Sauvée de justesse { Harribel
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  



Sauvée de justesse { Harribel

Invité






MessageSujet: Sauvée de justesse { Harribel
Sam 17 Nov - 22:38

Cela faisait un bon moment déjà qu’Orihime avait parlé avec Aizen et elle n’était pas réellement plus rassurée qu’avant, surtout depuis qu’elle avait dû faire la démonstration de ses pouvoirs. Si elle se sentait capable de pouvoir aider ses amis s’ils venaient tôt ou tard la sauver ? Absolument plus. Elle se sentait faible, impuissante et elle voyait son sauvetage presque impossible, dorénavant. Pourtant, il lui fallait tenir le coup. Il fallait qu’elle tienne bon jusqu’au moment où ils arriveraient. Elle le savait, cette fois-ci, elle ne sera pas d’une grande aide, bien au contraire. Une fois de plus, elle sera un fardeau pour ses amis qui n’hésiteraient cependant pas à venir. Elle le savait pertinemment. Même si elle s’en voulait et qu’elle voulait à tout prix éviter un tel évènement. Ce shinigami renégat savait, lui aussi, qu’ils viendraient. Il n’attendait sans doute que cela, la demoiselle l’avait bien compris. Après tout, elle n’était pas née de la dernière pluie. Elle n’était pas stupide. Et Aizen le savait également. Il savait qu’elle n’était pas totalement crédule. Malgré ça, la jeune rouquine gardait son masque, du moins, tant qu’elle le pouvait et même si cela ne marchait pas face à tout le monde. Face à certains shinigamis, il valait mieux faire semblant pour éviter quelque menace que ce soit. Voilà pourquoi elle faisait encore et toujours semblant et elle ne cherchait pas à bouger de sa cellule. Plus elle restait seule dans cette pièce, plus elle avait de chance de rester en un seul morceau. Après tout, son but, désormais, c’était de survivre face à la menace qui l’entourait constamment, vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

Finalement, alors qu’elle se trouvait toujours dans sa cellule, elle entendit des bruits de pas qui venaient dans sa direction. Entendant quelques chuchotements, elle put comprendre qu’ils étaient au moins deux. Elle semblait d’ailleurs reconnaître leurs voix. De qui s’agissait-il ? Sans aucun doute, c’était Loly et Menoly, les deux membres de la Fraccion de Aizen. Elles avaient déjà pu prouver leur jalousie inégalable. A croire qu’aucune autre fille ou femme ne pouvait approcher leur roi. Pourtant, il était sûr que la jeune humaine n’avait nul l’intention de s’approcher de Aizen et encore moins de vouloir rester avec ce shinigami. Il était bien trop effrayant, sans même utilisé de son reiatsu, pas même une once. Cependant, ces arrancars étaient loin d’écouter ce que leur disait et répétait la jeune rouquine. Au contraire, elles parlaient sans attendre de réponse. Elles étaient bien trop mesquines mais peu malignes, pourtant. Une fois rentrée dans la cellule, elles n’attendaient pas bien longtemps pour tourner autour de l’humaine avant de s’en prendre à elle, par des coups de poings, ou en la jetant contre un des quatre murs. Elles n’étaient vraiment pas tendres avec elle. Elles ne la ménageaient pas le moins du monde. Néanmoins, Orihime restait calme, silencieuse et elle ne leur répondait pas, pour éviter d’envenimer les choses. De toute façon, elle n’avait plus envie de pleurer devant les ennemis. Elle voulait se montrer forte et courageuse, du moins, autant qu’elle le pouvait. Il ne fallait surtout pas se montrer faible face à ces deux pestes.

Alors qu’elle se voyait pourtant en lambeaux, elle entendit des pas résonner jusque dans la pièce. La démarche était calme et cela laissait penser que la personne était posée. Qui était-ce ? Bonne question. Était-ce un autre arrancar qui allait se déchaîner sur elle ou profiter de sa faiblesse ? Rares étaient ceux qui cherchaient à la défendre. Alors ?
Invité






MessageSujet: Re: Sauvée de justesse { Harribel
Dim 18 Nov - 17:38

Le silence dans sa sublime suprématie régnait dans le palais de la Tercera. Une douce musique dont elle avait l'habitude de se délecter, du moins quand elle le pouvait. Il n'était pas facile avec ses fraccions de l'apprécier à sa juste valeur, ces dernières tançaient quelque soit le sujet, même des plus anodins. Sun-Sun, la plus réfléchie des trois, semblait éprouver le même engouement face à la mélodie. Tout comme sa protectrice, elle restait observatrice. Apacci et Mila-Rose, quant à elles, n'hésitaient pas à enchaîner les provocations, attirant souvent leur dernière congénère. Las Noches était calme en ce moment, l'Espada d'Aizen était complète, tout le monde se préparer pour la grande bataille. Une guerre mémorable, dans laquelle chaque Espada ferait l'exposition de ses capacités à l'ennemi. Ce qui intriguait le squale était la force et les pouvoirs d'un Capitaine.


Les trois seigneurs du Hueco Mundo occupaient cette place par le passé, mais il était évident qu'ils ne possédaient pas le niveau d'un simple Capitaine, au contraire. Dans une profonde réflexion, elle décida de marcher dans les longs couloirs de l'imposant palais. Hallibel se mouvait allègrement, le pas leste et lent. Perdue dans les méandres de ses pensées, elle ne faisait attention aux arrancars qui la saluaient. Rares étaient ceux qui la méprisaient ouvertement, passant la tête haute devant elle. La Tercera n'avait que faire de ces personnes, elle ne cherchait pas l'admiration des sujets d'Aizen. Le squale cherchait à construire un monde où le sacrifice d'autrui et les guerres vaines n'existeraient plus. Une idylle qui serait réalisable grâce à son maître, Aizen Sôsuke.


Le silence ne régnait plus, elle pouvait percevoir les cris de Loly et Menoly, les fraccions du seigneur de Las Noches. Ces dernières devaient sûrement être dans les appartements de la jeune humaine, la martyrisant sans cesse. Hallibel entendait les coups attribués à la jeune fille, elle se devait de la protéger. Si le maître des lieux l'avait pris sous son aile, c'est qu'elle lui était utile. L'Espada pénétra dans l'enceinte de la pièce, sous les regards horrifiés des deux jeunes arrancars. Elle prononça calmement ces mots :

"Mesdemoiselles, je ne me répéterai pas, laissez-la.

-Pour qui tu te prends Hallibel, tu penses que tu nous fais peur ?

-Loly, je pense qu'on devrait l'écouter.

-Ta gueule Melony, elle n'a rien à faire ici.

-Vous n'avez rien à faire ici."

Avant même que la plus impulsive des deux n'eut le temps de rétorquer, Hallibel tenta de les faire fuir. Elle relâcha une once son reiatsu, très minime, mais cela suffisait à paralyser et donner des sueurs froides aux deux jeunes filles. Cependant, elle fit attention à ce que l'humaine ne soit pas affectée, n'étant pas habituée à un tel reiatsu. Les deux arrancars partirent laissant l'humaine aux mains de la Tercera. Cette dernière la regarda furtivement, se retournant et lui faisant geste de la suivre.





Sujets similaires

-
» Sauvée ... de justesse ! [Plume & Nuage Gelé ][END]
» Pierre, sauvé des eaux!
» Tu m'as sauvé la vie -Kate, Alex et Zoé (arrangé) J2
» « Tu m'as sauvé la vie. » - Jasper [Flashback]
» Des cas miraculeux du séisme; Montana et autres
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération