[Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  



[Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant

avatar
Yazooru Senzo
Shinigami de la 8ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Shinigami simple
Niveau:
65/100  (65/100)
Points:
39/60  (39/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
Jeu 27 Oct - 12:15

[Suite du rp Témoignage de deux shinigamis]

Deuxième mélodie : Il n'est pas de voix plus juste que celle de la vérite.

Une pareil gueule de bois, cela faisait longtemps que Senzo n’en avait pas eu, et pourtant il n’avait pas bu la moindre goutte d’alcool. Cela faisait une journée qu’il avait interrogé les shinigamis qui avaient assisté à la capture d’Inoue et qu’il avait subit le contre coup de l’interruption de son pouvoir. C’était seulement maintenant que le jeune homme retrouvait un peu de sa forme.

Son esprit se désembuait, son rythme cardiaque se stabilisait et ses nausées s’étaient calmées. Il n’avait pas souvenir de s’être senti aussi mal durant son existence.

Depuis l’interrogatoire, Senzo avait rejoint ses nouveaux quartiers et n’avait fait qu’essayer de dormir. Mais son sommeil était troublé et agité. Ses dernières 24H avaient été tout sauf reposantes, d'autant plus qu'il avait passé les dernières semaines à voyager.

Il se décida à se lever pour aller se laver, après tout, rester enfermé ne l’avancerait à rien et mieux valait se rafraichir pour aller prendre l’air.
Le contact de l’eau sur sa peau eut un effet miraculeux et le shinigami se demanda pourquoi il n’avait pas songé plus tôt à le faire. C’était comme si le ruissellement de l’eau emportait avec lui tous ses maux.

Alors qu’il s’habillait, Senzo prêta pour la première fois attention au lieu dans lequel il résidait.
L’endroit n’était pas très grand mais largement suffisant pour une personne seule. Les pièces étaient très bien agencées et lorsqu’il eut ouvert les rideaux qui obstruaient les fenêtres, le local s’avéra être un lieu chaleureux, inondé par une lumière bienfaitrice.
S’est alors que quelqu’un frappa à la porte. Lorsqu’il ouvrit, Yazooru se trouva devant un shinigami de la 8ème division, un messager.

« Yazooru Senzo, dit celui-ci en s’inclinant en guise de salut, je vous apporte un message du capitaine Kyouraku. Il vous fait savoir qu’il a transmis les conclusions de votre enquête au commandant capitaine et qu’il a été décidé que vous vous rendriez sur terre, accompagné du lieutenant de 10ème division afin d’en informer le shinigami remplaçant, Kurosaki Ichigo.
Il a ajouté qu’il comptait sur vous pour faire preuve de diplomatie et de tact afin de le résonner pour qu’il ne se lance pas dans une mission de sauvetage sans aucunes préparations et sans aide.

Le lieutenant Matsumoto viendra vous chercher pour rejoindre la terre. »


Après une formule de politesse, le messager reparti laissant Senzo seul sur le pas de la porte, songeur.
Kurosaki Ichigo, leur première et unique rencontre lui avait laissé un souvenir relativement « marquant », mais il trouvait la situation plutôt amusante.
Matsumoto ne devrait pas tarder et Senzo décida donc de rester là, s’asseyant sur le pallier à regarder le défilement des nuages dans le ciel bleu qui surplombait le Seireitei.


Dernière édition par Yazooru Senzo le Sam 28 Jan - 14:31, édité 4 fois
Invité






MessageSujet: Re: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
Jeu 3 Nov - 22:32

Allongée sur le canapé, Rangiku regardait le plafond depuis près d’une demi-heure, sans rien faire d’autre que de fainéanter, un verre de thé encore fumant posé sur la table basse. Les directives lui seraient transmises qu’il avait dit le capitaine. En attendant, elle avait pour mission de rester au sein de sa division, et de ne rien faire d’autre que d’attendre dans le bureau de la dixième afin que les ordres puissent lui parvenir le plus vite possible. Evidemment, Matsumoto avait pris les consignes au pied de la lettre. Aussi, bien que la paperasse s’entassait dangereusement sur son bureau, elle rêvassait là, profitant du calme, des moelleux coussins et surtout, de l’absence de son capitaine, en mission sur Terre.
Pensive, la shinigami se questionna sur les tournures de l’affaire, et les suites de l’enlèvement d’Inoue. Enfin, enlèvement… A en croire son supérieur, l’humaine serait plutôt considérée comme traître que prisonnière. De quoi mettre la jeune femme en colère contre l’institution du Goteï treize, qui n’arrivait pas à comprendre comment Shunsui avait pu en arriver à de telles conclusions. Pour Rangiku bien sur, ça ne faisait aucun doute, Orihime était une chouette fille, au talent culinaire certain, aux facultés incroyables, et elle ne méritait en aucun cas que la Soul Society lui tourne le dos. Malheureusement, son avis n’avait aucun poids… Ruminant intérieurement, Matsumoto fut interrompue dans ses pensées par un shinigami qui se présenta à la porte du bureau comme un messager. Il lui fut autorisé à entrer, et sans plus attendre, il délivra son précieux message.

- Vice-capitaine Matsumoto Rangiku, vous avez ordre de vous rendre sur Terre. Orihime Inoue, considérée dès lors comme ennemie de la Soul Society, ne doit en aucun cas être rejointe par le shinigami remplaçant Kurosaki Ichigo. Veuillez rejoindre celui-ci afin de l’informer des directives du Goteï treize, tout en veillant à ce qu’il n’aille pas contre la volonté de la Soul Society. Votre départ doit être immédiat. Vous serez accompagnée par Yazooru Senzo.

Suite à cette annonce, le shinigami ferma la porte, laissant une Matsumoto pantoise. C’était quoi cette mission à trois yen ? Surtout que, pour avoir côtoyé Ichigo et au vu de ses performances pour sauver Rukia, Rangiku voyait mal comment elle pourrait contenir le jeune homme s’il décidait de partir pour le Hueco Mundo sur un coup de tête.

- Ben si ce sont les ordres…

La vice-capitaine fit quelques pas, se tourna vers son bureau et soupira. Hitsugaya n’allait pas être content quand il rentrerait. Mais bon, la mission avant tout, et pour une fois que Matsumoto avait le loisir de sécher son devoir administratif en ayant une bonne raison de le faire, elle n’allait pas se plaindre. Elle attrapa son zanpakutô posé contre un mur, et se mit en route. Tout d’abord, direction la huitième division, où Yazooru devait l’attendre…

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤

- Hello~

Se présentant devant un Senzo assis sur le palier, Rangiku afficha un sourire tout en faisant un petit signe de la main.

- Alors, mieux depuis l’interrogatoire ? Ca n’a pas l’air très agréable quand tu utilises ton pouvoir dis donc…


Dernière édition par Rangiku Matsumoto le Lun 16 Jan - 14:56, édité 1 fois
avatar
Yazooru Senzo
Shinigami de la 8ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Shinigami simple
Niveau:
65/100  (65/100)
Points:
39/60  (39/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
Ven 4 Nov - 2:20

De longues minutes passèrent avant que la jeune femme ne se présente face au pallier de Senzo. Il était partagé, d’une certaine façon il aurait bien voulu rester encore de longues heures assis tel qu’il l’était à contempler le ciel, mais d’un coté, un peu de compagnie n’était pas de refus. Et quelle compagnie !

La lieutenant de la 10ème division était une très belle femme, voluptueuse, qui émanait une certaine grâce malgré certaines attitudes un peu dures. Le soleil sur son profil, ses cheveux étincelaient d’un éclat doré tandis que ses yeux bleus adoptaient une couleur d’une clarté éblouissante.

Le sourire qu’elle affiche ainsi que son léger signe de main lui donnèrent un air timide, des plus attendrissants.

« Bonjour lieutenant. »

Senzo esquissa un sourire à la question de Matsumoto et se gratta la tête, un peu gêné.

Après tout c’était assez embarrassant pour le jeune homme, tout juste réintégré au sein du Seireitei, il avait faillit tomber dans le coma lors de sa première mission et ce, devant des supérieurs hiérarchiques, qui plus est devant une femme. Non pas qu’il est misogyne, bien au contraire, mais il n’est pas moins qu’il est un homme avec sa fierté et faire preuve d’une telle faiblesse devant une femme, qui lui plaisait de surcroit, était un peu incommodant.

« On va dire que l’usage de ce pouvoir est assez difficile et me demande un effort très instance, autant au point de vue du reatsu que psychologiquement… Et s’était sans compter sur cet imbécile qui a interrompu le processus en cours, un peu plus et son ami finissait en légume… Rompre la connexion est pour le moins.. éprouvant »

Douloureux, déchirant, destructeur auraient été des mots plus représentatifs. Odoriko permettait de créer un lien entre Senzo et sa victime pour en extraire toutes les peines et toutes les douleurs morales du passé. La rupture avait été comme l’expression physique de ces souffrances, que le détenteur du zanpakuto s’était reprit de plein fouet… Mais cela, il ne le dirait pas, car ce n'était même plus sa fierté d'homme mais sa fierté de guerrier qui ne le permettait pas. La douleur est le lot de tout combattant, et chacun se doit de l'endurer.

« M’enfin.. j’ai l’impression de me taper une grosse gueule de bois mais bon… ça passera comme d’ habitude n’est ce pas ?! …. »


Une fois sa phrase finie, le jeune homme regretta sa familiarité, après tout il parlait à une supérieure et ce n’était surement pas le genre de discussion que l’on devait avoir avec une telle personne. Il s’empressa donc de reprendre avant que son interlocutrice ne puisse répondre.

« Cet humain, Kurosaki Ichigo, vous le connaissez bien ? Je veux dire, je l’ai croisé lors de son intrusion dans le Seireitei, et je doute qu’il ne nous écoute vu son tempérament…. »
Invité






MessageSujet: Re: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
Dim 6 Nov - 22:16

La question posée par Rangiku sembla quelque peu gêner le shinigami. En tout cas, tout dans son comportement indiquait un embarras certain quant au sujet évoqué par la vice-capitaine. Il lui répondit cependant, et avoua avoir du mal à utiliser son pouvoir de façon parfaitement saine. De ce qu’elle en avait vu et de la façon dont le shinigami en parlait, Matsumoto en était sûre… S’il lui proposait un jour d’expérimenter la chose, elle s’enfuirait aussitôt, envisageant la possibilité de s’exiler une bonne fois pour toute sur terre. Pour plus d’explication, Senzo compara même l’expérience avec un réveil de soirée trop arrosée, sauf que dans le cas présent, il n’y avait même pas eu de saké.
Loin de s’offusquer de la plaisanterie, l’officier de la dixième division sourit, trouvant la comparaison judicieusement trouvée. Là au moins, elle comprenait parfaitement le ressenti du shinigami, puisqu’elle avait maintes fois expérimentée la chose… N’empêche, ce n’était pas de bol. Rangiku se mit à penser que si mal de tête il devait y avoir, il était peut-être judicieux de boire avant d’utiliser ce genre de pouvoir… L’idée était saugrenue, certes, mais pour la vice-capitaine, elle tenait la route. Avoir les désagréments de l’alcool sans pouvoir profiter de ses saveurs incomparables, c’était parfaitement in-envisageable pour elle.

Mais avant que Matsumoto puisse répondre, le sujet dévia sur Ichigo, l’humain sur lequel leur prochaine mission était centrée. Elle prit quelques secondes avant de répondre. Bien connaître quelqu’un, c’était une formule que la shinigami prenait avec des pincettes, surtout après la fuite de Gin, qu’elle avait considéré « bien connaître ». Portant son regard sur les alentours, Rangiku posa ses yeux sur un arbuste, qu’elle contempla pendant un certain temps.

- Hé bien… J’ai eu l’occasion de le côtoyer lors de ma dernière mission sur terre… Et je pense que la tache que nous a confiée le capitaine Yamamoto va être plutôt coton. Si j’ai appris quelque chose sur Ichigo, c’est qu’il n’est pas du genre à abandonner ses amis, et surtout pas Inoue. Quand il veut, c’est une tête de mule y’a pas à dire…

Oui, Rangiku se souvenait très bien qu’il avait refusé de l’héberger chez lui… Même en tentant de l’amadouer avec ses atouts féminins, il n’avait pas courbé l’échine, autrement dit, aux yeux de la shinigami, c’était le signe que l’humain avait une volonté de fer, un cœur de pierre (parce que pour la laisser dormir dehors, il n’était vraiment pas galant) et une libido de niveau zéro. Ce qui voulait dire aussi qu’elle ne pourrait même pas user de ses charmes pour tenter vainement de le retenir sur terre si l’envie prenait à Kurosaki d’aller sauver Inoue.

- D’ailleurs, je ne vois pas vraiment comme lui annoncer la nouvelle. Mais bon, j’imagine qu’une fois sur place, les choses se feront aussi naturellement que possible… En tout cas, nous privilégierons la communication avant tout. Il y a bien un petit espoir pour qu’il nous écoute…

La vice-capitaine fit mine de réfléchir avant de reprendre.

- Et s’il n’en fait qu’à sa tête, on passera au plan B ! Autrement dit… Lui sauter dessus, et puis l’attacher. Ça sera la meilleure façon de gagner le plus de temps possible !

Une autre solution aurait été de le faire boire… Mais vu comment il était coincé, il n’aurait surement pas accepté une seule goutte de saké. Levant un pouce en l’air, Rangiku fit signe que c’était là un excellent plan, tout en affichant un sourire serein. Bien sur, il ne s’agissait là que d’une plaisanterie, un moyen de montrer que quoi qu’il puisse arriver, ils trouveraient une solution. Avant chaque mission, avoir une stratégie était plutôt conseillée, mais puisqu’il s’agissait de Kurosaki, en envisageait une était une perte de temps, pour la simple et bonne raison qu’il ne réagissait jamais de la façon attendue.

- De toute façon, le mieux sera de voir sur place…


Dernière édition par Rangiku Matsumoto le Lun 16 Jan - 14:59, édité 1 fois
avatar
Yazooru Senzo
Shinigami de la 8ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Shinigami simple
Niveau:
65/100  (65/100)
Points:
39/60  (39/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
Mar 8 Nov - 13:23

Les propos de Matsumoto n’avaient rien pour rassurer le jeune homme. Ichigo semblait bel et bien être tel qu’il le percevait et si tel était effectivement, il leur faudrait user de la force pour l’empêcher d’agir. Et user de la force, Yazooru s’en sentait incapable pour le moment car même s’il avait réussit à retrouver un « état » normal, son reatsu était encore à un niveau bien trop bas pour faire quoique ce soit.

« Je crains que l’exécution du plan B se révèle difficile en fait
, avoua-t-il avec un sourire mal assuré, si jamais nous devons user de la force, je serai très vite dépasser par les évènements. »

L’attention de Senzo fut alors capter par un élément non loin de là. Dans une ruelle voisine, quelqu’un les observait.
Alors qu’il tournait la tête en direction de l’individu, celui-ci sortit immédiatement.
Reconnaissable entre milles, le look des messagers du Seireitei ne pouvait prêter à confusion.

« Lieutenant Matsumoto Rangiku, Yazooru Senzo, veuillez me pardonner de vous interrompre, j’attendais que vous ayez fini pour intervenir.
Nous avons reçu un avis de la 12ème division nous avisant qu’un groupe d’exequias avait fait intrusion sur la terre. Le capitaine Hitsugaya, le lieutenant Hisagi ont été envoyé à Karakura pour les exécuter. Néanmoins, il semblerait que le shinigami remplaçant, Kurosaki Ichigo se soit rendu sur les lieux du combat. Compte tenu de la situation, il semble que votre mission doit être suspendue jusqu’à la fin des hostilités. Un papillon de l’enfer vous sera envoyé dès que vous pourrez intervenir.

Le capitaine Shunsui a aussi précisé que vous ne deviez pas intervenir dans le combat actuel, que votre mission était une priorité absolue ! »


Les messagers de la 8ème division, dès lors qu’ils finissaient leurs messages, ils s’éclipsaient au plus vite. C’était à croire que ces bougres craignaient d’être châtier pour les mauvaises nouvelles qu’ils apportaient.
Pourtant, celle-ci n’était pas pour déplaire à Senzo. Un peu de repos supplémentaire ne serait pas de trop et permettrait au shinigami de reconcentrer son énergie spirituelle pour être mieux préparer au conflit qui risquait d’éclater. Son estomac gronda, avec les derniers évènements de ces derniers jours, il en avait presque oublié de manger depuis son retour et il ne faisait aucun doute que ce fait était tout aussi lié à son état de santé actuel que le mauvais usage de ses pouvoirs.

« Si vous le permettez lieutenant, j’aimerai profiter de l’occasion qui nous est offerte pour manger un morceau, je n’ai rien quasiment rien mangé depuis ces deux derniers jours, et j’aimerai bien éviter de tomber dans les pommes pour chacune de mes missions. »

Non loin de là, se trouvait une petite taverne de laquelle émanait une odeur de viande cuite. Il ne fallait pas chercher bien loin pour deviner ce qui avait éveillé l’appétit du jeune homme.

Tandis qu’il marchait en direction du troquet, Yazooru en profita pour parler avec Rangiku.

« Finalement, le report de la mission n’est peut être pas une mauvaise chose nous ne trouvez pas ? Cela va nous permettre de réfléchir un peu à la façon dont nous pourrons aborder les choses.
Je pense que le recours à la force est risqué… D’après mes souvenirs, Ichigo est très fort et je pense que le fait qu’il ait vaincu plusieurs capitaines lors de son intrusion le confirme…
En plus de ça, je doute pouvoir utiliser mon pouvoir pour le calmer, même au mieux de ma forme, c’est difficile, surtout face à quelqu’un avec une telle force d’esprit. »


Il s’assit à une table et invita Matsumoto à en faire de même d’un geste de la main.

« Après je ne sais pas si vous, vous vous sentez capable de le maîtriser… ?!
Puis je vous inviter à manger quelque chose ? »

Invité






MessageSujet: Re: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
Sam 12 Nov - 16:23

Rangiku fut surprise. Allons bon, Yazooru aurait-il pris sa petite plaisanterie au sérieux ? Amusée, elle tenta de rectifier le tir.

- Je plaisantais, je plaisantais !

Pas vraiment accès sur la violence comme le pouvait être ceux de la onzième division, si les prérogatives ne comprenaient pas qu’il faille forcer Ichigo à rester en place, alors Matsumoto ne voulait pas d’elle-même créer un conflit avec le jeune humain.

La conversation fut interrompue par l’arrivée impromptue de shinigamis. C’étaient des messagers d’après leurs uniformes, et le message transmis vint un peu beaucoup perturber les plans de Matsumoto, qui aurait bien aimé en finir au plus vite avec cette mission… Ou tout du moins, la commencer, car aller sur Terre était toujours un moment exaltant pour la vice-capitaine. Mais de stupides hollows avaient trouvé bon de faire leurs apparitions, reportant la mission à plus tard, jusqu’à ce que les officiers là-bas aient fait le ménage.
Rangiku soupira, pensant à cet instant qu’elle aurait pu encore flemmarder sur le canapé. Comme toujours à la Soul Society, les informations arrivaient au compte-goutte, c’était fatiguant ! Heureusement, pour profiter à bon escient de ce laps de temps supplémentaire, Senzo eut la bonne idée d’aller se restaurer.

- Bonne idée ! Et puis oui, il serait fâcheux que tu sois pas en forme pour aller dans le monde réel !

Surtout qu’il y avait tant de merveilleuses choses à faire là-bas !
Marchant dans les ruelles du Sereiteï afin de trouver un endroit où manger, ils arrivèrent devant une petite taverne qui ferait parfaitement l’affaire.

- Hmmmoui, répondit Rangiku alors qu’elle s’asseyait, ne montrant pas un grand enthousiasme concernant le fait qu’ils aient plus de temps.

- Je crains que Yamamoto se fasse des illusions quant à la coopération d’Ichigo. Et ne t’en fais pas, il ne sera pas question de recourir à la force, continua-t-elle avec un sourire.

Yazooru avoua ne pas avoir les capacités nécessaires pour arrêter Ichigo, ce qui était également le cas pour Rangiku. Bon, en comptant qu’il y aurait surement Hitsugaya et Hisagi avec eux, ils auraient peut-être leur chance, mais dans tous les cas, la vice-capitaine n’avait aucunement l’intention d’en arriver à ces extrémités.

- Même si j’avais les capacités pour égaler Kurosaki d’un point de vue physique, sache que je n’en arriverais pas à ça. Ah et heu, un thé, ce sera parfait merci.

Souriant suite à l’invitation de Yazooru, Matsumoto n’abusa cependant pas en demandant des choses extravagantes, comme ça lui était déjà arrivé de faire. Kira en avait fait les frais une fois, il s’était retrouvé avec une paye en moins pour seulement une seule soirée passée en compagnie de la jeune femme. Par chance pour Senzo, le fait qu’une mission soit en suspens réfrénait Rangiku dans sa quête du saké.

- Dans la meilleure des situations, Ichigo restera tranquille… Chose impossible quand on sait ce qu’il a fait pour sauver Kuchiki Rukia. La pire des situations serait qu’il se défoule sur nous, là ça ferait mal. Et la situation la plus probable, c’est qu’il décide avec l’aide de Kisuke Urahara de partir pour le Hueco Mundo.

Suite à ce petit récapitulatif, la shinigami s’affala sur son siège, et commença à se plaindre, comme à son habitude lorsqu’une situation ne lui plaisait pas.

- Bon sang, quelle mission pourrie ! Y’a pas idée, des fois, on se demande s’ils ont pris la peine de réfléchir à la situation. Délibérément présenter Inoue comme traître, c’est se mettre les humains à dos, c’est sur… Et pas que les humains. Enfin, si tu as une proposition pour que ça se passe au mieux sur terre… Je suis tout ouïe. En tout cas, c’est vraiment trop bête, il faudra bien y aller un jour, au Hueco Mundo… On va pas attendre qu’Aizen ne prenne l’initiative quand même.


Dernière édition par Rangiku Matsumoto le Lun 16 Jan - 15:00, édité 1 fois
avatar
Yazooru Senzo
Shinigami de la 8ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Shinigami simple
Niveau:
65/100  (65/100)
Points:
39/60  (39/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
Dim 20 Nov - 20:12

Le jeune homme écouta les prévisions de sa supérieure tout en commandant au serveur le plat du jour en le désignant du doigt sur le petit écriteaux non loin de là. Il hocha la tête en souriant en guise de remerciement.

Matsumoto avait raison, ils ne pourraient certainement pas recourir à la force, surtout devant une telle situation. Après tout, qui pouvait dire dans quelles proportions la force du shinigami remplaçant serait décuplée par la rage, si jamais ils l’empêchaient de faire ce qu’il voulait.
De plus Yazooru comprenait dans une certaine mesure qu’Ichigo veuille agir de lui-même, appliquer sa propre justice, par ses propres moyens. Le shinigami comptait bien en arriva là un jour.

Le nom de Kisuke Urahara fit sortir le jeune homme de ses pensées. Le grand Urahara. Le fondateur de la section scientifique, un homme intelligent, talentueux et juste. Comment un tel homme avait-il bien pu s’associer et laisser la place à Mayuri. Si l’occasion se présenterai un jour, Yaya s’entretiendrai avec lui afin d’en savoir plus sur son ancien capitaine.
La jeune femme prit une position qui n’avait absolument rien de féminin mais qui ne la privait pour autant pas de son charme.

« Vous savez, dans un sens, je pense comprendre la position de nos supérieurs… Je veux dire les pouvoirs d’Inoue sont parait-il, particuliers. Et ils semblent penser qu’Aizen veut les utiliser contre nous. Dans ce cas, il parait nécessaire d’aller chercher cette jeune humaine. Le problème s’est que le Hueco Mundo est un endroit dangereux, nous ne connaissons pas le terrain, ni nos ennemis. Et je pense que c’est là l’explication… Faite du sauvetage d’une personne la priorité de tous, plus rien ne comptera, l’objectif sera clairement sauver une vie, quel qu’en soit le prix.
Ordonner que l’on aille récupérer un traitre à l’intérieur des lignes ennemis et la donne change.
Ca peut paraître stupide comme raisonnement, mais je pense que le simple fait de jouer sur l’objectif d’une mission peut changer la façon d’agir des soldats. Même si dans le fonds, tout le monde sait ce qu’il en est… »


Assurément, il n’avait pas été clair dans ces explications, lui-même n’était pas sur de bien comprendre son raisonnement mais en était persuadé, tout cela n’était pas dépourvu de sens.

« Dites moi que devrons nous faire si jamais Kurosaki veut partir pour le Hueco Mundo ? Dans le mesure où nous n’aurons pas la capacité de l’en empêcher, devrons nous le suivre ? »

Le serveur arriva avec le plat du jour. Une grande assiette creuse remplies de viande et de légume, dégageant une odeur de champignons. Il déposa aussi la tasse de thé de la jeune femme tandis que Yazooru sortit de quoi le payer.

Il fixa un moment son plat.

« Cela fait un moment que je n’ai pas mangé un repas aussi copieux… La sécheresse qui touche le Rukongai a rendu difficile l’agriculture. Les bêtes sont faibles et ne donnent pas de viande… »

Il s’interrompit. Ce n’était peut être pas la meilleure des choses que de parler de sa désertion, même si Shunsui était au courant. Mais il ne pouvait s’empêcher d’avoir une pensée émue pour Eda, cet homme qui l’avait accueillit dans son village. Qui l’avait emmené avec lui et redonner goût à la vie alors que lui appelait la mort de tout son être.

«Excusez moi de cette familiarité, mais comment se fait-il qu’une demoiselle aussi charmante que vous reste célibataire ? Vous devez avoir tout les beaux partis du Seireitei derrière vous ! »


Mieux valait changer de conversation pour le moment, même si le jeune homme ne savait pas du tout comment la lieutenant prendrait sa question.
Invité






MessageSujet: Re: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
Dim 27 Nov - 1:17

- Holala, tu me donnes mal à la tête à penser autant !

Mais de toute évidence, Yazooru avait raison. Personne n’aurait l’idée d’aller chercher un traître aux yeux de la Soul Society… Pourtant, en d’autre occasion et pour une toute autre personne, Rangiku aurait été prête à le faire. Elle y avait déjà sérieusement pensé mais le cas était différent. Ichigo avait les capacités pour tenter l’expérience, ainsi que des amis fidèles qui le suivraient sans aucune hésitation si cela devait arriver. Ce qui n’était pas le cas de la vice-capitaine.
Comme le disait si bien le shinigami, tout le monde savait ce qu’il en été réellement, surtout Matsumoto. La question de Senzo la laissa d’ailleurs perplexe. Devaient-ils le suivre ? Lui apporter le soutien que lui refusait la les hauts gradés de la Soul Society ? C’était aller au devant de sérieux problèmes. Mais ce n’était pas ce qui inquiétait la shinigami de la dixième division. Aller au Hueco Mundo, c’était avoir la quasi-certitude de se retrouver à un moment donné confronté à une personne qu’elle n’était pas encore prête à revoir, notamment dans une circonstance d’affrontement. Pourtant, et étrange que ça puisse paraître, elle rêvait nuit et jour, de cet instant où enfin, elle pourrait demander à Gin ce qu’il en était réellement. Le revoir… Les yeux de la jeune femme brillèrent un instant à cette idée, et elle en vint à penser qu’aller au Hueco Mundo avec pour motif de sauver Inoue serait une bonne excuse pour retrouver le traître. Un bruit de verre cassé non loin la fit revenir à la réalité. C’était un concept fou… Et se cacher derrière le sauvetage de l’humaine était plutôt honteux… Et pourtant, elle y songeait.
Consciente de ne pas avoir répondu aux questions de Yazooru, Rangiku se redressa sur son siège.

- Hé bien… Peut-être qu’il serait bon de ne pas se prononcer quant à la décision d’Ichigo – bien qu’elle paraisse assez évidente, fit la shinigami, tentant de modérer son enthousiasme quant à la possibilité d’aller au Hueco mundo. Mais ça serait effectivement une option. Après tout, notre mission consiste à ne pas le laisser partir sans préparation et sans aide… Ce qui fait que d’un certain côté, il nous est presque interdit de le laisser y aller seul, ce serait un manquement aux règles.

Jouer avec les mots, c’était aussi une façon de ne pas se faire mousser et de trouver une explication si bien sur ils allaient au Hueco Mundo, et si, bien sur, ils en revenaient.
Le thé qu’elle avait commandé avait été servi, tout comme le plat de Senzo, qui fit une remarque à propos du Rukongai.

- Hum ? La sécheresse ? Ah oui, c’est vrai que les temps ont été assez durs pour ceux qui y vivent. Mais ça ne change pas ça.

Sirotant son thé tranquillement, Matsumoto avala une gorgée de travers et manqua de s’étouffer à la question de son coéquipier. Toussant bruyamment pour faire sortir le liquide entré dans ses poumons, elle reprit son souffle.

- Je ne te pensais pas aussi direct ! C’est une façon peu banale de savoir si tu as tes chances, hein ? Va falloir que je t’apprenne deux trois astuces en matière de drague j’ai bien l’impression ! Et puis… Qui a dit que j’étais célibataire ?!

Songeuse, Rangiku se mit à réfléchir aux « beaux partis » en question. Kuchiki Byakuya était bien trop sérieux pour elle et beaucoup trop dans le trip de la « noblesse ». Et il préférait les plates, il n’y avait pas de doute. Shunsui était sympathique mais Nanao ne leur aurait jamais laissé tenter quoi que ce soit. Ukitake était trop malade, ce qui réduisait son potentiel sexuel à zéro. Kenpachi était une brute, Ikkaku était trop chauve, Yumichika était amoureux de lui-même, Renji, Kira et Shûhei étaient de toute évidence un poil trop jeunes ou immatures pour convenir…

- Moui, non, à tout bien réfléchir, les beaux partis de la Soul Society, comme tu les appelles, ne m’intéresse pas franchement en vérité…

Considérant avec beaucoup plus d’attention Yazooru, Matsumoto le fixa intensément dans les yeux…

- Et toi, tu as une petite amie ? Tu sembles t’intéresser au Rukongaï, elle y vit hein ? Ca ne serait pas bien d’avoir des pensées à mon encontre si c’est le cas !


Dernière édition par Rangiku Matsumoto le Lun 16 Jan - 15:02, édité 1 fois
avatar
Yazooru Senzo
Shinigami de la 8ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Shinigami simple
Niveau:
65/100  (65/100)
Points:
39/60  (39/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
Sam 3 Déc - 13:06

Ces manières n’étaient peut être pas très banales, mais au moins, Yazooru avait réussit à détourner la conversation de son vécu au Rukongai.
La réaction de Matsumoto était pour le moins inattendu elle aussi, il aurait pu penser qu’elle rougirait, qu’elle s’énerverait, ou alors même qu’elle se lancerait dans un grand débat désespéré et désespérant sur l’amour. Mais il n’en fut rien. La pulpeuse demoiselle en tira très vite ses conclusions quant aux intentions du jeune homme.
Quelques secondes désarçonné, Senzo se repris très vite et décida de se laisser prendre dans le jeu.

« Comme vous l’avez surement remarqué, j’ai une capacité assez poussée pour comprendre les gens et leurs émotions. Je dois dire que les vôtres sont assez difficiles à analyser, je pense que vous les cachez énormément. C’est plus au niveau des gens que nous croisions à la 4ème division et même ici. Vous ne le sentez peut être pas, mais beaucoup de regard sont tournés vers nous. L’attention des gens est captée d’une façon assez particulière je dois dire. Ce ne serait pas le cas si vous n’étiez pas célibataire.
Enfin, en tout cas de façon officielle. »


Rangiku parut avoir l’air pensive pendant un moment. Il en profita pour l’observer et tenter de la comprendre mieux. Malgré ses airs hautains qu’elle pouvait se donner parfois, ce coté sérieux et mature, elle avait des mimiques d’enfant. Comme un bambin trop impatient qui ne tiendrait pas en place.

La conversation fut réorientée sur le shinigami lui-même, après que la belle ait bien fait par de son désintéressement pour la gente masculine du Seireitei.

Une petite amie, ce terme paraissait bien lointain pour Yazooru. De tout son vécu à la Soul Society, il n’avait eu que très rarement des petites amies. En tout cas à proprement parler.
Le jeune homme était quelqu’un d’assez sur de lui, et il ne manquait assurément pas de charme, à sa manière en tout cas. Il avait eu quelques aventures d’un soir, quelques amies de passage, mais jamais rien de bien engageant. En y réfléchissant bien, la seule fille qui avait vraisemblablement comptée pour lui, il l’avait connu de son vivant. La fin de leur idylle en vérité s’était avérer être assez dramatique. En effet, si Senzo avait effacé cela de sa mémoire un moment, un souvenir cuisant le hantait maintenant.
Peut être la jeune femme était-elle aujourd’hui au rukongai, peut être même au Seireitei, mais dans tout les cas, il valait peut être mieux que jamais il ne se rencontre.

« Non je n’ai pas ‘d’amie’,
il insista sur la prononciation du mot, qui m’attend au Rukongai, ma vie là bas n’a été que travail et méditation. »

Il avait tourné la phrase sur le ton de la plaisanterie, mais cela n’en restait pas moins exact, en tout cas, pour la partie dont il se souvenait.
Loin de se laisser déboussoler par la provocation et par le regard envoutant de la jeune femme, Yazooru se laissa prendre au jeu.

« La pensée est ce qui permet aux Hommes de réaliser leurs rêves, sans pour autant empiéter sur ceux des autres. Elle ne peut avoir de réels impacts que si l’on décide d’agir… Ou bien si elle est partagée par deux personnes…»


Il l’a sonda de ses yeux vert avant de continuer.

« Mais dîtes moi, quelles seraient selon vous les raisons pour lesquelles mes pensées devraient être dirigées vers vous ? »


[à l'arrache dsl]
Invité






MessageSujet: Re: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
Sam 3 Déc - 21:18

Yazooru était vraiment perspicace. Cela faisait que peu de temps que les deux shinigami se connaissaient, et c’était la première vraie conversation qu’ils avaient ensemble. Pourtant, il démontra une lucidité peu commune en prêtant à Rangiku des sentiments cachés. Surprise de cette analyse si rapide et si juste, la vice-capitaine sourit. Peu de personnes avaient conscience de ce petit jeu auquel se prêter souvent Matsumoto, son capitaine en faisait parti. Mais ça n’avait pas vraiment d’importance. Ce n’était pas comme si personne ne le faisait. Et ce n’était pas comme si c’était un secret à ne révéler sous aucun prétexte. Non, c’était juste une défense émotionnelle particulière, et une caractéristique de sa personnalité. Tant qu’elle n’aurait pas les réponses à ses questions, alors elle devrait ne pas se laisser affecter par elles. Tout simplement.

- Oh ! Je ne pense pas que le célibat a à voir avec le fait que beaucoup de personne me regarde. C’est une question de physique, tout simplement. Regarde, je suis accompagnée par un homme, ce qui pourrait laisser penser que nous sommes ensemble aux yeux des voyeurs, est-ce pour autant qu’ils arrêteraient ?

La question fut posée mais la réponse paraissait évidente pour Rangiku. Non, bien sur qu’ils n’arrêteraient pas. Dans ses paroles, la shinigami n’était pas vraiment modeste… Mais quand il s’agissait de son physique, elle n’avait pas vraiment les moyens de l’être. Elle était l’une des femmes shinigami les plus sexy de la Soul Society, elle en était parfaitement consciente et n’essayait absolument pas de s’en cacher.
Enfin, le sujet fut détourné sur Yazooru, et celui-ci resta un moment silencieux. D’où le fait que Matsumoto attendait une réponse plutôt développée. Mais elle fut un peu déçue par la réponse. Prendre tout ce temps pour dire qu’il n’avait pas « d’amie ». D’ailleurs ça voulait dire quoi ça ? Il n’avait pas d’amie tout court ou juste pas de femme à mettre dans son lit ?

- Allez au Rukongaï pour méditer ? Hé ben, c’est le dernier endroit où j’irais moi. Le Sereitei est quand même plus propice au repos je trouve.

Mais ça, c’était facile pour elle de le dire en sachant qu’elle passait pas mal de temps dans le bureau de la dixième, à faire la sieste sur un canapé, ce qui mettait souvent en colère son capitaine. Concernant le Rukongai, elle avait de bons et de mauvais souvenirs, comme la plupart venant de cet endroit, et notamment des quartiers défavorisés. Mais dans sa tête, elle ne pourrait jamais faire le lien entre Rukongai et méditation.

- Bah, la pensée des hommes est souvent pervertie par l’instinct, d’où cet engouement de certains à mon égard. Quant aux rêves, ils affectent forcément ceux qui entourent la personne cherchant à les réaliser d’une quelconque manière.

Et elle disait ça en connaissance de cause.

- Et pour tes propres pensées… Ne viens-tu pas de dire que tu me trouvais charmante ? Un compliment suivi de la question qui tue de savoir pourquoi je reste célibataire… N’importe qui pourrait en tirer les mêmes conclusions que moi, fit-elle avec un sourire.

Elle but un peu de thé, puis en vint à sa conclusion finale.

- Soit c’est ça, soit tu es gay. Ou alors tu es l’homme le plus innocent que j’ai jamais rencontré, finit-elle sur le ton de la plaisanterie.


Dernière édition par Rangiku Matsumoto le Lun 16 Jan - 15:05, édité 1 fois
avatar
Yazooru Senzo
Shinigami de la 8ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Shinigami simple
Niveau:
65/100  (65/100)
Points:
39/60  (39/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
Lun 5 Déc - 20:44

Le grade de son interlocutrice n’étonnait en rien Yazooru. En effet, en plus d’être une très jolie femme (chose qui n’avait pas grand-chose à voir avec son grade), Matsumoto était aussi une personne intelligente et réfléchie, semblant être capable de gérer les situations qui se présenteraient à elle, quelles qu’elles soient.

Néanmoins, elle manquait peut être d’esprit d’analyse, de sens de l’observation… Mais cela, en gentleman, il ne le ferait pas remarqué, et laisserait la belle avec le dernier mot. Pour cette fois tout du moins.

En effet, la jeune femme avait eu tord lorsqu’elle parlait du regard des gens. Car quand bien même son physique attirait les regards, il fallait pour sur savoir faire la différence dans les yeux des gens.

Il y avait en fait plusieurs possibilités. La première par exemple aurait été qu’elle fut accompagnée d’un homme, et que tout le monde eut connaissance de leur relation. Les regards et les comportements traduiraient alors une certaine jalousie, ou en tout cas convoitise. Dans ce cas, cela pourrait se traduire par une forme de gène.

Deuxième cas de figure, accompagnée d’une personne que les gens ne connaissent pas, dont ils ignorent le lien avec la lieutenant. La curiosité est alors au centre des choses. Les regards sont furtifs et quasi inconscients. On a besoin de regarder à deux fois.

Dernier cas, accompagnée, mais d’un homme qui n’est pas celui que l’on connaissait. On resterait toujours dans une certaines curiosité, mais plus malsaine, plus profonde, les « voyeurs », comme Matsumoto les avait nommés, peuvent enfin porter ce nom. Les regards se insistants, même s’ils se veulent furtifs.

Les comportements des gens sont soit, très différents selon les personnes, et le regard à lui seul ne peut suffire à déterminer les pensées d’une personne, mais ces seuls traits permettaient au moins de tisser une esquisse global de la situation.
Pour apprendre de quelqu’un, ne l’écouter pas, n’écouter pas les autres ; ne le regarder pas, mais regarder les autres.

La réflexion de Rangiku le fit sourire, loin de se sous estimer pour son physique, elle faisait passer cette aspect d’elle bien avant tout le reste, jusqu’à en dédaigner son propre esprit.
Yazooru profita que la jeune femme boive pour lui aussi se délecter de son plat.

La conversation laissait en effet peu de temps pour manger. Ce moment lui valut néanmoins de manquer de s’étouffer en rigolant à la remarque de Matsumoto.

«Je dois en conclure que vous vous considérez comme une belle femme, mais rien de plus. Pas intéressante, pas de charisme, pas d’humour, pas d’ouverture d’esprit, pas de culture, pas d’éducation ? Je doute fort que vous en soyez arrivé là pour votre physique. Ne pensez vous pas que la personne que vous êtes peut tout aussi intéresser que votre corps ?
Je ne suis pas gay et je pense être encore moins innocent. Mais je n’en reste pas moins lucide. Des belles femmes célibataires, on en rencontre à tous les coins de rue pour ainsi dire. Mais une belle femme célibataire et surcroit réfléchie et posée, ça se fait rare. Je m’attendais à ce qu’une femme de votre rang mette ses capacités en avant, devant son physique. »


Il marqua un instant une pause tout en regardant vers la fenêtre.

« Malgré tout… Il s’agit peut être d’un signe de sagesse de votre part. Cela prouve que vous n’avez rien à prouver, vous connaissez votre valeur et cela vous suffit… »

Senzo replongea quelque instant dans son assiette tout en écoutant la réponse de la demoiselle, avant de demander.

« Désolé si cela n’a rien à voir, mais me permettez vous de vous tutoyer ? Je trouve cela très impersonnel le vouvoiement, d’autant plus que vous-même le faite… »
Invité






MessageSujet: Re: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
Lun 12 Déc - 1:19

- Oh oui, ça me va parfaitement le tutoiement. Surtout qu’on va être amené à passer quelques temps ensemble.

Le vouvoiement envers un supérieur était l’ordre établit. Sauf dans certains cas bien sur, quand deux personnes étaient proches, le grade n’avait plus vraiment d’importance… Mais là, encore fallait-il que les deux parties soient d’accord, surtout lorsqu’il s’agissait de s’exprimer en public. Rangiku n’était pas vraiment attachée à ce protocole, bien qu’elle s’y plie sans état d’âme, à partir du moment où les choses se faisaient naturellement et avec un certain respect, elle acceptait volontiers de briser cette règle.

Dévisageant Yazooru, Rangiku revint sur les paroles qu’il avait pu prononcer.

- Tu es quelqu’un d’intelligent. Mais tu te trompes sur un point… Je ne suis pas aussi sage que tu le dis… Et puis je sais très bien que je suis pleine d’humour !

Un petit rire s’en suivit, suivit d’un silence éloquent.
Il avait vu juste. Rangiku n’était pas vraiment du genre à vouloir à se mettre en valeur d’une quelconque manière tout ça pour donner des impressions positives à des personnes qui ne l’intéressaient nullement. Et dans le cas présent, elle sentait que Yazooru pourrait être un des rares shinigami à entrer dans le cercle de ses connaissances avec qui elle prenait plaisir à partager toutes sortes de moment. Loin de se laisser avoir par des impressions premières ou simplement par le physique de la shinigami, Senzo avait su discerner le vrai du faux, ou tout du moins, avait su voir plus loin que le bout de son nez et ne s’était pas arrêté aux paroles de la jolie blonde.

- Parfois, il vaut mieux garder certaines choses pour soi, et ne montrer que ce que les gens veulent voir, ça évite les déceptions ou les désillusions. Et ça évite surtout d’avoir affaire à une bande d’idiot qui n’arrive pas à regarder une femme droit dans les yeux, si tu vois ce que je veux dire, plaisanta Rangiku.

Finissant son thé, la vice-capitaine regarda autour d’elle, prenant le temps d’observer chaque chose. Autour d’eux, les visages étaient souriants, ignorants ce qu’il se passait. Ignorant la disparition de l’humaine… La figure de Rangiku s’assombrit. Aizen était vraiment un homme à éliminer, elle en était persuadée. Mais il avait entraîné un être qui lui était cher avec elle.

- Tss, dire qu’il y a peu de temps, les choses étaient complètement différentes,
murmura-t-elle dans un souffle.

Voyant que Yazooru avait fini son plat, la shinigami lui proposa d’aller marcher un peu, et de prendre la direction du Senkaimon. La mission de son capitaine n’allait pas durer éternellement, et d’ici à ce qu’ils atteignent la colline, ils seraient certainement appelés à se rendre à Karakura. Se levant de table, la jeune femme remercia le gérant du petit restaurant ainsi que le shinigami qui l’avait invité, puis se dirigea à pas lent vers une petite ruelle où peu de monde circulait.

- Dis-moi, quelles sont tes capacités en combat ? Tu arrives à manier ton shikai lors d’une phase d’action ? Ou est-ce qu’il faut que ton adversaire soit immobile ?

La gradée était revenue sur une discussion plus militaire. Stratégie, prévoir ce qu’il pourrait se passer…Et surtout, connaître les points forts et points faibles de son équipier afin d’engager au mieux les forces dans une bataille qui viendrait à un moment où à un autre.


Dernière édition par Rangiku Matsumoto le Lun 16 Jan - 14:54, édité 2 fois
avatar
Yazooru Senzo
Shinigami de la 8ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Shinigami simple
Niveau:
65/100  (65/100)
Points:
39/60  (39/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
Mer 21 Déc - 15:10

Elle le dévisageait de ses grands yeux et lui ne pouvait que rester muet. La jeune femme dégageait quelque chose de particulier, exultant de beauté et de grâce, mais aussi d'un charisme incroyable.

Partagé entre attirance et respect, Senzo sentit une petite boule se former dans sa poitrine, et alors qu'il voulu répondre il sentit sa voix tressaillir et décida de s'abstenir avant de se reprendre.

"Il est vrai qu'on ne peut être déçu par les autres que lorsqu'on se livre totalement à eux, peut être tout simplement parce qu'on a décidé de leur accordé notre confiance.
Mais d'un autre coté, à trop agir comme cela, on peut finir par être déçu de soit même...
En fait, je crois qu'il faut se laisser vivre, malgré le risque d'être déçu."


Yazooru sourit intérieurement, il ne répondrait pas à la dernière remarque de la belle, mais il n'en restait pas moins qu'il était extrêmement difficile de garder le regard au dessus du cou de la demoiselle.
Sans être forcement du voyeurisme, la poitrine de la voluptueuse jeune femme attirait tout simplement l’œil. Et comme si ce n'était pas suffisant, elle l'avait habillé d'un bijou qui étincelait parfois selon les reflets de la lumière.
Le shinigami s'efforça tout de même de ne pas jeter le moindre coup d’œil à cette endroit, en effet, en disant cela, Matsumoto attendait peut être de voir s'il serait tenté de regarder.

Tandis qu'elle regardait autour d'elle, le visage du lieutenant de division changea d'expression. Il l'entendit murmurer quelque chose mais ne pu discerner que le mot "différent".

Senzo comprit qu'elle se parlait à elle même et ne chercha pas à savoir de quoi il s'agissait. Par respect pour son intimité, il continua donc à manger comme si de rien était.

Lorsqu'il eut finit, Yaya fit mine de ne pas faire attention à l'air pensif de Matsumoto et observa à son tour autour de lui.

La taverne était bruyante, mais nul ne parlait plus fort que l'autre. Il s'agissait en fait d'une bourdonnement sourd auquel on s'accoutumait aisément.

C'est alors qu'un homme au comptoir rigola bruyamment. C'était bien évidemment un shinigami, pas forcement à l'air monstrueux, mais tout de même massif, certainement un membre de la 11ème division.
Et alors que les gens discutaient ensemble dans une parfaite harmonie sonore, chacun haussa le ton afin d'être entendu de son voisin.

Petit à petit, sans que quiconque ne s'en rende compte, l'atmosphère était devenu plus lourd, plus oppressant.
Senzo sentait la pression qui s'exerçait sur ses tempes revenir doucement.
C'est donc avec un certains soulagement qu'il accepta la proposition de son accompagnatrice.

Tandis qu'il avançaient dans une ruelle peu fréquentée, Rangiku rompit le silence pour en revenir à un sujet on ne peut plus sérieux.

"Mes capacité au combat... On va dire que ce que tu as vu n'est pas ma réelle capacité. Je dirai plus que c'est un plan de secours...
A part ça, Odoriko est plus un zanpakuto offensif. Les deux lames me permettent une assez bonne marge de manœuvre, et j'ai un petit atout en poche...
Pour ce qui est de mon attaque, en fait elle peut fonctionner sur une cible mobile, les particules la suivront. Enfin, dans une certaine mesure.
Je ne l'ai jamais expérimenté dans le cas d'un shumpo, mais je ne crois pas que je puisse suivre...

Et toi Rangiku, qu'elle est ta capacité ?"


Il réfléchit pendant une seconde puis afficha un sourire déterminé.

"Que dirais tu de se confronter l'un à l'autre, ne serait ce qu'une minute ?! Sans forcer, il serait dangereux d'aller effectuer une mission sur terre épuisé, mais un petit échauffement pourrait être utile !"

L'invitation était lancée, et qu'elle invitation. On aurait pu croire, au ton qu'il employait, ainsi qu'à son regard, qu'il venait de lui proposer de la raccompagner chez elle.

Peut être inconsciemment c'était aussi ce qu'il recherchait. Pour deux guerriers, un affrontement pouvait ressemblé à un jeu de séduction...
Invité






MessageSujet: Re: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
Mar 27 Déc - 14:26

Des explications de Yazooru, Rangiku n’en comprit pas grand-chose. Il était resté vague, se contentant de faire une brève description de ses capacités, sans pour autant entrer dans les détails ni même imager un peu plus la dangerosité de ses attaques. Sceptique, la vice-capitaine regarda droit devant elle, perplexe et un peu déçue que Senzo n’ait pas plus développé. Cependant, elle comprenait plutôt bien cette réaction. Ne pas dévoiler trop vite son jeu était une règle tactique qui était apprise lors de la formation de shinigami, et Matsumoto avait assimilé parfaitement cette règle, ce qui lui permettait de concevoir que son coéquipier ne veuille pas en dire trop. Oubliant quelques secondes plus tard sa déception, la vice-capitaine faisait déjà plusieurs hypothèses quant à « l’atout » auquel il faisait référence. Mais elle devait bien s’avouer que ses pseudo-idées ne devaient pas avoir grand-chose en rapport avec la véritable technique dont le shinigami devait posséder. Fallait-il donc attendre un combat pour pouvoir voir Yazooru à l’action et surtout, comprendre un peu mieux ses capacités ? Il fallait croire que oui.

Et contre toute attente, le shinigami proposa un bref affrontement. Tombant des nues, l’officier de la dixième division s’arrêta net. Quoi… Ici ? Maintenant ? Là tout de suite ? En plein milieu d’une ruelle où il n’y avait personne et donc où il n’y avait aucun risque ? Rien qu’à cette idée, la shinigami sourit d’un air ravi. Après tout, n’était-ce pas le meilleur moyen de connaître les personnes dont on s’entour. Les tactiques de combat, la gestuelle, les choix faits lors d’une bataille sous le coup de l’adrénaline en révèlent parfois plus qu’une longue discussion sur celui qui manie le sabre. Il s’agissait là d’un échauffement sans enjeu particulier, sans autre objectif que de se connaître un peu mieux.

Sans avoir répondu verbalement ni à la question sur ses capacités, ni à l’invitation proposée, Rangiku fit quelques pas pour s’éloigner de Yazooru. Sa main droite vint chercher le manche de son zanpakutô, et dans un geste vif et précis, elle le sortit de son fourreau, pointant le shinigami avec sa lame, comme pour l’avertir qu’elle serait la première à frapper.

- Une minute, je te prends au mot, fit-elle avec un sourire.

C’était un challenge plutôt rigolo, d’autant plus si la partie était chronométrée. Et les dix premières secondes seraient pour elle. Elle était plutôt curieuse de connaître les propriétés du zanpakutô de Senzo, et voulait se donner les moyens de pouvoir voir par elle-même de ce dont il s’agissait. En un shunpô, elle se plaça derrière le shinigami, et plaça sa première attaque en biais, vers la nuque du soldat de la huitième division. Et comme elle s’y attendait, sa lame ne trouva absolument pas la chair de son coéquipier. Il était donc capable de suivre les mouvements d’un vice-capitaine… Et même si Rangiku ne forçait pas, il s’agissait là d’une prouesse que peu de shinigami pouvait se vanter d’accomplir. Les passes d’armes s’enchainèrent, Matsumoto s’amusant à varier les coups afin de donner une dynamique à ce petit échauffement. De son ressenti, l’ambiance était plutôt bonne enfant. Aucun geste n’avait une réelle intention de blesser, aucune lame fut brandit plus haut que l’autre.

Aux yeux de la onzième division, ce petit spectacle ne valait même pas d’être vu. La démonstration de force était leur dogme, et ils ne comprenaient pas l’intérêt d’un tel « affrontement ». Bah, qu’importe. A cet instant précis, il ne s’agissait pas de barbares avides de sang, mais de deux shinigami cherchant à comprendre un peu mieux l’autre à travers l’art du combat. Et il était temps à présent que Yazooru prenne l’initiative.


Dernière édition par Rangiku Matsumoto le Lun 16 Jan - 15:06, édité 1 fois
avatar
Yazooru Senzo
Shinigami de la 8ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Shinigami simple
Niveau:
65/100  (65/100)
Points:
39/60  (39/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
Mer 28 Déc - 22:43

Apparemment, la jeune femme était tout aussi attirée que lui à l’idée de se confronter l’un à l’autre ; c’était très certainement une chose normale. Senzo sentit une poussée d’adrénaline monter en lui lorsqu’elle pointa sa lame dans sa direction.

« Une minute, c’est tellement long et tellement court à la fois… »

A peine eut-il finit sa phrase que Matsumoto était déjà derrière lui. Le Shumpo… une technique redoutable que Yazooru avait encore du mal à mettre en œuvre.

Mais il n’en était pas moins qu’il pouvait facilement le voir et relativement bien réagir contre.
D’un geste rapide, il empoigna le manche d’Odoriko, qui pendait à l’horizontal au dessous de son dos, au bout de deux lanières. Ne prenant pas la peine de sortir son arme de son fourreau, il se pencha tout simplement légèrement en avant tout en faisant glisse celui-ci de façon verticale le long du dos, jusqu’à se caller à la base de son cou, sur le trapèze.
La lame de la belle vint d’arrêter sur le manche. Profitant de l’occasion, Yazooru attrapa son poignet et la tira vers la coté afin de la placer en déséquilibre tout en sortant son arme.

Toutefois, le grade de lieutenant ne tombant pas du ciel, Matsumoto était à la hauteur des attentes du shinigami. En effet, ne se laissant pas décontenancer, elle reprit vite le pas en réattaquant de plus belle.

Le tintement des coups de katana se mêlaient aux rires du shinigami, qui prenait visiblement énormément de plaisir dans cet échange. Après tout, cela faisait maintenant plusieurs mois qu’il n’avait pas combattus.

Subitement, une image lui revint à l’esprit, conscient de perdre sa concentration, Yazooru se plaça un repli une seconde, à quelques mètres en arrières.
Le sang qui coulait, les cris de douleurs, et cette voix dans sa tête ! Ce rire malfaisant…

Senzo regarda devant lui et croisa le regard de la shinigami qui lui faisait face. Elle l’attendait.

Reprenant ses esprits, il fonça sur Matsumoto, à un mètre d’elle, il prépara un coup puissant en plaçant son zanpakuto (tenu dans la main droite) à sa gauche.
Contre toute attente il ne frappa pas vraiment et envoya sa lame sur le mur juste à coté, qui se planta et se planta dedans.

Espérant que cela attirerait l’attention de la lieutenant sur le mur l’espace d’un instant, il empoigna son fourreau et frappa avec au niveau de l’épaule de la jeune femme, d’un geste rapide, mais manquant de puissance à cause des lanières qui ne retenait encore. Suite à cette attaque il l’en détacha et attaqua encore quelques fois avec avant de faire d’effectuer un kido.

« Shiyou ! »

Une légère déflagration heurta le sol et dégagea un nuage de poussière juste assez important pour lui permettre d’aller récupérer Odoriko.

Vingt-quatre secondes étaient déjà passées, mais le combat était loin d’être terminé pour autant.

[dsl c'est court, mais pour un combat de ce genre c'est peut être mieux du coup^^]
Invité






MessageSujet: Re: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
Jeu 29 Déc - 22:47

Pendant un instant, Yazooru parut… Absent. Avait-elle tapé trop fort ? Apparemment pas, puisque physiquement, il était en pleine forme. Fronçant les sourcils, Rangiku hésita un instant à lui demander s’il allait bien, s’il voulait arrêter… Mais elle garda les lèvres scellées. Quelques secondes plus tard, il se ruait à nouveau sur elle, à la plus grande satisfaction de la vice-capitaine, qui aurait été déçue de voir ce petit combat s’arrêter ainsi.
Non loin, des shinigami se pressaient, observant le spectacle qui leur était présenté avec une certaine admiration et beaucoup de plaisir. Le combat n’était pas commencé depuis plus de vingt secondes, et pourtant ils étaient déjà assez nombreux à assister au combat. Il fallait dire que voir la vice-capitaine de la dixième division à l’action n’était pas donné à tout le monde, surtout vu sa réputation à ne pas en faire trop… Aussi, mieux valait ne pas perdre une miette de cette démonstration. Une question se posait cependant. Qui était donc l’homme qui l’affrontait ? Il n’était pas un officier supérieur, c’était certain. Et pourtant, il défiait Matsumoto d’égal à égal… Certains firent des suppositions quelque peu osées, d’autres virent là un test pour gravir les échelons.

Une femme, de petite taille, brune s’exclama soudain en montrant Senzo.

- Je le connais, il fait parti de ma division !

Un « oh ! » d’exclamation fut poussé par une partie des shinigami se tenant près d’elle, comme si cette information était en soi très importante. D’ailleurs, la dite shinigami se vantait bien rapidement de connaître le combattant, car enfin, si effectivement ils étaient dans la même division, à peine avaient-ils dû se saluer une fois ou deux. Un peu gaga et admirative qu’un shinigami de sa division puisse combattre une vice-capitaine, elle poussa un petit cri aigu au moment où Senzo se jetait à nouveau dans la bataille.

Rangiku était prête. Prévoyant le coup qu’allait placer son adversaire, elle se positionna de façon à parer l’attaque afin de pouvoir riposter derrière. Pourtant, ce qui arriva la laissa perplexe. Loin de chercher le tintement des lames, Senzo envoya son zanpakutô contre un mur, frôlant au passage la vice-capitaine qui suivit du regard le sabre. Mauvais manœuvre. Sentant le coup fourré et comprenant que ces secondes d’inattention étaient profitables à Yazooru, Matsumoto tourna la tête. Pivotant sur son pied gauche, elle évita de justesse le fourreau.

*Pas passé loin* se dit-elle, alors que le shinigami de la huitième réitérait ses attaques.

Bloquant et esquivant avec un peu plus de facilité que la première fois, Rangiku vit l’instant où enfin elle pouvait se permettre de répliquer. Mais c’était sans compter sur l’ingéniosité de Senzo, qui usa judicieusement du kidô pour aveugler un instant son adversaire, afin de reprendre son zanpakutô.

Faisant une pause de quelque secondes, Rangiku baissa sa garde.

- Pfiou flute, quelle poussière ! Dit-elle se secouant la main devant elle. Tu es adepte du kidô ? Personnellement, je m’en passe volontiers… En revanche…

Pointant Yazooru de sa lame, Rangiku resta immobile, à quelques mètres de lui, plongeant ses yeux bleus dans les siens. La détermination se lisait dans son regard. Ainsi qu’un peu d’amusement…

- Unare, Haineko.

A ces mots, la lame s’effrita en une multitude de particules d’énergie, formant un nuage opaque de cendres qui entourèrent le shinigami. Manipulant avec précaution son zanpakutô, Rangiku fit en sorte que son adversaire ne touche aucun de ces grains… Si démonstration de force il devait y avoir, il n’était pas nécessaire qu’il en fasse les frais, car là n’était pas le but. Déposant une partie des cendres au sol, Matsumoto fit un geste de bas en haut avec la garde qu’elle tenait toujours en main. Aussitôt, le sol fut découpé aux endroits où il avait le nuage, projetant une plus grande quantité de poussière.

La méthode de diversion serait-elle efficace ? En tout cas, Rangiku en profita, se faufilant à travers son propre zanpakutô. Et alors qu’elle atteignait son adversaire, celui-ci reprit sa position initiale. Le shikai venait d’être interrompu aussi rapidement qu’il avait été libéré. La lame du katana fut envoyé à nouveau sur Senzo…


Dernière édition par Rangiku Matsumoto le Lun 16 Jan - 15:07, édité 1 fois
avatar
Yazooru Senzo
Shinigami de la 8ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Shinigami simple
Niveau:
65/100  (65/100)
Points:
39/60  (39/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
Mer 4 Jan - 20:35

Le souffle du jeune homme commençait déjà à lui manquer. Pas tout à fait remit de la veille, il respira un instant. Autour de lui, les piaillements se faisaient de plus en plus insistants. Des dizaines de shinigamis admiraient leur combat.


Parmi la foule, Yazooru reconnu l’une des membres de la 12ème division, une femme de petite taille avec d’immense lunettes. Sans doute était-elle plus jeune que lui mais elle semblait avoir beaucoup plus du fait de son accoutrement de vieille fille et de sa posture.
Elle était en fait le stéréotype même des scientifiques de la division de recherche.

Senzo aurait préféré ne pas être reconnu. En effet, même si Shunsui avait donné son aval pour justifier sa disparition, il n’en restait pas moins un déserteur, et accessoirement un assassin si l’on fouillait en profondeur…

Au son de la voix de Matsumoto, le combattant se recentra sur l’affrontement.
D’un coup, son zanpakuto se dispersa jusqu’à disparaître. Seul restait le manche et la garde de l’arme.
Un léger nuage de cendre envahit doucement les lieux, pour enfin se reposer doucement sur le sol.
Attentif, le shinigami tenta de garder son attention autant sur la lieutenant que sur les cendres.
Il serra le manche d’Odorikon prêt à contrer et à riposter.

Tout à coup, Rangiku fit bouger son arme et les cendres, comme liées à sa garde, suivirent son mouvement. Le sol se fractura alors, soulevant une quantité importante de poussière.

Yazooru pour parer l’attaque, sauta dans les airs, avant de se rendre compte de son erreur.
La menace ne venait pas des cendres et tel un amateur, il s’était fait duper.

La lieutenant face à lui, il prit l’attaque de plein fouet, malgré le fait que sa lame ait stoppé la sienne.
Le choc, dur à encaissé, le ramena au sol.

Le temps s’était bientôt déjà écoulé et il était temps pour le jeune homme de montrer lui aussi son pouvoir.

« Siffles Odoriko. »

Une musique douce et apaisante embauma l’atmosphère. Le public devint subitement silencieux, comme apaisé par la mélodie.

Eimin, la plus grosse des lames dans la main droite, Komoriuta la plus petite, dans la gauche.
Senzo était paré pour passer à l’attaque.

D’un geste, il lança Eimin droit en direction de Matsumoto. Un son strident s’en échappa, tel un cri de rapace fonçant sur sa proie, les spectateurs se bouchèrent les oreilles, recroquevillés sur eux même, à moitié surpris par ce changement subit et terrorisés.

Freinée par la taille de sa chaîne, sa pointe s’arrêta à une dizaine de centimètres de sa cible.
D’un coup net, il la tira vers lui tout en sautant vers la lieutenant.
D’un geste de balancier en faisant tourner l’arme de façon circulaire par la chaîne, Senzo la renvoya heurter le sol à un mètre de Rangiku, dans un hurlement strident.

La minute allait bientôt s’achever, le dernier échanger serait décisif.
Komoriuta vint s’abattre sur la lame de la jeune femme dans un grincement étrange, tentant de la bloquer, tandis qu’il empoigna à nouveau le fourreau de son zanpakuto pour frapper le genou droit et ainsi faire tomber l’adversaire. S’il réussissait sa manœuvre, il prenait l’avantage, mais encore fallait-il que la lieutenant de division ne se laisse pas duper.
Invité






MessageSujet: Re: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
Sam 7 Jan - 20:01

La tactique avait marché. Pris dans les cendres, Yazooru n’avait eu d’autre choix que de prendre le risque de se dégager de cette atmosphère pénible… Et Rangiku en avait profité pour lui asséner un coup puissant. La vice-capitaine fut cependant étonnement surprise de voir qu’il avait su parer l’attaque, limitant la casse. Certes son retour au sol serait douloureux, mais il avait su protéger ses arrières de façon efficace et rapide. Avec la poussière dégagée, la shinigami opta pour l’attente, foncer tête baissée n’étant pas vraiment l’option à choisir. Sur ses gardes, elle attendit une réponse de la part de son coéquipier, qui ne se fit pas attendre. A son tour, il libéra son shikaï, qui était d’une forme plutôt originale. Le plus surprenant, ce fut la mélodie qui accompagna le changement physique du sabre de Yazooru. D’abord concentrée, la vice-capitaine ne tarda pas à baisser peu à son sabre, signe évident d’un relâchement complet, sans qu’elle ne s’en rende elle-même compte. L’envoutante et hypnotique musique semblait avoir des effets sur toutes les personnes aux alentours.
Soudain, le ton changea. La symphonie fut brisé par le cri strident s’échappant de la lame qu’avait envoyé Senzo, faisant retrouvé un instant ses esprits à Rangiku, qui se demanda la seconde suivante si elle ne s’était pas endormie. Elle n’eut pas le temps de se poser plus de questions que cela. Ses oreilles bourdonnèrent, ses tympans criaient au supplice, si bien que par réflexe, elle porta ses mains de part et d’autre de sa tête, afin de mettre une sourdine à ce hurlement insupportable. Mais… Et le combat dans tout ça ? Réalisant qu’elle était en train de se faire avoir, elle chercha du regard son adversaire. A peine ouvrit-elle les yeux qu’elle se retrouva nez à nez avec la pointe d’une des lames de Yazooru. Instinctivement, elle eut un mouvement défensif en plaçant devant elle son propre zanpakutô. Le choc ne se fit pas. Perplexe, Rangiku comprit que la lame était retenue par la chaîne à laquelle elle était accrochée. C’était un coup de chance, car à n’en point douter, la vice-capitaine aurait passé un sale quart d’heure.

L’épée disparut du champ de vision de Matsumoto, pour revenir à la charge, toujours en produisant le même son insupportable. Tentant de s’habituer à cette gêne particulière, Rangiku parvint à suivre des yeux le mouvement de l’épée, qui alla se ficher dans le sol, à un mètre d’elle. Il n’avait pas pu la louper avec une marge d’erreur aussi grande…

- Et merde…

C’était une diversion. Tournant la tête en même temps qu’elle sentait l’énergie de Yazooru s’avancer, elle n’eut que le temps de positionner son katana de façon à bloquer la deuxième épée du shinigami de la huitième division.

- Unare, Haineko.

La lame se dissipa, pour laisser place à la cendre, qui continua de bloquer l’épée de Yazooru. Sentant que l’action de Senzo n’était pas finie, Rangiku s’entoura des particules d’énergie de son sabre, ce qui la protégea également contre la dernière offensive de Senzo. La vice-capitaine avait vu juste. Dans un combat où l’adversaire possède plusieurs armes, il était préférable de sortir le shikaï, chose qu’elle avait fait un peu tard… Mais qu’elle avait fait.

La minute venait de s’écouler.

Cet affrontement n’avait laissé place à aucun vainqueur et aucun perdant. Face à Senzo, Rangiku le salua à la manière d’un soldat, selon les uses et coutumes de la Soul Society. Elle lui adressa ensuite un sourire, signifiant par là qu’elle avait apprécié le combat. La vice-capitaine se tourna un instant vers les curieux.

- Vous avez rien à faire d’autre vous ? Demanda-t-elle d’une voix cassante, incitant ainsi les spectateurs à retourner à leurs occupations d’origine.

S’avançant vers Yazooru, elle s’adressa à lui de façon beaucoup plus sympathique.

- C’est quelque chose ton shikaï… On doit vite devenir sourd à s’entrainer avec toi ! D'ailleurs, si jamais on doit un jour combattre des arrancars, rappelle-moi de me tenir à une distance raisonnable, dit-elle en lui adressant un clin d'oeil.


Dernière édition par Rangiku Matsumoto le Lun 16 Jan - 14:50, édité 1 fois
avatar
Yazooru Senzo
Shinigami de la 8ème division

Feuille de personnage
Niveau hierarchique: Shinigami simple
Niveau:
65/100  (65/100)
Points:
39/60  (39/60)


Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
Mar 10 Jan - 20:25

Le fourreau vint s’abattre sur sa cible, mais celle-ci ne plia pas.

C’était bien vu, utiliser les particules de sa lame comme bouclier. Senzo ne connaissait en rien les pouvoirs d’Haineko et se combat n’arrangeait pas sa perception de son pouvoir. La lame une fois dispersée ressemblait à des cendres ou peut être de la poussière. Il les avait clairement vus entailler le sol et stopper son attaque. S’agissait-il là d’un zanpakuto en rapport avec la terre ou la roche, capable d’altéré celle-ci tout autant que d’en avoir les propriétés du point de vue de la résistance…

Ou bien était ce tout simplement comme le célèbre Senbonzakura, qui se disperçait en des milliers de lames. Ces particules était-elle ses infimes parties de la lame, ce qui pourrait tout autant justifier les propriétés qu’elles développaient.

Haineko… tout ce que ce nom semblait dire, c’est qu’il se rapprochait plus des cendres. Y avait-il donc un réel rapport avec la terre ? Si ce n’était peut êre lié à la fertilité…
Yazooru n’en avait rien vu. Rien de comparable à cette notion dans les attaques, ni même dans la phrase de libération.
En un sens, cela n’avait pas vraiment d’importance. Néanmoins, si jamais le katana était lié à la terre, peut être que les poussières ne pouvaient pas servir à une offensive directe. S’il s’agissait de lames, alors c’était tout autre chose… De toute façon, il finirait bien par le savoir un jour où l’autre.

En effet, la minute était passée, le combat s’achevait donc sur cette fin. Aucun des deux adversaires n’avait vraiment pu cerner les capacités de l’autre, ni rassasier la curiosité.
A l’inverse, Senzo s’en trouva légèrement frustrer, il en avait vu assez pour lui donner réellement envie d’en savoir d’avantage.


Matsumoto le salua puis le gratifia d’un sublime sourire. Ensuite, elle se détourna et fit déguerpir la foule de spectateur qui avait jusque là observée le combat.

Le jeune homme rigola à la réflexion de Rangiku, il était vrai que les sons que diffusaient Eimin et Komoriuta étaient pour le moins désagréables, voire douloureux.

« Oui en effet et encore, je n’ai pas frappé beaucoup avec Komoriuta, il montra la plus petite des lames, si sa sœur pousse un hurlement percer les tympans, elle émet un ultrason à te donner une migraine abominable !
Mais si cela peut te rassurer, je peux en modérer en jouant sur la manière de frapper. »


Reprenant tranquillement son souffle, il invita la lieutenant à la suivre d’un signe de main. Il était temps de se diriger à nouveau vers les portes menant au monde réel.

Il scella Odoriko puis la remit dans son fourreau avant de raccrocher celui correctement à ses lanières.

Tout deux marchèrent, passant de ruelles en ruelles pour enfin arriver à proximité de la porte.

Au loin, les deux compères virent une foule s’agiter.
D’un mouvement, ils s’y déplacèrent. Un bon nombre de membres de la 4ème division étaient présent, ainsi que deux messagers, qui se tenaient fasse à un jeune garçon aux cheveux gris.
Un médecin semblait administrer les premiers soins à son bras blessé.

*Le capitaine hitsugaya…*

Senzo tourna son regard vers Matsumoto, il s’agissait de son capitaine, et le voir dans un tel état ne devait pas l’enchanter.
Non loin, un homme gisait sur un brancard, entouré d’une foule de soigneur. Le jeune homme reconnu l’un des lieutenants, qu’il ne savait néanmoins nommer…

Que se passait-il donc sur terre ? La mission avait-elle aussi mal tournée ?! Un capitaine blessé et un lieutenant inconscient, les choses allaient mal.

Le capitaine remarqua leur présence et écarta les messagers. Ils étaient désormais inutiles.

« Matsumoto, tu dois te rendre sur terre, Kurosaki est en mauvaise posture ! Il y tout une foule d’arrancar. Fais bien attention, ils ne sont pas puissants, mais leur nombre et leur tactiques en font des adversaires dangereux… Nous nous sommes laissé avoir… »

Il regarda au sol, l’air dégouté.

« J’ai déjà envoyé quelqu’un pour prévenir la chambre des 46. Ils devraient autoriser le déblocage de ta limite, assez rapidement je l’espère… »

Yazooru observa sa partenaire, tout compte fait, ils seraient peut être amené à combattre.
Il était toutefois rassuré, leur petite démonstration lui avait fait reprendre ses forces, l’adrénaline était encore partiellement présente et remonterait bien rapidement s’il y avait affrontement.
Qui plus est, il était possible qu’il ait l’occasion d’en savoir un peu plus sur le pouvoir de la belle.

Il ne lui restait plus qu’à attendre les instructions de celle-ci pour se diriger vers Karakura.
Invité






MessageSujet: Re: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant
Lun 16 Jan - 19:49

Rangiku observa en détail les lames que lui montrait Yazooru. Elles étaient plutôt impressionnantes sous leurs formes shikaï, rien à voir avec des katana ordinaires. Une fois la foule éparpillée, ils reprirent leur chemin tout en récupérant de leur petit combat. Ils n’étaient à présent plus très loin. Ils n’avaient encore reçu l’ordre officiel de se rendre à Karakura, mais ça n’allait pas tarder. Cela faisait un petit moment déjà que les hostilités sur Terre avaient commencé, et selon les estimations de Rangiku, elles n’allaient pas tarder à prendre fin. Après tous, Hisagi et son capitaine y étaient, ainsi qu’Ichigo. Bref, pas de quoi s’alarmer ! Et pourtant…

Arrivés à destination, ils furent accueillis par des hommes de la quatrième qui leurs tournaient le dos, s’afférant à soigner des hommes que la vice-capitaine reconnut aussitôt.

- Capitaine ?! Shûhei ?

Reconnaissant deux hommes qu’elle côtoyait quotidiennement et qu’elle affectionnait, Rangiku se porta à la rencontre d’Hitsugaya. Brièvement, il raconta la situation sur Terre, et lui ordonna de s’y rendre afin de prêter main-forte à Ichigo. Le regard dur, les sourcils froncés, la jeune femme fit un signe de tête afin de confirmer l’ordre. L’heure n’était pas à l’inquiétude. Et l’apitoiement sur un soldat, fut-il simple shinigami, capitaine ou vice-capitaine n’était pas à l’ordre du jour. La politesse voulait de respecter la fierté des hommes tombés au combat.
Matsumoto resta un instant face à Tôshirô avec lequel elle croisa un dernier regard, puis se détourna. Il allait bien, c’était ce qui importait. A présent, la tâche qu’ils avaient était autrement plus dangereuse que la première qu’on leur avait annoncée.

- On y va.

Se présentant devant le portail, Rangiku fit signe aux nécromanciens d’ouvrir le passage.

- Yazooru, ils sembleraient que l’ennemi soit nombreux, ton pouvoir va être utile. Nous aviserons d’une stratégie en fonction de ce qu’il y a là-bas. Allons-y !

The END



[Suite ici : Intrusion Exequiasienne - [Pv Ichigo ; Toshiro ; Hisagi ; ?]]
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [Corrigé] Prévenir le shinigami remplaçant






Sujets similaires

-
» ++Entretient avec Shinigami-SAMA!
» Fait venir un démon
» [Partenaire officiel] [Forum RPG] Bleach - Shinigami Age
» Venir seul n'est pas une option ! (Pv)
» Tout les moments à venir, je résiste pour ne pas fuir (PV Kaysa)
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération