(Fini) Présentation de Padi
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  



(Fini) Présentation de Padi

Invité






MessageSujet: (Fini) Présentation de Padi
Jeu 13 Déc - 18:57



    Liens :


    Hinanai
    Tomiko




    Nom : Hinanai


    Prénom : Tomiko


    Pseudonyme : La montagne


    Age : Un peu plus de cent-quatrevingt ans


    Genre: Femme


    Grade désiré (division/etc) : Septième division


    -------------------


    Description Physique :

    Pour commencer, puisqu'il faut bien un début, nous allons voir le corps du sujet d'aujourd'hui. De haut en bas, sous toutes les coutures, avec des détails sur son apparence, son expression corporelle jusqu'à sa gestuelle, sa façon de s'habiller, de se comporter vis à vis de tel ou tel personne et ce, jusqu'à sa manière d'aborder l'action des combats ! Bien, vous êtes prêts ?

    Premièrement, la tête et le visage chez Hinanai. Ses cheveux, particulièrement longs, ils lui arrivent largement en dessous du fessier et sont d'une teinte primaire peu commune, à savoir, le bleu ! Coupés à l'avant de sorte à lui laisser une frange au-dessus des yeux, lui recouvrant tout le front et deux mèches latérales encadrant son visage jusqu'à la poitrine. Il semblerait que ce soit un "effet" voulu et recherché afin que cette abondante chevelure ne lui apporte une quelconque gêne pendant certains moments "d'action". Privés ou pas... Au niveau du visage, par contre, on notera le contraste fabuleuse entre ses tifs et ses iris, en effet, ses yeux sont d'un rouge rubicond, eux aussi caractéristique et originaux, très légèrement surligné par des sourcils, eux aussi bleus, ils s'harmonisent parfaitement à l'ensemble du visage, constitué d'un petit nez légèrement retroussé et d'une bouche aux lèvres légèrement rosée. Sa peau est de couleur pêche et à la particularité, de rougir très facilement au niveau de la face à la moindre émotion forte. Ajoutant en effet, un détail supplémentaire à son charme…

    Après cette gentille mise en bouche, passons à la suite voulez-vous ? : Le corps. Eh bien, Hinanai est assez grande, en fait, probablement plus que les autres femmes, s'il n'y avait pas ses atouts physiques les plus prononcés et ses longs cheveux, on pourrait facilement la confondre avec un homme, surtout de loin. Elle approche le mètre septante-cinq (soixante-quinze) soit, presque la moyenne de la plupart des mâles adultes ayant un âge compris entre vingt et vingt-cinq ans, vous noterez que son apparence se rapproche d'ailleurs de ces tranches d'âges-là, de plus, elle doit également peser facilement dans les soixante à soixante-cinq kilos, voir un peu plus, mais elle insiste sur un point précis : Ce n'est rien que du muscle (peut-être en exagérant un peu !). En effet, notre donzelle peut également se vanter d'avoir une rudesse athlétique, vantant sa force autant que sa résistance. Une plastique de rêve en somme ? En tout cas, elle s'aime tel qu'elle l'est !

    Pour les détails plus précis, nous dirons donc : De larges épaules associées à un cou relativement fin. Côté poitrine, vu le gabarit (un bon bonnet D, au moins...), elle n'a aucune raison de se plaindre et elle ne le fait pas ! C'est justement l'un des fameux atouts permettant de dire qu'elle est bien une femme, être confondue avec un homme étant déjà assez vexant, il fallait bien quelque chose de féminin pour rattraper le coup, c'est pourquoi elle n'hésite pas à mettre ses "gros seins" en valeurs quand c'est possible. Son ventre est plat, son bassin typiquement femme, triangulaire et ses fesses sont également à son avantage, tout simplement fermes et rondes, mais les Hakama porté avec l'uniforme sont si amples, qu'ils ne permettent pas, à son grand désarroi de mettre son derrière en avant, autant que sa poitrine. Pour finir, ajoutons que ses jambes sont particulièrement longues, elles contribuent en grande partie à la taille de girafe du personnage. Ses bras sont de puissants membres, au même titre que ses gambettes d'ailleurs, car c'est avec eux autant qu'avec son épée qu'elle se bat habituellement. Associant avec une certaine élégance le Hakudo et Zanjutsu. Oui, autant d'élégance qu'un barbare broyant des têtes avec une massue... Ou ses poings.

    Style vestimentaire... Pas grand-chose à en dire en réalité. Comme tout Shinigami qui se respecte, Hinanai doit porter un Shihakushou, l'uniforme réglementaire de toutes personnes appartenant à l'armée du Seireitei, composé d'un kimono noir pour le haut, d'un hakama noir pour le bas. Usuellement, on a une "autre" couche blanche sous la tenue principale, tout est maintenu par une ceinture de tissus nouée à la taille, endroit où l'on retrouve aussi, le plus souvent le Zanpakuto du Shinigami sous sa forme scellée, ainsi que des tabi pour les pieds et des sandales de paille. Elle porte aussi un chapeau noir pourvu de pêche en guise de décoration sur les côtés. Enfin, nous ajouterons un élément présent sur toutes ses tenues : Une sorte de chaîne constituée de maillons rectangulaires allant d'un côté à l'autre de sa taille, pendant jusqu'à mi-cuisse et colorés de sorte à ce qu'ils "commencent" jaune et se rejoignent vers des coloris rougeoyant en passant par toutes les teintes d'orange, de bleu, de vert, d'indigo, de violet possible... Un arc-en-ciel en somme ! (Voyez l'avatar)

    Pour les missions sur terre, Hinanai opte donc pour des tenues plus souples qui mettent souvent ses jambes, ses fesses et sa poitrine en valeurs. Jupe longues ou courtes, short et chemise généralement. Même avec son Gigai, elle ne se sépare jamais de sa chaîne et son chapeau... Bien qu'elle n'ait encore eu aucune mission sur terre.

    Enfin, notez qu'Hinanai n'as absolument pas la moindre grâce féminine, elle ne se déplace pas en se dandinant et ne cherche pas à plaire plus que ça, par contre, elle met un point d'honneur à ce qu'on fasse au minimum attention qu'elle est une femme, gare à vous en cas de méprise car elle risque de vous frapper si brutalement qu'on risquerait de ne plus vous comparer avec un humain avant longtemps. Son caractère se veut plutôt Tsundere (solide à l'extérieur, fondant à l'intérieur), dans le fond, plutôt sensible, la demoiselle pourrait se mettre à pleurer ou à rire sans aucune raison compréhensible sur l'instant. Au niveau des combats, Hinanai n'est pas une personne dont on peut dire qu'elle "adore ça", ce n'est qu'une façon de s'exprimer pour compenser sa nullité pour l'expression émotionnelles, là où d'autre s'explique en communiquant, elle le fera par la force... C'est ainsi qu'elle a vécu pendant plus de cent-cinquante ans.

    Son allure générale est soignée, mais pas trop. On reconnait en elle un personnage battit pour le combat, fort et endurant, mais dont les idéaux sont parfois très difficiles à appréhendé...


    Description Morale :

    Si vous vous attendiez à un noble Shinigami responsable, serein et mystérieux ou à une personne réfléchie capable d'élaborer des stratégies complexes en temps record ou ayant un intellect hors du commun et capable de résoudre toutes les situations à coup de méninge... Alors, vous vous êtes fourré le doigt dans pif jusqu'au troufion pour dire la chose familièrement !

    Hinanai est plutôt du genre faignant, colérique et bagarreur.... Comprenons-nous bien : Dans la tête de cette jeune femme, le travail d'un Shinigami n'a strictement rien à voir avec le côté administratif, la gestion des troupes ou encore toutes réunions inutiles qui ont souvent lieues pour les officiers. Les conversations, longues et fastidieuses ainsi que la diplomatie l'ennuie et à l'image d'un Kyoraku, elle aura tendance à s'en détacher très vite, préférant passer des heures à flemmarder dans ses quartiers quand il fait froid ou à l'air libre quand il fait bon.

    Notez qu'elle est très frileuse... Cet aspect d'elle se transmet envers toutes les personnes "froides", ces gens l'a font tremblée à cause de leur manque de vie. Car quand on vie, on est forcément chaud ! Pas plus compliqué.

    Sa vraie mission consisterait à être prête à donner jusqu'à sa vie pour être en première ligne dans les situations qui l'exigent. Si la diplomatie n'est pas vraiment son fort, ce n'est pas le cas pour ses talents de combattante et sa passion pour protéger la Soul Society, elle en est d'ailleurs très fière. Son sens de l'honneur est digne d'un Komamura et son gout pour la bataille limite Zarakien, mais si la cause est juste, alors elle prend tout son sens... Hinanai est une personne fonceuse, mais à la fois terre-à-terre, loin d'être naïve, patiente ou intelligence (de ses propres aveux, mais c'est souvent de l'auto-mésestimation), elle est quand même capable d'entretenir des conversations philosophiques complexes, de comprendre les piques sarcastiques ou analyser certaines informations afin d'en tirer des avantages par exemple, son esprit étant très large et réfléchi. Ce personnage est du genre à porter de l'affection pour toutes personnes « vivant » pleinement sa vie, elle ne juge personne à son apparence (du moins pas toujours, peu peuvent s'en vanter) et prend beaucoup de plaisir à être entière quand elle doit rencontrer de nouvelles têtes, cela est également vrai avec la hiérarchie, seulement voilà, les innombrables défauts qu'elle monstre avant ses qualités font que souvent, les gens se trompent sur elle et ses intentions, s'en méfient et s'éloignent, la laissant bien souvent seule... Elle ne leur en veut pas. Pour ne rien arranger, elle est déjà très maladroite, un peu tsundere et timorée dans les situations où elle doit s'impliquer émotionnellement, tous les ingrédients pour lui donner une image trop souvent fausse de la réalité : Un antisociale stupide et fonceur.

    En réalité, ses deux buts sont simples, le premier, comme pour tous Shinigami qui se respecte, est de protéger Soul Society, mais cela serait bien trop simple si elle se limitait à cette pensée-là, protéger ce monde revient à préserver la moindre âme qui y habite, car elles toutes le droit de mener une vie paisible, accomplissant leurs devoirs pour les autres dieux de la mort ou attendre la réincarnation pour les habitants du Rukongai. Hinanai aime la vie, tout le monde a le droit à sa chance et personne n'a le droit de la gâchée, ainsi, quand des gens comme les trois traîtres, Sosuke, Kaname et Ichimaru sont apparus, elle eut du mal à croire que de tels hauts dignitaires du Gotei 13 avaient pût tout simplement trahir cette grande famille où ils avaient tous grandis. Imaginez ce que vous ressentiriez dans une telle situation ? Hinanai s'est maudite de ne pas avoir le niveau pour les retrouver et leur faire payer pour cet abominable méfait. Parallèlement à ceci, votre héroïne n'a jamais pu digérer que ce soit un gamin issu du monde réel qui ai permis à ce complot d'être découvert, même si ce fut trop tard pour arrêter les félons...

    Son second but est beaucoup plus fleur bleue… il est directement relié à un aspect de sa personnalité qui est profondément enfoui, si bien caché que seules quelques personnes pourront l’apercevoir et ces gens-là ont toutes les chances d’un jour pouvoir être élus… De quoi ? Mais de son cœur bien sûr ! Oui, Hinanami possède une sensibilité cachée, à peine imaginable par les gens qui la connaissent peu et un jour, une personne parviendra à la trouver. En temps normal, Hinanai aime tout le monde inconditionnellement, se révèle libertine et un peu touche à tout dans les moments intimes, homme ou femme, peu importe et cela sera vrai aussi lors qu’elle tombera amoureuse, mais là, même elle est incapable de dire ce qui arrivera…

    Hinanai se voie comme un rempart entre la Soul Society et tous ses dangers extérieurs, elle se placera en "garde" devant tous ceux qui tenteront en mal de s'en approcher, qui violent ses lois (bien qu'elle les trouve strictes, elle les respecte) et fait souffrir ses habitants... Là-dessus, on peut la comparer à Ichigo Kurosaki, seulement, elle ne porte pas ce garçon dans son cœur. Ce n'est qu'un humain chanceux qui a eu beaucoup d'aide pour progresser très vite ! Elle parviendra à faire au moins aussi bien que lui. C'est sure et certain.



    Histoire du
    personnage




    Histoire :


    Une âme oubliée, isolée et esseulée

    Il y a longtemps de ça, au Rukongai se trouvait une jeune âme... Seule. Dans l'un des quartiers les plus pauvres et les plus malfamés de cet immense village remplis de fantôme. Elle ne bougeait jamais du perron de l'une des maisons les plus insalubres imaginables sur lequel elle s'était installée, guettant le moment où ce qu'on lui a promis arriverait. Son corps, couvert de guenilles trouées ne la protégeaient pas du froid, ajoutez à cela la douleur de son ventre, tordu par la faim... Alors que les morts n'ont pas à se nourrir, du moins, pas les autres âmes autour d'elle qui ne vivaient que d'eau. Ses forces diminuaient et personne ne semblait s'intéresser à cette petite créature, un corps dépourvu de force et un esprit sans volonté. Voilà un individu bien faible...

    Comme des milliers, voire des milliards avant elle, elle attendait que l'heure de la réincarnation arrive. Il parait, du moins d'après le personnage en noir qui l'avait envoyée ici qu'après un temps, les âmes errantes finissent par retrouver tout ce qu'ils ont perdu... Famille, vie et bonheur, cette âme le cru. Lui, qui se présenta comme un dieu de la mort. Un bienveillant et souriant jeune homme portant une épée étrange. Elle ne se souvenait plus trop des détails, mais une chose était sûre, elle était loin d'imaginer le paradis ainsi, c'était presque comme une moquerie, une plaisanterie de mauvais gout qui ne faisait qu’accroître jour après jour sa rancune envers tout ce qui l'entourait : N'avait-elle pas mérité mieux que ça ? Vu ce qu'elle avait accompli de son vivant ?! Là, elle réfléchit... Elle savait qu'elle était morte, mais ne savait plus dire de quoi, comment ou quand. En faisant un énorme effort de mémoire, elle ne savait plus non plus qui elle était et d'où elle venait avant ici !

    La seule chose qui semblait clair dans sa tête, c'était l'image de cet homme qui lui tapotait le haut du crâne avec la garde de son épée et ce afin de réaliser le rituel de purification... Loin d'être intelligente, la jeune âme ne sut qu'en conclure sur l'instant, mais la réponse vint avec le temps : Purifier une âme consiste à lui effacer sa mémoire dans un premier temps... Elle ignorait si elle avait raison ou non, quoi qu'il en soit, son sentiment de colère et de révolte augmentèrent dans son cœur et son esprit restait vide. Là, les différences entre elle et les autres se révélèrent naturellement. La faim, les émotions, le froid... Tout cela révélait un fort potentiel spirituel. Mais à ce moment-là, elle l'ignorait encore. Une rencontre dans cet endroit improbable lui permettra d'acquérir le savoir nécessaire pour changer son existence du tout au tout...

    Se réveillant après avoir dormi dans un coin, elle découvrit qu'une sorte de couverture avait été placée sur elle, un bout de tissu miteux et rapiécés grossièrement, certes, c'était moche et ça sentait mauvais... Mais qui que fut la personne qui avait fait ça, elle avait eu une bonne intention, mais qui était-ce ? La réponse ne tarda pas... Un duo de jeunes gens, des enfants eux aussi, uni par un lien ressemblant à de la fraternité. Un garçon et une fille, ils ne connaissaient pas leurs noms et ne savaient plus d'où ils venaient, sans famille eux aussi. Ils étaient apparus pas loin de là et avaient observé durant quelques heures la petite âme qui dépérissait. Eux-mêmes ressentant le froid et l'envie de s’abriter ressentirent le besoin de la rejoindre. Le garçon était timoré, toujours sur la défensive et ne communiquait pas beaucoup par la parole, mais par des gestes faciles à comprendre, c'était lui par exemple qui avait « cousu » la couverture pour notre héroïne. La fille, elle, avait un caractère plutôt... Explosif. Elle s'énervait tout le temps pour n'importe quel sujet. Ils voulaient s'installer dans cette maison miteuse et vivre avec l'âme sans nom... Elle s'en moquait. Au début du moins. Avec le temps, elle s'habituait à leur présence, était réconfortée de toujours les trouver là, près d'elle, sa conception du paradis changeait petit à petit. Une nouvelle famille ? Pourquoi pas... Elle reprit des forces et recommença à bouger en quelque semaine, il aura fallu pas mal de temps pour lui faire comprendre qu'elle doit se nourrir et surtout pourquoi... Elle se mettait à se déplacer, à courir, à parler et à rire en quelque mois. Elle changeait. Ce trio nomma sa demeure, Hinanai, « le refuge de l'amour », qui deviendra comme un orphelinat pour enfant du Rukongai, un groupe qui grossira pour passer de trois à six, puis à neuf, puis à douze... Et ainsi de suite !

    Tomiko fut grandement influencée par ceux qu'elle nommera « frère » et « sœur », c'est d'ailleurs eux qui choisirent son prénom, en rapport avec le district où ils vivaient, son caractère deviendra plus chaud et plus dur, elle deviendra forte dans le but de pour protéger les autres... Il ne faut pas oublier qu'ils étaient dans l'un des districts où tous étaient dépourvus de sandales. (Ce qui sous-entend l'un des districts entre le cinquante-neuvième et le quatre-vingtième) La criminalité était prodigieuse par ici. Elle enchaînera les bagarres et les combats et à la force de ses poings et de ses convictions pour que jamais personne ne s'approche d'eux et avec le temps, elle s'égara et sombra dans une sorte de paranoïa, motivée par une suspicion abusive envers tous les nouveaux visages qu'elle rencontrait. Au point qu'au bout d'un temps, chacun de ceux qu'elle tenait tant à défendre eu peur d'elle... Elle s'exila. Ils n'avaient plus besoin de son appui considéra-t-elle. Honte et sentiment d'échec, culpabilité, tout cela contribuait à la renvoyer à un état de mal être similaire à celui qu'elle ressentait étant seule... Mais cette fois, elle savait quoi faire d'autre que se lamenter dans un coin si elle espérait faire du Rukongai un endroit meilleur un jour : Elle devait devenir Shinigami. C'est ainsi qu'elle fit la démarche pour entrer à l'académie !


    La voie du Shinigami

    Ce ne fut pas facile au début, Hinanai se souviendra à tout jamais de sa première année à l'académie. Là-bas, elle dû apprendre les rudiments pour devenir un dieu de la mort, passant de simple âme à une sorte de justicier dont la tâche se bornerait à courir après d'autres âmes errantes sur terre pour les envoyées au Rukongai, purifier quelques Hollows et obéir aux ordres d'une hiérarchie très stricte. Déjà, elle était particulièrement grande et bien formée à certains endroits, cela lui valut pas mal de remarque déplacée de la part de ses nouveaux camarades ce qui provoqua quelque bagarre... Ceci soulève un autre souci : L'épée. Hinanai s'était habituée pendant des années à se battre avec son corps, utilisant ses poings et ses pieds pour frapper ou bloquer, elle développa d'ailleurs une force physique et une endurance assez prodigieuse !

    Outre les remontage de bretelle dû à son caractère chaud et sa manie de tout régler par la force, la jeune fille avait de grosse difficulté avec le Kido et la première fois qu'elle reçus son Asauchi, ont pu clairement se rendre compte de son manque de dextérité dans le domaine du Zanjutsu... Elle manquât plusieurs fois de se blesser avec sa propre lame ! Autant dire qu'elle était loin d'être un génie, mais elle avait au moins une grande volonté d'y arriver, car c'est comme ça qu'elle se rendrait utile pour tout le monde et protégerait ceux qui lui sont chers ! Mais qui ?! Voilà un autre problème ! Au service de qui mettrait-elle sa force ?

    Depuis son départ du Rukongai, peut-être que sa famille l'avait oubliée, elle était peut-être même la seule à les considérer comme tel... Si ça se trouve ils n’attendaient que son départ pour enfin vivre dans la quiétude et ce doute la rendait malade... Ici, par contre, elle n'avait pas d'ami. Son caractère bourru et bagarreur lui donnait une très mauvaise réputation, de fait, personne ne l'a connaissait vraiment et ne cherchait à essayer d'y arriver. Elle était vraiment seule et en souffrait, c'est pourquoi, quand, un jour, après l'une des nombreuses séances de "Jinzen", Hinanai se découvrit un nouveau talent : Celui de la communication avec son propre Zanpakuto... Elle entra en contact avec lui et obtint son nom rapidement. Il était d'un type élémentaire assez rare : La terre et avait aussi des capacités liées au sol. Comme les vibrations sismiques par exemple.

    C'est accompagnée de ce nouveau camarade, pleine de confiance et de résolution qu'elle entra à la septième division, sous les ordres du capitaine Aigawa Love. C'était il y a près de cent-dix ans, mais cela ne fut guère pour longtemps... En effet, certains évènements marquants changèrent la face de la Soul Society à peine une année après sa sortie de l'académie : Des disparitions étranges au Rukongai, puis quatre Capitaines, dont le sien et quatre Vice-capitaines victime d'Hollowmorphose, officiellement, ils avaient subis d'étranges expériences du directeur du département scientifique, Urahara Kisuke. Lui-même capitaine depuis un peu moins de dix ans, ce dernier soutenait qu'il avait été piégé et qu'il n’était pas coupable… mais l'intervention d’un autre complice mit fin à toute ambiguïté, il parvint à échapper aux lois de la Soul Society. Hinanai ne ressentait que du mépris pour ces traîtres, bien qu’elle n’eut connaissent que de très peu de détail. Sa division fut affaiblie et un nouveau chef devait être nommé, elle s'entraîna dur dans l'espoir de pouvoir devenir un modèle à suivre un jour. Malheureusement, ce n'était pas aussi facile et toujours plus d'obstacles se placèrent devant elle !

    Ce fut finalement un homme étrange du nom de Sajin Komamura qui parvint à se hisser au poste de capitaine de la septième division quelques années plus tard. Il était plutôt grand, Hinanai n’avait pas l'habitude d'avoir affaire avec des gens d'une telle stature, le plus surprenant, c'était le fait qu'il porte une sorte d'énorme masque sur le visage. Les rumeurs allaient bon train à ce sujet : Un individu mal formé ? Défiguré ? Ou tout simplement une personne cherchant à cacher son identité pour quelques obscures raisons ? Personne n'eut la réponse avant encore quelques années... Quand un nouvel évènement bouleversa encore la Soul Society.


    La trahison d'Aizen Sosuke

    Il n'est bien entendu pas très utile de vous résumé ce qui se passât à cette époque... Le ciel se déchira un beau jour, laissant pénétrer quatre âmes errantes dans le Seireitei, malgré l'écran de protection qui devait normalement éviter toutes intrusions. Ils se dispersèrent tous aux quatre vents, laissant un beau chaos après leur passage. Tout d'abords, la quasi-totalité des soldats de la onzième division qui se font battre, puis, par la suite, le cinquième et troisième siège de cette même unité. Les intrus semblaient impossibles à arrêter... On parlait de l'un d'eux comme d'un "Shinigami aux cheveux roux", Hinanai n'eut pas la possibilité de le rencontrer à ce moment-là, et si elle l'avait fait, elle aurait sans doute tout donné pour l'affronter, lui et ses sbires, afin de prouver son mérite. Plus tard, le Kamaitachi, Jirobo Ikkanzaka fut vaincu... Imaginez un seul instant ce que ressenti la jeune fille en apprenant que l'un de ses supérieurs hiérarchique et détenant du "titre" de maître dans l'art du combat à distance s'était fait battre par une âme errante !

    Cela ne s'arrêta pas là, les défaites pour les Shinigami augmentèrent encore et encore, finalement, Abarai Renji, vice-capitaine de la sixième division ou encore Kenpachi Zaraki, le monstrueux capitaine de la onzième division... Hinanai Tomiko compris une chose : Elle était faible. C'est pourquoi se fut ce garçon à la chance et au potentiel de fou, Kurosaki Ichigo, qui sera par la suite reconnu Shinigami remplaçant, ayant cumulés divers exploits après son intrusion dans le Seireitei qui permettra de démêler un complot parfaitement bien ficelé par le capitaine Aizen Sosuke, celui-là qui s'était fait passé pour mort et qui avait organiser l'exécution de Rukia Kuchiki pour récupérer un objet étrange, l'homme qui assassinat l'intégralité des membres de la chambre des quarante-six et s'enfuit au Hueco Mondo après avoir laissé le capitaine Komamura, et bien d'autre à moitié mort derrière lui... Frustration et jalousie grandissait dans le cœur de la jeune fille qui vivait tout cela au second plan, impuissante !

    Elle pris la décision de s’entraîner encore plus dur pendant les mois suivants, pour être prête pour la bataille imminente qui déciderais de l'avenir de tous les mondes...


    -------------------


    Description de l'arme ou du pouvoir :


    Incantation : Renverse !
    Nom : Hisou !

    Dans sa forme scellée, le Zanpakuto d'Hinanai se présente sous la forme d'un Katana classique, le Tsuba entre la lame et le manche est de forme rectangulaire et semble avoir reçu une gravure représentant à peu de chose près une montagne. Le same autour de la poignée est un tissage classique de couleur bleu, identique aux cheveux d'Hinanai. La lame n'as rien de spécial, c'est somme toute la même longueur que n'importe quel autre sabre, le même tranchant et la même pointe. L'arme est rangée dans son fourreau, bleu lui aussi et attaché à la ceinture de son manieur lors des phases de repos.

    Une fois libéré, le katana se transforme en shiraya, il s'agit d'une lame sans tsuba... La poignée change et devient rectangulaire au lieu de circulaire, son same ne change pas et un cordon blanc viens s'ajouter à son extrémité, il n'as à priori aucune utilité autre qu'esthétique. Ce cordon est noué à un anneau à sa propre "fin". Quant à la lame, c'est là que le plus gros changement s’effectue, en effet, le tranchant et la pointe sont retirée et la lame devient parfaitement rectangulaire et gagne une très légère épaisseur.

    Sous cette forme, le Shikai d'Hinanai semble conserver une forme d'épée, mais n'en est plus une, il s'agit d'une forme ultra condensée de son propre Reiryoku dans la lame, qui prend alors cette teinte orangée caractéristique et acquiert la capacité unique de pouvoir fracasser sans effort le sol d'un simple contact. De facto, cette arme est assimilable à un marteleur plat et sans tête. Ce Shikai émet une sorte de flamme orange, mais il ne s'agit en aucun cas de feu.

    Les pouvoirs de ce Zanpakuto lui permettent, tant qu'il est en contact avec le sol de détecter toutes personnes dont les pieds touchent eux aussi la terre dans un certain rayon autour de la manieuse, de créer des vibrations sismiques dans le but de faire s'écouler des structures ou la densité minérale dans le sol et faire jaillir des rochers !

    Toutes ces capacités sont bien entendue défensive, puisque Hinanai s'en sert surtout pour se protéger elle et d'autres des attaques avec des murs de pierres très durs, là où elle peut se servir offensivement de ce pouvoirs, c'est avec le Hakuda, projetant avec la force de ses mains et pieds tel des météores ces fameux rocks sur ses ennemis...


    Techniques :


    Technique utilisant le Zanjutsu :

    Chikyu no me - Les yeux de la terre

    Cette technique est active tant qu'Hisou est en contact avec le sol, dans une position parfaitement droite, tête la première et tenu par les deux mains d'Hinanai : Tout ce qui a un pied à terre dans un rayon de 5 km est "détecté" par Hisou grâce aux ondes sismiques, Hinanai est alors elle aussi au courant de tout ce qui l'entoure.

    Cette technique à néanmoins deux défauts : Elle ne détecte que tout ce qui a un poids supérieur à 40 Kg et qui se meut, car ce qui est immobile ne produit pas d'onde sismique. Il est impossible de définir clairement à qui appartient les "ondes" détectées, juste estimer le poids.


    Chikyu no kabe - Mur de la terre

    Hinanai frappe le sol avec Hisou en prononçant le nom de la technique : Hisou - Chinkyu no kabe. Ce qui transforme les minéraux du sol en plusieurs murs de pierre d'1 m d'épaisseur et renforcés par le Reiryoku d'Hisou de sorte qu'une attaque directe soit parée !

    Les murs protègent également Hinanai dans ses angles morts et peuvent être employé pour défendre d'autres personnes. Les murs font 3 m de hauteur et se forment en plus ou moins 10 secondes.


    Chikyu no hana - Fleur de la terre

    Utilisation offensive de la technique précédente, en prononçant le nom de ce coup, Hinanai est en mesure de faire pousser une "fleur de terre", c'est-à-dire, de faire surgir un nombre de pique de pierre du sol de taille et d'épaisseur équivalente au Reaitsu utilisé et à la force donnée au moment où Hisou martèlera le sol.

    Elle peut sérieusement endommager un bâtiment et elle se contentera d'empaler un homme ou deux dans le meilleur des cas... Le principal point faible de Chinkyu no hana étant qu'il requiert un contact visuel avec sa cible. Les piques font 1,5 M d'épaisseur et se dressent en plus ou moins 15 secondes.


    Note: Toutes les techniques Shikai d'Hinanai requirent un contact avec le sol, ce Zanpakuto est donc d'aucun secourt dans les affrontements aériens.



    Un peu
    de vous



    Comment avez-vous connu le forum ? : Top site à la base


    Quelle est votre expérience dans le rp ? : Plus que satisfaisante


    Quelque chose de particulier à dire ? : Merci à Yazooru et Matsumoto


    Souhaitez-vous que votre présentation soit publique ou masquée ? : Je pense pouvoir faire confiance à la communauté, donc pas besoin de la masquée ^^



Dernière édition par Hinanai Tomiko le Ven 28 Déc - 18:03, édité 6 fois
avatar
Yazooru Senzo

_________________
Shinigami de la 8ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Shinigami simple
Niveau:
65/100  (65/100)
Points:
39/60  (39/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Fini) Présentation de Padi
Mer 26 Déc - 20:25

oye oye !

Bon j'ai lu ta présentation, cela ne me parait pas trop mal.
L'écriture est assez sympa dans l'ensemble mais il faudrait que tu fasses attention à la tournure de tes phrases, elles sont parfois trop longues !

exemple dans l'avant dernier paragraphe de l'histoire :
"C'est pourquoi se fut ce garçon à la chance et au potentiel de fou, Kurosaki Ichigo..."

Du plus il faudrait organiser un peu plus tout ça ! Mettre en place tes idées dans ta tête avant de les écrire pour éviter de faire brouillon ^^

Pour les fautes, attention à la troisième personne du singulier, notamment à la fin, tu mets des "s" partout alors qu'il n'y a pas lieu...

"un cordon blanc viens s'ajouter à son ex /trémité, il n'as à priori aucune utilité autre qu'esthétique. "
Vient / il n'a / a priori (pas d'accent, c'est un terme latin)

Voilà, pour moi outre ces points là c'est ok, on va attendre l'avis d'un autre membre (pourquoi pas celui de lana^^) pour te valider ! Désolé de l'attente !


EDIT ADMIN : Du fait de ta demande, j'ai supprimé tout les posts superflus de ce topic. Je rappel que tu es validé ^^
avatar
Yasuri Holsaki

_________________
Shinigami de la 3ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: 4ème siège
Niveau:
56/100  (56/100)
Points:
20/60  (20/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Fini) Présentation de Padi
Ven 28 Déc - 1:10

Bonsoir !

Bon bah je dirais que Yaz a déjà tout dit, si ce n'est quelques points l'ensemble est correct.

Alors on va parler de ce qui n'a pas encore été cité : les techniques.

Je dirais donc en accord avec Yazooru :

- les techniques "Hakuda" qui n'en sont pas vraiment ne devraient pas figurer ici, d'une part parce qu'on a déjà notre répertoire mais aussi parce finalement c'est quelque chose que tout le monde est capable de faire avec un peu de force donc ce ne sont pas vraiment à proprement parlé des techniques ^^

- pour "Chikyu no me - Les yeux de la terre", c'est validable mais douze kilomètres ça fait quand même beaucoup, quatre ou cinq c'est déjà pas mal.

- "Chikyu no kabe - Mur de la terre", c'est OK mais faut voir à ne pas exagérer dans le RP. Un mur (surtout de deux mètres d'épaisseur) ça ne pousse pas en une fraction de seconde (et ça consomme pas mal de reiatsu).

- "Chikyu no hana - Fleur de la terre", validable aussi mais même remarque que pour la technique précédente. D'ailleurs, détruire un bâtiment c'est peut-être un peu beaucoup (sachant que je pense que tu ne démarreras pas avec un niveau vice-capitaine par exemple, je grossis le trait pour que tu voies ce que je veux dire).

Donc, revois un peu les techniques et tu auras ma voix. ^^
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: (Fini) Présentation de Padi






Sujets similaires

-
» [Fini] Présentation d'un simple corbeau
» Présentation de usagi [pas fini]
» présentation Jack Sparrow ( fini )
» Présentation de Okuo, Un gorille sans famille [Fini]
» présentation de demi lovato
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération