The Art of Breaking
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  



The Art of Breaking

Invité






MessageSujet: The Art of Breaking
Lun 18 Juin - 23:25

Je m’ennuie.

Cette pensée revenait souvent à Suger. Chaque jour il parcourait plusieurs lieux à la recherche de nourriture, et chaque jour ressemblait à celui de la veille. Vaste monde qu’était le Hueco Mundo, et pourtant, l’adjuchas avait bel et bien l’impression d’en avoir fait le tour. Une dune de sable restait une dune de sable, les seules attractions possibles se trouvaient dans la forêt, peuplée presque exclusivement de Menos Grande, ou à Las Noches, dont les hautes murailles ne permettaient l’accès qu’à ceux y ayant été invités. Souvent, il s’interrogeait quant à la vie que menaient l’Espada et les arrancars logés dans le palais. Etait-ce mieux que dehors ? Avaient-ils plus de distractions ?

Des questions sans réponses, et qui le resteraient très certainement, aussi, le hollow tâcha de ne plus y penser, et de trouver quelque chose à faire. L’époque où il était Hollow lui revint en mémoire. A ce moment-là, il n’avait jamais le temps de s’ennuyer, et les parties de chasses étaient bien plus amusantes que celle qu’il pouvait faire maintenant. La faim insatiable lui brûlant les entrailles, l’appétit féroce l’invitant à se repaître des pauvres âmes égarées, la frénésie du combat lorsqu’un shinigami se mettait en travers de ça route… Ca lui manquait. Un temps considérable était passé depuis sa dernière visite dans le monde réel… Peut-être était-il temps de revenir aux sources. Suger s’arrêta, se posant délicatement sur le sable blanc. Ses antennes bougèrent imperceptiblement, signe qu’il était à la recherche du moindre signe de vie. Il resta immobile quelques secondes, les sens en alerte, puis se détendit finalement. Non, rien de rien. Pas le moindre de ses congénères à se mettre sous la dent, il pouvait partir l’esprit tranquille, son escapade ne le priverait pas d’un énième repas. Un clignement d’œil plus tard, un garganta s’était ouvert devant lui, passage lugubre qui le mènerait droit sur Karakura, ville réputée pour être une grande réserve d’énergie spirituelle.

¤ ¤ ¤ ¤ ¤

Il faisait nuit. Encore. Fichtre, ce n’était pas drôle, pour son retour dans le monde réel, il n’avait même pas droit à profiter un temps soit peu de l’astre rayonnant. Familier de l’obscurité, Suger jugea cependant avantageux de roder comme bon pouvait lui semblait dans les rues de la ville. Au moins, il serait tranquille. Ayant un caractère solitaire, il répugnait au bruit, aux paroles inutiles. Les nuisances sonores le rendaient fou la plupart du temps, le dernier hollow qui avait cherché à lui faire la conversation l’aurait bien confirmé de vive voix s’il avait pas connu une fin rapide.

L’adjuchas se posa sur le toit d’un immeuble. La vue était appréciable. Mais lui s’en fichait éperdument. Il voulait un shinigami. Il voulait un adversaire.

Il voulait du sang.

Et quel meilleur moyen que d’attirer à lui ces soldats de la Soul Society si ce n’était que de dévorer d’innocentes âmes ? S’il avait pu, il aurait sourit à cette idée. Oui, il allait commettre un massacre, comme autrefois !

Là ! Ses antennes ne le trompaient jamais, et voilà que ses facultés lui indiquèrent sa première proie, à seulement quelques pâtés de maison. Il quitta son perchoir. Ses longues ailes vibrèrent à l’union, émettant un bourdonnement sinistre.
Sa cible était un enfant, environ une dizaine d’années. Ah, c’était trop drôle de le voir paniquer, seul dans cette ruelle mal éclairée. Se dévoilant à sa proie, Suger se posa devant lui.

- Hé bien, sale petite vermine, aurais-tu peur d’un insecte ? Je t’effraie ? Demanda-t-il d’une voix sarcastique au pauvre gosse trop apeuré pour oser bouger le moindre muscle. Roh faut pas, faut pas ! Ca sera vite fini tu sais, et ta mort… Enfin ta deuxième mort ne sera pas vaine ! Allez, fais-moi un beau sourire !

Il bondit. La petite âme n’avait décidément aucune chance face à la panorpe géante…
Invité






MessageSujet: Re: The Art of Breaking
Mar 19 Juin - 9:55




La nuit était tombée sur Karakura, la plupart des villageois étaient couchés ou d’autres luttaient en travaillant encore, c’était les restaurateurs pour la plupart. Notre héros, lui, avait comme une sorte de coutume le soir, en effet il possédait un régime bien étrange, être anormale ne se nourrissant que de pizzas et de glaces à la fraises. C’est d’ailleurs lors d’un de ces repas traditionnelles interrompu qu’il trouva le nom de son Mod Soul, Nescafé. Pourquoi ? Et bien c’est tout simplement que ce dernier avait vidé la réserve de café du bar avant son retour, le gratifiant d’une nuit d’insomnie. C’était pas tellement agréable pour quelqu’un qui passe le clair de son temps à dormir. Mais cette fois-ci, tous les facteurs étaient là afin de lui laisser la nuit sauve. Il était dans un de ses bars favoris dans le Quartier Ouest de Karakura. Un barman fort sympathique qui lui confectionnait des pizzas et des glaces à la fraise qu’il appréciait beaucoup. Sting arriva au comptoir et posa quelques billets gagnées durement à faire la plonge et à faire les courses pour une mère au foyer. Une pizza bien méritée, et sans olives. Le barman acquiesce avec un bref signe et part immédiatement en cuisine préparer la demande du shinigami.


Pendant ce temps, Sting regardait la vie dans le bar et l’architecture de ce bâtiment. Bien simple ma foie, il y avait au fond de la pièce une cible à fléchette, deux billards ainsi qu’un flipper. Des tables rondes étaient disposées dans le reste du bar afin de permettre aux clients de s’asseoir et de se saouler. Des chaises surélevées étaient disposées tout au long du comptoir et c’est là que Sting se trouvait. La pizza arriva finalement, pré coupé, il attrapa un morceau avant de commencer à le déguster se délectant de son repas, il fut interrompu par un voyou du coin. Un imbécile sans notion du danger probablement. Ce dernier prit la tête de Sting pendant qu’il était en train de manger avant de lui enfoncer le nez dans sa pizza, se moquant ouvertement de lui. L’ancien vice capitaine de la onzième fit tout pour rester le plus calme possible. Se relevant avec le sourire, regardant son agresseur qui semblait moins sûr. Tout en lui montrant les jeux notre héros lui fit une demande.


Sting Valentine :Que dirais-tu d’un petit pari ?

Voyou : Quand tu veux fufuh.

Les deux protagonistes se dirigèrent vers la table de billard, les billes étaient déjà en pagaille sur le terrain. Sting attrapa une queue et la bleuta rapidement avant d’annoncer les règles de son pari.


Sting Valentine : Si je rentre uniquement la 8 [hrp : il s’agit de la noir] du premier coup, tu me paies une autre pizza, si tu ne le fais pas, tu ne pourras plus chier car cette queue s’enfoncera bien loin dans ton derrière, si jamais je ne la rentrait pas tu pourras partir comme si ne rien n’était.

Le voyou se mit à réfléchir quelques secondes avant d’accepter le pari, il devait être sûr de son coup, et il est vrai que pour le shinigami la situation ne semblait pas être à son avantage, le jeu était neuf et toutes les billes étaient disposées aléatoirement sur le tapis. Cependant, ce qu’il ne savait pas, c’est que lorsqu’il ne faisait rien de la journée, et lorsqu’il ne dormait pas, Sting ne faisait que ça… Il visa tranquillement, imaginant dans sa tête la trajectoire qu’il entreprenait pour la noir, et frappa dans la blanche avec force, cette dernière alla percuter la noir qui après plusieurs rebonds alla se nicher dans l’un des trous. Sting, satisfait de son coup, regarda avec un sourire non sans être malfaisant, le voyou. Ce dernier prit peur et lui tendit de quoi se repayer une pizza immédiatement.

Quelques minutes plus tard, sa pizza lui fut resservie et il pu la manger cette fois-ci en toute tranquillité. Enfin, uniquement en apparence car il ressentit une aura qui lui était familière dans le coin. Une énergie spirituelle qui émanait d’un hollow puissant qui se trouvait dans les parages. Niveau discrétion il faut avouer que celui-là était aussi bon que Sting pour se camoufler quand ce dernier n’était pas dans son gigai. Ce dernier le sentait, si un hollow de cette envergure était venu ici ce n’était probablement pas pour boire un café et repartir tranquillement au Hueco Mundo. Se renseignant sur l’heure avec l’horloge du bar il attrapa sa pizza et la mangea à vitesse grand V. Il mit malheureusement pour lui 6 minutes, records personnel non battu qui était de 5 minutes et 20 secondes.

Il ne lui fallut que peu de temps avant d’arriver à proximité de l’actuel danger, il pouvait même voir le vent qui bougeait aux alentours à cause du hollow, probablement un qui était capable de voler. Il attrapa une petite bille dans sa poche et l’avala…

Hollow : Hé bien, sale petite vermine, aurais-tu peur d’un insecte ? Je t’effraie ? Demanda-t-il d’une voix sarcastique au pauvre gosse trop apeuré pour oser bouger le moindre muscle. Roh faut pas, faut pas ! Ca sera vite fini tu sais, et ta mort… Enfin ta deuxième mort ne sera pas vaine ! Allez, fais-moi un beau sourire !

Tout semblait prévoir pour le petite enfant une seconde mort plus que délicate, finir bouffer par un hollow affamé n’avait en soit rien de glorieux. Cependant, quoi qu’il en veuille le danger était bel et bien là, bien que ce dernier possédait une forme d’insecte il était bien plus imposant qu’un insecte à sa taille on pourrait dire qu’il possède celle d’une maison à étage unique, une sacré bestiole tout de même. De plus la forme de son masque et son allure étaient bien trop évoluée pour n’être qu’un hollow de bas étage. Bref, ce n’était pas un adversaire pour le mioche. Le hollow bondit et se préparer à fondre sur sa proie de façon presque certaine en vue de s’en repaître. Mais ce qu’il ne savait pas, ou peut être quelque chose dans le genre, c’est qu’il avait attiré un shinigami du niveau de vice capitaine qui n’avait aucune limite. Au moment où le hollow s’apprêter à atteindre sa proie, la gueule grande ouverte, une main apparut, poussant le mioche sur le mur, se cognant la tête contre ce dernier et tombant dans les pommes. Le shinigami disparut de nouveau dans un shunpo, attrapant le mioche afin de l’éloigner. Le déposant à quelques rues d’ici avant de revenir d’un shunpo bien fait.


Le Shinigami avait fier allure dans sa tenue, elle n’était pas comme celle de tous ces shinigamis lambda qui pouvaient traîner en ville. Le bas de ses pantalons étaient déchirés en épis et il ne possédait plus que des manches courtes elles aussi affilées. Deux sabres attendaient patiemment dans leur fourreau, disposés de part et d’autre de sa ceinture, ses cheveux blancs reflétant la pleine lune, son insigne de vice capitaine coupée en deux sur son épaule. Ce dernier était au sommet du poteau électrique le plus proche, regardant son adversaire avec clairement la volonté d’en découdre dans ses yeux bleus.

Sting Valentine : Alors, mon gros ? On s’est perdu ? Tu sais que des vieux croûtons comme toi qui s’attaque avec autant d’envie à des mioches est puni par la loi ? Et…

Le shinigami attrapa de sa main gauche le katana qui se situait sur sa droite, avant de le retirer lentement du fourreau, dévoilant un katana immaculé reflétant la lune et les étoiles avec une précision déconcertante. Une fois totalement sortie de son fourreau, Sting se mit en garde avec une seule main en direction du Hollow.

Sting Valentine :… Je suis la loi, Hollow.

Notre héros sauta alors de son poteau électrique, sabre en arrière, prêt à en découdre avec le hollow, plongeant sur lui digne d’une attaque des plus grands kamikazes, Sting avait besoin de s’amuser un peu ces derniers temps et ce combat lui ferait des plus grands biens.



Invité






MessageSujet: Re: The Art of Breaking
Jeu 28 Juin - 0:07

Ah le pauvre gosse, il allait passer quelques minutes vraiment peu… Agréables. D’abord, il sentirait une piqure au niveau du torse, l’endroit que Suger visait préférentiellement, puis le venin ferait effet dans la seconde qui viendrait, provoquant nausée, douleurs respiratoires, paralysie… C’était toujours drôle pour l’adjuchas de voir ses victimes se tordre de douleur, tentant de ramper au sol tandis qu’il s’approchait d’une extrême lenteur, savourant chaque seconde qui le séparait de son repas.

L’âme était à présent acculée dans une ruelle. Le dard fendit l’air. Rapide. Précis. Mais pas aussi efficace que le hollow l’aurait voulu. Tournant la tête, Del Volpiano comprit en ne voyant plus sa proie qu’il allait pouvoir s’amuser. Aucun Plus ne lui avait jamais résisté, à moins de recevoir l’aide inespérée d’un shinigami. Et celui qui venait d’arriver était rapide, ce qui promettait de passer une bien bonne soirée en perspective. Rengainant sa queue afin d’avoir une mobilité maximale, il se tourna vers l’audacieux qui n’avait même pas eu l’intelligence de bénéficier de l’effet de surprise pour lui asséner un coup.

Observant l’homme en surplomb, Suger fit une brève analyse de son adversaire. Il semblait rapide, était doté d’une assurance certaine, ce qui signifiait également qu’il était fort, mais encore fallait-il le prouver… Et il n’avait dégainé qu’un seul de ses sabres, ne manquant pas d’agacer l’adjuchas en le prenant de plus haut qu’il ne l’était. Alors comme ça il le sous-estimait ! Alors comme ça il pensait ne pas devoir y aller à fond ! La panorpe se promit de lui faire ravaler ce geste hautement trop dédaigneux pour être passé sous silence. Pour l’heure, il était peut-être temps… D’esquiver. La lame du zanpakutô refléta un instant les rayons lunaires avant de s’abattre sur le hollow. D’un bond, Suger esquiva le coup, battant des ailes afin de prendre de la hauteur par rapport à son adversaire.

- Nulle loi ne fait acte pour nos deux mondes. Les hollows tuent pour se nourrir, les shinigami purifient, c’est un équilibre qui marche mais ne vient pas me parler de règles, shinigami ! Le meilleur gagne, c’est la seule chose que l’on se doit d’honorer !

A ces mots, il répliqua avec force et fonça l’homme qui lui faisait front, ailes repliées afin d’avoir plus de vitesse. Au dernier moment cependant, il les rouvrit pour terminer prématurément son attaque. L’arrêt fut presque brutal, il n’y avait plus qu’un mètre le séparant du shinigami. D’un sonido, il se plaça derrière l’homme aux cheveux blancs. L’air vibra, un bourdonnement accompagnant le déplacement rapide. Mais pour celui se basant uniquement au son pour réagir, il serait trop tard pour parer le coup. Idéalement placé, Suger n’attendit pas un instant de plus. Il balança sa queue sur son adversaire, le dard empli d’un venin qui mettrait en échec total sa cible.
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: The Art of Breaking






Sujets similaires

-
» SAGA TWILIGHT- Twilight, New Moon, Eclipse, Breaking Dawn
» Test - Quel personnage de Breaking Bad êtes-vous ?
» Breaking news Dany Tousen fe STROKE
» Année 2010
» Breaking News: Latin america Economy
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération