaqua, il porta quelques coups rapides que son camarade de classe pouvait parer ou esquiver sans trop de difficultés.

- Tu vas voir que j'ai changé Heru, je vais te montrer le nouveau Yasuri. Non, en fait je suis redevenu moi-même, je vais te montrer le véritable Yasuri Holsaki !

Il termina sa phrase par un coup longeant le sol auquel il fit faire un mouvement ascendant pour qu'il monte en direction du visage d'Herumetto.
avatar
Herumetto no ishi
Shinigami de la 11ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
50/100  (50/100)
Points:
50/70  (50/70)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Jeu 21 Fév - 23:32

Sans grande surprise, Yasuri para son coup puis recula. Il lui parla alors, ce qui surprit Herumetto. Pourquoi parler lors d'un combat? A quoi cela servait-il? Son adversaire lui dit de ne pas se retenir, car l'on se donnait en spectacle. QUOI? Il prenait ce combat pour un spectacle? Finalement ce shinigami n'était pas encore mûr... Un combat n'est jamais un spectacle. Ou du moins surtout pas pour ceux qui le font. Heru avait entendu parler que les hommes, il y a très longtemps, aimaient regarder des guerriers se battrent jusqu'à la mort dans une arène. A chaque coup, il y avait des hurlements et des hués qui venaient des gradins. Ce devait être une époque barbare...

"Sache qu'un combat n'est jamais un spectacle! C'est quelque chose de violent et souvent nécessaire. Parfois les spectateurs peuvent considérer un duel comme un spectacle, mais jamais les duellistes. Le seul but de ces derniers est de survivre et de gagner!"

Le blondinet revint à la charge et enchaîna divers attaques faibles, dont le but échappa à Herumetto. Puis il parla du "véritable Yasuri". Qu'était-ce donc? Heru ne put y réfléchir plus longtemps, car le blondinet lança une attaque plus rapide que les autres, ce qui surprit l'autre duelliste. Il para au dernier moment et arrêta sans difficulté l'élan de son adversaire. Il eut alors une idée. Les attaques autres qu'avec le sabre n'étaient pas interdites, ou du moins le professeur ne l'avait pas spécifié... Herumetto profita du fait que leurs sabres étaient occupés à sa gauche pour mettre un uppercut du gauche à son adversaire, ce qui ne manqua de l'envoyer à terre. Il était sonné.

"Le vrai Yasuri? Je suis déçu alors..."

Herumetto ne put réprimer un sourire sur cette parole... Et il espéra ne pas avoir tapé trop fort, et qu'il ne l'avait pas trop fait saigner. Il voulait encore se battre un peu...
avatar
Yasuri Holsaki

_________________
Shinigami de la 3ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
56/100  (56/100)
Points:
20/60  (20/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Sam 23 Fév - 1:26

L'attaque de Yasuri fut parée et déviée sur sa droite, la gauche d'Herumetto. Sans pouvoir se dégager, il vit un poing foncer en direction de son menton pour l'envoyer dans les airs une poignée de seconde avant de retomber au sol, le plafond avait l'air de tourner. Le blondinet se releva et vacilla quelques secondes, il entendit Herumetto se moquer de lui. Ce fut au tour de son camarade de sourire.

- Excuse-moi, le vrai Yasuri est un peu long à la détente, il lui faut du temps pour se chauffer...

L'aspirant shinigami parlait de lui à la troisième personne, un peu comme s'il n'était pas vraiment encore « le vrai Yasuri », il se jeta sur son rival, portant un coup pouvant être paré aisément. Il enchaîna avec d'autres assauts rapides mais loin d'être imparables. Au fur et à mesure que les coups s'échangeaient, Yasuri parlait.

- Tout à l'heure t'as dit qu'un combat n'est pas un spectacle, quelque chose de violent, nécessaire et tout le blabla ? Tu prends ça trop au sérieux Heru ! Amuse-toi un peu, tu aimes te battre, ça se sent ! Après tout ni toi ni moi n'allons mourir ! Ce combat-ci, tu peux le prendre à la légère, tu peux avoir envie de gagner mais tu dois pas te tracasser pour ça ! Par définition, nos camarades sont des spectateurs justement parce que c'est un spectacle et pour nous c'est un jeu à l'échelle humaine alors profite !

Un coup qu'il évita en se baissant le fit s'interrompre plus rapidement que prévu et un autre le força à se jeter au col et rouler sur un bon mètre. Il avait la tête vers Heru et les jambes vers l'extérieur de la surface de combat.

Bordel, c'était impossible, Herumetto se laissait pas atteindre. Il fallait le surprendre... Un shunpo aurait été pas mal mais seul les shinigamis accomplis savaient s'en servir correctement et Yasuri préférait ne pas tenter le diable tout de suite... Il réfléchit à cent à l'heure et eu une idée.

- Je t'ai pas dit, le vrai Yasuri il est pas comme celui que t'as déjà vu, certes il est autant un boulet que l'autre mais... Il marqua un temps d'arrêt. je suis imprévisible ! Yasuri plaça sa main de manière oblique de manière à ce que sa paume soit en diagonale par rapport au sol. Shiyou !

Le Hado numéro un, même Yasuri pouvait se servir de ce sort basique et le détourner. Grâce à l'inclination de sa main, l'onde de choc répercutée sur le sol le fit se propulser vers Heru en glissant. Il plaçait sa garde de manière à protéger son visage et comme il était grand cela laissait ses jambes à découvert. La glissade du blondinet l'amena à passer entre celles-ci, ponctuant son passage d'un discret « Petit pont ! ». Il se freina en tendant ses bras derrière sa tête et en collant ses mains à plat sur le sol. Il effectua une pression sur ses bras pour se jeter projeter, droit comme un piquet sur le dos d'Herumetto qui vacilla et tomba face contre terre.

L'étudiant se releva et fit des mouvements d'hélices avec ses bras, c'était plutôt éreintant comme coup pour le frêle garçon. Néanmoins il était heureux, il se sentait de nouveau lui-même, après quelques années de disparition, le vrai Yasuri était de retour.

- Et là je te déçois toujours ?
avatar
Herumetto no ishi
Shinigami de la 11ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
50/100  (50/100)
Points:
50/70  (50/70)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Dim 24 Fév - 20:25

Yasuri se releva et sourit, inventant une excuse bidon sur le vrai Yasuri. Il revint à la charge, continuant des coups divers et variés mais sans grande réussite. Soit il s'en moquait pour l'instant, soit il n'était pas très concentré. Heru, au contraire, tentait de lire dans ses mouvements et ne prêtait pas grande attention à ce qu'il disait, il saisit juste qu'il défendait la thèse du spectacle. Il lui répondit:

"Tu n'as décidément rien compris... Je ne me bat pas pour me donner en spectacle, je ne me bat pas pour que les autres voient un spectacle. Que se soit par plaisir ou non, je ne me bat QUE POUR MOI!!!"

Il ponctua ces derniers mots par un coup qui força Yasuri à rouler au sol. C'est alors qu'il mit son autre Yasuri en marche. Il se projeta sous Heru par un Shiyou d'une façon si imprévisible que ce dernier put à peine se retourner que son adversaire était en train de se lancer les pied devant sur lui, ce qui l'envoya rouler plus loin.

Il se releva alors qu'il finissait à peine de rouler et se jeta sur Yasuri avec une rapide attaque d'estoc vers son épaule. Ce dernier la dévia au denier moment mais Heru ré-attaqua de suite avec des attaques suffisamment puissantes pour que son adversaire ne puisse que les esquiver et non les parer. C'est alors qu'il trouva le moyen de battre son adversaire. Il était aussi, sinon plus rapide que lui. Il allait donc le mater par la force brute. Maintenant, il appuyait ses coups de sorte que si Yasuri tentait de parer, la lame lui sauterait presque des mains. Les spectateurs étaient presque tous debout, concentrés. Il tentaient de suivre chacun des mouvements. Yasuri avait entièrement raison, il aimait le combat. Les lames qui lui passaient à quelques centimètres de la peau, ses cheveux qui volaient au rythme de ses attaques et esquives, le regard de l’adversaire croisé de temps en temps. Il avait maintenant un grands sourire sur le visage. Comme lorsqu'il venait de battre le premier hollow, il était dans son élément. Son souffle commençait à s'épuiser car cela faisait maintenant trente secondes au moins qu'il enchaînait les coups. Il fallait soit s'arrêter, soit finir...

Il lança la même attaque qu'au tout début du combat, mais cette fois il ne se dégagea pas. Il appuya de toutes ses forces sur la lame. Son adversaire commençait à ployer. Le but d'Heru était de faire avancer sa lame jusqu'à ce que sa lame entaille légèrement l'épaule de son adversaire. Un sourire aux lèvres, il d'écria:

"Et voici la force du vrai Herumetto, qui a décider que ce combat devait se finir maintenant!!!"
avatar
Yasuri Holsaki

_________________
Shinigami de la 3ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
56/100  (56/100)
Points:
20/60  (20/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Lun 25 Fév - 1:19

Herumetto ne prit même pas la peine de lui répondre et à peine eut-il fini sa gamelle qu'il se releva et attaqua brutalement Yasuri avec un coup d'estoc. Notre ami blond mit son propre sabre en opposition et parvint à dévier le coup en le faisant glisser sur le métal de sa lame. A peine ceci fut fait qu'une pluie de coup suivit, tous plus forts les uns que les autres. S'il avait pu parer les premiers, l'aspirant shinigami fut dans l'incapacité de stopper les suivants sous peine de lâcher son sabre. Seule solution pour ne pas se faire déchiqueter : esquiver, esquiver encore et encore, faire toutes les acrobaties possibles et imaginables pour ne pas être déchiqueté.

Il voulait placer un coup, mais chaque tentative était rapidement détournée pour arrêter une frappe ennemie qui le faisait reculer sur un ou deux mètres. Si Yasuri pouvait vaincre Herumetto sur la vitesse, il était de loin dépassé en force brute et à cause de sa mauvaise maîtrise, les laps de temps entre les coups de son rival étaient trop courts pour placer un sort. Cette facette d'Heru était terrifiante, en fait, Heru était terrifiant depuis son cri à propos de ses motivations de combat.

Le silence régnait dans la salle, seul le chant des lames résonnait, tout le monde gardait le silence et observait les deux combattants avec attention. Comment ce type faisait-il pour porter autant de coups avec une telle puissance sans se fatiguer ? Quoique... il commençait à haleter, son prochain coup semblait plus long à venir, c'était l'occasion ! Yasuri voulut lancer un nouveau Shiyou mais finalement le coup d'Herumetto ne se fit pas tant attendre que ça, il avait juste pris plus d'élan pour frapper encore plus fort, impossible d'esquiver à ce niveau.

Le public retint son souffle, la main gauche du blondinet qui partait en direction de son rival fit un rapide demi-tour vers la garde de son arme et il la brandit au dessus de sa tête, à l'horizontale afin de parer le coup d'Heru qui venait d'en haut et qui avait dans l'idée de trancher son épaule. Il s'affaissa brutalement sous le coup et faillit lâcher son arme. Tout le monde s'était permis d'expirer au moment de la parade, mais le tranchant de l'élève baraqué gagnait du terrain sur celui du frêle blondinet. Avec un sourire quasiment sadique et jouissif aux lèvres, il s'exclama :

- Et voici la force du vrai Herumetto, qui a décidé que ce combat devait se finir maintenant !

Yasuri mit la main gauche sur l'extrémité de sa lame pour avoir un meilleur appui, heureusement que ce n'était pas un sabre à double tranchant. Il n'allait pas se laisser faire !

- Et moi j'ai décidé que je ne me soumettrais pas à ta volonté ! Je ne perdrais pas sans combattre !

Le blond bandit ses muscles au maximum et exerça toute la pression dont il était capable sur son arme, regagnant peu à peu du terrain, décalant la lame de l'adversaire, la remontant. Il tremblait, il suait. Le public acclamait, chaque spectateur scandait le prénom de son champion, celui pour lequel il avait parié. Ni Yasuri, ni Herumetto n'auraient un instant imaginés être ainsi encouragés. On se serait crû à un match où chaque côté du stade hurle le nom de son équipe.

Mais la lame de Yasuri s'était pris de sales coups, la pression effectuée sur celle-ci n'arrangeait rien et aucune force ne soutenait le centre de ce sabre. C'est au ralenti que le blondinet vit l'épée d'Herumetto commencer à traverser la sienne. Voyant cela, il se jeta en arrière au moment où son arme se scindait en deux. Le groupe d'Heru lança une acclamation, celui de Yasuri se tut.

Pourquoi ce silence ? Il n'allait pas s'arrêter juste parce que sa lame était brisée, se relevant brutalement et avec hargne il brandit sa main gauche où reposait la moitié de sa lame la plus longue. Herumetto l'écarta calmement, loin de son excitation précédente. Pourquoi ?! Il pensait avoir gagné ? Yasuri fit un mouvement latéral avec sa main droite qui tenait toujours la garde de son zanpakuto et un morceau de la lame coupée droit, il arrêta son geste devant le visage d'Heru, sa lame coupée en carré était en face de son visage et aurait pu l'entailler... mais non, Yasuri venait de comprendre : il avait perdu. Il venait de voir son bandeau qu'il ceignait à son front chuter sur son bras, sectionné en deux. Un mince filet de sang coulait d'une entaille légère barrant son front et son nez, une perle écarlate avait glissée jusqu'à son menton et chuté jusque sur son bras, non loin du bandeau. Oui, Yasuri avait bel et bien perdu, il avait esquivé trop tard.

Il se laissa tomber à genoux. Le professeur vint et déclara Herumetto vainqueur, tout le public se mit à applaudir. Durant les applaudissements, personne à part Heru et éventuellement le professeur n'entendraient ce qu'il dirait. Yasuri planta ses deux moitiés d'épées dans le sol en gardant la tête basse.

- Herumetto... cette épée est brisée comme mes certitudes. Je ne sais plus ce que je dois faire, dois-je devenir shinigami ? Je veux le faire en hommage à un groupe de dieux de la mort qui m'a sauvé, mais ce n'est peut-être pas la bonne voie. Peut-être dois-je juste tenter d'améliorer la situation du Rukongaï, essayer d'améliorer le train de vie de ces terres pauvres et désolées, peut-être dois-je faire autre chose. M'évaluer était ta mission et j'ai pris cette résolution il y a un moment, je mets ce qui reste de mon épée à tes pieds, ces deux moitiés d'épée représente mon avenir en tant que shinigami. Je te laisse voir ce que tu en fait, ce que tu estimes juste.

Un stress horrible s'emparait du jeune homme, son camarade allait-il le juger apte à devenir shinigami et lui laisser cette opportunité ou bien l'en priver ?
avatar
Herumetto no ishi
Shinigami de la 11ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
50/100  (50/100)
Points:
50/70  (50/70)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Mar 26 Fév - 20:52

Mais le blondinet ne se laisserait pas avoir aussi facilement. Il plaça sa répartie, et se prépara à repousser la lame d'Herumetto. Il banda ses muscles. Son adversaire pensa un instant délirer: comment pouvait-il le repousser, ne serait-ce que d'un centimètre? Il était le plus fort dans cette arène! C'était à son tour de pousser à fond. Yasuri ne recula pas, ou n'en eu pas le temps. Sa lame se fendit en deux; et dans la poussée le sabre d'Herumetto lui fit une entaille sur le front et le nez. Le blondinet fit un saut en arrière puis se remit en garde. Cela étonna le gagnant. Voulait-il faire une sorte de salut rituel de fin de combat? Il se rapprocha, et Heru écarta tranquillement sa lame. Ce dernier eut une frayeur lorsqu'il vit son adversaire lancer son autre lame vers sa joue, avant de s'arrêter devant l'immobilité d'Heru. Il ne semblait pas avoir compris qu'il avait perdu. Yasuri avait presque l'air d'un autiste, à regarder autours de lui et ne comprit sa défaite que lorsqu'une goutte de sang tomba sur sa manche. Il tomba alors à genoux.

Le professeur approcha et déclara Herumetto vainqueur en levant son bras. Les spectateurs applaudirent. Le gagnant réprima une grimace : on se serait cru à un match d’un quelque jeu de combat. De plus, cette victoire n’était pas totale à ses yeux. Certes il avait la certitude qu’il aurait gagné ce duel de force, mais le fait que le sabre de son adversaire se soit rompu le mettait mal à l’aise. Et même si l’esquive aurait pu être réussie et que Yasuri l’avait raté, il ne pouvait compter cette victoire complète. Mais il n’avait pas non plus envie de recommencer, car ce serait une perte de temps. Il est plus fort que lui.

D’ailleurs, son camarade lui parla. Il lui fit part de ses doutes sur la voie à suivre, sur le fait qu’il ne savait plus quoi faire. Il était apparemment perdu.

Herumetto attendit longtemps avant de lui répondre. Ce visage qui le regardait était désespéré.

« Yasuri, il me semble que tu as une réelle motivation pour devenir shinigami. Je ne souhaite pas en savoir plus, mais j’ai bien compris que plusieurs anges de la mort s’étaient sacrifiés pour te protéger. Tu as donc une vraie raison pour devenir shinigami, contrairement à beaucoup d’entre nous (il fit un geste vers les élèves qui commençaient à dépeupler les gradins). Beaucoup le deviennent par ennui, par rejet du Rukongaï ou encore par envie d’une vie plus ou moins stable comparer aus derniers quartiers du Rukongaï. Certains le deviennent par désir de protéger, par sens du devoir. Mais très peu le font pour une dette. Tu as une bonne intention, Yasuri, mais tu ne t’en donne pas les moyens. Alors maintenant il faut vraiment que tu te mettes à travailler. Si tu réussi cette année, tu sauve ta scolarité ici. La première chose à faire pour remercier ces shinigamis est de bosser à l’académie. Ce sera déjà bien. Après tu sauveras des âmes et tout le reste. Tu pourras t’amuser plus tard, à la fin d’année par exemple, mais chaque chose en son temps. Une seule chose : travaille ! Sur ce je te laisse, on a contrôle écrit sur le Kido demain ! »

En s’éloignant, il vit les amis de Yasuri venir le voir. Cela lui rappela qu’il n’avait pas beaucoup d’amis, lui… Peut-être ne devrait-il pas passer TOUTES ses soirées à travailler…

***************

EPILOGUE : a la fin de l’année, Herumetto fut reçu parmi les premiers au concours. Ses faibles résultats en Kido, rattrapés par le reste, l’empêchèrent de recevoir la mention d’excellence tant convoité. Il intégra naturellement la 11ème division à cause de son Kido et de son amour du combat.
En cherchant dans la liste, il vit Yasuri quelque part dans le milieu du classement. Ils ne s’étaient pas beaucoup parlé, et Herumetto ne pensait pas avoir réussi à l’avoir aussi bien motivé pour les cours…
Il se demanda alors si l’avenir les conduiraient à se recroiser de façon majeure. Si Yasuri aurait encore besoin d’aide de sa part.

avatar
Yasuri Holsaki

_________________
Shinigami de la 3ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
56/100  (56/100)
Points:
20/60  (20/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]
Mer 27 Fév - 19:39

Aaaaaah il en mettait du temps, c'est qu'il ménageait son suspense ce con ! C'était pourtant pas bien compliqué de dire l'équivalent de « oui » ou « non ». Certes il devait réfléchir mais son choix devait être vite fait. Il se décida enfin à parler au soulagement de Yasuri qui était à deux doigts de l'arrêt cardiaque.

Il déclara qu'il trouvait qu'il avait une bonne raison de vouloir devenir shinigami, contrairement à certains qui le faisaient pour « passer le temps ». Il ajouta qu'il avait très certainement la possibilité de rembourser sa dette mais qu'il ne s'en donnait pas les moyens. Il lui dit qu'il devait commencer par sauver sa scolarité, non mieux : réussir sa scolarité ! Il partit pour dire qu'il allait se préparer à l'écrit sur le kido du lendemain... ça voulait dire oui ?

La foule quitta les gradins et vint sur le terrain, ils s’attroupèrent autour de Yasuri, il l'auraient aussi sûrement fait pour Herumetto mais celui-ci venait de quitter le stade avec un dernier regard en arrière. Il ne l'entendit peut-être pas, mais Yasuri lui lança un :

- T'es un type bien Heru ! Change surtout pas !

Les gens autour de lui parlaient tous en même temps, Yasuri ne saisissait pas tout, en tout cas ces gars semblaient ravis d'avoir assistés à quelque chose qui changeait un peu de leur vie monotone d'étudiants. On aurait dit des grands gamins qui venaient d'assister à un spectacle. Dans le fond Herumetto n'avait peut-être pas tort sur le fait que c'était un peu un spectacle barbare et que tous n'avaient pas de bonnes motivations. Il arriva à attraper au vol quelques informations, comme les gars qui n'en croyaient pas leurs yeux quand il avait repoussé l'épée d'Heru, ou lorsque celui-ci avait envoyé valser le blondinet avec un uppercut. Ledit blondinet se contenta de leur sourire et de prendre congé, trop crevé pour faire la fête.

Le lendemain eut lieu le contrôle écrit sur le kido, comme l'avait signalé Herumetto. Le professeur ramassa les copies et s'arrêta devant celle de Yasuri, totalement vierge. Ses yeux s'écarquillèrent démesurément et il lui envoya un regard surpris et chargé de reproches, comment osait-il rendre ce genre de devoir après les derniers événements ? Le blondinet partit dans un fou rire incontrôlable, il s'en tenait les côtes et était couché sur sa table. Le professeur lui demanda ce qu'il y avait de drôle.

- Mais votre tête monsieur ! Et si vous vous demandez pourquoi j'ai rendu copie blanche, c'est parce que je suis incapable d'écrire, mes bras me trop mal ! Il prouva ses dires en montrant ses mains qui tremblaient. Z'avez vraiment cru que je repousserais Heru au top de sa forme et que j'aurais pas de dommages collatéraux ? Il se calma et s'accouda à sa table, se tenant le menton de ses mains tremblantes, il sourit au professeur. Mais vous inquiétez pas, ce sera ma dernière mauvaise note.

Le prof lui sourit et dessina une bulle sur sa copie, laissant la remarque « J'espère que tu tiens tes promesses, j'attends des efforts de ta part. Bonne continuation. ». Il s'écarta et continua son ramassage, Yasuri jeta un œil du côté d'Heru et lui fit un clin d’œil.


*
* *


Fin de l'année, Yasuri arriva après tout le monde au tableau des résultats d'examens. En effet, dès la fin des épreuves, lui et son groupe d'amis s'étaient précipités à l'extérieur pour faire la fête et célébrer ce qui a priori marquait la fin de leurs études. Il n'avait pas franchement traîné avec Herumetto durant cette année, dans le fond ils ne pensaient pas vraiment pareil même si un lien s'était créé entre eux. Il avait tout de même était ravi de voir qu'il avait agrandi son cercle d'amis et semblait se détendre de temps en temps.
Par réflexe, Yasuri chercha son nom en faisant glisser son doigt depuis le bas du tableau, il fut presque étonné de se voir au milieu de celui-ci. La rumeur dit que lui et Heru auraient reçus les meilleures meilleures notes sur les exercices pratiques, excepté en kido. Là où celui-ci l'avait dépassé c'était dans la théorie. En effet, Yasuri avait travaillé dur pour rattraper son retard et au fur et à mesure qu'il réapprenait, les textes et formules appris par cœur voulaient enfin dire quelque chose. Cependant en l'espace d'un an, il n'avait pu rattraper que la moitié des connaissances dispensées à l'académie, ne lui permettant pas de réussir avec brio ses examens. Il était quand même fier de lui et avait reçu à titre honorifique la mention « Efforts », pour sa fulgurante ascension dans le classement -il est vrai que les années précédentes il devait figurer dans les derniers-. En cherchant encore un peu, c'est en haut du tableau qu'il vit écrit le nom « Herumetto no Ishi », le blondinet eut un sourire et se dit à lui-même :

- Félicitations Heru... mais ce n'est que partie remise, je rattraperai mon retard tu verras.

Et il repartit faire la fête avec ses amis.

L'année suivante, il intégra le Goteï 13, choisissant la troisième division. Ils étaient réputés pour leur maîtrise du kido mais ce qui avait attiré Yasuri était les archives, il se sentait une passion pour les lettres et les événements importants de la Soul Society qu'il faudrait compulser ou ressortir selon les besoins. N'étant pas non plus une division purement théorique, il serait aussi envoyé en mission à l'occasion.
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: (Flashback) « La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat. » [PV : Heru]






Sujets similaires

-
» Haiti - Nicaragua Niveau de Pauvreté En interprétant l’article sur le ralen
» la langue d'enseignement,facteur de pauvreté
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération