[Corrigé] Intrusion Exequiasienne - - Page 2
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  



[Corrigé] Intrusion Exequiasienne - Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
MessageSujet: Re: [Corrigé] Intrusion Exequiasienne -
Jeu 23 Fév - 19:55



Dans l’ombre du Garganta, Rudobon observait ce qu’il advenait de ses guerriers. Le shinigami Daiko avait réussit à repousser tant bien que mal l’un des calaveras. Mais sa position était plus que précaire. Le quincy paraissait à bout de force, et il y avait fort à parier que ses hommes finiraient la besogne qui leur avait été assignée.


L’arrancar se mettait à espérer malgré lui, s’il parvenait à ramener la tête du jeune Kurosaki, que Grimmjow lui-même n’avait pas pu achever, Aizen prendrait la mesure de sa toute puissance et de celle de ses exequias. De quoi rabattre le caquet de Szayel Aporo, qui le regardait d’un air supérieur, et lui donnait des ordres comme à l’un de ses vulgaires sujets.

Ce scientifique comprendrait alors que Rudobon valait bien mieux que l’un de ses expériences raté, mais qu’il avait son rang, qu’il ne fallait pas sous estimer la puissance de son Arboles.

Sa lame était faite pour tuer. Et elle avait déjà remplit sa tâche un grand nombre de fois, débarrassant Aizen-sama de tout les rebus inutiles qui encombrait Las Noches. Ce serait avec joie qu’il s’offrirait le scalpe rose de l’espada, trophée qui prouverait sa puissance.

Ces espadas ne pensaient qu’à leur propre profit, qu’à leur propre intérêt, loin de s’inquiéter des souhaits de leur maître.

Les yeux de Rudobon étaient partout, ses exequias présent aux quatre coins du palais. Il était loin d’ignorer le sort qui avait été réservé à l’ex espada Nelliel, et qui avait permit par un coup de traitrise à deux arrancars de monter en grade.

Le roi de Las Noches avait alors perdu l’un de ses plus précieuses et fidèles combattantes, et l’une des seules qui respectait la garde exequienne…

L’arrancar serra le point sur son arme, il devait tuer Kurosaki, et une fois ceci fait, il se débarrasserait de ceux qui en secret complotaient contre Aizen.

Les choses bougeaient, le quincy prit au dépourvu, tenta une nouvelle stratégie. S’ils avaient combattus chacun de leur coté jusqu’à présent, les humains s’étaient désormais regroupés. Devant la mort, leur stupidité tendait à s’atténuer, et à l’instar des exequias, les jeunes gens allaient gagner en puissance face à l’adversaire.

Il était malgré tout trop tard, une flèche avait peut être réussit à tuer l’un des siens, mais les callaveras étaient encore sept, et eux seulement deux.

Les autres shinigamis l’inquiétaient plus, eux semblaient être en pleine forme et près à en découdre.

Le premier découpait ses pantins avec ses horribles lames, qui poussaient ses immondes cris infernaux. Rudobon poussa un soupir de colère, s’ils avaient été au mieux de leur forme, ce ridicule soldat n’aurait pas tenu bien longtemps face aux siens, mais il pouvait toujours approcher. Le temps qu’il ne l’atteigne, ses hommes l’auraient déjà affaiblit, et l’arrancar lui ferait goutter à son arme. Ses pauvres créatures ne l’impressionnaient plus tant que ça, porté par sa soif de reconnaissance, le combattant masqué regagnait une certaine confiance en lui.

Il se dégagea du Garganta et inspira profondément. D’autres des siens étaient taillés en pièce par les attaques de la dernière shinigami, qui entre deux mouvements, lança un kido sur le groupe qu’affrontait les humains.

Celui heurta un exequias dans le dos, creusant ainsi un trou béant qui laissait apparaitre la colonne vertébrale sanguinolente du hollow.

Deux autres furent légèrement touchés par l’explosion, mais ceci n’handicapait en rien leurs capacités.

Le capitaine de la force d’exécution de Las Noches reporta son attention sur le shinigami qui l’avait prit pour cible. Celui-ci avait déjà parcourut la moitié du chemin qui le séparait tandis qu’un autre groupe de quatre exequias fonçait sur lui. Sur la gauche, une dizaine d’entre eux contournaient l’affrontement pour se diriger vers la lieutenant de division, jusqu’ici hors d’atteinte.


Rubobon se concentra de toutes ses forces. Rassemblant toute son énergie génératrice de callaveras en deux patins.

Ceux-ci tombèrent au sol et se relevèrent aussitôt fièrement. Sans aucun ordre, chacun d’eux se dirigea vers l’un des nouveaux arrivants.


Loin d’être des monstres de puissances, ces deux là étaient tout juste à peine plus puissants que ceux d’origine. Autant dire qu’il était improbable qu’ils puissent gagner un combat singulier avec l’ennemi. Ceci dit, l’effet de surprise restait toujours une des meilleures armes qui soit.

Les quelques autre exequias restant se trouvaient éparpillé un peu partout et ne serviraient sans doute pas à grand-chose…


[voilà, j’ai fais de mon mieux. Ishida, si tu veux bien faire Ichigo donc, dans la limite du raisonnable, au vue de son état de fatigue. Essai de jouer sur le combat en équipe au pire des cas.

Matsu, je t’ai donné de quoi t’occuper un peu aussi^^ dsl je n’ai pas forcement préparer d’attaque précises, je n’ai ni trop le temps, ni trop d’inspi^^’

J’ai précisé qu’il restait quelques exequias au cas où si vous voulez les faire agir à votre guise. ]
avatar
Uryuu Ishida

_________________
Quincy

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
71/100  (71/100)
Points:
11/80  (11/80)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: [Corrigé] Intrusion Exequiasienne -
Ven 24 Fév - 22:37

Bon, le Quincy récemment réintégré dans cette catégorie avait rejoint le shinigami suppléant. Il était temps de battre l'ennemi à son propre jeu, de jouer selon ses règles surtout. Les ennemis avaient tout au long de ce combat joué en équipe. Néanmoins, ils avaient tout de même perdu énormément d'effectifs alors que les combattants se battaient de manière individuelle, certes les deux adolescents étaient dans un état des plus déplorable mais ensemble ils se débrouilleraient, comme les deux shinigamis qui se battaient aussi de concert. La gradée blonde et le shinigami qui s'activait à découper les ennemis faisaient d'ailleurs un duo tout à fait valable, les cendres tourbillonnantes de l'une et les deux sabres produisant un cri strident de l'autre faisaient une équipe déstabilisant l'adversaire au plus haut point. La flèche d'Uryuu avait causé la mort de la cible et la blonde citée plus haut avait, pour ainsi dire, perforé le dos d'un des calaveras, en blessant sans gravité deux autres. La stratégie des deux camarades de classe était simple mais efficace : Ishida tirait quelques salves de flèches d'un bleu un peu plus terne qu'à l'accoutumée, endommageant ainsi les exequias, et Ichigo terminait le travail avec son zanpakuto. Le premier à en faire les frais fut celui au dos sanguinolent dont le vêtement blanc avait viré au rouge écarlate. Comme premier exemple, ce n'était pas forcément une réussite, le sbire s'était presque empalé de lui même sur le trancheur d'âme du rouquin comme pour abréger ses souffrances. Il en restait donc actuellement six, les deux plus proches se lancèrent à l'assaut les premiers. Ré-utilisant leur technique fétiche, le premier se plaça devant le shinigami Daiko, puis utilisa son Sonido pour finir derrière lui, pendant ce temps, l'autre avait pris de la hauteur pour trancher ses ennemis lors d'un piqué... pas tout à fait pareil en fait, mais les deux amis avaient vu cette stratégie deux fois et en avaient donc compris le principe. Ils réussirent à réagir assez spontanément malgré leur état de fatigue, Kurosaki s'était retourné à temps pour parer l'estocade du soldat vêtu de blanc et répondre, offrant ainsi une très esthétique estafilade au visage du hollow qui après un deuxième coup plus hésitant se dispersa dans l'atmosphère ; heureusement que l'exequias ne s'était pas attaqué au quincy, même si Ichigo aurait put l'attaquer dans le dos par la suite, car l'archer avait anticipé l'attaque du second et une flèche plus concentré vint le cueillir en plein vol l'envoyant dans la direction opposée. Les bras des deux compères tremblaient, pourtant ce n'étaient que des gestes dont ils avaient l'habitude mais leur piètre état les désavantageaient amplement. Les quatre autres se jetèrent ensemble sur Ichigo et Uryuu, les combattre deux par deux pouvait aller, mais les combattre tous les quatre à la fois, dans cet état ce serait impossible pour les adolescents. C'est à ce moment qu'Ichigo eut une idée qui sauva certainement les deux jeunes.

- Ishida touche Tensa Zangetsu !
- Que racontes-tu Kurosaki ?
- Comme contre le Menos Grande ! Touche mon zanpakuto !

Décidément, tout se rapportait à cet ancien combat, Ichigo n'attendit pas la réponse du Quincy, il posa son trancheur d'âme sur l'épaule de ce dernier, en effet la flèche doubla de volume. Le shinigami remplaçant débordait toujours au moins d'un peu de reiatsu... Ishida se surprit à penser que dans cette position Ichigo aurait pu aisément lui trancher la gorge. C'est ainsi que la flèche arracha le bras de l'ennemi le plus proche, une deuxième l'acheva. Les trois autres semblèrent comprendre le stratagème, ils usèrent du sonido pour avancer plus vite et séparer le rouquin et le taciturne, une flèche vint traverser le crâne de l'un et deux autres en abattirent un deuxième. Les deux camarades de classe n'auraient de toute manière pas eut le choix, s'ils se séparaient ils n'auraient plus aucune chance. Le dernier était trop proche pour être touché à l'arc... ou les deux compères seraient aussi pris dans la déflagration. Le shinigami Daiko eut néanmoins le bon réflexe de prévoir une attaque au corps à corps et Tensa Zangetsu décapita l'exequias restant. Ils eurent un soupir de soulagement et le sourire idiot de ceux qui viennent de sauver leur vie ou de réussir quelque chose d'impossible illumina leur visage. Soudain ils virent deux nouveaux exequias approcher les renforts... ils ne les vaincraient sûrement pas mais les prendraient certainement par surprise, un nouveau cero traître partirait sûrement à ce moment annihilant ainsi les shinigamis... mais ces ennemis étaient trop loin pour les adolescents, Ichigo hurla :

- Rangiku-san, attention !

Ils virent alors un troisième ennemi, plus éloigné et moins réussit, qui ressemblait vaguement à un survivant des divers assaut des alliés du Seireitei... et du chef de la garde du Hueco Mundo...
Il était faible mais attaquait par derrière le shinigami dont Ichigo et Ishida ne connaissait pas le nom.
Après un hochement de tête ils se placèrent face à cet ennemi, cette fois les lycéens étaient au bout de leurs force, mais ils pouvaient bien vaincre cet ennemi inachevé et déjà blessé. Cela ferait toujours ça en moins qui gênerait leurs alliés... surtout qu'ils avaient déjà deux attaquants surprise sur les bras.

Cette fois les écoliers utilisèrent la stratégie précédente dans l'autre sens, Ishida brandit son arc, ce qui lança au passage un éclair de douleur dans son bras, et Ichigo avança, titubant un peu, vers l'ennemi zanpakuto en avant.


[Voilà ^^ j'espère ne pas avoir trop massacré Ichigo. L'exequias qui attaquait par derrière c'est un de ceux que tu nous a laissé Yaya ^^ Comme d'hab' en cas de souci prévenez moi ]
avatar
Yazooru Senzo
Shinigami de la 8ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Shinigami simple
Niveau:
65/100  (65/100)
Points:
39/60  (39/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: [Corrigé] Intrusion Exequiasienne -
Lun 27 Fév - 20:27

A chaque pas qu’il faisait, Yazooru trouvait sur son passage un exequias. Comme sortis de nulle part, ses guerriers masqués remplissaient

leur mission à merveille, ralentir et affaiblir l’ennemi. Obligé de s’arrêter à chaque adversaire, qu’il taillait en pièce avec la plus grande ferveur, le shinigami n’arrivait pas à retrouver un souffle régulier. Son cœur battait beaucoup trop vite pour un combat de ce niveau et sa respiration était haletante. Si le travail dans les champs du Rukongaï lui avait fait gagner un force, il avait assurément perdu en endurance. L’espace d’un instant, Senzo s’en voulu de ne pas avoir continué à s’entrainer avec Odoriko, d’autant plus que séparés l’un de l’autre comme ils l’avaient été, la synchronisation entre les deux âmes n’était plus ce qu’elle était, il faudrait y remédier.

Heureusement, l’ennemi était plus faible et Rangiku couvrait à merveille ses arrières. Vu d’ici, son pouvoir paraissait encore plus terrible que lors de leur échauffement. Les cendres déchiquetaient la chair telles les griffes d’un fauve. La somptueuse blonde paraissait tout de suite un peu plus effrayante…

Le corps de l’exequias s’inclina pour laisser apparaitre un groupe d’ennemis. Les quatre calaveras se dispersèrent afin d’attaquer le shinigami de parts et d’autres. Le premier frappa de la droite, son coup fut arrêté par le manche d’Eimin, tandis que Komoriuta s’apprêtait à frapper.

Celle-ci fut cependant arrêtée par la lame d’un second ennemi. Rapidement, afin de ne pas être prit entre quatre lames, Senzo se baissa tout en retirant les lames qui glissèrent sur celles de l’adversaire. D’un coup sec, il se propulsa en arrière afin de sortir de l’étreinte mortelle qui était en train de se faire autour de lui. Par chance, les arrancars n’avaient pas anticipés cette réaction et personne ne l’attendait au tournant. Si tel avait été le cas, le shinigami n’aurait pu se remettre en position de combat assez vite pour éviter le coup.

Les quatre personnages lui faisaient face. Du coin de l’œil, il vit passer un groupe plus important derrière eux. Il n’osa pas tourner les yeux de peur que les ennemis ne profitent de cette erreur d’inattention pour frapper.

Mais cela était tout de même inquiétant, le groupe se dirigeait vers…

« Mats… ! »

A peine se fut-il tourné qu’une lame pointa en direction de son abdomen, il la stoppa et frappa de son poing le visage masqué. Il aurait voulu regarder et voir si Matsumoto avait vu quel danger la guettait. Les exequias se voulaient discrets et si jamais elle ne les avait pas vus venir, se pourrait être fatal.


Toujours en prise avec le hollow, Senzo se rassura en se disant que Rangiku était une lieutenant de division, habituée aux combats et que de là où elle était, elle avait surement une vision bien plus global du champs de bataille que lui, bien assez pour ne pas se laisser surprendre de la sorte.

Derrière son adversaire le shinigami vit les autres arrivés. Il effectua un pas sur le coté puis tourna sur lui-même tout en abattant Komoriuta dans la dos de sa victime sectionnant une partie de la colonne vertébral. Si l’autre n’était pas mort, c’était tout comme. Empoignant fermement cette dernière lame dans sa main gauche, il eut un mouvement de recul à l’approche des calaveras, qui rassurés par ce geste, accélérèrent le pas. La main droite tendue vers l’arrière, Yazooru poussa un cri lors de son effort, qui était bien pale comparé à celui d’Eimin, qui, venant d’être jetée en direction de l’ennemi poussait un hurlement macabre. Surpris par cette attaque et l’effet qui l’accompagnait, les exequias ne réagirent pour ainsi dire pas. Le premier fut littéralement transpercé par l’épée, lame et manche passèrent à travers pour se diriger tout droit vers la deuxième cible.

Celle-ci évita de peu la lame qui entailla quand même son bras de quelques centimètres.

D’un coup sec, Yaya tira sur la chaine qui rabattit Eimin vers lui. L’exequias n’eut même pas le temps de se rendre compte de la chose que le métal pénétrait déjà sa chair pour séparer la tête de son corps.

Le corps de la première victime, percé d’un trou béant dans le ventre, se déchira sur le coté droit lorsque la chaine cisailla la chair tendre et ensanglantée de l’arrancar.

C’était un joli coup et le shinigami n’en était pas peu fier, en quelques secondes il avait retourné la situation à son avantage. Et espérait que les autres en avaient fait de même.

Il se dirigea vers le dernier ennemi, qui avait largement ralenti sa course. Alors qu’il allait se préparer à frapper, il sentit une présence derrière lui. Un exequias, blessé l’avait contourné pour le frapper tandis que derrière, arrivaient les deux jeunes humains. Il stoppa son attaque et le frappa de toutes ses forces avec son front.

Décidément, avec un masque d’os par-dessus la tête présentait au moins quelques avantages, si Yazooru avait réussit à éjecter l’ennemi il était surement celui qui avait eut le plus mal dans deux.

Normalement, les jeunes gens allaient aisément se débarrasser de ce qui restait de ce pantin.

Il se retourna et frappa l’adversaire, Eimin pénétra la chair facilement. Trop facilement, Senzo regarda l’adversaire perplexe et ne sut pas comment réagir lorsque celui-ci empoigna son second poignet pour lui faire enfoncer Komoriuta dans le ventre.

Une ombre se dessina au dessus du shinigami. Le dernier calaveras envoyé par Rudobon s’apprêtait à faire tomber la tête de l’âme. Les lames bloquées, il empoigna les chaines d’Odoriko en joua avec pour se défendre. Un bout fouetta le masque tandis qu’un autre réussit à détourna l’attaque. La pointe de l’épée pénétra tout de même d’un bout centimètre derrière la clavicule du jeune homme.

Il fit le tour de la lame avec la chaîne et la dégagea de sa chair puis tira l’ennemi vers lui. Tournant autour de l’arrancar, il fit passer la chaine autour de son cou sous le masque et tira de toutes ses forces, le genou enfoncé dans le dos de celui-ci. Le combattant masqué se débattit en essayant d’écarter la chaine de sa gorge, mais la force déployée par Senzo l’empêcha de se dégageait de son étreinte.

Peu à peu, il cessa de se débattre pour finalement devenir complètement inerte.

Il n’y avait pas une seconde à perdre, Yazooru libéra le corps de ses chaînes et extirpa du second Eimin et Komoriuta.

Sans se laisser déconcentrer, le jeune homme lança un regard déterminé à Rudobon, puis se lança à l’attaque.

L’ennemi était loin, mais pas inaccessible, il était fort, mais pas invincible. S’il arrivait à le tuer, cet affrontement prendrait certainement fin. C’était la meilleure chance qu’ils avaient.

*Odoriko, je sais que je t’ai laissé tomber un moment et que tu m’en veux, et j’en suis désolé. Je comprendrais que tu ne veuilles pas me pardonner, mais s’il te plait, prêtes moi de ta force !*


Le capitaine des exequias était à porter de lame, Senzo sentit un flux d’énergie remplir son corps, son fidèle zanpakuto ne l’avait pas abandonné !

D’un geste brusque, l’homme effectua ce qui ressemblait à un shumpo, performance dont il avait été incapable jusqu’ici. De part de mouvement, le shinigami avait assurément déstabilisé sa cible, le coup porterait !


« Yare yare, qu’est ce que nous avons là ? »

Une voix sortit de nulle part, l’atmosphère parut immédiatement plus lourde, plus écrasante. Une sensation de terreur envahit très vite le corps de Yazooru qui eut l’impression d’avoir le souffle coupé.

L’impression se concrétisa très rapidement lorsqu’un puissant coup de genou fut porté dans son ventre. Son regard se posa sur le visage de son assaillant puis s’embruma, sa force le quitta, les sons autour de lui parurent plus sourds plus lointains. Seule chose qui semblait ressortir, le rire aigu de cette chose.

Le corps de Senzo tomba lourdement en direction du sol, tandis qu’Odoriko avait reprit sa forme initiale.

[Voilà ! Je comptais faire les deux rp l’un à la suite de l’autre, mais il faut croire qu’en faire deux en une heure est au-delà de mes capacités^^’ Donc je ferai le post du vilain assaillant (mais qui cela peut-il être ?! ^^) demain midi. Comme ça, on peut boucler la mission dans les posts qui suivent :) Je ferai Rudobon en même temps.

Si ça vous intéresse, chado pourrait nous rejoindre pour la suite du rp !]
avatar
Sashikizu Iyashii
Arrancar

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Arrancar sans fraccion
Niveau:
82/100  (82/100)
Points:
8/90  (8/90)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: [Corrigé] Intrusion Exequiasienne -
Mar 28 Fév - 19:53

Un ombre grotesque et macabre glissait sur les murs du Garganta. Un pas nonchalant, le dos vouté, la créature qui s’avançait avait une bien piteuse mine. Ces yeux, globuleux, était enfoncés dans leurs orbites, lui donnant un aspect de mort. Ses joues, comme lacérées, n’étaient plus qu’un semblant de peau, des morceaux qui semblaient brulés laissant entrevoir à chaque mouvement de la bouche l’intérieur de celle-ci.

Ca respiration, irrégulière et rauque, était semblable à celle d’un malade en fin de vie.

Cet être qui se dirigeait vers Karakura, semblait être d’une telle fragilité qu’il succomberait même à premier rayon de soleil qui s’attaquerait à sa peau blanche.

Pourtant il ne fallait pas s’y tromper, l’insecte était bien plus dangereux qu’il n’y paraissait, de part son esprit malsain, mais aussi de part sa terrible force. S’il paraissait aussi nuisible qu’une mouche, Sashikizu Iyashii n’en restait pas moins l’un des plus puissants guerrier de Las Noches. Simple arrancar était son rang, mais dans ses veines coulait le sang d’un Vastolord, qui aurait pu détrôner une bonne partie de l’espada s’il l’avait souhaité.

Car non la tique ne l’avait pas souhaité, il avait bien d’autres aspirations que celles –là. Pourquoi donc s’encombrer d’un tel fardeau qu’un rang tel que celui-ci ?

La quête de pouvoir n’avait pas d’importance, les aspirations d’Aizen étaient futiles, si tant est qu’elles étaient véritables, ce dont l’arrancar doutait fort.

Cet homme était un comploteur, il n’y avait qu’à voir la façon dont il avait quitté le Seireitei et prit le pouvoir à Las Noches pour s’en apercevoir, et si la plupart des arrancars lui étaient dévoués, par respect ou par crainte, Iyashii se contentait de laisser passer les choses pour voir s’il pouvait en tirer profit.

Après tout, les plans du shinigami n’étaient sans intérêts, une guerre allait bientôt éclater, le chaos s’installerait et emplirait l’âme de gens qui y seront confrontés.

Mais surtout, le Vastolord avait pu assister à ce qu’il considérait être la plus magnifique manifestation du chaos qui soit.

Les pouvoirs d’une simple humaine dépassaient ainsi tout ce qui pouvait être imaginé. Recréer ce qui avait été détruit… Il ne s’agissait pas là de suivre le cours des fondements même de la nature et de l’accélérer grâce à des soins, mais bel et bien d’annuler ce qui avait été fait, de passer au travers des règles les plus élémentaires de ce monde pour les bafouer avec un tel toupet mais aussi une telle innocence.

Cette petite chose était surement loin d’être consciente de ce que représentait son pouvoir et Aizen, qui l’avait comparé à un pouvoir divin, était bien loin du compte.

Si Dieu était la création et l’ordre ce pouvoir était l’annihilation et le chaos. Car si ce Dieu avait jugé que les êtres mourraient, Inoue Ohirime pouvait en décider autrement…

Dans les couloirs du Garganta, un rire éclata, c’était vraiment une belle journée.

Du coin de l’oreille, Rudobon entendit quelque chose dans le Garganta, il se retourna un instant perplexe, puis se recentra sur ce qu’il se passait.

Ses calaveras parvenaient à faire à merveille la seule et unique chose qu’ils étaient désormais en mesure de faire : ralentir et affaiblir l’ennemi.

Les deux adolescents avaient réussit à s’en sortir effrontément, il était désormais peu probable que Rudobon parvienne à les achever, mais avec de la chance…

Ce qui retenait le plus l’attention de l’arrancar était ce shinigami qui s’approchait à grand pas de lui. Il avait mit à mal la plupart de ses exequias et très vite il serait vers lui.

Dressant son arme devant lui, il allait bientôt devoir se défendre.

L’homme apparut devant lui mais le capitaine de la garde exequienne avait désormais son attention portée sur tout autre chose. Un froid glaciale de la saisir, et un frisson parcourut sa colonne vertébrale. Un ombre passa à coté de lui, tout c’était passé si rapidement, mais Rudobon eut l’impression que cet instant était interminable. La chose porta un coup de genou dans l’assaillant pour le laisser pitoyablement tomber au sol.

C’était donc lui, l’une des dernières bêtes d’Aizen-sama, Sashikizu Iyashii. Cet être dégageait réellement quelque chose de malsain, son rire lui-même était dérangeant.

« Aizen m’a demandé de venir porter secours à la petite chose qu’il a envoyé sur terre. »

Sans même porter le moindre regard sur l’exequias, il frappa d’un geste de la main celui-ci qui recula pour éviter le coup. Au même instant il se retrouvait devant lui et le frappa au ventre. Rudobon poussa un cri de douleur puis s’effondra. Sa résurrection se dissipa et son corps inerte entama sa chute. D’un bras, la tique le rattrapa et le jeta dans le Garganta. Avant de regarder ce qu’il se passait autour.

Celui qui attira sa curiosité était un jeune homme rouquin à la tenue similaire à celle d’un arrancar. S’il n’avait pas retenu son nom, le vastolord savait de qui il s’agissait pour ses exploits à la Soul Society et son combat contre Grimmjow.

En un instant il se déplaça à coté de lui, sa bouche à coté de son oreille, sans même prêter attention au quincy ni même aux exequias restant.

« Ce petit brun de femme, c’est quelque chose n’est ce pas hein ! Sa peau est si douce, son parfum embaume l’air, sa simple présence excite mes sens. Je te prie de me croire, il me tarde qu’Aizen m’autorise à butiner cette petite fleur ! »

De la même manière qu’il était apparut, l’arrancar s’effaça. Il ramassa Rudobon dans le Garganta, qui se referma derrière eux, laissant passer comme ultime au revoir un rire sadique et macabre.

« Mon cher Iyashii, j’aimerai que tu me rendes un service. Pourrais-tu aller chercher pour moi le capitaine des exequias ?

Je l’ai envoyé effectuer une mission pour moi, dont je sais qu’il ne sortira pas indemne.

Il y aura à coup sur le jeune Kurosaki, la Soul Society veillera à ce qu’il ne rejoigne pas le Hueco Mundo, ce qui serait pour le moins fâcheux. Peut être pourrais-tu t’arranger pour qu’il se joigne à nous… »
Invité






MessageSujet: Re: [Corrigé] Intrusion Exequiasienne -
Dim 4 Mar - 16:30

Leur nombre diminuait. Certes, la victoire n’était pas encore acquise, mais le fait que le chef de ces arrancars puisse fuir à travers un garganta indiquait qu’il allait bientôt être à cours de « munitions ». Bien, il s’agissait maintenant d’en finir au plus vite. Surtout que combattre sur deux fronts n’étaient certainement pas une chose aisée. Concentrée sur Yazooru afin qu’il puisse continuer sa manœuvre, Rangiku poussa Haineko à attaquer de plus belle, détruisant chacune des vies qui pouvaient passer à sa portée. Non loin, elle aperçut les deux humains entamer une attaque… Ils faisaient front ensemble, et les flèches que put tirer le Quincy étonnèrent fortement la vice-capitaine. D’une taille particulièrement impressionnante, leurs énergies parvenaient même jusqu’à la shinigami, qui y décela celle d’Ichigo et de Ishida… Décidément, ils étaient inspirés, et le résultat était sans appel : ils venaient de terrasser d’une main de maître leurs adversaires sans pouvoir leur donner aucune chance de survie.

Enfin… Peut-être pas tous. Voilà qu’un énième hollow se dirigeait vers les deux garçons, entamant un procédé plutôt lâche qui était d’attaquer par derrière. Le visant de la main gauche, Rangiku s’apprêta à lui porter le coup de grâce. Elle n’en fit rien. Entendant son nom crié par ses compagnons, elle se retourna vers un petit groupe qui semblait l’avoir prise pour cible.

- Et merde !

Usant d’un shunpô, Matsumoto se déplaça, de sorte de se rapprocher de Yazooru afin de couvrir le shinigami et d’avoir la possibilité de se défendre elle. Divisant le nuage de poussière, elle rappela une partie à elle, bien consciente qu’en procédant ainsi, elle diminuait considérablement la capacité défensive de son shikaï, chose qu’elle aurait voulu à tout prix éviter. Les arrancars l’avaient suivi dans sa course. Bien. Dévisageant ces hommes masqués, la vice-capitaine leur jeta un regard courroucé, empli d’une animosité sans pareil. Son capitaine avait été blessé par eux ou l’un de leurs frères, ainsi que Shûheï. L’image de son capitaine en sang lui revint en mémoire, accentuant son désir de rendre des comptes. Serrant le manche de son zanpakutô un peu plus fort, elle se tenait prête. Ils n’étaient plus très loin désormais… Tendant la main gauche vers le petit groupe, ce fut le signal qu’elle lança pour que, en compagnon fidèle, le chat partageant son âme se rut sur ses victimes. La première ne tarda pas à tomber au sol, la poitrine ouverte en deux, laissant un flot de sang se répandre avant de disparaître une bonne fois pour toute.
Un deuxième adversaire s’approcha par derrière, tendant de porter un coup au niveau de l’épaule. Rangiku avait cependant suivi le mouvement, et alors que la lame allait lui entamer la chaire, elle plaça en barrage son zanpakutô, qui stoppa la lame in extremis. Les battements de cœur de la jeune femme accélérèrent. Un peu plus et elle aurait été touchée, elle en était consciente. Profitant de ce regain d’adrénaline, elle plaça sa main face à l’arrancar, tirant ainsi à bout porta la quatrième technique de hadô. L’éclair blanc jaillit, lui transperçant la poitrine de son opposant, qui hurla avant de disparaître… Deux de moins.

Manœuvrant avec habileté, la vice-capitaine ne s’en sortait pour l’instant pas trop mal… Ce fut sans compter sur deux autres hollow, qui avaient profité de la mort de leur frère pour passer au travers du nuage et se frayer un chemin vers la shinigami. Un scintillement arriva aux yeux de Rangiku. C’était le reflet du soleil sur l’épée de l’ennemi. Son premier réflexe fut d’opposer la cendre au métal, afin de se préserver de la mort, mais elle comprit aussitôt après avoir eu ce geste qu’elle avait mal joué. Le deuxième exequias fonçait droit sur elle. Et elle comprit. Elle n’avait pas le temps de se mettre en position défensive et si elle relâchait sa position, c’était l’autre arrancar qui aurait la possibilité de la taillader. Reculant son pied gauche, elle essaya d’éviter au mieux le tranchant du sabre. Sans grand succès. Une douleur lui traversa le visage, tandis qu’une gerbe de sang vola dans les airs, éclaboussant au passage l’uniforme de l’arrancar. Décidant la retraite, Matsumoto utilisa le shunpô pour s’éloigner. Une fois fait, elle porta une main à son œil gauche, aveuglé par le flot de sang qui lui coulait dessus. Sur le coup, elle eut peur… Peur de perdre un peu de soi-même, peur de ne plus avoir l’usage à cent pour cent de sa vue. Quelques secondes plus tard, elle se rassura. Ce n’était que l’arcade qui avait été touchée, et même si ça saignait beaucoup, la blessure n’était pas profonde. Soulagée et se sentant un peu bête d’avoir si facilement balisé, Rangiku redressa la tête. Elle allait en finir une bonne fois pour toute.

Haineko était autour d’elle. La jeune femme et le félin communièrent ensemble, partageant une soif de revanche et une envie irrépressible de casser la figure à ces deux zoulous.

- On y va… Haineko !

Amplifiant en volume, les poussières d’énergie commencèrent à tournoyer, prenant l’aspect d’une tornade. Violente, puissante, elle avança sans discontinuer vers les deux hollows. L’appétit du félin était grand, et sa volonté inébranlable. Emportant ses adversaires dans sa gueule béante, il ne les recracha que lorsque, enfin, ils lâchèrent leurs derniers soupirs.

Mais pas le temps de congratuler quant à cette petite victoire… Cherchant Yazooru des yeux, Rangiku se rendit compte qu’il n’était plus très loin du commandant de cette petite armée qui leur était tombé dessus. Il pouvait l’avoir, ça n’était pas trop tard.
Entamant la distance qui la séparait également de l’homme-arbre, la shinigami se porta en assistance. Les jeux étaient faits, mais il n’était pas question de laisser un tout autre incident se reproduire. Cet arrancar pouvait encore avoir de l’énergie à revendre, la lâcheté ne semblait pas être un problème pour lui.
Elle était à moitié chemin… Lorsqu’elle stoppa net sa course, comme si un mur l’avait empêché d’aller plus loin. Fixant avec appréhension la bouche du garganta, Rangiku y décela une ombre et l’observa un moment avec une appréhension non négligeable. Il fichait vraiment la trouille…

- Bordel… C’est qui lui… Murmura-t-elle pour elle-même.

Les mains moites, elle se sentait oppressée, comme si quelque chose aspirait tout l’air autour d’elle, lui donnant alors l’impression désagréable de suffoquer. Le souffle court, elle entendait même les battements de son cœur battre à un rythme élevé dans ses tempes.

- Yazooru !

Il tombait. Si à cette distance, elle n’était pas à l’aise face à ce nouveau visage, le shinigami en avait prit plein la figure. S’élançant à la suite de son compagnon, Rangiku chuta en direction du sol, main tendue vers le corps inerte du shinigami, tandis qu’un rire aigu et désagréable lui parvenait.

* Allez, allez, allez ! Plus vite !*

Ses doigts se refermèrent enfin sur un pan de son uniforme. Le sol n’était plus très loin… Une toile d’énergie s’étendit juste en dessous d’eux, amortissant la chute qui aurait pu être autrement plus douloureuse. Regardant au-dessus d’elle, Rangiku aperçut le garganta se refermer, déçue et inquiète.
avatar
Uryuu Ishida

_________________
Quincy

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Autres
Niveau:
71/100  (71/100)
Points:
11/80  (11/80)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: [Corrigé] Intrusion Exequiasienne -
Lun 5 Mar - 1:09



Les deux humains arrivaient vers l'exequias que le "shinigami inconnu" avait déjà entamé, ils n'eurent aucun mal à le tuer. Il se rapprochait de plus en plus du "boss" et se disant qu'ils pouvaient bien tenir encore une poignée de minutes, les lycéens le suivirent.

Puis soudain, ce fut le chaos, les deux humains sentirent une pression sur leurs épaules comme jamais ils n'en avaient senti, Ichigo trouve cela pire que la fois où il avait ressenti Zaraki Kenpachi. Uryuu lui n'avait aucune comparaison à faire au niveau du vécu, mais il se senti comme le titan Atlas tenant le monde sur ses épaules. Un hollow... non, un arrancar venait de sortir de la gueule noire et il avait arrêté le shinigami dans son élan. Sa force devait être immense, car les deux humains furent violemment attirés vers le sol, en temps normal ils auraient peut-être put tenir debout, mais là, Ishida était à genoux transpirant comme s'il avait fait un marathon passant par Karakura, la Soul society et le Hueco Mundo aller-retour; quant à Ichigo, il se tenait debout mais accroché à Tensa Zangetsu planté dans le sol, et haletant comme s'il avait participé à la même épreuve qu'Uryuu.

La pression était terrible, et elle n'affectait pas que les deux garçons, elle affectait le shinigami et même la vice-capitaine de la dixième division. Et... les Exequias ! A cause de du reiatsu monstrueux de l'arrancar et parce qu'ils n'étaient pas au maximum de leur possibilité, l'énergie du monstre les écrasa au sol et on put les voir disparaître peu à peu. Cela donnait une impression de fin du monde, que l'arrancar qui venait d'apparaître était "Dieu" en personne venu donner son Jugement Dernier. A l'endroit où résonnait à l'instant les fracas du combat, des déchirures, éclaboussures de sang, impact des sabres, sifflements des flèches et cris des guerriers, désormais un silence d'enterrement, les pleurs en moins, régnait.

L'homme au visage morbide attrapa l'ennemi qui leur avait donné tant de fil à retordre et le jeta tel une poupée désarticulée dans le portail obscur, tel une première victime envoyée en enfer, mais contrairement à cette image, le nouvel arrivant venait bel et bien sauver le chef des exequias, d'après ses dires, il venait de la part de l'ennemi public numéro un pour sauver Rudobon de la mort certaine qu'allait lui infliger le groupe.

Il se déplaça soudain à une vitesse extraordinaire juste à côté du rouquin et par conséquent on loin du quincy.



« Ce petit brin de femme, c’est quelque chose n’est ce pas hein ! Sa peau est si douce, son parfum embaume l’air, sa simple présence excite mes sens. Je te prie de me croire, il me tarde qu’Aizen m’autorise à butiner cette petite fleur ! »


Le shinigami Daiko, et accessoirement le taciturne qui était à côté, écarquilla les yeux en entendant ces paroles, s'il avait eu la force de le faire il aurait très certainement lancé un Getsugatensho sur le monstre, ou même rien que tenter de la frapper. Il dut se contenter de dire, en puisant dans ses forces et en articulant difficilement.

- Te... teme, si tu... oses la... toucher... je te...

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase avec un "tuerai" pour le moins peu convaincant que l'ennemi était parti avec un rire tout ce qu'il y a de plus sadique et qui aurait fait froid dans le dos à Ulquiorra. Puis traversa le portail qui se referma. La pression et l'atmosphère oppressante disparurent comme de la poussière balayée par le vent. Et les deux amis libérés de la pression sur leur corps eurent un commun soupir, à la fois pour enfin expirer et aussi de soulagement. Ils se regardèrent et avaient la même étincelle dans le regard, s'ils avaient encore un doute sur le fait qu'Orihime était au Hueco Mundo et contre son gré, maintenant ils en étaient sûrs.

Le Quincy avait une autre raison d'être en colère : l'homme l'avait, pour ainsi dire, complétement ignoré. Le garçon à lunettes en avait plus qu'assez de passer inaperçu. En se relevant avec l'aide d'Ichigo, il avait pris une résolution : si tout le monde le prenait pour un faible, alors il se ferait passer pour un faible et serait la botte secrète du groupe, l'atout.


[On peut laisser Chad venir là je pense.]

Suite "Le Goteï a parlé"
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [Corrigé] Intrusion Exequiasienne -






Sujets similaires

-
» Intrusion [ Libre, mais pas plus de deux chats ]
» [Mission D] Intrusion nocturne
» L'intrusion de l'Ombre [PV Lïsa Guatile]
» Elizabeth Grimm [ Terminé et corrigé ]
» Hola 8D (Finit, revus et corrigé à multiples reprises~)
Aller à la page : Précédent  1, 2 Page 2 sur 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération