Sauvetage intéressé ...
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  



Sauvetage intéressé ...

Invité






MessageSujet: Sauvetage intéressé ...
Mar 19 Juin - 0:05

J’avais, pour ainsi dire, passer une mauvaise journée. La matinée avait beau s’être bien passée, après l’incident du midi, tout le reste était parti en vrille. J’avais été bien plus affecté que ce que je n’aurai cru par la mort de Tetsu. Durant la tournée de l’après-midi mon humeur m’avait rendu irascible et pour l’une des rare fois de ma carrière, je n’avais rien concédé à mes clients, même les plus honnête d’entre eux avaient été victime de ma mauvaise humeur. Sans oublié Konoe et Yamamoto qui n’osaient même plus prononcer le moindre mot depuis que je leur avais lancé un regard meurtrier alors qu’ils tentaient d’en savoir plus sur l’attaque du Hollow. On dit parfois qu’il y a des jours avec et des jours sans. Et bien là c’était clairement un jour sans.

D’habitude j’étais contre toute substance pouvant altérer le jugement et le comportement. Premièrement parce qu’il y avait trop de risque de se rendre ridicule, en suite par ce qu’on pouvait y devenir accro et enfin parce que quel qu’elles soient toutes ces substance avaient des effets néfaste sur la santé. Mais bon quand vous avez passé une mauvaise journée et que même la musique que vous aimez le plus ne suffit pas à vous changer les idées, vous pouvez faire des exceptions. J’étais donc allait dans un bar du centre me changer les idées et me mettre la tête à l’envers. Mes hommes avaient pour consigne de m’empêcher de me donner en spectacle et de me ramener, de force s’il le fallait, si ils voyaient que je dépassais les limites du raisonnable. Heureusement pour eux, après mon dixième verre de vodka, un record pour moi, j’arrêtai de mon plein gré de lever le coude. Il faut dire que je n’avais plus vraiment les idées claire et que le barman n’avait plus le même charme qu’à mon arrivé. A vrai dire je n’étais même pas sûr que c’était le même tellement ma vision était floue. J’entendis que vaguement Konoe m’adresser la parole, ou peu être était-ce Yamamoto ? Toujours est-il que je sorti du bar soutenu par les deux hommes, tentant malgré tout d’avoir le plus de classe possible même totalement faite.

J’entrai tant bien que mal dans la voiture pour m’affaler sur la banquette arrière, le regard totalement dans le vague et la tête ailleurs. Cependant à peine cinq minutes après que la voiture ait commencé à bouger c’est mon estomac qui se mit à se déplacer. J’eu une soudaine envie de vomir et n’attendis même pas que le véhicule soit totalement arrêter pour me jeter au dehors et rendre le contenue de mon estomac sur le bas côté.

- Patronne ça va aller ?

J’entendais à peine la voix de Konoe alors qu’il était juste à côté de moi, me soutenant par le bras.

- J’crois qu’j’ai trop bu …
- C’est un fait. Vous devriez marcher un peu avant de reprendre la voiture
, suggéra l’autre.

J’émis un grognement d’appréciation avant de m’accroché à Konoe et me relever. A travers les brume provoqué par mon excès d’alcool, je m’aperçu que nous étions déjà sur les bords de la rivière Karasu. Parfait, c’était l’endroit idéale pour décuver, enfin si je ne tombais pas à l’eau pour m’y noyer … Avouez que ça serait franchement une fin à la con.

Konoe m’aida à monter sur la digue et atteindre le petit chemin recouvert de béton qui se trouvait à son sommet. Nous commencions à longer la rive. J’avançais lentement, titubant de droite et de gauche, l’ex-policier à mes côté veillant à se que je ne me rétame pas par terre, alors que mon chauffeur lui roulait à allure très réduite pour rester à notre hauteur. Petit à petit je reprenais de l’assurance dans ma démarche et me redressais. Seulement c’est souvent à se moment précis qu’il faut se méfier du regain d’assurance ce qui n’étant pas le moins du monde habitué, m’avait échappé. C’est donc sans surprise que je trébuchai dans un défaut du sol et alla m’affaler par terre, enfin si Konoe n’avait pas était là. Il me rattrapa en bon garde du corps qu’il était, mais en oublia qu’avec une personne imbibé d’alcool rien n’était certain, même avec moi. C’est donc vexé d’avoir trébuché et de dépendre d’un autre que je le repoussai avec toute la force que j’avais à l’instant, ignorant le danger dans le quel je m’étais mit, avec la pente dans mon dos. Et la catastrophe ne manqua pas d’arriver, tombant en arrière, j’ouvris grand les yeux quand je m’aperçu que mon corps continuait de basculer alors que mon postérieur avait touché terre. Le pauvre Konoe n’arriva pas à me retenir et ne pu que me regarder dégringoler la pente jusqu'à heurté un obstacle qui m’arrêta net dans mon roulis.

- PATRONNE !! ça va vous n’avez rien ! Cria Konoe alors qu’il dévalait la pente pour me rejoindre.

Je reprenais lentement mes esprits, regardant autour de moi, adossé à la chose qui m’avait stoppé. Je tâtonnais derrière moi pour tenté d’identifier l’objet quand Konoe me tira violemment à lui.

- Éloignez vous de ce truc patronne !


Un peu sonné par toute ses secousses, je me tordis le cou pour tenter de voir ce « truc » que mon homme semblait craindre. Je réussis à peine à distinguer les éléments caractéristiques d’un Hollow… Une fois la mise au point faite dans ma tête le me retourna vivement, enfin aussi vivant que mon état me le permettais, et pointa un doigt menaçant sur la bête. Ce qui me frappa tout de suite c’est que l’animal bougeai beaucoup … ou alors c’étaient moi qui titubait trop … J’entendais d’ailleurs derrière moi les gémissements d’inquiétude de Konoe.

- Pré … prépareuuh toi … H’llow d’malheure ! V’découpé en r’ndelles ! Houpe ! Balbutiai-je toute titubante en tentant de garder ma cible au bout de mon doigt.

C’était étrange comme l’alcool pouvait avoir des effets et des temps d’action différent selon les personnes … Personnellement les effets se faisaient surtout ressentir après que j’ai arrêté de boire, comme n’attestait mon état qui empirait de secondes en seconde.
Invité






MessageSujet: Re: Sauvetage intéressé ...
Mar 19 Juin - 11:45

Le vide… Oui voila. C’était à près ce que pouvait ressentir l’équidé à cet instant précis. L’obscurité l’entourait, il était comme happé par une puissance qu’il ne connaissait pas, mais continuait de lutter pour rester en vie. Car oui, il le sentait, c’était instinctif. S’il se laissait aller, ce serait surement la dernière fois qu’il respirerait l’air de Karakura. Et autant le dire, il n’en était pas question. Premièrement, parce qu’il voulait continuer de vivre, et deuxièmement, parce qu’il y avait cette petite âme qu’il avait trouvé peu de temps avant d’aller se ressourcer au Hueco Mundo. Il avait d’ailleurs prit soin de cacher l’enfant, et il se devait d’aller le rechercher, une fois qu’il serait remis. Intérieurement, il savait qu’il n’avait plus la force de le protéger de Hollow simple… Ce type… Celui qui avait les cheveux bleus… Il avait faillit le tuer non ?… Oui… Pourquoi ne l’avait-il pas fait ? Pourquoi ne l’avait-il pas bouffer ? C’était comme-ça qu’il prenait en force pourtant, non ?… Enfin… Autant dire qu’il n’arrivait pas exactement à formuler ses questions, divaguant encore dans cet inconscience qu’il voulait quitter. S’il restait là. Sur cette rive. Sans moyen de défense, sans moyen de fuite… Alors un autre hollow pourrait profiter de l’instant n’est-ce pas ?…

Ce fut un choc. Un choc brutal qui parvint à le faire sortir de sa torpeur. De l’extérieur, son œil fermé semblait toujours ouvert, gardant cette obscurité sous l’effet de la nuit. Alors lorsqu’il rouvrit aussi brutalement l’œil, cela passa inaperçu aux regards de quiconque pouvait l’observer. Mais bon, c’était loin d’être son soucis du moment, ho non… Son regard perçut deux ombres. Ou plutôt deux formes plutôt flou, vu qu’il n’arrivait pas à retrouver une vue de bonne qualité. Surement dut à tout ce sang qu’il avait perdu, et qui jonchais à présent le sol tout autour de lui. Les douleurs étaient encore présente, et une seule plaie laissait encore le sang suinter doucement, cette large entaille qu‘il avait encore au niveau de la tête.… Non vraiment… Être un Hollow était plutôt bénéfique pour le côté remise en état rapide. Bien qu’il y avait plus rapide parmi eux, c’était certain… M’enfin. La panique le prit, une nouvelle fois alors que les voix s’élevaient autour de lui. Son rythme cardiaque s’emballa, au même rythme que sa respiration. Il avait mal, partout, encore… Il était faible, toujours. Mais il voulait continuer de fouler le sol de l’endroit, de sentir le vent glisser contre sa carapace…. Il voulait être un gagnant. Et pas une pauvre lopette qui venait de se faire détruire en si peu de coup… Alors l’animal finit par tenter l’impossible. Se lever pour fuir. Loin… Surtout que celle qui lui était apparemment tombé dessus, venait de le pointer du doigt en débitant tout un tas de mot qu’il avait pas tout à fait compris, mais qu’il savait… Moche pour lui ?…

Ses petites ailes c’étaient alors redressé, et se mirent à bouger rapidement, comme-ci elles pourraient l’aider. Mais rien ne se passa. Alors il les laissa pendre mollement, avant de tenter de se redresser par lui-même. D’abord la tête, même s’il garda le museau planté dans l’herbe un instant, puis, dans un mouvement vif, il se fit basculer pour permettre à ses membres avant de bien se poser sur le sol… Et lorsqu’il pensa avoir trouvé appuie il tenta la suite. Mais… C’était une mauvaise idée.
Le simple fait de se relever était une véritable torture. Ses membres le faisaient souffrir, il était fatigué… Trop fatigué… Et son corps ne semblait pas vouloir être d’accord pour bouger si soudainement, même si le cerveau hurlait de fuir. Alors une fois qu’il pensa être totalement debout, il tenta de s’élancer en avant, mais ses articulations cédèrent et il tomba directement après. Lourdement. Sans même trouver la force de se rattraper. En seulement quelque secondes, tout ses efforts furent réduit à néant, et sa carapace vint se teinter de rouge, alors que les gouttelettes de sang c’était échappé de cette marque bien trop grande, au niveau de la tête. Il avait eut de la chance au final… Que son masque ne se soit pas définitivement cassé…
Alors tout ce finirait là ?… Affalé de tout son long sur le sol, il avait réussi à tourner la tête, observant ceux qui finirait très certainement sa vie… Il voulut pleurer d’ailleurs… Mais aucune larme ne parvint à franchir le seuil… Comme-ci il en avait déjà trop versé…

Seulement, il n’était finalement pas seul… Il ne sut vraiment d’où il venait, ni même comment il avait fait pour le retrouver d’ailleurs, mais cette jeune âme qu’il avait prit sous son aile, quelques jours avant c’était finalement manifesté… Le gamin venait de se placer entre l’animal et le duo, tendant les bras pour faire barrage, alors que de grosse larme coulaient le long de ses joues. Il sanglotait. Voila un moment déjà qu’il avait retrouvé son ami… Il n’avait pas dut réfléchir longtemps pour se rendre compte qu’il était dans un état déplorable, et avait pleuré un bon moment sur sa carapace inconsciente… Puis, lorsqu’il avait entendu du bruit, il avait vite filé pour se cacher dans des buissons, essayant de retenir ses sanglots pour ne pas attirer l’attention. Mais il avait fallut qu’elle vienne le menacer… Alors il n’avait pas fallut longtemps au gamin pour se décider. Surtout que de voir son protecteur aussi… Faible, avait agît comme une claque. Si le cheval le protéger, alors il pouvait bien le protéger non ?… Même s’il savait qu’il n’était pas aussi fort… A côté de ça, Caballo n’avait plus bougé, gardant son regard fixé sur le gamin… Tout en se disant qu’il ne devrait pas rester là. Il avait peur. Peur qu’on leur fasse du mal entre autre… Mais il était incapable de réagir… Alors il avait finit par se maudire, ho ça oui…
Invité






MessageSujet: Re: Sauvetage intéressé ...
Sam 14 Juil - 0:00

J’avais vraiment passé une sale journée, c’était sans doute la pire de toute depuis mon établissement dans le monde réel. C’est sûrement pour ça que j’avais désobéit à mes propre règle et bu plus que de raison. Mais cette journée de malheur ne semblait pas être finie. Encore une fois j’étais tombé sur un hollow et même si celui-ci ne semblait pas d’humeur à tuer, il restait un hollow et moi une shinigami … Du moins ce qu’il en restait. Je me tenais temps bien que mal à Konoe. En temps normal je me serais étonné qu’il reste là sans fléchir, étant donné la taille de la créature, mais celle-ci ne dégageait pratiquement pas d’énergie spirituelle. Et j’en étais sûr, l’alcool, même si il altère les sensations, ne peut pas entièrement masquer la puissance des habitants du Hueco Mundo. Petit à petit, j’arrivais à distinguer plus nettement la bête. Un équidé, allongé sur le sol comme blessé et devant lui … un enfant, une âme d’enfant, en pleure nous regardant, mon garde du corps et moi, avec détermination pour s’interposer entre ma haine et l’animal sur qui elle était dirigée. Qu’est-ce qu’il faisait là ? Pourquoi diable un marmot voudrait protéger une âme telle que celle d’un Hollow ? Etait-ce un piège venant de l’équidé ? Je savais, je me rappelais, que certains Hollow avaient ce genre de capacité, celle de faire voir à ses victimes quelque chose qui pourrait leurs faire baisser la garde, les déstabilisé. Je réfléchissais, encore et encore, et à force de réflexion finit par avoir la tête qui tourne. En temps normal j’aurai réussit à démêler le sac de nœud qu’était devenu mes pensé, mais là embrumé par l’alcool, je n’arrivais plus à réfléchir efficacement.

J’entendis à peine Konoe m’intimer l’ordre de m’assoir, loin de la bête, se que je fis sans même broncher. Un instant je paniquais. Qu’est-ce qui lui prenait de vouloir me faire assoir alors qu’il y avait un hollow juste devant et qu’il savait pertinemment que ce genre d’animal sont à tué expressément. Trop absorbé par mes pensée je n’avais pas remarqué que les sanglots du bambin abritait des fractions de phrases plus où moins audible à l’oreille d’un sobre. Non, vraiment il fallait que je retrouve ma sobriété, mais comment … En sortant du Gigai peu être ? En théorie ça devrait marcher étant donné que c’est le corps qui subit les effets et non l’âme, mais … en théorie seulement et en plus ça voudrait dire avoir une Prinkie bourré … déjà qu’en temps normal ce soul Candy n’avait pas toute sa tête … Mauvaise idée donc … autre solution …

- Konoeee … trouv’moi un truc po’r m’dessaouler ! J’en ai marre je n’arrive pas … réfléchir …

Pendant un instant rien ne se passa, mon subordonner réfléchissant sûrement à comment me rafraichir les idées. Je dois dire que jamais je ne l’aurai pensé capable d’un tel courage, mais ce cher Konoe devait m’avoir caché cette facette de lui. Je me sentis soudain soulevé de terre et déplacée. Je ne compris ce qui allait m’arriver qu’à la dernière seconde…

- Pardonnez-moi patronne, mais … il le faut … S’excusa par avance mon gorille.

Avant même d’être jeté comme une malpropre dans la rivière, j’eu les yeux qui s’écarquillèrent et hurlait un juron très peu élégant. La seconde d’après j’étais assise dans l’eau, trempé de la tête aux pieds, bouillonnante de fureur et tremblante de rage. A moins que ce ne fût le froid qui me faisait frissonner. Toujours est-il que j’avais reprit mes esprits et même si mon corps était toujours imbibé d’alcool, les effets avaient momentanément disparurent. Je me relevais, repoussant la main secourable de mon employer et fixait maintenant avec une vision bien plus net le Hollow et la petite âme à ses côté. A présent que j’y voyais convenablement, il était clair que la bête était blessé, voir agonisante et que l’âme à ses côté était une simple Soul s’étant attaché pour une raison qui m’était inconnue à la bête.

Je les regardais tout deux d’un air songeur. Comment un duo aussi improbable pouvait-il existé ? Je fronçais les sourcils, me méfiant du duo… ce n’était pas normal, pas commun, contre nature …

- Pourquoi tu pleure pour cette chose, gamin ?
Demandai-je à l’enfant.
Invité






MessageSujet: Re: Sauvetage intéressé ...
Lun 30 Juil - 19:37

Non, Caballo ne comprenait ABSOLUMENT pas ce qui pouvait bien se passer. Il y avait se gosse. Devant deux êtres qui ne semblaient décidément pas commode face à lui. Dont une qui n’était vraisemblablement pas très net, dirons-nous. Le regard du canasson ne quittait pas ses ennemis, tremblant de se faire achever ici, alors qu’il aurait put s’en sortir. Du moins, si personne ne le retrouvait entre temps… D’ailleurs, il se demandait pourquoi aucun Hollow ne lui était tombé dessus jusqu’à maintenant… mais soit. Immobile, bien que respirant terriblement difficilement, il attendait. Ne pouvait rien faire d’autre… Mais il avait perdu énormément de sang, avec la plaie, qui laissant encore couler un peu de se liquide vitale… Alors sa vision s’affaiblissait de temps à autre, avant de revenir à chaque fois qu’il essayait de se reprendre… Et sa tête, par conséquent, dodelinait… Sans qu’il ne puisse faire quoi que ce soit…
Des mots… Des mots s’échappaient de la bouche de l’enfant à présent, entre plusieurs sanglot. Sans que le cheval ne puisse en comprendre quoi que ce soit. Mais dans tout les cas, ça sembla toucher les deux humains en face. Et…

O_O

Caballo se crispa quand il vit le plus costaud attraper la fille et… La balancer à l’eau… Quoi ?! Il suivit avec difficulté le mouvement, d’un simple regard, alors que l’enfant écarquillait les yeux, stoppant ses sanglots… Un instant de battement passa… Puis la jeune se releva, repoussant l’aide de l’autre, pour venir les fixer de nouveau… Et aussitôt, Caballo stressa. Ses tremblements reprirent de plus belle, alors qui tentait de se redresser pour essayer de faire « peur », sans y parvenir… Même se dresser sur ses membres avant était douloureux…

- C’est pas une chose ! … Snirf… C’est mon ami !… Snirf… Et je pleure… Parsque… Parsque je veux pas… Qu’il meurt… Snirf… Il… Il fait… Il fait partir les méchants… Pour… Pour pas quj’ai peur… Snirf…

L’enfant se mordit la lèvre inférieur pour ne pas repartir en sanglot, puis finit par se lâcher complètement avant de courir vers l’inconnu par s’accrocher à sa jambe, dans l’espoir de se faire consoler… Caballo avait bien tenté de le rattraper, ayant peur qu’il lui arrive quelque chose, mais sa mâchoire se referma dans le vide. Trop lent. Pas assez remit… C’était plus que certain…

- S’il vous plait !…. Aidez-le ! Snirf….

Et l’enfant continua de lâcher des mots, pour supplier, pour demander, à la manière d’un enfant bien entendu… Et quand à Caballo ? Il ne savait plus quoi penser. Il ne comprenait absolument pas tout ce qui se disait, mais… L’enfant semblait ne pas avoir peur ?… Alors… Il n’avait pas à avoir peur ?…
Voyant l’assurance de la petite âme, il parvint à stopper ses tremblement, continuant d’observer le groupe de son regard qui semblait tellement vide… Puis il ferma les yeux, tenta de prendre sur lui-même, et replia ses petites ailes, pour tenter de se remettre debout… Et maintenant qu’il arrivait à prendre plus ou moins son calme… Il y parvint… Sans pour autant trouver le moyen d’avancer… Les jambes écarté de manière à se que ces sabots soient bien encré dans l’herbe, il réussit à garder la pose… La queue basse, au même titre que sa tête, il avait véritablement l’air d’être un animal abattu… Le sang continuait de couler doucement de sa tête, et l’ouverture assez impressionnante sur semblait vouloir briser le masque de l’animal à tout instant… Il suffirait d’un coup. Un seul… Et tout serrait perdu à ses yeux.

Et maintenant ?
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Sauvetage intéressé ...






Sujets similaires

-
» Avis aux intéressé
» Projet de campagne Blitzkrieg pour personnes intéressées et intéressantes ;)
» Pour les intéressés de Secret World
» Pour les ultra-motivés et intéressés...
» On ne se serait pas déjà croiser quelques parts ? [Livre 1 - Terminé]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération